Publié le 29 février 2016 - par

Raspberry Pi 3 : Quoi de neuf, docteur ?

raspberry_pi_3_250pxIl est arrivé le tout nouveau Raspberry Pi 3.  Après un week-end d’attente, on se doutait bien qu’il allait sortir le 29 février, jour anniversaire de la sortie du premier modèle…
Bingo ! Le voici.
Pour ceux qui vont lui trouver tous les défauts du monde, je veux juste rappeler le but de cette carte : L’ÉDUCATION ! Le Raspberry Pi a été conçu pour mettre à disposition des enfants un nano-ordinateur leur permettant de découvrir l’informatique et l’écriture des programmes. Même si son utilisation a abouti à des projets plus universels, ne râlez pas si l’USB n’est que de l’USB2. Ne tempêtez pas si l’Ethernet n’est qu’à 100Mbits par seconde. Ne soyez pas fâché(e) si l’Ethernet et l’USB partagent le même circuit. Ne hurlez pas s’il n’y a que 1Go de RAM !

Demandez vous plutôt ce que vous pouvez faire avec cette petite merveille qui reste très abordable financièrement pour les performances qu’elle propose.

Pour vous présenter la nouvelle framboise, j’ai emprunté (avec son accord) les informations publiées par Dominique sur le blog arduino103. Merci Dominique 🙂

Un Raspberry Pi 3 tout nouveau

pi3-withboxDéjà le Pi2 avait révolutionné le monde de la framboise avec son processeur 4 cœurs. Que pouvait-on attendre de plus ? Le Pi3 apporte encore quelques nouveautés, en particulier au niveau de la communication avec le WiFi intégré.

pi3-frontpi3-back

Support du WiFi et du Bluetooth

pi3-news-WiFi_600pxLe support WiFI 802.11.b/g/n est assuré par le chipset BCM43143 et l’antenne céramique est intégrée à la carte (en haut à gauche sur la photo ci-dessus). Le support Bluetooth est en version 4.1 (Bluetooth Low Energy). Si BLE est très économique en énergie, son principal intérêt concerne ses spécifications Bluetooth nettement moins restrictives.

Un processeur plus puissant de 33%

pi3-news-SoC_600pxLe nouveau processeur du Raspberry Pi 3 à toujours 4 cœurs mais en 64 bits, il y aura donc sans doute une nouvelle version de Raspbian… et il faudra certainement créer une nouvelle carte SD.

Une meilleure gestion de la puissance

pi3-news-PowerMngt_600px

Il y a encore peu d’informations à ce sujet mais selon la Fondation, le Raspberry Pi 3 dispose d’une meilleure gestion de l’énergie sur la carte. Cela devrait permettre également d’utiliser des périphériques USB plus gourmands.
Bon nombre de Makers apprécieront le fait de pouvoir brancher un disque dur externe (même un 3 1/2″) sans être confrontés à une mise en protection de l’interface USB parce qu’elle ne peut pas fournir le courant nécessaire à votre périphérique

ALIM-5V-2.5A-mUSB-EU 01La Fondation recommande l’utilisation d’une alimentation 5V 2.5 A pour le Raspberry Pi 3. En effet il faut aussi alimenter le WiFi (les pointes de courant pouvant atteindre 2 ampères par intermittence).

Un nouveau modèle de connecteur microSD

Comme sur le Raspberry Pi Zero, la Fondation a abandonné le connecteur push-push (celui qui encliquetait la carte quand on la poussait dedans, puis la libérait quand on poussait dessus une nouvelle fois). Il a été remplacé par un push-pull qui tient simplement la carte par friction. Il faut tirer dessus pour la ressortir.

Les LED déplacées

pi3-news-LEDs_600pxCe qui fait que si votre boîtier n’est pas transparent, vous ne les verrez plus clignoter. Si vous voulez voir vos LED clignoter sur votre Raspberry Pi 3, il faudra vous tourner vers le nouveau boîtier officiel pour le Raspberry Pi 3.

Déplacement des bornes RUN

pi3-news-Run_600pxRarement utilisées ces deux bornes permettent de faire un RESET (réinitialisation) de votre Raspberry Pi sans débrancher l’alimentation.

Les caractéristiques

  • Processeur ARMv7 Broadcom BCM2837 – 4 Cœurs – 64 bits
  • Fréquence d’horloge de 1.2Ghz (+33% par rapport au Pi 2)
  • Port Ethernet 10/100
  • 1GB RAM (toujours)
  • WiFi intégré à la carte 802.11 b/g/n (BCM43438)
  • Bluetooth Low Energy intégré à la carte (BCM43438)
  • HDMI 1.3a
  • Une alimentation de 2.5 Ampères est vivement conseillée pour ce modèle

Vidéo

 

Source

Share Button

A propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

98 réflexions au sujet de « Raspberry Pi 3 : Quoi de neuf, docteur ? »

  1. Pierre

    Oui en effet un nouveau Raspberry: J’ai reçu ce matin au courrier une carte de mon fournisseur pour me dire qu’il est maintenant disponible au prix de 39E frais de port inclus, ce qui fait juste seulement 2E de plus que le Raspberry Pi 2.

    Avec ce modèle c’est Edimax qui va faire la tête car ils ne vont plus vendre de dongle wifi !

