Publié le 15 juin 2022 - par

Utiliser un GPS mouse – Coordonnées, QRA Locator, trajet…

Jean-François, radioamateur sous l’indicatif F5RRB s’est intéressé aux « GPS Mouse » qui ressemblent à nos souris filaires. Il avait pour but d’apprendre comment utiliser ces matériels très souvent mis en œuvre par les radioamateurs, souvent couplés à des systèmes APRS. Il a développé un logiciel qui tourne sous Windows et qui enregistre un trajet, tout en fournissant un tas d’informations intéressantes. Je lui laisse la parole.

Utiliser un GPS mouse – Coordonnées, QRA Locator, trajet…

Bonjour,

il y a quelques mois François MOCQ F1GYT (Framboise314) vous a présenté le relais radioamateur APRS à base de Raspberry-pi installé par Roland F6GDL au Mont-Saint-Vincent (dep 71) :
https://www.framboise314.fr/un-relais-aprs-f1zyg-3-equipe-dun-raspberry-pi-au-mont-saint-vincent-71/

Ceci m’a amené à analyser de plus près les modules GPS « mouse » magnétiques que nous posons sur le toit de nos véhicules et qui récupèrent des satellites les informations de localisation transmises ensuite par nos émetteurs radioamateurs, je suis très heureux de vous proposer le résultat de ce travail.

Quelques GPS utilisés pour cet article

Mon objectif : apprendre en développant et proposer un logiciel d’affichage sur PC des données GPS différent de ce qu’on trouve d’habitude, j’ai alors ressorti du placard un vieux modèle GPS HOLUX pour le qualifier ; j’ai aussi acheté le modèle récent suivant qui fonctionne très bien :
https://www.ebay.com/itm/203101316070

Avec ce logiciel que j’ai développé vous pourrez vous aussi tester vos GPS type « mouse » d’une façon très simple : seulement deux fichiers (un .bat et un .exe) à recopier sur votre PC, double click sur le fichier .bat et c’est parti.
Vous pourrez aussi ensuite visualiser vos trajets avec Google Maps grâce au fichier .kml qui est construit au fil de l’eau par ce programme, ce point pourra paraître futile face aux applications toutes prêtes sur les smartphones, mais pourquoi me passer de vous l’offrir aussi ?

Ce logiciel sans prétention est atypique sur le site de Framboise 314 : il fonctionne sous Windows (testé sur Windows 7 et Windows 10), je l’ai développé en langage Strawberry Perl, voici des sujets pratiquement jamais évoqués sur ce site , merci à toi François de mettre ce travail à disposition de tes lecteurs et bravo pour ton ouverture d’esprit !

Les caractéristiques de mon programme

  • Présentation en Français ;
  • Détection automatique du n° de port com et de sa vitesse sur lequel est raccordé le GPS « mouse », que ce soit par prise série DB9 (vieux modèles) ou prise USB ;
  • Les mesures sont enregistrées au fil de l’eau dans un fichier .csv situé dans le même répertoire que les fichiers .bat et .exe et dont le nom indique le n° de port com concerné. Si le fichier n’existe pas encore il est créé au lancement du programme, sinon les données sont ajoutées à la fin du précédent enregistrement.
  • De la même façon un fichier .kml est aussi créé au fil de l’eau qui permet ensuite de voir tout son trajet avec Google Maps en allant sur https://mymaps.google.com puis faire :  +CREER UNE CARTE -> Importer -> Sélectionner un fichier sur votre appareil -> choisir sur votre PC le nom de fichier .kml

Nb : une fois le fichier .kml créé les spécialistes pourront l’éditer et en modifier l’entête afin de personnifier à leur convenance.

