Publié le 17 octobre 2018 - par

Conférence Raspberry Pi à Nicéphore Cité – Chalon-sur-Saône

C’est dans le cadre du mois de l’innovation que Nicéphore Cité, membre du réseau French Tech,  m’a proposé d’animer un conférence pour présenter les aspects techniques du Raspberry Pi et donner des exemples d’utilisation professionnelle et maker.

Le Raspberry Pi à Nicéphore Cité – Chalon-sur-Saône

Le jeudi 11 octobre en fin d’après midi, j’ai animé cette conférence dans l’auditorium de Nicéphore Cité. Les réservations étaient nombreuses et il y a eu peu de défections. La salle était comble !

Présentation de Nicéphore Cité

C’est Monsieur Rodolphe UHLMANN, responsable de la cité qui présente les activités de Nicéphore Cité, ainsi que l’aide qu’elle peut apporter aux startups. Ce sera ensuite au tour de Jean-Claude DA SILVA (à gauche sur la photo et à la régie pendant la conférence) de présenter les activités du FabLab (pour les pros) de Nicéphore Cité.

Le Raspberry Pi

Quelques instants avant la conférence. Malgré l’habitude (ça doit être la 34ème), toujours le trac avant de démarrer 🙂

Et c’est parti avec la présentation du Pi 3, du CM3 et des versions du Pi Zero.

Grand comme un ticket de métro et pas plus lourd que 4 framboises…

Un peu de programmation, surtout pour les plus jeunes, avec Scratch

Le public est attentif (ouf !)

Bien entendu, Babbage était du voyage 🙂

Quelques projets dans le monde de l’industrie et des makers, pour terminer la présentation.

RS Composants

C’est Luis NETO, responsable des ventes pour le Nord chez RS composants qui présente la société, ainsi que les solutions que RS peut amenener pour aider les startup à démarrer, en particulier grâce à la mise en relation avec des grands comptes, clients de RS.
Luis présente également DesignSpark, la communauté maker de RS, et termine par l’activité de fabrication de boîtiers sur mesure https://www.rs-electronicase.fr/, à partir de matière plastique pliée, percée et décorée à la demande du client (professionnel ou particulier). Le tout dans un délai de 5 jours.

Le tirage au sort

A son entrée, chacun inscrit son nom sur un papier qui rejoint une urne. A la fin de la conférence, j’ai tiré les gagnants parmi les participants.

Monsieur Serge PIFFAUT (consultant Mared Consulting) s’est vu remettre par Monsieur NETO, un kit de démarrage Raspberry Pi 3 B+ offert par RS composants.

Monsieur Cyril DECHAUX (VousFinancer) remporte également un kit de démarrage Raspberry Pi 3 B+.

J’ai eu le plaisir de remettre mon livre “Raspberry Pi 3 ou Pi Zero”, offert par les Editions ENI, à Monsieur Jean-Paul CHARBONNIER, du FabLab Labo’M de Montagny près Louhans.

Les rencontres

Ce que j’aime lors de ces conférences, ce sont les discussions qu’on peut avoir pour conclure ce moment. Avec toujours un regret de ne pas consacrer assez de temps à chacun, mais il faut essayer de parler avec tous ceux qui viennent avec une question particulière ou qui présentent un projet, parfois surprenant 🙂

En discussion avec les membres de Labo’M qui avaient fait le déplacement pour suivre la conférence.

Sylvain (domoticien passionné) était venu de Lons-le-Saulnier me présenter sa dernière création, un téléphone “antique” amélioré avec un Pi Zero. Vous le retrouverez bientôt dans un article sur framboise314.

Parmi les participants, le plus jeune, Nils, était venu avec son père Thierry (au centre) que j’ai eu le plaisir de former en électronique et informatique… au siècle dernier 😉 et à droite mon fils Christophe, venu lui aussi assister à la présentation Raspberry Pi…

La relève est assurée car Nils est passionné par le Raspberry Pi et Scratch, il avait d’ailleurs amené son livre “Scratch et Raspberry Pi” que je lui ai dédicacé avec plaisir 😀

Conclusion

Comme on est en Bourgogne et en plein cœur de la Côte Chalonnaise, vous imaginez bien qu’il n’y avait pas que du jus de fruit pour se rafraîchir…

Bien évidemment c’est avec modération que les crus locaux ont été dégustés et… appréciés, en compagnie de délicieux amuse-bouches 🙂

Un grand merci à RS Composants pour sa participation à cette soirée, et bravo à toute l’équipe de Nicéphore Cité pour la préparation et l’organisation de  la conférence depuis plusieurs mois.

