Publié le 16 juin 2021 - par

Serrure connectée We.Lock Soho

Ça faisait un moment que j’avais dans l’idée de tester une serrure connectée. L’idée nous avait effleuré avec des collègues pour la sécurisation d’une salle serveur, mais faute de budget (et de volonté) notre direction avait toujours rejeté cette demande… C’est donc à titre personnel que j’ai choisi de tester ce modèle We.Lock SOHO PCB10EBL01 suite à un article du site Les Alexiens. J’ai installé la serrure sur la porte d’entrée…

Serrure We.Lock SOHO PCB10EBL01

Le fabricant

We.Lock fabrique des serrures en Chine depuis une dizaine d’année. Peu implanté en Europe, il avait surtout  visé le marché américain avant de sortir des modèles adaptés à nos serrures. Eh oui il en est des serrures comme des prises électriques, chaque région du monde a ses propres standards…

Quoiqu’il en soit, les serrures We.Lock sont classées super B Bank Level ce qui signifie qu’elles résistent au moins 4 heures aux tentatives d’ouverture (1 minute pour la classe A, 5 minutes pour la classe B).

Déballage

La serrure arrive dans une boîte en carton rigide. Elle est protégée par une coque en mousse et elle est arrivée en parfait état. La livraison n’a pris que quelques jours.

A l’intérieur de la boîte on trouve les éléments suivants :

 

Les deux clés Allen, la plus grande pour la poignée intérieure, la plus petite pour fixer la protection de la poignée extérieure.

Trois badges RFID comme celui-ci sont livrés avec la serrure.

Le cache en silicone qui va venir protéger la poignée extérieure de la pluie.

Enfin la serrure elle-même avec ses deux poignées et le barillet central destiné à remplacer le cylindre d’origine de votre serrure ainsi qu’un mode d’emploi en plusieurs langues dont le français. La poignée extérieure tourne dans le vide tant qu’elle n’a pas été déverrouillée par un code ou un badge RFID. La poignée intérieur est toujours active, elle permet d’ouvrir ou de fermer la porte de l’intérieur simplement en tournant la poignée.

Caractéristiques

Cette serrure est plutôt conçue pour des portes qu’on ouvre avec une seule poignée, comme les portes d’appartement ou les portes d’hôtel. Vous savez, ce genre de porte qui vous enferme sur le palier si vous avez laissé vos clés à l’intérieur et qu’un courant d’air (ou une fermeture irréfléchie 😛 ) referme la porte…
Dans mon cas on a une porte classique donnant sur l’extérieur avec une poignée et une serrure à clé. Mais l’adaptation n’a pas posé de problème, la serrure SOHO jouant le rôle de la serrure à clé.

Mise en place des piles

Avec la plus petite des clés Allen dévissez la vis de fixation du blindage de la poignée. Retirez la protection en acier puis déclipsez le couvercle. Il suffit de le faire glisser de quelques millimètres et de le soulever. Mettez les piles en place. Pour une serrure extérieur ne lésinez pas sur la qualité. Pensez qu’il peut geler et que les piles doivent résister. Avec le modèle utilisé la serrure n’a pas posé de problème, même après les nuits très froides que nous avons connues (-6°C).

Remettez le cache de protection en place et vissez la vis de blocage.

Mettez le cache en silicone sur la poignée. Veillez à ce que les renflements du cache tombent bien sur les boutons. J’ai du m’y prendre à plusieurs reprises…

Alimentation de secours

Le niveau de batterie restante s’affiche en haut à droite de l’écran OLED. Si pour une raison quelconque vous n’avez pas anticipé le défaut d’alimentation, vous pouvez ouvrir le cache de la face avant de la poignée (là où il y a le QRcode).

Ceci vous donne accès à une prise micro USB sue laquelle vous pouvez brancher un pack batterie pour déverrouiller la serrure.

Programmation

Par défaut la serrure est livrée avec un code “Manager” qui est 123456. Il vous servira à tester le bon fonctionnement.

Nota : Les photos ont été faites après que la serrure se soit connectée en Bluetooth à l’application. Avant cette connexion, la date et l’heure ne sont pas initialisées.

