Publié le 16 mai 2020 - par

Ubuntu Desktop 20.04 LTS 64 bits sur Raspberry Pi 4

Ubuntu vient de sortir la version 20.04 LTS (Long Time Support) Focal Fossa de son système d’exploitation. Ceci garantit un support pour les 5 prochaines années sur la version serveur et la version Desktop. Une version Raspberry Pi 64 bits officielle est apparue, voici comment l’installer et la mettre en service.

Ubuntu Desktop LTS 64 bits sur Raspberry Pi 4

Cliquez pour des informations sur les niveaux

Présentation

Je suis parti (comme souvent) que c’est un “débutant” sur Raspberry Pi qui souhaite découvrir le Raspberry Pi mais que le côté peu sexy de Raspbian l’a amené à choisir Ubuntu.
Si vous êtes dans ce cas et que vous avez déjà un PC qui tourne sur Ubuntu, passez votre chemin, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup à apprendre ici pour vous.
Non, la cible de cet article c’est plutôt l’utilisateur d’un PC Windows 10 qui franchit (enfin) le pas vers le monde Linux mais qui avance à tâtons car il découvre un nouvel univers.
Donc les vieux barbus qui tournent sous Debian ou ArchLinux depuis 10 ans, pas la peine de râler, ce n’est pas vous la cible 😉

Matériel utilisé

  • Un PC sous Windows 10 (eh oui 🙂 ou Linux – Un MAC devrait faire l’affaire mais je n’en ai pas pour tester
  • Un Raspberry Pi 4 avec 4Go de RAM (un 2Go devrait suffire) le Pi3 est trop lent
  • Une carte SD – J’ai utilisé une Samsung EVO 32Go. Choisissez au moins une 32Go classe 10 HC1
  • Tout le bazar habituel (souris, clavier, alim, écran HDMI, câble Ethernet…)

Installation

Pour installer on va utiliser la méthode facile. Si vous n’avez pas encore Raspberry Pi Imager il y a un article pour vous expliquer comment ça fonctionne sur PC ou comment l’installer sur votre Raspberry Pi.

Ouvrez la liste des systèmes d’exploitation disponibles en téléchargement. Cliquez sur la ligne Ubuntu.

Choisissez le serveur Ubuntu 20.04 LTS 64bits pour (Pi 3/4). Vous irez le télécharger (la première fois) chez Ubuntu donc il faut que le PC ou le Raspberry Pi soient connectés à Internet. Si vous refaites une carte l’OS est stocké sur le disque et ce sera plus rapide.

Sélectionnez la carte à préparer. Attention si vous avez plusieurs cartes SD / clé USB les données seront détruites ! Choisissez la bonne carte !

Lancez l’écriture sur la carte.

Attendez la fin de la vérification. Si tout s’est bien passé la carte est prête.

Démarrage

Insérez la carte dans le connecteur de carte SD du Raspberry Pi. Connectez tous les câbles (l’alim en dernier). Mettez sous tension.

Vous allez voir du texte défiler à l’écran… Beaucoup de texte… Patientez

au bout d’un moment vous avez en haut de l’écran

Ubuntu 20.04 LTS ubuntu tty1
ubuntu login :

Le serveur a démarré et attend vos ordres. Attendez encore un peu avant de vous précipiter sur le clavier, il va encore y avoir un peu de texte… (les clés SSH). Quand ça a l’air plus calme faites un appui sur Entrée et vous revenez au prompt. (il y en a pour une minute)

ubuntu login :

Et… C’est tout ? Bin oui, c’est tout ! c’est un serveur qu’on a installé. Il est là pour servir. Si vous voulez travailler sur un beau bureau en mode graphique, il va falloir installer tout ça.

On peut soit travailler directement sur le Raspberry Pi ou, somme le serveur SSH est en route se connecter en SSH depuis un PC ou un autre Raspberry Pi. Si vous choisissez de travailler directement sur le Raspberry Pi avec son clavier et son écran vous pouvez ignorer la section suivante et passer directement à Installer le bureau.

Connaître l’adresse IP du Raspberry Pi4

Pour se connecter en SSH à distance, c’est mieux d’avoir l’adresse IP du Pi 4, voici une des méthodes.

Pour ouvrir une session Ubuntu sur le Raspberry Pi, le login est ubuntu et le mot de passe … ubuntu.

