Publié le 27 avril 2023 - par

Commander un thyristor avec un Arduino

C’est un des membres du FabLab UtoPi, Alain, qui m’a posé cette question. Il souhaite commander les aiguillages de son train électrique. Les aiguilles sont pilotées en 16 volts alternatif et il faut juste envoyer une impulsion pour les faire changer de position. Voici la solution que je lui propose.

Commander un thyristor TIC106D avec un Arduino UNO

On voit souvent sur les forums des personnes qui posent des questions et des « spécialistes » qui leur rentrent dedans en leur disant « Pourquoi tu fais comme ça si tu faisais autrement ce serait plus simple » ou alors « N’utilise pas ça, prend autre chose… » En fait c’est pas trop le genre de la maison. La personne qui pose la question a souvent déjà fait ses choix, possède le matériel et souhaite un conseil sur son utilisation. La renvoyer dans ses buts ne sert pas à grand chose à part la faire quitter le forum, abandonner son projet, galérer toute seule. Il n’y a que le « spécialiste » qui se sent grandi d’avoir « rabaissé » un ignorant et d’avoir pu étaler sa science. Désolé, je fais encore mon « papy ronchon ».

Pas de ça ici, Alain a choisi après lecture d’articles et consultation de revues d’actionner ses aiguilles avec des Thyristors eh bien on va l’aider !

Les infos communiquées pour démarrer

Au départ j’avais ce schéma testé par Alain avec un Arduino mais qu’il ne parvenait pas à faire fonctionner avec ses aiguilles.

Le thyristor est une sorte de diode déclenchable par la gachette. Il travaille sur la demi alternance positive, si on n’envoie pas d’impulsion sur la gachette il reste bloqué, si on envoie une impulsion, il devient conducteur, jusqu’au prochain passage par zéro de la tension. Il se rebloque alors.

File:Regulated rectifier.gif

Cela permet en jouant sur le moment où on déclenche le thyristor de laisser passer plus ou moins de la demi alternance, et de jour sur la luminosité d’une lampe à filament par exemple. (Zureks via Wikipedia).

En envoyant des impulsion avec un Arduino sur e (Résistance R1) rien ne se passe.

J’ai cherché un autre schéma et trouvé ceci

Sur le blog https://emrecmic.wordpress.com/2017/02/05/le-thyristor-1/

Le test de ce montage avec le bouton poussoir fonctionne, La diode D bloque les alternances négatives pour protéger la gachette. Quand l’interrupteur est fermé, la tension positive est appliquée à la gachette et le thyristor conduit le temps d’une demi alternance.

 

Ce montage fonctionne : en fermant le circuit de gachette (ici avec un fil Dupont) la lampe (récupérée dans la boîte d’ampoules de secours d’une voiture  🙂 ) s’allume.

L’évolution du montage

Après l’utilisation directe d’un Arduino ou d’un Raspberry Pi sur un montage alimenté comme ici en 16 volts alternatif (ou en 230v) me gêne un peu. Je préfère prévoir un optocoupleur pour bien séparer les courants faibles de la puissance quand c’est possible.

J’ai trouvé ce montage sur un site web

dont seule la partie haute (optocoupleur 2) m’intéresse. Ici l’Arduino se contente d’allumer la LED de l’optocoupleur et le phototransistor aliment la gachette. L’Arduino et le circuit de « puissance » sont complètement séparés. La documentation de l’optocoupleur PC817 que j’ai utilisé vous en dira plus si cela vous intéresse.

Quelques lignes de programme pour faire clignoter l’ampoule

 

Il reste à connecter l’Arduino et à tester :

 

Pas de souci cette fois l’Arduino active bien l’optocoupleur qui alimente l’ampoule, ce sera pareil pour les aiguillages. On voit que la lampe « frétille » car elle n’est alimentée que par une demi phase. A tester donc mais c’est en bonne voie (normal pour un train miniature).

Le montage final

 

 

 

 

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

2 réflexions au sujet de « Commander un thyristor avec un Arduino »

  1. Landais

    Bonjour François,

    merci pour le montage de commande d’un thyristor,

    je vois dans les vidéos que tu utilises un oscilloscope KKMoon DSO120M,

    peux tu me dire si tu en es satisfait et du rapport qualité prix ?

    Je souhaite investir dans un petit oscillo, mais je ne sais pas encore quoi choisir.

    Merci d’avance de tes éclaircissements

    Bonne journée

    Eric (Vitré)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Eric
      ça fait presque un an que je l utilise
      j ai un vieux Hameg qui fait 8Kg et que j aime bien mais celui ci est utilisable sur le bureau car il ne tient pas de place (comme tu vois sur la photo) et c est suffisant pour mettre un montage au point
      il ne faut pas en attendre des merveilles mais le mode auto cale bien la courbe sans trop avoir de réglages a toucher et pour dépanner de l’audio au repair café c est suffisant
      j ai fait un article dessus https://www.framboise314.fr/oscilloscope-numerique-kkmoon-ds0120m-avec-ecran-couleur-tft/
      je parle d une sonde avec une BP plus importante, je l ai reçue mais ça ne change rien
      la sonde d’origine suffit !
      Apres si tu as un peu plus de $ (et de place) un modele 2 voies de table est pas mal pour les montages arduino et raspi

      je pense a un modele de ce genre (pas forcément celui la, hein!) mais ça double le prix (au moins)

      bon WE
      amitiés
      Francois

      Répondre
  2. Ping : Commander un thyristor avec un Arduino

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.