Ouverture avec code manager

Appuyez sur une touche (quelconque) du clavier. Celui-ci s’allume, ainsi que l’écran OLED. Tapez le code manager 123456 puis sur le bouton “cadenas” en bas à droite. La serrure est activée et si vous tournez la poignée, vous entraînez le panneton (la pièce qui va ouvrir la porte ou la serrure selon le cas). Après quelques secondes la serrure se reverrouille et vous pouvez tourner la poignée, elle tourne dans le vide.

Entrer dans le menu

Appuyez sur une touche (quelconque) du clavier. Celui-ci s’allume, ainsi que l’écran OLED. Tapez sur la touche cadenas, puis entrez le code manager 123456 et enfin sur le bouton “cadenas” en bas à droite. Vous passez en mode “Manager” et vous avez accès au menu pour changer le code manager (notez bien le nouveau) créer des codes utilisateurs (sans droit de modification), choisir la langue (anglais ou chinois)… Vous pourrez aussi ajouter des badges RFID.

Vous trouverez des informations dans la notice ainsi que dans la vidéo un peu plus bas dans l’article. Je vous conseille de préparer un petit tableau dans lequel vous noterez toutes ces informations qui vous seront bien utilse dans 6 mois ou dans un an quand il faudra reparamétrer la serrure 😉

Pour la démo dans la vidéo j’utilise comme nouveau MDP Manager  456789 et ma date de naissance comme code d’accès. Bien entendu vous éviterez ce genre de chose car ce sont les premiers codes essayés par quelqu’un qui veut entrer chez vous…

Installation de l’application

L’application est accessible en scannant le QRcode imprimé dans la documentation ou sur

Google Play   et   App Store

J’ai utilisé la version Google Play sur mon téléphone Samsung. Vous avez ci-dessous le pas-à-pas pour installer l’appli. Désolé pour le nombre de screenshots mais comme ça vous avez tout le détail.

Rendez vous sur le site de téléchargement soit en suivant un des liens, soit en scannant le QRcode dans le mode d’emploi.

Votre smartphone récupère le fichier

Le téléchargement est rapide

Répondez oui (je suis passé par le QRcode)

L’application est en cours d’installation sur le téléphone

L’application We.Lock est installée

Vous pouvez maintenant lancer l’appli (COMMENCEZ)

Comme dans de nombreux cas, pour utiliser l’appli. Il faut accorder certains droits

Quand l’appli démarre on doit d’abord créer un compte

1 – Indiquez le pays

2 – Saisissez votre numéro de tél. ou adr. mail

3 – Cliquez sur le bouton de validation (à droite de la zone)

Attendez de recevoir le code de validation par SMS ou e-mail

4 – Saisissez le code de validation

5 – Tapez le mot de passe à utiliser pour la connexion

6 – Validez (caché sous le clavier sur cette image)

Revenez à l’écran précédent, maintenant que vous êtes inscrit(e) connectez vous

Vous arrivez sur l’écran de l’appli, on va ajouter le verrou

Saisissez l’ID du verrou (gravé sur le barillet)

Si vous êtes à portée de la serrure en Bluetooth (c’est recommandé pour les premiers essais 🙂 ) Vous voyez apparaître la serrure en deux exemplaires. Un pour l’intérieur, l’autre pour l’extérieur. Cliquez sur le bouton avec une zone bleue.

Pour actionner la serrure, cliquez sur le gros bouton. La serrure affiche la connexion sur l’écran OLED. Tournez le bouton, le paneton doit être entraîné. Après quelques secondes la serrure bippe et vous tournez la poignée dans le vide. La serrure est à nouveau inactive.

Lorsque la serrure a été activée, l’appli. vous affiche un mode d’emploi abrégé.

Vous recevez également une notification lorsque la serrure est activée.