A la première connexion Ubuntu vous force à changer le mot de passe. Retapez le mot de passe actuel (ubuntu) puis entrez 2 fois le nouveau mot de passe. Évitez d’utiliser  les lettres qui changent de place sur le clavier (AQZWM) car on est en QWERTY et si vous les utilisez vous aurez des surprises par la suite. Pour ma part je mets 123456789 qui n’est pas très sécure mais que je change par la suite 🙂

Pour connaître l’adresse IP du Raspberry Pi tapez

hostname -I

ah oui on est encore en QWERTY 😉 tapez donc hostnq,e   -I  (vous trouverez le sur le pavé numérique et pour le I majuscule faites comme d’hab)

Vous avez l’adresse IP qui s’affiche, pour moi ce sera 192.168.1.35. Si vous n’avez pas de clavier ou d’écran sur le Raspberry Pi, la section Se connecter en SSH vous donne une autre solution pour récupérer l’adresse IP.

Se connecter en SSH

Retrouver l’adresse IP du Raspberry Pi 4

Pour se connecter à distance en SSH il faut connaitre l’adresse du Raspberry Pi. Vous l’avez peut être relevée directement sur le Raspberry Pi.

Deuxième possibilité, allez faire un tour sur la page web de votre box, il y a une rubrique DHCP où vous devriez retrouver l’adresse que vous cherchez.

Troisième possibilité on va essayer de trouver cette adresse sur la machine Windows 10. Ouvrez une fenêtre de terminal sur Win10 (Clic droit Menu > Exécuter > tapez cmd  puis OK). Vous avez une jolie fenêtre noire qui apparaît.

L’adresse MAC d’un Pi3 débute par b8-27-eb et celle d’un Pi4 débute par dc-a6-32. On va s’en servir pour trouver l’adresse IP de notre Pi4.

Tapez en ligne de commande (dans la fenêtre noire)
La barre verticale c’est AltGr 6

arp -a | findstr dc-a6-32 

Et vous verrez apparaître la ou les adresses des Pi4 connectés au réseau.

Pour moi je retrouve mon 192.168.1.35, tout va bien

Se connecter en SSH

Vous pouvez utiliser putty ou tout autre utilitaire qui permet de se connecter en SSH. Mais Win10 offre une possibilité de se connecter directement : Dans la fenêtre cmd tapez

ssh ubuntu@192.168.1.35

Vous mettre l’adresse de votre Pi4 bien entendu. Un message vous alerte et demande si vous voulez vraiment vous connecter. Dites yes
Et on vous demande le mot de passe du Pi4 : tapez le (j’avais mis 123456789 car il y a un minimum de caractères)

ubuntu@192.168.1.35’s password: 123456789

Ne vous étonnez pas si le mot de passe n’apparait pas c’est normal en Linux, ça évite que quelqu’un qui serait derrière vous puisse voir votre MDP ou même combien il contient de caractères. Si vous ne vous êtes pas trompé(e) dans le MDP, vous devriez avoir un prompt en couleur :

ubuntu@ubuntu~$

Ça y est, vous êtes connecté(e) à votre Pi4 sous Ubuntu en SSH 😛 faites un ls -al si vous n’êtes pas convaincu(e)…

Si vous faites plusieurs essais en re-installant le système vous allez vous faire jeter par ssh car la clé d’identification du système aura changé alors que l’adresse IP n’a pas changé. ssh est suspicieux… 

il faut supprimer l’ancienne valeur stockée sur le PC Win10 :

cd .ssh
del known_hosts

et vous pouvez vous connecter à nouveau.

Installer le bureau

On peut passer à l’étape d’installation du bureau. Pas de chichi on installe le bureau Ubuntu. Après si vous voulez en installer un autre c’est vous qui voyez. vous avez LXDE et d’autres mais le bureau d’Ubuntu permet de rester en pays de connaissance (pour ceux qui connaissent Ubuntu, bien sûr).

Commencez par mettre le système à jour

sudo apt update
sudo apt upgrade

Répondez Yes si on vous demande de valider l’installation. Une fois à jour (2 à 3 minutes) passez à l’installation du bureau :

sudo apt install ubuntu-desktop

Répondez encore Y pour autoriser l’install. Là ce sera un peu plus long comptez au moins 15 à 30 minutes… on a du monde à installer dont libreoffice. Allez vous faire un café et grignoter un carré de chocolat (c’est ce que je faire 😆  )

A la fin de l’installation tapez

sudo reboot

pour faire redémarrer le Raspberry Pi et prendre en compte les modifs. Sur l’écran du Raspberry Pi le mode graphique démarre donc l’installation a bien été effectuée.