    Répondre
      1. Pierre

        Salut,
        Je suis en Allemagne, mon fournisseur c’est Pollin Electronic (www.pollin.de).
        Pour mon entreprise je leur ai déjà commandé pas mal de truc, notamment 2 x Raspberry PI 2 la semaine dernière donc c’est pour ça que j’ai reçu une jolie carte pour dire que le PI3 était sorti.
        (ils ont posté la carte Dimanche !!! et je l’ai reçu Lundi à midi, bien jouer la Poste Allemande).
        Coté tarifs:
        PI2 = 37E, PI3 = 39E, Alim 5V/2A = 5E tout ça frais de port inclus pour l’Allemagne.
        Par contre je ne sais pas si ils livrent en France 🙁

        Répondre
  2. Dodutils

    64bits ok sauf que cela consomme plus de mémoire donc du coup en restant à 1Go identique au RasPi2 on aura moins de mémoire disponible. Il vaut donc mieux rester en OS 32bits vu le peu de gain de vitesse tout relatif que le 64bits apporte.

    Répondre
    1. Geo

      une plus grande largeur de bus = plus grande consomation de ressource ? o_0
      Ca paraît logique que cela permet l’accès à une plus grande quantité de mémoire > de données > de puissance de calcul… mais j’avais encore jamais entendu parlé de consommation de mémoire RAM pour un processeur.
      Veux-tu insinuer que le gain en puissance de calcul est inférieur à l’augmentation en ressource (énergie à la prise, chaleur à la dissipation) ou bien qu’effectivement un plus gros processeur grignote plus de RAM pour tourner ?

      je reste dubitatif… hâte d’avoir une réponse sur ce point ^^

      Répondre
      1. Dodutils

        Je reste factuel sur le fait qu’un programme compilé en 64bits consomme plus de mémoire qu’en 32bits ce qui fait que du coup à RAM équivalente on se retrouve avec moins de RAM disponible car elle est utilisée plus rapidement surtout que l’OS étant lui-même étant en 64bits (et les différents services de base qui vont avec) on se retrouve donc d’emblée avec moins de RAM disponible après démarrage que si l’OS avait été 32bits. Sans compter que la taille des fichiers compilés sera aussi un peu plus grosse mais ça ce n’est pas trop gênant.

        C’est pour cela que si j’ai le choix sur le RasPi 3 je prendrais plutôt une version 32bits de RaspBian car le gain de performance (tout relatif selon les cas) apporté par une compilation 64bits est pour moi moins important que la mémoire disponible.

        Répondre
        1. Geo

          Je ne suis pas convaincu par ton raisonnement, mais cela mériterait de s’y pencher sur le fonctionnement technique.
          Pour ma pat, même si effectivement son fonctionnement consomme globalement plus en RAM, il la libère plus vite et fait travailler moins le proc et ses acolytes : moins d’assemblage d’instruction car elles passent en une fois, donc moins de traitement, calcul et résultat également plus rapide par ce même mécanisme… à ça tu rajoute une horloge plus rapide, pour le proc’ comme pour la RAM.
          De quoi consommer un peu plus en RAM, mais beaucoup moins longtemps (2 à 3 fois moins qu’un Pi2)

          si quelqu’un a d’autre arguments, je suis preneur (pour ou contre)

          Répondre
          1. Bub

            La plupart des programmes sont écrits dans des langages où la taille des données dépend en partie de l’architecture (32 ou 64 bits). C’est le cas pour les pointeurs par exemple, mais aussi pour certains types d’entiers. La répercution en terme d’occupation mémoire reste à mesurer, elle varie d’un programme à l’autre et peut être insignifiante, mais elle existe.

          2. Gyro78

            Les registres CPU sont sur 64 bits alors pour assigner la valeur 1 à un registre, il faut quasi 2 fois plus d’octets. Exemple avec des registres x86 :
            mov ax,1 => B80100 = 3 octets = 16bits
            mov eax, 1 => B801000000 = 5 octets = 32bits
            mov rax, 1 => ??0100000000000000 = 9 octets = 64bits
            Il y a aussi la question des pointeurs, comme signalé par Bub, qui peuvent allouer au delà de 4Go de RAM.
            Quand le programme sera compilé, il faudra bien le monter en mémoire donc ça consommera bien plus de RAM qu’en 32bits pour exactement la même chose.
            Pour moi, le 64 bits est complètement inutile avec moins de 4Go de RAM.
            En plus les calculs sont plus longs en 64 qu’en 32, c’est comme si on disposait d’une calculatrice sur 20 chiffres au lieu de 10 sans jamais utiliser les 10 derniers chiffres mais en les calculant systématiquement.
            Je comprend pas l’intérêt de sortir un matériel 64bits avec 1Go de RAM, c’est peut être pour des raisons de couts de fabrication, maintenant tous les fabricants font du 64.
            Heureusement, le CPU doit pouvoir tourner en 32bits uniquement et complètement ignorer les 32bits inutiles des registres et pointeurs.

          3. Bub

            Gyro78 : Tout d’abord, je pense qu’il faut tempérer ce que tu écris à propos des transferts de données. Quand tu recompiles un programme en 64 bits, toutes les données ne passent pas en 64 bits, loin de là. Souvent elles restent à la capacité qu’elles avaient en 32 bits. Tout dépend des langages et de leurs implémentations bien sûr. En C ou C++ (pour prendre un exemple que je connais bien), les entiers de base (les « int ») restent en 32 bits sur une archi 64 bits. Seuls certains types changent, comme les « size_t » ou encore les « long ». L’inflation en poids n’est donc pas du tout systématique, seule une comparaison précise permettrait de dire combien.

            D’autre part, il y a d’autres avantages aux architectures 64 bits au-delà des capacités d’adressage. En particulier un nombre accru de registres, ce qui peut être crucial pour certains algorithmes.

            Enfin, il est toujours possible de faire tourner des programme 32 bits sur un OS 64 bits.