Vous retrouverez toutes ces étapes dans la vidéo ci-dessous. L’application permet également un certain nombre d’actions

La touche Équipement permet de gérer la serrure en Bluetooth et de la mettre à jour. Avec Ajouter vous pouvez ajouter un code d’accès et une plage horaire de fonctionnement. Vous pourrez supprimer ce code avec la touche… Supprimer. Le bouton WiFi Box n’est pas utilisé ici, mais We.Lock propose une passerelle qui permet de connecter votre serrure à l’Internet. Ceci permet de gérer la serrure à distance (activer, désactiver, gérer les mots de passe) et de créer des scénarios ou de recevoir des notifications. Enfin Pwd temporaire est pratique pour créer des mots de passe temporaires, très utile pour des locations de chambres d’hôtes ou si vous prêtez l’appartement.

 

Installation de la serrure

L’installation de la serrure sur la porte est détaillée dans la vidéo. Voici déjà quelques images :

Commencez par démonter l’ancien cylindre en enlevant la vis M5 qui se trouve sur le montant de la porte. Pour extraire le cylindre, il faut utiliser une clé car le paneton n’est pas aligné et empêche de sortir le cylindre. Tournez doucement la clé jusqu’à trouver la position qui permet d’extraire le cylindre sans forcer. Ne vous énervez pas et… ne forcez pas 🙂

Ces deux images vous donnent les dimensions (Maxi et mini) de la serrure We.Lock.

 

Préparez la serrure We.Lock pour le montage. Il faut enlever la poignée de droite pour pouvoir introduite le barillet dans la serrure de la porte. Assurez vous que le paneton est bien aligné avec le barillet pour que l’ensemble entre facilement.

 

La serrure est introduite par l’extérieur. Une fois en place, mettez la vis M5 de blocage sur le tranchant de la porte.

Mettez la poignée intérieure en place

Réglez le positionnement de la poignée intérieure pour l’adapter à l’épaisseur de la porte. Les traits sur la partie carrée permettent de positionner le bord de la poignée. Serrez bien la vis Allen, elle vient se positionner dans un des trous (si la vis dépasse de la poignée ce n’est pas bien positionné) et la poignée est totalement lisse.

Allez on peut s’amuser… Entrez un mot de passe et essayez ! Ça fonctionne 🙂

Ici la serrure a déjà été connectée à l’appli en Bluetooth. Elle a récupéré la date et l’heure depuis le smartphone.

Vous allez pouvoir débloquer l’ouverture depuis l’appli du smartphone. (image We.Lock)

Ou en entrant un code, ou encore avec un des badges RFID enregistrés. (image We.Lock)

Vidéo

 

Conclusion

Une serrure qui semble résistante. Son poids de plus de 600 grammes est plutôt rassurant. La configuration par menu affiché sur un minuscule écran OLED n’est pas intuitive mais on s’y fait vite. De toute façon à moins d’être un loueur professionnel, vous ne la programmerez pas souvent. Et puis en cas d’utilisation plus intensive, vous pourrez la programmer depuis l’application sur votre smartphone.

Après plusieurs semaines d’utilisation en particulier en février avec une météo exécrable 🙂 , rien à signaler. La porte est plein sud, elle est peu abritée de la pluie et reçoit le soleil dans la journée mais la serrure se comporte normalement. Les quelques nuits un peu fraîches et même glaciales ne l’ont pas perturbée.

L’ouverture par code ou par l’appli est sympa mais un badge RFID accroché aux clés de la voiture est quand même très pratique.

Il y a bien sûr un prix à payer pour cette serrure et il s’élève à 177 € environ (le prix varie avec le cours du dollar). Il y a actuellement un coupon de réduction de 20% sur la page mais je n’ai pas de date limite pour son utilisation.

Sources

Boutique WeLock sur Amazon – lien Affilié Amazon

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

9 réflexions au sujet de « Serrure connectée We.Lock Soho »

  1. j2c

    Bonjour François,

     

    Merci pour cet excellent article. (Je souligne, mais est-ce vraiment nécessaire, les articles sur ce site sont toujours de bonne qualité 😉 )

     

    J’ai 2 inquiétudes vis à vis du produit.