Reconnectez vous depuis cmd sur le PC avec SSH

ssh ubuntu@192.168.1.35

Et entrez votre mot de passe (pour moi c’est toujours 123456789). Vous devez avoir des infos sur le système :

On voit que la température est de 44 degrés (c’est un boîtier ventilé), que 15% de la carte SD est utilisé.

Configuration de base au démarrage

Canonical vous demande en premier si vous voulez appliquer les Livepatch (mises  à jour de sécurité). A votre choix mais c’est bien de les accepter (à mon avis)

Pour ça il faut vous authentifier.

Ici on vous demande si vous voulez envoyer des rapports aux développeurs en cas de souci (à votre choix)

Acceptez vous que les applications déterminent votre position géographique (à votre choix)

Et c’est parti. Éventuellement vous pouvez piocher des programmes dans cette liste mais vous pourrez les installer plus tard de toute façon.

On va s’occuper de configurer le réseau. Bizarrement alors que le réseau Ethernet filaire fonctionne parfaitement (j’ai une adresse IP et les mises à jour se sont faites sans problème…), je n’ai pas accès à la config. du réseau filaire. Bon, du moment que ça marche…

On va s’occuper du WiFI. Cliquez sur la ligne WiFi

Choisissez votre point d’accès (pour moi Livebox-57A9) et entrez la passphrase de votre box

Lorsque vous êtes connecté (e) une coche s’affiche à côté du nom de la box ou de votre AP. En cliquant sur la roue dentée vous obtenez des infos sur la connexion.

Réglage de la localisation

 

Revenez sur la fenêtre en haut à droite et ouvrez Settings. Cette fois on va franciser l’interface et le clavier.

Cliquez sur le + de la case du clavier

Attendez un moment que la liste se peuple (les infos sont récupérées en ligne)

Quand la liste apparait, choisissez votre clavier. J’ai pris le AZERTY car le AFNOR n’a pas la même disposition de touches que mon clavier)

Cliquez sur Manage Installed Language (Gérer les langues installées)puis sur Install/Remove Laguages dans la fenêtre qui s’est ouverte.

Descendez jusqu’à trouver French

Cochez la case French

Allez encore un coup d’authentification. Imaginez qu’un plaisantin passe votre Ubuntu en Chinois ou en hiéroglyphes 😆 

Les modifs sont téléchargées, patientez un peu

Les langues disponibles apparaissent

Cliquez sur le français et faites le glisser en haut de la liste

Dana la fenêtre cliquez maintenant sur Formats pour configurer la virgule décimale, la date etc.

Lors de la mise à jour Ubuntu a rencontré un problème logiciel. J’ai fait remonter l’info… Malgré cela tout fonctionne parfaitement (enfin, ce que j’ai testé…)

Et nous voilà avec un bel écran Ubuntu 20.04 Focal Fossa in french s’il vous plait !

Changer le mot de passe

Le mot de passe que j’ai mis tout à l’heure pour éviter les caractères qui changent entre AZERTY et QWERTY était 123456789. Je vais le changer pour quelque chose de plus sécurisé, que je garderai pour moi.

Ouvrez un terminal dans Ubuntu. Tapez la commande

passwd   pour modifier votre mot de passe. Saisissez le mot de passe actuel (toujours 123456789 ici), puis entrez 2 fois le nouveau mot de passe… que vous n’oublierez pas, hein, promis ?

Supprimer l’économiseur d’écran

Au fil de mes essais il y a un truc qui a été très agachiant, c’est le fait que l’écran passe au noir, en économie d’écran et se verrouille. Du coup il faut bouger la souris ou taper sur la touche CTRL pour le réveiller… puis s’authentifier. Si c’est intéressant en entreprise ou dans un endroit où il y a du monde, quand tu es tout seul, à moins de vouloir te faire une blague à toi même le verrouillage d’écran n’a pas grand intérêt. Je vais donc le supprimer.

