Publié le 30 mai 2022 - par

Oscilloscope numérique KKmoon DS0120M avec écran couleur TFT

Pour un électronicien, l’oscilloscope est un outil indispensable. Les makers de ma génération sont adeptes de oscilloscopes d’établi. Pour ma part c’est un oscilloscope Hameg qui trône sur mon établi et me rend des services inestimables depuis… le siècle dernier. Récemment je me suis séparé d’un peu de matériel et ça m’a permis d’acheter un oscilloscope « de  poche » KKMOON DSO120M. Je vous le présente dans cet article.

Oscilloscope numérique KKmoon DS0120M avec écran couleur TFT

Déballage

Comme le montre la vidéo, l’oscilloscope arrive bien emballé et n’a pas souffert du voyage.

La boîte est en carton rigide.

A l’intérieur, l’oscilloscope est protégé par une housse satinée.

L’écran est couvert d’un film plastique pour éviter les rayures. Il faudra l’enlever pour l’utilisation. Les touches sont souples (pas ou peu de retour tactile) et le marquage correct.

Sur la partie haute, on trouve la prise BNC sur laquelle on viendra brancher la sonde, ainsi qu’un anneau métallique délivrant un signal carré qui pourra être utilisé pour calibrer l’oscilloscope, ou qu’on pourra injecter dans un montage, moyennant quelques précautions (isolation, résistance de protection).

La prise de charge se trouve sur le côté droit, un cache dans la protection en silicone permet d’y accéder. La prise micro USB recharge la batterie 16850 intégrée dans l’appareil. Je vais faire mon papy ronchon, mais à part un indicateur de charge qui s’affiche furtivement sur l’écran quand on connecte le port USB, on n’a pas d’idée de l’état de la batterie. Une petite LED aurait été la bienvenue, pas rouge et verte, hein, pensez aux daltoniens ! Non, clignotante pendant la charge, allumée fixe en fin de charge ça m’aurait plu… Et puis utilisez bien le câble USB fourni parce que comme la prise doit rentrer dans l’emplacement prévu, j’ai eu des déboires avec une autre prise : trop grosse, la partie métallique pas assez longue… Ça arrive mais il faut le savoir.

La mise en marche se fait sous l’oscilloscope, avec un interrupteur A/M classique.

A l’allumage on a une petite animation puis la grille de mesure apparait, on peut la désactiver. Elle rappelle le graticule (oui je sais, moi aussi rien que de l’écrire ça me démange 😀  ) qu’on avait sur les vieux oscilloscopes, qu’on pouvait éclairer… ou pas.

L’indicateur de charge se trouve en haut à droite de l’écran. L’appareil que j’ai reçu était chargé complètement et j’ai pu l’utiliser de suite. Je ne sais pas vous, mais quand je déballe un appareil et que je suis obligé d’attendre plusieurs heures qu’il soit complètement chargé, ça me gonfle un peu… La batterie dure de 5 à 6 heures, prévoyez 3 heures pour une charge complète.

A l’arrière de l’oscilloscope, un pied est intégré dans le fond. Il suffit de le délier pour obtenir un pied permettant de poser l’oscilloscope. La stabilité est au rendez vous et même avec la sonde connectée, l’appareil ne bouge pas.

La « protection » en silicone (en blanc) reste symbolique et limitée aux deux côtés. Pour un appareil destiné à être « trimballé » et utilisé dans des conditions « périlleuses » (pour lui) j’aurais aimé un entourage complet, un peu comme sur certains multimètres, ce qui protège les coins lors d’une chute. La loi de la tartine beurrée, encore appelée loi de Murphy ou loi de Gombretin fait que si l’oscillo tombe, il atterrira forcément sur la partie non protégée et subira un max. de dégâts. C’est la vie…

Sonde

La  boîte de l’oscilloscope DSO120M renferme une sonde. C’est une sonde classique de scope, avec une BNC d’un côté et une pointe de touche de l’autre. La sonde a deux gammes de mesure : x1 et X10 pratique si vous mesurez des tensions élevées. Le scope a une option pour prendre en compte le diviseur. Dans le sachet on trouve des embouts isolants (si vous mesurez dans des zones « serrées »), un grip fil qui vient se clipser sur la pointe et qui est efficace. On a aussi un mini tournevis isolant pour régler le condensateur de compensation de la sonde afin d’obtenir un signal bien carré si on injecte un signal carré (voir cet article). Je n’ai pas pu voir la bande passante de la sonde car le livret dans son sachet n’est pas coché (il y a des sondes de 20,40,60,100, 150 et 200MHz.

Photo d'une sonde d'oscilloscope

Ici une sonde avec le marquage qui indique la bande passante (150 MHz)

C’est dommage de ne pas savoir ce qu’on a dans les mains car si la sonde est une 20 MHz ou une 100 MHz, ça casse complètement la bande passante du scope, annoncée à 120MHz…

Trou de réglage du condensateur de compensation

A 5MHz le signal carré est déformé

Début du réglage

Un signal carré presque parfait à 1MHz

 

Le Grip-fil permet d’accrocher la sonde pour faire une mesure sans devoir la tenir en permanence.