    La première est mécanique. Un gros coup de masse sur l’unité extérieur, et j’ai bien peur que ça donne accès au tube carré, qui permet ensuite d’ouvrir le barillet.

    La deuxième est vicieuse, et me rappelle mon coté “informaticien”. Quand t’as accès à la machine, tu peux péter plus ou moins facilement sa sécurité.

    Laisser un port USB accessible de l’extérieur permet donc 2 choses :

    permet le piratage
    permet le sabotage : une alim de 24v qui envoie du jus dans ce port, et ta porte ne s’ouvrira plus jamais.

    Coté intérieur, il faut garder à l’esprit un truc : quand on a une porte vitrée (même avec des barreaux).. Il est parfois plus simple de péter le carreau, passer une main à l’intérieur pour déverrouiller le verrou.  Espérons qu’ils fabriquent une version qui empêche le déverrouillage manuel (sans clé) depuis l’intérieur, pour ce genre de cas de figure.

     

    Hormis ça, c’est quand même vachement bien foutu, et on est loin de certains gadget proposé à vil prix sur des sites chinois.. 😉

    C’est toujours un plaisir de découvrir de nouveaux produits “geeks” sur ce site.

     

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      pour le côté mécanique c’est vrai qu’avec de la force (ou une pelleteuse) on vient à bout de n’importe quoi
      les tests de résistance montrent quand même une résistance dans le temps qui peut décourager les vandales.
      Pour l’USB ce n’est qu’une alim destinée à envoyer du 5v quand les piles sont défaillantes
      j avoue que je n’ai pas testé l envoi de 24v vu le prix du machin 😀

      J’essaye de diversifier un peu le contenu (ce qui déplait aux accros du Raspi ou de l’Arduino) mais ça fait 9 ans que je suis à fond sur le RasPi et j’ai aussi besoin de souffler un peu 😉

      cdt
      francois

      Répondre
    2. mahikeulbody

      Espérons qu’ils fabriquent une version qui empêche le déverrouillage manuel (sans clé) depuis l’intérieur, pour ce genre de cas de figure.

      Ne pas pouvoir ouvrir de l’intérieur manuellement (sans clé) peut avoir de graves conséquences en cas d’incendie…

      Répondre
  2. j2c

    Bonjour,

    Très sincèrement, je n’attends pas de ce genre d’articles non sponsorisés, le moindre cash-test. (faut pas déconner non plus)

    Comme vous le soulignez, si c’est déjà robuste, et que ça retarde l’effraction, ça découragera 😉

    600g.. c’est vraiment massif comme truc 🙂

    La diversification me plaît bien, car finalement les news sur raspi se font plus rares, maintenant que le projet est sur l’autoroute, ça permet de conserver nue activité sur le site.

    J’ai bien noté votre proposition (sur un autre billet), et je reviendrais avec du contenu quand j’aurais eut le temps de pondre un truc propre et bien documenté.

    Répondre
  3. Ping : Le Debrief M&D: projecteur nomade Xgimi Halo, nouveau OnePlus Nord CE, mise à jour eedomus, bons plans Prime Day, Jeedom vs Home Assistant, etc. - Maison et Domotique

  4. Isnogoud

    Mais pourquoi diable faut-il créer un compte sur un serveur Chinois pour faire communiquer entre eux deux équipements connectés en pair à pair.

    Ca me dépasse…

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      C est toujours la question
      C est comme pour les cameras ou les lampes connectées…
      L’incoonvenient c’est de devoir se connecter sur un serveur
      L’avantage c’est qu’on va pouvoir ouvrir la serrure depuis n’importe où, allumer la lumière ou regarder le flux de la caméra depuis son lieu de vacances par exemple.
      C’est vrai que pour le maker ”qui sait faire” ça semble abherant mais pour le grand public c’est une fonctionnalité attendue
      Cdt
      Francois

      Répondre
  5. Germain

    Bonsoir,

    je viens de tomber sur cette article… très bien réalisé (bravo à vous).

    Une petite question: y a t il un nombre maximum de création d accès ? Ou pas de limite?

    Dans l attente de votre réponse, je vous remercie d avance. Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.