Ouvrez le menu Paramètres

Cliquez sur Confidentialité

Puis sur Verrouillage de l’écran. Par défaut l’écran devient noir en 5 minutes. Modifiez les paramètres comme vous le voulez. Ci-dessus vous avez mes choix. Une fois que c’est modifié le fait de quitter la fenêtre prend les nouvelles valeurs en compte.

Régler l’heure

L’heure affichée en haut de l’écran est décalée de 2h (en moins).

Dans les paramètres ouvrez Date et heure

Cliquez sur la France vous devez avoir le fuseau horaire UTC+02

Et c’est tout le Raspberry Pi doit maintenant afficher l’heure correcte

Les essais d’Ubuntu 20.04 sur Raspberry Pi 4

Détection d’imprimante

Mon imprimante est une vielle EPSON DX9400 uniquement USB reliée au réseau en WiFI avec un Raspberry Pi et CUPS (je vous ai expliqué ça dans cet article).

L’imprimante a été correctement détectée et l’impression d’une page de test se déroule normalement.

Cliquez sur Paramètres d’imprimantes supplémentaires. La fenêtre des imprimante montre que l’imprimante est active (coche verte). Clic droit sur l’imprimante et lancez l’impression du test en bas de la fenêtre.

Ajouter/Enlever une clé USB

Lorsque vous insérez une clé USB elle apparait dans la barre de gauche et une boîte d’information indique son nom.

Pour l’éjecter faites un clic droit sur la clé et éjectez la proprement.

Lecture Vidéo Youtube

Pour tester le navigateur et la lecture vidéo, j’ai utilisé une vidéo de présentation des visières. Pour tout vous dire en 1080p ce n’est pas très fluide, mais on peut éventuellement s’en accommoder. En 720p ça passe bien en plein écran.

LibreOffice

L’ouverture des applis LibreOffice ne pose pas de souci, l’utilisation est fluide et permettra de travailler tout à fait normalement.

Installer un logiciel

Bon, pour les anciens il y a toujours la méthode en ligne de commande. On va d’ailleurs s’en servir pour installer le “magasin” d’applis qui n’est pas installé par défaut.

sudo install snap-store

installera la boutique d’applis et vous donnera accès à une foultitude de programmes.

Vous retrouverez l’icône de la boutique dans les applis. Cliquez dessus

Ici ce sont les applis du Raspberry Pi. Si Inkscape vous intéresse cliques dessus. Il y a dans la rangée du bas l’Imager de la Fondation pour créer votre carte SD, un serveur Plex etc… Cliquez dessus pour lire le descriptif.

Si vous cliquez sur Inskape par exemple, vous avez ces explications et un bouton Installer en haut de la fenêtre. Cliquez dessus si vous voulez installer le logiciel.

et hop ! Inkscape fonctionne

En haut de la fenêtre du magasin il y a une loupe qui permet de chercher un logiciel. J’ai cherché et installé Gimp depuis le magasin mais… il ne se passe rien quand on clique sur l icône. Un truc qui tourne et puis plus rien. Du coup je suis passé par la bonne vieille install manuelle dans un terminal

sudo apt install gimp qui a mis une deuxième icône de Gimp (tant qu’à faire) dans la liste des applis, qui cette fois lance bien le logiciel.

Conclusion

Après plusieurs jours passés avec Ubuntu 20.04 64 bits sur le Raspberry Pi 4, je pense qu’on tient le bon bout. On a un outil qui pourra être utilisé de base dans les établissements scolaires ou comme PC d’appoint à la maison quand on a du monde en télétravail et/ou en scolarisation à distance (si, si des fois ça arrive).

Dans ma liste de ToDo une réinstallation “propre” de tout le bazar, quelques petits trucs à régler comme Pourquoi j’ai ces polices dans LibreOffice au lieu de mes polices habituelles ?

ou encore un passage en overclocking comme je vous l’avais décrit dans cet article “Overclocker le Pi4“, un essai de montage vidéo etc… de quoi mettre à l’épreuve le Raspberry Pi en tant que PC d’appoint…

Si vous avez installé Ubuntu 20.04, n’hésitez pas à faire un retour d’expérience dans les commentaires ci-dessous, en bien ou en mal pour donner les infos à ceux qui auraient envie de se lancer.

Sources

https://ubuntu.com/download/raspberry-pi

Quoi de neuf dans Ubuntu 20.04 LTS « Focal Fossa » ?