            Bref pour moi c’est relativement clair : à moins d’être effectivement ric-rac en mémoire, ou de toucher des limites liées à la bande passante du bus, il n’y a pas vraiment de raison de se priver d’un OS 64 bits quand l’archi le permet.

          4. Geo

            Donc si je comprend bien « Bub » (et les autres), avoir une archi 64bit est, dans la plupart des cas (non spécifiques) plus lent, car faisant tourner un programme pensé pour une archi 32bit… un peu comme une émulation en somme.
            Mais permet bien plus de souplesse, de part son potentiel latent, et un support bien plus large en terme de capacité, fonctionnalité, compatibilité… ce qui permet de généraliser pour réduire des coût.

            En performance pure, une archi 32bit serait plus efficace, mais réduirait drastiquement la palette de possibilité offerte par le Pi, ne serait-ce que par des problèmes d’évolutivité et de compatibilité.

          5. Guillaume T

            Un petit test tout simple .. Monte 2 VM sur un Hyper-V, l’une en Win 32 bits, l’autre en Win 64 bits, le tout sur la même edition de Windows..

            Et bien surprise : la 64Bits consomme plus de RAM que la 32Bits, a utilisation egale.

            CQFD 😉

  3. DarkTerra

    Bonjour,

    Merci pour cet article !

    Le GPU n’a pas ses fréquences d’horloges qui on était augmenté ?
    Je ne sais plus ou je l’ai lu, mais il me semble qu’il parlait de 300MHz ou 400 MHz.

    Etes vous sur que c’est de l’ARMv7 ? Et pas de l’ARMv8 ?
    Je pensais que l’ARMv8 seulement apportait le 64 Bit.
    Dailleurs, je ne connais pas l’apport d’ARMv8 saur pour la prise en charge de la RAM de plus de 4 Go.

    Je comprend parfaitement vos remarques « Pour ceux qui vont lui trouver tous les défauts du monde, je veux juste rappeler le but de cette carte : L’ÉDUCATION ! Le Raspberry Pi a été conçu pour mettre à disposition des enfants un nano-ordinateur leur permettant de découvrir l’informatique et l’écriture des programmes. »

    Seulement, je me joint a ceux qui ralent, car j’aurais préféré qu’ils résout les problèmes bien connu de la RPI ou du moins ces plus grandes faiblesses plutôt que passer à du 64 Bit.

    J’ai l’impression qu’il ont sorti cette RPI en catastrophe avec des concessions pour garder le même prix et faire face aux concurrents. Car si c’est pour mettre du 64 bit car les autres mettent du 64 bit, je ne comprend pas l’intérêt.

    Enfin bref, c’est pas grave, j’espère que la fondation, corrigera les plus grandes faiblesse de la RPI à l’avenir ;).

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour
      Concernant le GPU le blog de la fondation indique « VideoCore IV 3D is the only publicly documented 3D graphics core for ARM-based SoCs, and we want to make Raspberry Pi more open over time, not less. BCM2837 runs most of the VideoCore IV subsystem at 400MHz and the 3D core at 300MHz (versus 250MHz for earlier devices). »
      on passe de 250MHz à 400MHz (300MHz pour la 3D)
      et « The 900MHz 32-bit quad-core ARM Cortex-A7 CPU complex has been replaced by a custom-hardened 1.2GHz 64-bit quad-core ARM Cortex-A53. Combining a 33% increase in clock speed with various architectural enhancements, this provides a 50-60% increase in performance in 32-bit mode versus Raspberry Pi 2, or roughly a factor of ten over the original Raspberry Pi. »
      l’augmentation de performances par rapport au PI2 est annoncée en 32 bits…
      Après, moi je reste philosophe et je prends les cartes comme elles sont conçues par leurs créateurs 🙂
      Si je savais développer ce genre de matos je le ferais mais… je ne sais pas ! Donc je prends ce qui existe et j’essaye d’en tirer le meilleur parti sans essayer de refaire le monde. Mais c’est ma façon de voir les choses et c’est normal que tout le monde n’ait pas le même avis 🙂
      cordialement
      François

      Répondre
  4. frolix8

    Après lecture du billet RPI 3 du blog arduino103, je tiens à préciser que le comparatif 32/64 bits est incomplet, Dans le cas du RPI 3 (et d’autres arm « 64 » bits), c’est un processeur 32/64 bits, donc les accès mémoires externes sont sur 32 bits (et pas 64), ce qui réduit considérablement l’intérêt (et les performances supputés) d’un 32/64 bits par rapport à un « vrai » 64 bits (avec de la mémoire 64 bits)

    Répondre
    1. msg

      « c’est un processeur 32/64 bits, donc les accès mémoires externes sont sur 32 bits (et pas 64), »
      Je ne sais pas où tu as lu ça ?

      Ce qui est sûr , c’est que si l’OS utilisé est en 32Bits , tu est limité à 4Go (2^32) .
      Si l’OS utilisé est en 64Bits , tu peux adresser jusqu’à 2^64 soit 18^18 octets = 18 Exa octets .
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9fixes_du_syst%C3%A8me_international_d'unit%C3%A9s

      « un module de mémoire DDR2 transfère 64 bits de données à chaque cycle de la fréquence »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/DDR2_SDRAM

      Répondre
      1. frolix8

        Sauf que c’est de la DDR2 400Mhz c’est 32 bits à 800 (ou 64 bits à 400 ), sans prendre en compte les CAS latency (refresh,c’est pas de la RAM static) sur un CPU à 1200 Mhz, la DDRx n’a pas été développer pour résoudre des problèmes de taille de bus de données mais le problèmes de RAM dynamiques trop lentes par rapport au CPU et éviter qu’ il se tourne les pouces.