 

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

5 réflexions au sujet de « Conférence Raspberry Pi à Nicéphore Cité – Chalon-sur-Saône »

  1. Denis Brion

    Il y a un contraste certain entre les photos d’ensemble, montrant un public essentiellement masculin et entre deux âges et les photos censées conclure, avec deux garçons venus accompagner leurs pères. La seule femme que je vois … sert une boisson. (ceci n’est pas une critique du contenu ni de la façon dont les conférences sont faites, mais les photos semblent une illustration quasi parfaite de l’état de la parité en France dans les domaines techniques -ou d’un a priori personnel, qui se trouve renforcé de ce fait-)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Denis
      Nous avons fait le même constat avec les organisateurs sur le côté “masculin” de la soirée. Mais regardez bien, il y a plusieurs dames dans le public (de mémoire 4 ou 5) et la dame qui sert est une des organisatrices de la soirée qui a travaillé depuis plusieurs mois à la préparation de l’événement. Elle a simplement participé avec d’ailleurs un homme 🙂 au service des boissons aux participants…
      Comme vous le verrez ici https://www.eyrolles.com/Vitrine/Francois-Mocq-Framboise314/ il y a des années que je milite pour que les filles se dirigent vers les métiers techniques, ce qui n’est pas le cas actuellement.

      Répondre
      1. Denis Brion

        Bonjour François:
        Je réagissais en partie à l’évocation de Babbage (qui a inventé un calculateur importable, et il a fallu plus d’un siècle, que dis je, un millénaire pour, peut être, le cloner): son élève, lady Ada Lovelace, a créé les premiers programmes (introduisant, nécessité fait l’oie, la notion d’indépendance du matériel) , financé (de façon hasardeuse) les tentatives de construction du premier calculateur et est considérée comme la première informaticienne. Son nom a été repris par Fried Limor, fondatrice de ladyada industries et, à ce titre, distribuant d’excellentes cartes et d’excellents tutoriaux pour Arduino et RPi, et les logiciels -bien écrits- accompagnant ses bienfaits contribuent à la popularité de C++ et Python.

        En passant; la proportion de femmes assistant à cette conférence aurait été de 10 %; elle est inférieure à celle relevée lors d’une manifestation du Komala http://www.komalainternational.org/2018/03/05/komalas-beliefs :
        le Komala est une organisation de libération des Kurdes iraniens, fondée en 1969- à ce titre, la plus vieille guérilla sur terre- et inscrite sur le registre des lobbyistes de Washington https://www.al-monitor.com/pulse/originals/2018/10/kurdish-rebels-anti-iran-lobbying.html . Il a toujours été très dangereux de manifester en Iran (ça fait plus de morts que trois gouttes d’eau dans les Cévennes) et la proportion de femmes ayant un rôle dans cette organisation est certainement supérieure.
        De même, l’encadrement des YPG/YPJ -branches armées du PYD, tentant de gèrer le Nord Est syrien et impliquée dans l’exfiltration de quelques milliers de civils à Sengal/sinjar en aout 2014- est pratiquement -et statutairement- paritaire, les combattantes représentant à peu près 20% (rapport des surfaces des panneaux dédiés à ceux/celles qui sont mort-e-s au combat).
        Chalon sur Saone a l’air bien handicapé, du moins en ce qui concerne la parité, par rapport aux régions les plus deshéritées du Moyen Orient .

        Répondre
  2. Sébastien

    Bonjour,
    Je me posais une questions par rapport aux applications industrielles du Raspberry pi : les difficultés d’approvisionnement en raspberry ne sont-elles pas rédhibitoires pour les applications professionnelles ?
    Je vois par exemple que chez Kubii, il n’est pas possible de commander plus d’un pi zero à la fois.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Sébastien
      la demande est très forte et il y a effectivement des limitations sur ce modèle.
      L’industrie “consomme” plutôt des PI3 et des CM3, qui ne sont pas en pénurie et sont plus puissants 🙂
      cordialement
      françois

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.