Compare RDP vs VNC in Simple Language

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

41 réflexions au sujet de « Ubuntu Desktop 20.04 LTS 64 bits sur Raspberry Pi 4 »

  1. Bud Spencer

    En fait j’avais besoin d’un truc transportable ‘dans la poche’ avec os 64 bits pour trimbaler SQL Server, donc j’avais fait au plus rapide et mis un Ubuntu Server sur un PI3 qui ne me servait pas. Le test Desktop était juste par curiosité mais carrément pas concluant.

    Répondre
  2. Patrice alias icare

    Bonjour François,
    Par hasard, as-tu la procédure pour activer le bluetooth ?
    Pour l’article, comme d’ha au top

    Répondre
  3. Patrice alias icare

    Bonjour,
    Merci pour la réponse. Je vais faire l’essai.
    Apparemment L’abonnement au sujet ne fonctionne pas.
    Erreur 404 – Error : File Not Found.
    @+
    Patrice

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      oui j’ai vu le lien renvoie une erreur 404. J’ai le même souci mais je ne comprends pas pourquoi c’est wordpress qui génère le lien et je n’ai pas d’action dessus ??????????????????

      Répondre
  4. Elisa

    Bonjour, merci pour votre article fort intéressant.
    Ne connaissant pas grand chose au monde de Linux, est-il facile d’installer un contrôle parental pour n’autoriser que certains sites?
    Si oui, quel nom de programme me conseilleriez-vous?
    Salutations, Elisa

    Répondre
  5. Ping : Gérer le Bluetooth avec Ubuntu 20.04 Focal Fossa sur Raspberry Pi 4 - Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française....

  6. Michaël

    Bonjour

    j’avais essayé les installations.
    nous sommes en effet arrivés sur une distribution +- stable pour les RPI4. Il est temps

    quand j’effectue les opération, j’ai mon écran qui n’est pas en 16/9 avez vous une idée ?
    De plus la fenêtre de settings se réouvre sans cesse. le seul moyen de travailler correctement était d’installer XRDP et de prendre la main a distance.
    je possède un Raspberry 4 avec 4GB de mémoire.

    Cordialement

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Michaël
      pour le 19:9 il n t a pas trop le choix
      de mon côté dans Paramètres > Ecrans > il y a une seule définition dispo : 1680×1050(16:10)
      et je ne peux rien choisir d’autre. C’est le format maxi de mon HP L2245 wg
      qu’avez vous dans cette zone ?
      J’ai aussi un Pi4 mais pas de souci avec le menu Paramètres.
      Par contre en RDP avec xRDP j’ai eu plusieurs fois un écran noir sur un PC Win10…
      Je ne connais pas plus Ubuntu sur Raspi, c’est ma première install ubuntu 20.04 sur cette machine
      je pense que la stabilité n’est pas encore là avec cette version
      cdt
      françois

      Répondre
  7. Michael

    Bonjour

    Merci pour votre réponse, il faudrait que je réinstalle. Ma dernière version datait de la semaine passé. Mais je n avais qu’un seul choix dans la définition d écran.
    Dans le fichier config. Sys j ai travaillé avec l’option overscan dans boot mais rien a changé.
    Pour infi j’ai essayé divers bureau mais le plus stable etait gnome.

    Cordialement

    Répondre
  8. Fred

    Bonjour, j’ai fait l’essai de Focal Fossa juste après sa sortie sur mon Pi4 ,avec 4 Go de ram, pas concluant du tout on y perd en confort d’utilisation au quotidien comparé à Raspbian.
    J’ai 2 mac sous 18.04 Lts et un pc sous 20.04lts rien à voir, c’est fonctionnel pour bosser tous les jours.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Merci pour ce retour
      c’est sur que comparé à un Mac ou un PC #YaPasPhoto mais comme machine d’appoint pour un enfant (pas pour bosser, hein) pour taper qques textes et regarder une vidéo… ou pour consulter ses comptes, lire sa messagerie, est-ce qu’il faut une super bécane ?
      That is the question 🙂

      Répondre
      1. Fred

        Bonjour, je suis tout a fait d’accord avec votre question, je milite justement pour une approche comme la votre, avoir du materiel qui correspond a ses besoins.
        J’ai troqué un iMac contre un Rasp Pi4 justement pour ça.
        Je veux juste dire que a mon sens pour une utilisation qutitienne classique, Raspbian est , a mon sens, le meilleur compromis materiel/logiciel.
        Focal Fossa est sans aucun doute plus “friendly user” que l’interface classique de buster, mais etant plus lourde, elle moins reactive.
        Et que ma preference va a Buster.
        Au sujet des Mac ce sont des modeles de 2009 et 2011 incapable de faire tourner décemment les derieres versions d’OSX, et qui ont retrouvé une seconde jeunesse grace a Ubuntu 🙂

        Répondre
  9. Gordon

    Salut à tous.