        Répondre
        1. frolix8

          Autre chose, ce n’est pas parce que le CPU est 64bits que le bus d’adresses est aussi sur 64 bits, la RAM max des ARM 64 bits sont pour la plupart de 2/4 GB.

          Répondre
        2. msg

          La fréquence de travail n’a pas d’incidence sur le nombre de bits transférés .
          La DDR et DDR2 transfèrent 2 données à chaque hz (1data au front montant et 1 data au front descendant ) .
          Si le bus data de la RAM est bien de 32 bits , en 1 hz , il envoie 2 x 32 bits = 64 bits par hz .

          Répondre
          1. frolix8

            DDR2 RPI 2/3 => 800 Mb/s/pin 3200 MB/s (théorique, sans CAS latency, débit réél approximatif ~400/500MB/s sans cache CPU et sans burst mode DDR) avec un CPU 1200Mhz 64 bits => 9600MB/s

          2. msg

            Attend , je viens de voir ça dans la doc Micron :
            « Frequency range
            – 400 MHz (data rate: 800 Mb/s/pin) »
            Ça ferait que : 800Mb / 400Mhz = 2 octets * 8 = 16 bits par hz

            « Burst length: 4, 8, and 16 »
            Ça voudrait dire quelle travaille qu’à 4 , 8 ou 16bits en transfert ?

            La RAM serait volontairement bridée , peut-être du fait qu’elle est en Low Power , contrairement aux DDR et DDR2 classiques .

          3. msg

            30 pins suffisent pour adresser 1Go de RAM
            2 pins supplémentaire pour atteindre 4Go , chose qu’on ne risque pas de voir sur un Pi de si tôt .

          4. frolix8

            Bus externe, 32 bits de données et non 32 bits d’adresses, de toutes façon les 32bits ARM ne gèrent pas plus de 2Go et les 64bits 3/4 Go (sauf cas particulier que je ne connais pas)
            la RAM du RPI 2 (900Mhz) n’était pas assez rapide, le problème s’est accentué avec le RPI 3 (1200Mh) avec en plus un problème de code ~40% plus lourd en 64bits. Toutes les autre cartes concurrentes (32bits) sont passées à la DDR3 1600 depuis un moment, c’est pas grand chose mais un gain de ~20-40% s’est toujours appréciable.
            et on parle pas du GPU le plus mauvais de tous et du LAN9514

          5. msg

            Un compteur de 32 bits te permet de compter jusqu’à 4 Giga ( 2 ^ 32 ), donc tu peux adresser théoriquement jusqu’à 4 Go (si ton bus data retourne 1 octet)
            Le bus data de la RAM est aussi en 32 bits , mais comme elle travaille en Double Data Rate (DDR) on à chaque Hz deux data de lues ou d’écrites (théoriquement 2 x 32 bits) .
            Sauf que le Burst semble limité à 16 bits , comme c’est indiqué sur la doc , ce qui limiterait à 32 bits (2 x 16 bits) lu ou écrit à chaque Hz , ce qui ralentit l’accès mémoire .
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Double_data_rate

            Là , la RAM fait 1Go , (256 Mega adresses de 32 bits) , on peut adresser ces 256 Méga avec un compteur de seulement 28 bits ; 2^28 adresse x 4 octets = 1024 Mo .

  5. Ping : Raspberry Pi 3 : Quoi de neuf, docteur ? | Fram...

  6. Fredthian

    Bonjours, je viens de passez commande pour la Pi3 avec son alim; j’ai déjà une Pi2 pour mon média-center et très satisfait, avec la 3 je pense elle sera plus pratique pour faire une rétro box surtout pour la N64; en tout cas hate de recevoir mon colis.

    Répondre
      1. Fredthian

        Bjr je suis allez sur Thepihut

        Pi3=30£
        Alim 2.5A=6£
        Port 3.5£
        Total=39.5£ soit 50€ sur kubii la carte seule est déjà à 45€

        Répondre
  7. Ping : Raspberry Pi 3 : Quoi de neuf, docteur ? – Radioamateur France

  8. manux

    Bonnes nouvelles mais quid des applis 32 bits et leurs portabilités sur le 64 ? Qui dit 64 dit demande de beaucoup de mémoire. Donc , on reste sur un « 1er » modèle 64 avec des perfs en berne. dommage

    Répondre
        1. Eric Costa

          Re- bonjour François

          Chouette la video du museum 😉

          Je suis moi aussi d’accord avec frolix 🙂

          Le pb me semble que la fondation, en proposant libre office en standard et un OS comme Ubuntu MATE laisse penser que le RPi peut-être utilisé comme un desktop lambda, ce qui n’est pas (encore) le cas. J’ai essayé ubuntu, j’ai vite craqué.

          Par contre, pour des projets robotiques et éducatifs, la framboise matinée d’une pincée d’Arduino fait des merveilles. Ma moitié, enseignante en techno dans un collège « difficile » de Marseille en dirait des nouvelles, les gamins ont adopté scratch, bien qu’ils soit en anglais, et des vocations se font jour. C’est génial ! 🙂

          J’en profite pour me fendre d’un petit et gentil coup de gueule après Arduino : c’est pas bien de ne pas vouloir porter les dernières versions de l’IDE sur les plateformes ARM … ça sent la crainte mal placée de la concurrence, alors que les deux mondes se complètent à merveille.

          Répondre
  9. DarkTerra

    Bonjour,

    Encore une fois, je précise que je comprend parfaitement votre point de vue François (que je partage partiellement, sauf pour quelques points voir mon précédent commentaire) et encore une fois, je vous remercie pour votre travail et votre implication pour notre chère petite RPI.