Notice

Notice de l'oscilloscope KKMOON DSO120M

Notice de l’oscilloscope KKMOON DSO120M

L’appareil est fourni avec une notice en Anglais que vous pouvez télécharger ici :
User Manual DSO120M

Caractéristiques

  • Écran LCD 320 * 240 avec une bonne visibilité
  • Impédance :  x1 : 1MΩ   –   x10 : 10MΩ
  • Bande passante annoncée  de 120MHz et taux d’échantillonnage de 500Méga échantillons par seconde
  • Sortie signal carré, 4 fréquences réglables : 1kHz,10KHz,100KHz,1MHz.
  • Résolution verticale : 8 bits
  • Précision verticale: ±(5% + 0,2div)
  • Précision de tension : 10%
  • Exactitude de fréquence : 1%
  • Niveau de déclenchement : ± 3,8div (0. 1div par pas)
  • Position de déclenchement : ± 6div (0. 1div par pas)
  • Plage de base de temps : 6ns/div à 50s/div
  • 12 mesure de paramètres : Vpp, Vrms, Vavg, Vp, Vmax, Vmin,F,T,T+,T-. Du+, Du-.
  • Fonctions : trois modes de balayage : automatique, normal et unique
  • Possibilité de stocker 2500 formes d’onde
  • Couverture de protection en silicone des deux côtés du boîtier, antidérapante, antichoc, confortable au toucher.
  • De petite taille et léger : 190 * 140 * 45mm  – 390g

Essais

Globalement l’écran offre une bonne visibilité et un bonne luminosité. Je l’utilise en plein jour dans une pièce bien éclairée sans problème. Les différents paramètres sélectionnés sont affichés de façon claire.

Les boutons sont accessibles et bien séparés. On y accède même avec des gros doigts 😉  Ça manque un peu de retour tactile, mais ça fonctionne. La touche auto est très pratique et évite d’avoir à tartouiller dans les réglages pour observer un signal exploitable. On peut ouvrir les menus par la suite mais le mode auto est pas mal.

Voila le matériel que j’ai utilisé pour les tests. Comme moi, pas de la première jeunesse, mais fiable et fidèle 😀

Le signal triangulaire a belle allure

A basse fréquence tout va bien

Si on monte dans les mégahertz, ici 5MHz à la limite du générateur on a toujours du triangle mais les pointes sont un peu arrondies. Est-ce dû à la sonde ? j’ai commandé une sonde 250Mhz j’en aurai bientôt le cœur net…

A 1MHz la pointe est plus apparente…

Les menus sont facilement accessibles et lisibles, les réglages de seuils de déclenchement se font en déplaçant un curseur le long de l’écran avec les touche haut/bas. Ils ne posent pas de problème. Le sens de déclenchement (up/down) fonctionne également très bien.

Bon, mon géné BF n’est pas calibré, mais on voit que la fréquence affichée sur le scope correspond et qu’elle semble dans les limites de la précision annoncée (2,08 MHz pour 2 MHz).

Un peu plus de décalage avec un GBF réglé sur 3MHz

C’est un peu mieux sur 4MHz. Je pense que c’est la courbe su GBF qui n’est pas linéaire, car la mesure de fréquence numérique du scope est sans doute plus fiable…

Enfin aux basses fréquences, le rendu est parfait, ce qui permettra d’utiliser cet appareil pour du dépannage d’appareils audio sans problème.

Ici j’ai appuyé sur le bouton « Save » et la courbe a été enregistrée. On peut en stocker 2500…

On peut restituer la courbe seule. On voit que c’est une capture car Back est affiché en haut à gauche.

Ou l’accompagner de la grille pour avoir une référence de mesure.

Ici j’ai enregistré une deuxième courbe, si vous en avez une quantité, il faudra faire défiler les pages (en bas de l’écran) mais ça reste intuitif.

Restitution de la deuxième courbe avec la grille.

 

Quelques exemples de courbes fournies par le fabricant.

Conclusion

J’ai préféré acheter cet oscilloscope sur la boutique KKMOON directement. Même si ça coûte quelques euros de plus (77€), en cas de souci je préfère le contact avec le fabricant qu’avec un revendeur… Après chacun fait ce qu’il veut.
Il remplace avantageusement le Hameg qui reste sur l’établi. Les manips Raspberry Pi je les fais souvent sur le bureau où la place est comptée, et le nombre de prises électriques  aussi !
Pour une utilisation courante le DSO120M fait l’affaire. Je verrai avec la sonde qui va arriver si ça améliore le signal en plus haute fréquence, mais pour le prix c’est déjà pas mal.
J’aurais aimé pourvoir analyser un port série et voir ce qui transite dessus mais sur cette gamme de scope ça n’existe pas…
A mon avis pour de la mise au point de machines piloté par Arduino ou Raspi ce petit scope a sa place. On peut le mettre facilement dans une valise ou une boîte à outils (à condition de le protéger) et il rendra bien service pour les dépannages courants.

Page de l’oscilloscope sur la boutique KKMOON

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

4 réflexions au sujet de « Oscilloscope numérique KKmoon DS0120M avec écran couleur TFT »

  1. Remi

    Très bon article, à l’automne dernier pour progresser dans mon apprentissage électronique et surtout résoudre un bug dans la synchro de mes moteurs BLDC piloter par un Pico, j’ai dû faire l’achat de mon premier oscilloscope.

    Vraiment pas évident, il a plein de modèle et de prix.  J’ai longuement hésiter, pour prendre finalement un modèle portable DSO Nano SeeedStudio 3.  Il a deux voies mais ne vas pas au dessus du 1 Mhz.  J’ai pu résoudre mon problème.

    Je suis preneur de tous article sur les oscilloscope.

    Rémi

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Rémi
      merci pour le retour
      je ne pense pas qu il y aura des articles sur l’utilisation du scope sur le blog
      l’idée c est plutot de présenter des produits que les makers peuvent utiliser…
      après sur l’utilisation on trouve pas mal de choses en ligne, y compris des vidéos
      cdt
      francois

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.