    UBUNTU (que je ne connais pas), est-ce mieux, ou moins bien que debian ?
    L’aspect graphique ne m’intéresse pas du tout, je préfère la ligne de commande.

    Qu’est-ce qu vous en pensez ?

    Cordialement.
    Artemus24.
    @+

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour
      pour être franc je ne connais pas non plus
      j utilise principalement raspbian même sur mes pc
      de toute façon ubuntu est une Debian à l’origine donc à part les modifs apportées par Canonical c’est une Debian, peut être un peu plus conviviale pour le grand public.
      SI vous utilisez Debian ou Raspbian… à mon avis continuez 😉
      ici comme ils ont sorti cette version 64 bits c’était l’occasion de tester ça sur le Pi4 mais ça ne deviendra pas ma distrib “de tous les jours” 😉
      cdt
      françois

      Répondre
      1. Patrice alias icare

        Bonjour,
        Pas la distribution courante mais freeCad avec python 3 et Qt5 cela devient une alternative en attendant que Raspbian face l’effort qu’il faut 😉

        Répondre
  10. Bruno Chavatte

    Bonjour,
    Merci pour ces articles trés intéressants.
    Je viens d’essayer d’installer Raspbian sur un raspberry pi4 (4Go RAM) pour faire tourner quelques logiciels de radio-amateur (Fldigi, WSJT-X, SSTV). Cela fonctionne pas mal (j’ai encore un petit probléme pour connecter SSTV sur mon FT857 via un interface Microham3).
    Suite à la lecture de cet article ma question est simplement: est ce que Ubuntu permettrait de meilleures performances que Raspbian ?
    Merci d’avance

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Bruno
      merci pour ce retour
      a mon avis raspbian est plus léger et plus rapide que Ubuntu
      raspbian est une debian juste recompilée et dotée d’un desktop minimaliste
      Ubuntu est une debian sur laquelle Canonical rajoute des couches

      cdt
      françois

      Répondre
  11. Montague

    De bons résultats pour moi, une vraie petite machine intéressante. Puisque le boot USB est désormais possible sur raspberry pi 4, pourquoi ne pas en profiter pour nous en parler François ? https://www.raspberrypi.org/documentation/hardware/raspberrypi/bcm2711_bootloader_config.md

    L’overclock fonctionne bien et donne un peu d’air (à 2GHz avec un boitier ArgonOne).
    Le bluetooth est très capricieux chez moi.

    Question “performance”, je trouve que Manjaro donne une meilleure impression de fluidité à l’usage.

    Par contre, FreeCAD en ARM64, comment faire ?

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour
      merci pour ce retour d’expérience
      le boot USB est encoe expérimental
      j’ai relayé sur les réseaux sociaux mais j’attends une version stable pour le blog 😉
      par contre pour FreeCAD je ne sais pas il faut voir sur les forums freecad je pense
      je n’ai pas eu le temps de m’y pencher pour le moment

      Répondre
  12. olivier

    bonsoir Francois trés sympa votre article et j’ai fini par installe ubuntu 20.04 sur mon rpi4 que j’ai recu recemment. Ca marche pas trop mal visiblement. Un peu juste pour lire du 1080P mais pour lire ss mail s et voir youtube ca peut aller . Je n’ai pas reussi a changer la langue ??? par contre le langage du clavier oui.. J’ai hate que lon puisse booter sur un disque USB SSD….ce sera plus sain et rapide qu’une carte microSD. merci Olivier

    Répondre
  13. David

    Bonsoir François, pour compléter mon poste précédent pour avoir accès au bluetooth a aprtir du Desktop pas très compliqué :
    sudo apt install pi-bluetooth
    reboot
    Le bluetooth deviens alors fonctionnel.

