Publié le 12 décembre 2019 - par

J’ai testé pour vous : Le boîtier en aluminium ventilé Armor

Le Raspberry Pi 4 avec son processeur plus puissant a tendance à chauffer. Les constructeurs de solutions de refroidissements s’en donnent à cœur joie ! Voici le test du boîtier Armor aluminium équipé de 2 ventilateurs. Un moyen de ramener votre Pi 4 à la raison ?

Un boîtier radiateur en aluminium ventilé Armor pour Raspberry Pi 4

J’ai déjà eu l’occasion d’effectuer plusieurs tests de produits se proposant de refroidir les ardeurs du Raspberry Pi 4, grand dispensateur de chaleur. Il y a d’abord eu le VentilaPi4 de Garatronic, puis j’ai testé l’incroyable Ventirad Ice Tower Cololing Fan avec lequel j’avais fait des essais d’overclocking du Raspberry Pi jusqu’à 2GHz.

Cette fois c’est chez CAFAGO que j’ai dégotté ce boîtier Armor un peu particulier pour 10.38€ (vente flash). Il s’agit d’une coque en alu injecté faisant radiateur, sur laquelle ont été ajoutés 2 ventilateurs de 25mm destinés à évacuer la chaleur récupérée par le radiateur. Je vous propose de découvrir le montage et les essais de ce boîtier un peu spécial.

Les images de Cafago

Le contenu de la boîte

La boîte que j’ai reçue contenait les deux parties du boîtier, à gauche le dessous et à droite le dessus avec l’emplacement des 2 ventilateurs. On voit aussi les ouvertures pour le câble de caméra et le câble DSI pour l’écran. Il y a une ouverture pour les GPIO et la prise PoE également.Les deux ventilateurs annoncés comme des brushless en 5v. Diamètre 2,5 cm et fils reliés ensemble à un connecteur compatible avec le GPIO du Raspberry Pi.

La visserie. Avantage toutes les vis ont la même longueur 🙂 Il y a aussi la clé qui va bien et les deux double face thermiques destinés à transmettre la chaleur des composants vers le radiateur.

La partie inférieure comporte un emplacement pour la mémoire du Pi3, ce qui fait penser que c’est la même pièce pour le Pi4 ou le Pi3

Sous le radiateur on trouve deux emplacements qui vont venir se mettre en contact avec le CPU et la mémoire (image ci-dessous). Le décalage en hauteur s’explique par la différence de hauteur des deux composants.

Montage du boîtier

La mousse thermoconductrice vient se coller sur la partie du radiateur qui va venir en contact avec les composants de la carte du Raspberry Pi.

Le Raspberry Pi va être pris “en sandwich” entre les deux parties du boîtier. Les mousses thermiques viennent prendre appui sur le CPU et la mémoire. Et il suffit de monter les 4 vis du dessous pour solidariser l’ensemble. Les prises restent bien accessibles.

On obtient un boîtier très rigide et résistant.

Branchement des radiateurs

Montez les ventilateurs de 2,5 cm avec les vis fournies. Je les ai testés avant montage pour être sûr qu’ils fonctionnent et voir le sens de sortie de l’air. J’ai choisi de pousser l’air vers le radiateur, les rainures sous les ventilateurs vont guider l’air sous pression vers la sortie, tout en emmenant la chaleur vers l’extérieur.

Ce schéma précise la façon de connecter les ventilateurs.

Tout est prêt pour passer aux essais

A la mise sous tension du Raspberry Pi, les ventilateurs se mettent en route.

Tests de température

La température dans la pièce est de 22°C. La température relevée est celle du CPU, affichée dans la barre du desktop. Le boîtier est posé sur la table, en position horizontale.

Avec ventilateurs en fonctionnement

Le Raspberry Pi démarré sur le bureau en mode graphique mais sans activité se stabilise rapidement à une température de 32 ou 33°C.

Comme d’habitude je lance le programme stress -c 8 qui soumet le CPU à un fonctionnement à 100% et augmente la température.  Après 10 mn de stress on atteint 45°C. Au bout de 15 mn la température affichée est de 48°C. Elle reste à cette valeur après 30 mn de fonctionnement en stress.

Sans les ventilateurs

Je laisse le programme stress solliciter le CPU à 100%. Que se passe-t-il sur votre montage si les ventilateurs viennent à s’arrêter pour une raison ou une autre ?  Pour le savoir je débranche sauvagement le connecteur. Silence dans le bureau… suspens !

Au bout de 10 mn le CPU est monté à 58°C. Au bout de 20 mn la température atteint 62°C et ne bougera plus par la suite.

J’arrête le programme stress et retour sur le desktop sans autre activité. Après 5 mn la température descend à 49°C et au bout d’un quart d’heure elle atteint 39°C pour finir par se stabiliser à 33°C en moins d’une demi-heure.

Conclusion

Ce qui ressort surtout à l’utilisation du boîtier Armor, c’est l’impression de solidité. Le Raspberry Pi est enfermé bien à l’abri dans une coque épaisse en aluminium. Le doute se pose pour le WiFi, j’ai fait un test, la box est à l’étage inférieur, mais ça fonctionne normalement. Les ouvertures sont suffisantes pour que les ondes circulent. Je n’ai pas testé le Bluetooth.

Posé sur la table, le boîtier avec les ventilateurs en rotation émet une vibration bien audible, amplifiée par le plateau du bureau. Une fine épaisseur de mousse a éliminé ce bruit. Reste cependant le sifflement de l’air des ventilateurs. Si vous utilisez le Raspberry à proximité immédiate, ça peut devenir gênant à la longue pour un media center par exemple. Par contre si c’est un projet où le Raspberry Pi est dans une enceinte et qu’il y a un peu de bruit (une borne d’arcade par exemple) ça ne posera aucun problème tout en assurant une température supportable au Raspberry Pi

Au moment où j’écris ces lignes, le boîtier ventilé en aluminium Armor est disponible chez Cafago en vente flash à 10,38 € au lieu de 19,99 €.

Sources

Boîtier Armor aluminium ventilé chez Cafago

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

11 réflexions au sujet de « J’ai testé pour vous : Le boîtier en aluminium ventilé Armor »

  1. LEMOINE

    Bonjour
    62° max sans ventilateur, je suppose que ce n’est pas une température acceptable
    Je suis à la recherche d’un radiateur fanless pour Rpi 4

    Philippe

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Philippe
      jusque 80°C c’est acceptable mais c’est vrai que ça peut mettre en cause la durée de vie du processeur.
      je ne connais pas de radiateur sans ventilateur qui permette d’évacuer la chaleur du Pi4… Si un lecteur peut vous conseiller ce sera bienvenu
      cordialement
      François

      Répondre
  2. Ping : Utiliser FreeCAD et CURA sur un Raspberry Pi 4 - Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française....

  3. Didier b

    Essayé et adopté.
    Allergique aux bruits, j’ai sorti le fer à souder, et monté les 2 ventilos en série !
    Résultat : inaudible et 40°C dans une ambiance à 20 °C ! Le pied …

    Répondre
      1. Didier B

        L’essayer c’est l’adopter !
        Aux premiers démarrages les ventilos ont eu besoin d’un petit coup de pouce (lancement du bout du doigt), mais une fois rodés, cela démarre tout seul …

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.