    Par contre, j’aimerais poussé une gueulante contre Kubii !
    J’ai toujours su qu’ils était légèrement plus cher que la concurrence, mais étant donné que c’est le partenaire de mon blog préféré pour la RPI, je me suis dit que je serait un client fidèle à Kubii.

    En effet j’ai 7 RPI chez moi actuellement + une RPI Zero que j’attend depuis presque 3 Mois !!
    Même si ce n’est pas la faute de Kubii, j’aurais aimé qu’il annonce leur rupture de stock lors de la commande. Mais, ce n’est pas pour cela que je veux pousser une gueulante.

    J’ai vu vers 9h du matin hier sur leur site une RPI 3B à 49,90€ (image à l’appui) !!
    J’ai appelé le site, pour savoir si cela était du à une erreur de saisi (l’erreur est humaine ^^) mais la personne au bout du fil, ma maintenu que c’était le prix ! Que la RPI 3B était plus chère.

    Alors je lui ai répondu que la Fondation RaspBerry Pi à annoncé le prix de la RPI à 35$ (soit le même prix que la RPI 2B). Alors entre la conversion et la marge, je peux comprendre qu’on avoisine les 40€ (hors frais de port bien entendu). Si on regarde le prix aujourd’hui de la RPI 2B chez Kubii elle est à 39,90€ (hors frais de port). Donc si je ne dit pas de bêtise Kubii à essayer de se faire 25% de marge en plus ?

    Je suis à la fois très déçu et énervé que Kubii (encore une fois, déjà plus chère que la plupart de ses concurrents) agisse de la sorte.

    Ce matin, je suis retourné sur le site, et étrangement, on remarque un prix de 45,90€. C’est toujours trop chère !!!

    PS: Juste une petite précision, lorsque je dit que c’est trop chère, je sais bien, que cela reste un prix ridicule par rapport à la performance de cette petite chose (surtout si on compare le rapport Prix / Puissance d’il y a 10 ans). Mais je parle par rapport à la philosophie même de la RPI, je trouve inadmissible qu’un revendeur, qui n’apporte pas d’amélioration ni même de nouvelles fonctionnalité, au produit, profite d’augmenter le prix !

    Répondre
    1. Dodutils

      Il me semble que Kubii n’a pas de stock il ne font que commander chez un distributeur pour faire livrer chez le client donc on ne peut même pas parler de frais de stockage.

      D’ailleurs ce type de revendeur « virtuel » ça porte un nom particulier mais je ne me souviens plus lequel quelqu’un pour me le rappeler ?

      Répondre
      1. Kubii

        Bonjour, en effet c’était le cas il y a un an mais depuis la sortie du Pi2, nous avons choisi de gérer nous même nos stocks 😉 Pour le Pi zero, il s’agit d’un cas exceptionnel puisque nous n’avons toujours pas reçu les produits commandés et restons sans nouvelles. Pour le Pi 3 en revanche, les colis arrivent chez nous aujourd’hui ou demain et nous ferons partir les commandes aussitôt 😉

        Répondre
    2. Kubii

      Bonjour,
      Je crois qu’on vient de discuter sur Twitter.

      Pour le Zero, nous tenons à préciser que nous sommes tout autant frustrés que vous et surtout dans l’incompréhension totale. Nous n’avons pas réellement subit de rupture de stock dans le sens ou nous en avons plus de 1000 qui devraient arriver mais n’arrive jamais. De notre côté, la commande a été validée dès le départ et depuis la date ne fait qu’être repoussée et personne ne nous donne d’explication. Nous avons donc communiqué auprès des clients concernés et faisons notre maximum pour débloquer la situation. Pour ceux qui le souhaite, nous remboursons sans problème les commandes de Pi Zero et vous proposons de vous inscrire sur une liste.

      Concernant nos tarifs, j’ai également pu expliquer sur nos différents supports que les prix en $ ne comptent pas la TVA et nous devons également compter nos charges. Nous vous assurons que nos marges sur le Raspberry Pi est extrêmement faible car notre objectif, tout comme nos confrères, est vraiment de développer cette belle communauté qui se développe autour du Raspberry Pi.

      Enfin, nous restons toujours à votre écoute, prenons très à coeur vos remarques et essayons de nous en servir pour améliorer nos services. Il ne faut pas oublier que Kubii n’est pas Amazon ; nous sommes une petite entreprise de 4 personnes et donnons tout notre coeur pour faire progresser cette super aventure.

      Kubii

      Répondre
      1. DarkTerra

        Bonjour,

        Non, j’ai seulement appelé hier matin Kubbi.

        J’entend bien que vous êtes une petite entreprise de 4 salarié, peut-être même passionné par la monde de la RPI.

        Mais la Fondation à annoncé RPI 2B à 35$. Moi en tant que client, je n’ai même pas à savoir si cela est du HT ou TTC, ni même la conversion entre devise, et la marge appliqué par le revendeur pour pouvoir vivre. Moi en tant que client, je remarque que le prix annoncé par la Fondation pour la RPI 2B et la RPI 3B sont identique. Donc le prix de revente doit être identique !

        Désoler mais sur 1 000 commande de RPI 3B à 5€ plus chère, cela représente 5 000€ de bénéfice en plus pour le revendeur.

        Il est clair, je ne connait pas tout les tenant et les aboutissant. Mais étant donné que je suis client, je n’ai pas à le savoir la seule chose que j’ai besoin de savoir, c’est que si la Fondation annonce le même prix, le revendeur doit vendre au même prix que la génération précédente !