    Merci pour le tutoriel !! ça ma permis de me lancer 😉

    Répondre
  14. david

    Oupss il semble que mon poste ne soit pas passé, pour ne plus avoir le message “filaire non géré” dans le NetworkManager et rendre accessible le parametrage de eth0, if faut faire les motifs suivante :

    Sudo nano /usr/lib/NetworkManager/conf.d/10-globally-managed-devices.conf
    Remplacer la ligne existante sous keyfile par :
    unmanaged-devices=*,except:type:wifi,except:type:gsm,except:type:cdma,except:type:ethernet,except:type:wwan

    ensuite un restart du service :

    sudo systemctl restart NetworkManager

    Le tour est joué !

    Répondre
  15. olivier

    Bonjour Francois , je n’arrive pas a lire les fichiers mp4 avec l’application vidéos par défaut ??? y aurait il des codecs a installer ? merci sinon la distribution a l’air de tourné plutôt bien. Ce n’est pas un foudre de guerre mais pour surfer , écouter de la zic et voir quelques vidéos c’est raisonnablement suffisant.
    Olivier

    Répondre
  16. delafond

    bonjour,
    je viens d’acheter un raspberry pi 4, j’ai essayé d’installer ubuntu 20-04 , 64 bits,
    impossible de l’ouvrir il ne reconnait pas le login ubuntu et refuse de s’ouvrir,
    merci de bien vouloir m’aider ,
    courtoisement

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour
      ce n est pas assez précis pour vous aider
      quel login ? le premier ? c’est ubuntu ubuntu pour se connecter
      est ce celui la ou le suivant après changement du mot de passe ?

      Répondre
  17. delafond

    bonjour,
    c’est le premier login qui permet d’ouvrir ubuntu ubuntu, j’utilise le raspberry Pi imager v1.2 pour graver une micro sd samsung 64 gib en ubuntu 20-04 LTS;
    la carte livrée raspbian livrée avec le raspberry pi4 fonctionne très bien, je suis même parvenu en ligne de commande à installer thunderbird et firefox

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      ok
      et il vous dit quoi que le mot de passe n’est pas bon ?
      pouvez vous me dire ce qui se passe quand vous bootez ?
      il vous demande login: et après ?
      avec win32DiskImager il fallait un formatage spécial si la carte était une 64Go
      je n’ai pas testé avec Raspi Imager (pas de carte de 64Go sous la main)

      Répondre
  18. Denis

    Bonsoir et merci de ces explications. J’ai installé Ubuntu 20.4 server sur un pi4/8Go. En revanche, après des dizaines d’essais, pas moyen d’installer le même OS sur SSD pour que le pi l’utilise après avoir booté. Avez-vous une idée d’une procédure qui fonctionne? Merci!

    Répondre
  19. fabrice

    rectification a mon message :
    pour activer le Bluetooth :
    sudo apt install pi-bluetooth
    pour activer le wifi :
    télécharger les paquets correspondant à raspi2 dans synaptic
    pour la webcam (j’avais oublié que j’avais fait cette manip sur Ubuntu 18) :
    sudo nano /boot/firmware/config.txt
    y ajouter ces lignes :
    start_x=1
    gpu_mem=128

    après tout cela un petit sudo apt update && sudo apt upgrade && shutdown -r now
    et tout sera opérationnel

    Répondre
  20. Francois Aussudre

    Bonjour François,
    J’ai aussi tenté le passage vers la ub20.04 sur l’un de mes pi4 4 giga
    On ne peut pas dire que cela ne marche pas, mais c’est un peu mou tout de même, la raison en est surement que le support d’accélération vidéo du GPU/VPU ne semble pas fonctionner. as-tu des infos là dessus ?
    As tu essayé de booter en SSD/USB sur l ubuntu ?
    Mes pi en ce moment sur des Raspbian 32bits armhf avec un kernel 64bit pour avoir des containers 64bit qui fonctionnent très bien mais sans support du GPU, j’aurai aimé moderniser tout cela.
    Merci d’avance de ta réponse
    François A
    NB : merci pour tout le temps que tu consacres à partager tes expériences qui nous permettent de gagner un temps précieux…

    Répondre
    1. Francois Aussudre

      Pardon j’avais pas vu ta réponse sur le boot ssd !
      J’ai essayé la vieille méthode marche bien (boot kernel sur sdcard puis redirection rootfs sur le ssd)
      mais pas moyen avec le full boot ssd

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.