  • Un fichier .tmp est aussi créé mais il n’a pas d’utilité pour l’utilisateur, seulement pour le déroulement de ce programme
  • Pour enregistrer un nouveau trajet il faut effacer et/ou sauvegarder les trois fichiers préalables .csv, .tmp et .kml
  • Affichage de la hauteur (je n’appelle pas cela altitude car la justesse de mesure n’est pas toujours au rendez-vous) ;
  • Affichage de la hauteur min et max atteintes depuis le lancement du programme ;
  • Affichage du CAP en degré (certains vieux GPS fournissent une valeur même si le GPS n’est pas en mouvement, c’est pourquoi je ne la prend pas en compte dans mon programme si la vitesse = 0 km/h) ;
  • Affichage de la vitesse en km/h si le GPS la fournit car ce n’est pas toujours le cas sur les vieux modèles (présence ou pas de la trame $xyVTG) ;
  • Affichage de la vitesse max atteinte depuis le lancement du programme ;
  • Affichage HDOP (indicateur précision horizontale) ;
  • Affichage HDOP moindre et meilleur atteint depuis le lancement du programme ;
  • Affichage du nombre de satellites reçus ;
  • Affichage du nombre de satellites min et max atteint depuis le lancement du programme ;
  • Affichage du locator étendu sur dix caractères (souvent utilisé par les radioamateurs car cela indique de façon simple une zone en France métropolitaine de l’ordre de la taille d’une grosse maison), très pratique à visualiser avec le site internet suivant du radioamateur Américain K7FRY  :
    https://k7fry.com/grid/?fbclid=IwAR3iUqCBUgCCWiv_QyV_eWUhJ80-AsGxATP2q7KMo-sq4QViVeEMl8-fBnQ
  • Affichage longitude et latitude exprimées sous trois formes : DD (Degrés en décimales), DMS (Degrés – Minutes – Secondes et 1/10 ème de seconde), DMD (Degrés – Minutes en décimales), un excellent site internet sur ce sujet est le suivant :
    https://www.guide-plaisance-mobile.fr/convertisseur-de-coordonnees-gps-degres-minutes-secondes-decimales
  • Mesures avec rafraîchissement de l’écran toutes les 2 secondes ou 3 secondes selon le modèle de GPS détecté ;
  • Affichage date et heure « UTC » fournis par les satellites (« UTC » entre guillemets pour les puristes) ;
  • Compatible trames NMEA $GP, $GN (testées) ; $GA et $BD (non testées encore car je n’avais pas de GPS adéquat) ;
  • Affichage en surligné jaune des valeurs actualisées ;
  • Pour l’utilisateur quand le GPS est connecté au PC il faut juste vérifier dans le gestionnaire de périphérique que le port com est trouvé et a bien un numéro, au pire installer le logiciel pour avoir un port com virtuel puis lancer le fichier .bat ;
  • Il faut recevoir au moins quatre satellites pour que le programme affiche des données ;
  • Au démarrage si le point n’est pas calé il faut patienter car la réception est effective mais dégradée.

Exemple d’écran fourni par le programme

Lorsque le programme a reçu les données GPS il affiche cette fenêtre. La mise en route peut prendre un certain temps car le programme teste tous les ports à plusieurs vitesses. Certains anciens GPS sortent du 4800, et en fonction de la machine le port peut changer. Il faut donc tester…

Cliquer pour agrandir

Sur la carte de K7FRY on voit que le Locator étendu donne une précision intéressante avec seulement 10 chiffres et lettres.

Éventuellement si le programme ne trouve pas le GPS, il faudra peut-être installer un driver (fourni ou pas avec le GPS). Les modèle uBlox fonctionnent souvent sans installation, certains nécessitent un driver. Vous pouvez essayer celui-ci qui a fonctionné dans un cas… ou cet autre de uBlox.

Intervalle de mesure

Mesure toutes les 2 secondes

Mesure toutes les 4 secondes

Mesure toutes les 8 secondes

Mesure toutes les 16 secondes

L’intervalle auquel les données sont enregistrées dans le fichier .CSV ou .KML dépendent du modèle de GPS utilisé : le programme enregistre les données toutes les 2 s pour les GPS « récents » et toutes les 3 s eniron pour les plus vieux modèles. Pour comparaison, une montre GPS Garmin enregistre les données toutes les 15 secondes lors d’une marche.

Sur les images ci dessus avec des données captées en voiture, on voit que le rendu est meilleur pour un intervalle de 2 secondes entre mesures.