        Alors oui Kubii n’est pas Amazone, mais vos confrère (par exemple The Pi Hut) on des prix bien plus proche de la réalité 30£ (~39€). Je peux en cité d’autres ci-besoin, Kubii à toujours était légèrement plus chère que les autres, pourtant, je suis toujours resté chez vous.

        Mais la c’est pour moi inadmissible. Alors pour vos autres clients, je ne sais pas. Mais moi, tant que vous ne retrouverais pas des prix réalistes, je n’achèterais plus chez vous !

        Répondre
        1. Terenciode

          Tellement d’accord avec vous ! Franchement j’achete a l’etranger avec frais de port + taxe tva ça me revient TOUJOURS environ 15 euros moins cher que la MEME commande ( rpi 3 + alim + case ) que chez kubii le francais.

          Pour moi c’est juste du foutage de gueule, même si vous etes à notre ecoute, vous ne savez pas gerer votre stock, vous proposez la livraison offerte a partir de 100 euros… J’en rigole encore, les frais de livraison sont bien plus elevés que la realité, bref pour moi vous ne valez pas grand chose et ne meritez pas votre titre de fournisseur français officiel !

          Répondre
        2. Geo

           » Moi en tant que client, je n’ai même pas à savoir si cela est du HT ou TTC, ni même la conversion entre devise, et la marge appliqué par le revendeur pour pouvoir vivre. Moi en tant que client, je remarque que le prix annoncé par la Fondation pour la RPI 2B et la RPI 3B sont identique. Donc le prix de revente doit être identique !  »

          Dommage d’être aussi hermétique =/
          Kubii vient d’expliquer plus haut qu’il respectait les prix annoncé par la fondation (à peu près) et que les différences de prix entre les références et les différents modèles provenait d’autres facteurs que la simple « marge » de bénéf’.

          Et toi DarkTerra, tu répond en gros : rien à foutre, j’ai entendu 35 en UK, ça doit être 35 en FR, pour le B comme le B+…

          Il y a plein de magouille dès qu’il est question d’argent, mais les premiers rapport de forces ce font à travers les fabricant, puis les fournisseur/distributeur, puis les revendeur en queue de peloton.
          Si le pourquoi du comment t’es indifférent, merci de ne pas dénigrer Kubii… encore moins suite à une explication informative et constructive.
          Après si tu ne les crois pas, c’est une autre histoire… mais ce n’est pas ce que tu prétend.
          Changer d’état d’esprit dans un espace publique ne serait pas une mauvaise chose.
          avec tout mon respect, Geo

          Répondre
          1. DarkTerra

            Bonjour Geo.

            Je pense que tu ne comprend pas ce que je suis entrain de dénoncer.
            Imagine je suis un fournisseur qui te vend un produit à 100€. Tu n’est pas censé savoir le coût de la R&D, le coût des matières premières, la main d’oeuvre, et toutes les marges et les taxes qui donne un prix final de 100€. Donc à moins d’être différent des autres, tu n’en a rien a faire de ces infos et de toute manières tu ne pourra jamais le savoir sauf si tu bosse chez le constructeur / fournisseur.

            Donc c’est la position que j’ai en tant que client.
            Sachant que la Fondation RPI à toujours annoncé des RPI à 35$ pour la RPI B, B+, 2B et maintenant la 3B (pour les autres je n’en suis pas sur, mais dans tous les cas cela n’a jamais dépassé ce prix !).

            Pour reprendre tes termes Geo, oui j’en ai « rien a foutre » de ce qu’il se passe entre le fournisseur et les interlocuteurs qui sont en amont. Tout ce que je sais, c’est que la Fondation la vend aux même prix, donc mon fournisseur doit la vendre au même prix. Si Kubii vend déjà plus cher que tous les autres fournisseurs que j’ai pu voir, cela ne me dérangeait pas plus, mais sur un prix de ~40€ passer à ~50€, c’est de l’abus !

            J’ai même appelé Kubii le matin même de sa sortie, je leur ai demandé si ils n’avait pas fait une erreur de frappe sur le prix, ils mon maintenu que la RPI 3B était plus chère !
            Alors excuse moi, mais ils m’ont menti !
            Quelques heures / jours après, ils on baissé le prix de ~5€, qui est toujours ~5€ au dessus du prix Kubii.

            Je te rassure Geo, je ne suis pas un racro à 10€ près, j’ai même acheté pour 2 000€ de matériel récemment.
            Le problème c’est la philosophie qu’il y a avec la RPI. Je suis très attaché à l’open source et le logiciel libre ainsi qu’a la philosophie de partage qu’il y a derrière tout ceci. Une RPI à une philosophie très similaire, puisque sont but premier est de permettre aux plus démunie, aux écoles, d’utiliser et d’apprendre à moindre coût, certes pas gratuitement, mais presque !

            Aujourd’hui cela profite aussi à tous les curieux, bidouilleurs, voir même quelques personnes du grand publique grâce à des solutions clef en main (bien plus chère, mais c’est normal car il y a toujours beaucoup de travail fourni pour pouvoir rendre la RPI utilisable par Mr tout le monde).

            Donc je ne crie pas au scandale sur les personnes qui on fait quelque chose pour pouvoir améliorer / rendre accessible la RPI et ce même si parfois le prix parait trop élevé, bien au contraire, je suis impressionné par les prouesses et l’ingéniosité dont les concepteurs (de ces solutions / améliorations de la RPI) ont fait preuve.

            Le cas de Kubii est différent, ils ne font strictement rien pour améliorer / rendre plus accessible (à MR tout le monde) la RPI. Ils l’achète et la revende, ni plus ni moins !

            Donc oui, je suis dégoutté par leur acte, qui est contraire à la philosophie du produit qu’ils vendent !
            C’est pour cela que je pousse mon coup de gueule dans un lieux public, pour pouvoir prévenir les futur acheteur d’une RPI 3B, que Kubii à augmenté les prix, sans raison valable, ni de réel explications ! Donc ils feront leur achat ou ils veulent, mais au moins, ils seront prévenu.

            Ne m’en veut pas Geo, je suis très impliqué dans ce domaine ;).

            Amicalement

      2. Geo

        le problème ne vient peut-être pas de Kubii lui même (gestion, charge, etc.) mais peut être des négociation de prix avec son fournisseur… c’est peut-être lui qui fait de la marge en amont pour vendre au revendeur « officiel » français, et pour le coup, ce serait lui qui se tape les 5 000€ de bénéf’.

        Répondre
  10. frolix8

    $35, à priori HT , même si j’ai pu acquérir (fdp in) la RPI B+ à 19.70€ (version UK radiospare , amazon.fr), et la RPI 2 à 30,78€ (version UK radiospare avec un boitier, aliexpress/seedstudio)

    RS uk £26.75 HT
    RS fr 36,92 € HT
    non dispo sur RS particulier

    Répondre
  11. frolix8

    C’est pas un peu rapide de dire que le RPI 3 est plus performant qu’une surface RT (Tegra 3), ou c’est juste pour justifier que si Microsoft porte Windows 10 mobile sur le RPI 3, ce ne sera pas le cas sur les surface RT 1/2 ?
    « La méthode actuelle requiert de passer par des outils tels que Wine et ExaGear. Cette approche a été testée avec succès, », le succès est-il d’avoir lancé une appli X86, ou qu’elle soit utilisable (si c’est la calculatrice windows, pourquoi pas)

    Répondre
    1. Bernard B

      Sachant que notre petite Framboise , la PI2 , est grosso modo aussi puissante qu’un Pentium 4 des années 2000, on pourra faire tourner Dbase IV et aussi Multiplan avec ExaGear Desktop et Wine … 😉

      Cdlt

      Répondre
      1. Bruno

        Ça reste très pédagogique ce PI3 mais certainement pas pro, idem pour les Arduino UNO avec un Atmel ATMEGA par exemple vous voulez programmer une liaison USB, c’est pratiquement impossible (ou prendre des micros Atmel très spécifiques) , le pro va changer de famille immédiatement et prendre un PIC 18F ( équivalent Atmega) et en 5 minutes c’est réalisée.
        A+bruno

        Répondre
  12. Ping : Raspberry Pi 3 : le wifi et bluetooth font leur apparition pour le même prix – Veille et humeurs numériques

  13. Ping : Raspberry Pi 3 : Quoi de neuf, docteur ? | Fram...

  14. frolix8

    De toute façon cela n’engage que Eben Upton et pas Microsoft, il ne faudrait pas faire laisser croire aux hypothétiques acheteurs du RPI 3 qu’ il aura un OS Android/windows, cela ressemble au lancement du RPI 2 en omettant IoT

    Répondre
  15. CDBI

    Vos discussions mercantiles sur les prix m’ennervent
    Sur des prix aussi bas pour le PI, on en est pas à 2 ou 3 Euros près
    Et puis ici on est censé parler technique et répondre à l’article de François…!!

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour Max
      c’est à voir car il y a une limitation sur l’USB et c’est ça qu’il faut tester…
      bientôt sur framboise314 🙂 mais je veux faire ça calmement et sérieusement
      cordialement
      François

      Répondre
      1. Geo

        … et notament la puissance limite sur un unique port USB, qui sera peut-être différente de la limite annoncé pour le hub dans son ensemble. ^^’

        Répondre
  16. Olivier Desprairies

    Bonjour,

    J’ai reçu le mien ce matin, envoyé cette fois-ci très rapidement par Kubii, que je remercie au passage.

    L’apport de puissance est appréciable en terme de fluidité pour naviguer sur Internet, par exemple.

    Le wifi fonctionne parfaitement, de même que la nouvelle version de Noobs.
    Pour moi qui utilise en partie mon Rasberry comme ordinateur de bureau, pour recevoir mes messages, naviguer sur Internet et bidouiller un peu, cette augmentation de puissance confirme définitivement que ce petit Ordinateur peut désormais être uitilisé ainsi.

    Répondre
  17. LECLERC

    bonjour
    je viens de recevoir mon raspberry pi 3 mais je n’arrive pas à faire tourner openelec 6.0.3 j’ai un affichage multicouleur sur le Pi 2 ceal fonctionnait
    si quelqu’un a une idée ?

    Répondre
  18. Olivier Desprairies

    Je viens d’installer la nouvelle version de Raspbian (4.1) sur mon nouveau Raspberry PI 3 et tout a évolué … vitesse des jeux, fluidité d’affichage des pages Internet, vidéos Youtube en plein écran, et … compatibilité Open GL !
    Oui, j’ai enfin pu installer et démarrer le fameux logiciel Blender, (et FreeCAD) qui refusaient jusqu’à présent de s’ouvrir à cause de l’absence d’Open GL …

    C’est vraiment génial ! (Même si Blender rame).

    Franchement, il y a un vrai progrès entre le Raspberry Pi 3 et Raspbian 4.1 !

    Répondre
  19. Dodutils

    L’intérêt que je vois à ce Raspi3 est que ce gain de puissance lui donnera du coffre pour le rendre pleinement utilisable pour en faire un outil de video surveillance (via sa RaspiCam ou une WebCam USB) permettant de gérer à la fois la surveillance/détection de mouvements, la streaming et la génération des fichiers d’alertes h264.