 

Conclusion

Si votre GPS est placé en intérieur restez prudents sur l’interprétation des données fournies, surtout si le HDOP se dégrade.

Un immense merci à François F1GYT, Roland F6GDL, Alain F5RUL et Bernard F4GCZ, fidèles passionnés et très patients !

==> Lecteurs de Framboise314, vous me ferez un grand plaisir en me tenant informé de vos essais par mail : jfmbernard@gmail.com

Cordialement à tous,

Jean-François BERNARD – F5RRB

Note de framboise314 : Jean-François devrait s’atteler à une version sur Raspberry Pi prochainement 😉

Téléchargement

Le programme en v15 est disponible en cliquant sur ce lien.

Les prochaines versions seront ci-dessous.

====================   UPDATE du 19 juin 2022 – v16  ====================

Télécharger la v16 : Cliquer sur ce lien

  1. Le CAP sera maintenant toujours donné sur trois chiffres
  2. Ajout en plus selon le CAP de seize directions possibles : (N, NNE, NE, ENE, E, ESE, SE, SSE, S, SSO, SO, OSO, O, ONO, NO et NNO)
  3. Ajout bulle « Départ » dans le fichier .kml

====================   UPDATE du 24 juin 2022 – v17  ====================

J’ai juste changé le mot hauteur par « altitude » en mettant toutefois le mot altitude entre guillemets.
En effet, un ami qui pilote des avions à Pouilloux m’a fait la remarque judicieuse suivante que j’ai prise en compte pour cette nouvelle version :
« Une petite précision sémantique au sujet de la différence entre altitude et hauteur. En aéronautique l’altitude désigne la hauteur par rapport au niveau de la mer et la hauteur désigne celle par rapport au sol. »

Télécharger la v17 : Cliquer sur ce lien

Sources

https://www.earthpoint.us/exceltokml.aspx

https://www.sigterritoires.fr/index.php/kml-pour-bien-commencer/

https://www.gironde-tourisme.fr/espace-pro/wp-content/uploads/sites/2/2016/04/Tuto-Gironde-Tourisme-Comment-faire-un-gpx.pdf

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

16 réflexions au sujet de « Utiliser un GPS mouse – Coordonnées, QRA Locator, trajet… »

  1. Doudy

    Hello,

     

    J’ai encore un vieux GPS qui traine du temps des PPC !

    Ce serait intéressant de tester.

    Un Leadtek Wireless GPS Receiver LR9537

    😉

    Répondre
  2. BERNARD

    Bonjour Doudy,

    Cela me ferait extrêmement plaisir que vous fassiez l’essai et encore plus si cela fonctionne effectivement avec ce modèle de GPS.

    Jean-François F5RRB

    Répondre
  3. Doudy

    Hello,

    Mon GPS est Bluetooth

    J’a une clé Bluetooth Trust BT180

    Mais je n’arrive pas à appairer les deux !

    Donc ton logiciel ne trouve pas le bon port!

    😥

     

    Répondre
  4. BERNARD

    Mon programme ne peut reconnaitre que les ports COMx (ceux qu’ont voit avec le gestionnaire de périphériques de Windows), que ce soient de vrais ports séries ou des ports séries USB mais vu en port COM virtuels. Pour les ports Blueetooth j’ai effectivement peur que ce ne puisse fonctionner. Reste à chercher dans le fond des tiroirs pour trouver un gps « mouse » mieux adapté ou en commander un nouveau.

    Cordialement,

    Jean-François BERNARD – F5RRB

    Répondre
  5. BERNARD

    Bonjour Micrometres,

    Oui deux fichiers seulement : un .bat et un .exe, on lance le bat et cela se débrouille seul… si le GPS « mouse » est bien vu en port COM dans le gestionnaire de périphériques.

    Dans l’esprit j’ai voulu faire du mode « KISS » (Keep It Simple Stupid) pour que ce soit le plus simple possible pour les utilisateurs.

    Prenez la version V16.0 que François a mis sur son site hier

    Cordialement,

    Jean-François BERNARD

    Répondre
  6. CLERC Bernard

    Merci Jean François

    J’ai fais le test de la version  17 ce matin ça fonctionne très très bien merci de m’avoir sorti mon GPS des cartons.

    Je pense que beaucoup d’autre encore traine dans des cartons.

    Avec les infos que tu donne beaucoup peuvent en trouver une utilité.

    Il te reste a faire fonctionner ton soft sur raspbery

    Bernard F4GCZ

    Répondre
  7. MOYNE

    Merci Bernard d’avoir mis tes talents au service des amateurs et passé beaucoup de temps à réaliser ce logiciel qui fonctionne à merveille…

    Il m’a permis également, grâce à ta détection de ports com de me rendre compte que j’avais un problème sur un des com pour tout autre chose. Le tracé est particulièrement précis lorsque l’on décode le fichier kml avec « my maps » de Google.

    J’ai utilisé plusieurs gps anciens un peu longs à se synchroniser, mais vu le coût de celui que tu préconise, je pense que pour le prix d’un paquet de cigarettes…

    Comme le signale Bernard Clerc, le top sera d’utiliser un raspberry, plus facile à utiliser pour le déplacement.

    Rêvons un peu!

    Incrémenter les trois fichiers avec le même indice à chaque redémarrage et pourquoi pas transférer ces fichiers sur la carte sd du raspberry. Révons toujours, mais te connaissant..

    Merci encore Alain F5RUL

    Répondre
  8. Olivier JANIN

    Bonjour,

    J’ai téléchargé votre logiciel pour le tester.

    Hélas je ne travaille qu’en Linux et il n’y a pas les sources.

    J’ai cru comprendre au QSO de ce matin que le développement a été fait en Python.

    Pensez-vous porte cette application en Linux et notamment sur Raspberry PI ?

    Merci pour votre réponse.

    Olivier JANIN – SWL F-13459 (Écouteur régulier du R6 entre autres)

    Répondre
  9. BERNARD

    Bonjour Olivier,

    Merci pour l’intérêt que vous portez à ce logiciel.

    Non, le développement n’a pas été fait en Python mais en langage Perl pour Windows appelé « Strawberry Perl ». J’ai fait dans un premier temps avec ce que je connaissais le mieux.

    J’ai travaillé sous linux il y a bien longtemps et ne n’ai jamais développé sur Raspberry. J’essaierai de porter ce logiciel sur Raspberry cet automne/hiver quand j’aurai du temps, cet été j’ai trop de choses à faire à l’extérieur.
    Vous trouverez bien j’espère un PC Windows pour faire un essai, c’est très simple : lancer le fichier .bat et c’est tout !
    Si cela fonctionne mettez un message s.v.p qui m’apportera beaucoup de joie avec le modèle du GPS « mouse » utilisé.

    De mon côté je fais tourner le logiciel sur mon PC portable dans ma voiture et ensuite avec le fichier .kml je vois mon parcours avec Google Maps, c’est très détaillé.

    J’aime bien la notion du locator étendu que les radioamateurs n’utilise pas assez à mon avis, c’est très simple et très pratique à utiliser.

    Avec le fichier .csv vous aurez toutes les mesures enregistrées

    A chaque nouveau parcours pensez à renommer les fichiers .csv et .kml afin d’en créer des nouveaux.

    73’s QRO

    Jean-François BERNARD F5RRB

    Répondre
    1. Olivier JANIN

      Bonjour Jean-François,

       

      Merci pour le coucou lors du QSO de ce matin.

      Merci pour les informations, pas de problème pour le langage de programmation PERL.

      Je ne manquerai pas de faire un retour dès que j’aurai mis la main sur un PC Windows.

       

      73’s QRO.

       

      Olivier JANIN – SWL F-13459 (Écouteur régulier du R6 entre autres)

      Répondre
  10. BERNARD

    Bonjour Olivier,

    Merci d’avance pour vos retours quand vous aurez pu faire un essai.

    Cela incitera j’espère d’autres personnes à en faire aussi.

    Bon dimanche,

    Jean-François BERNARD F5RRB

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.