    Répondre
  20. Gilles Foucault

    Merci pour les infos !

    Je vous signale simplement une erreur de frappe :

    Fréquence d’horloge de 1.2GhMHz –> 1.2Ghz

    Cordialement

    Gilles

    Répondre
  21. Serge

    Bonjour à tous,
    J’ai reçu samedi mon PI-3 commandé le 1er mars chez MC Hobby (impeccable !).
    J’avais l’intention de réaliser un serveur NAS avec un gros disque, la possibilité de disposer d’un peu plus de courant sur l’USB m’a tout de suite interpellé.
    Donc, ni une ni deux, Le PI-3, + un WD 2″1/2 de 1To derrière un adaptateur SATA/USB 2 ICY-BOX, + un bloc alim de 2,5A proposé par MC Hobby et Raspian Jessie Lite, et hop j’ai mon NAS ! Et ça marche bien !
    Là, je fait les 1er bench… Hé bin j’obtiens ~10Mo/s avec une commande rsync via le WIFI (!?),
    Alors, 2 remarques :
    1/ je crois que le wifi n’est pas partagé avec le bus USB, donc meilleur débit pour le disque.
    2/ il ne faut pas utiliser l’option -z (compression) sur la commande rsync, sinon on perd en perf.
    Je teste maintenant les débits à travers Samba, NFS et FTP avec des clients sous Windows et Linux.
    to be continued…

    Répondre
  22. Dodutils

    Je vois bien l’antenne céramique mais pas de connecteur SMB, du coup on ne peut pas augmenter la portée de l’antenne sauf à souder soi-même un connecteur, dommage…

    Répondre
    1. Geo

      si tu augmente les dimensions de l’antenne, tu change la bande de fréquence à laquelle elle est conçu… pour augmenter sa portée, il faut modifier la puissance électrique que tu y applique. ; )

      Répondre
        1. Geo

          je ne suis pas une flèche en télécomunication… mais suivant ton application (ta fonction) il te faudra te renseigner sur l’impédance, ohmique et imaginaire (jLω), si le signale électrique est mal adapté à l’antenne, cela peux grandement affecter la qualité de la récéption/émission, et causera inévitablement un échauffement (proportionnel à la puissance du signal multiplié par la désadaptation… en gros)

          maintenant, à l’échelle d’un Rpi, ce n’est peut être pas aussi véridique, mais si ce n’est pas soigné et étudié, tu perdra en précision (qualité de communication).

          Répondre
  23. Jihem

    Bonjour
    Je viens de revoir le nouveau pi3 mais suis déçu car je n’y trouve pas l’interface WiFi.
    En faisant un « ifconfig » je ne vois pas wlan0.
    Par contre si je branche une clef WiFi j’ai bien les indication sur wlan0
    Y-at’il une manip à faire pour activer le WiFi ou mon pi3 est il défectueux.
    Un grand merci d’avance
    Bien cordialement
    Jihem

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Installez la toute dernière version de Raspbian
      apt-get update et upgrade comme dab
      dans les préférences/localisation, indiquez le pays pour le wifi et vous devriez voir apparaitre l icone wifi en haut à droite et retrouver un wlan0
      pour info je me bats actuellement avec le bluetooth… si vous avez une idée 🙂
      cordialement
      françois

      Répondre
    2. Azelor

      Bonjour,
      Le probleme wifi de la pi3 est connu, tu n’est pas seul dans ce cas.
      Ils comptent d’ailleurs faire un tuto concernant la manière de résoudre le problème sur le site de raspbian. (mais quand …?)
      Chez certains, elle detecte la carte wifi et les ssid sans problème et chez d’autre comme dans mon cas,
      elle ne détecte ni la carte wifi intégrée, et donc encore moins les ssid.
      Seule solution d’attente passer par l’eth0.
      J’ai bien tenté diverses config manuelle sans résultat.
      Cordialement

      Répondre
  24. Jihem

    Magic !!!
    merci pour cette réponse très rapide.
    en fait je n’avais pas fait update-upgrade sur la dernière version de raspbian.
    Par contre je n’ai plus d’interface graphique. 🙁
    Petite question bête: le pi3 ne semble fonctionner qu’avec la version Jessie de raspbian (64bits?)
    qu’en est il des anciennes applications tournant en 32bits?
    ma carte domoticz ne boot plus ; faut il installer l’application manuellement ou attendre une version compatible?
    merci d’avance

    Répondre
    1. Jihem

      Au temps pour moi, j’avais oublie d’étendre la carte SD :roll: …….et j’ai retrouvé le bureau 😉
      Encore merci pour tous ces articles et conseils qui sauvent la vie des pauvres informaticiens amateurs et étourdis.

      Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        bonjour Jihem
        bin moi quelqu’un qui pose les questions et fait les réponses lui-même ça me plait bien !
        bravo et bon amusement avec la framboise
        cordialement
        François

        Répondre
  25. Ping : Raspberry PI | Pearltrees

  26. Ping : Raspberry Pi - Micro-cartes / Europe - International | Pearltrees

  27. Sébastien

    Bonjour,
    J’ai reçu deux PI3… Et j’ai un petit problème avec les cartes micro-sd…
    Impossible d’utiliser une carte de 64go… J’ai essayer une SAMSUNG et une SANDISK (les deux fonctionnées parfaitement sur mon PI2)…
    Impossible de booter dessus… sur aucun des deux PI3… Par contre avec une 4/16/32 c’est bon…
    Avez-vous aussi des soucis avec des 64Go ? Ou suis-je maudit ???!!! 😉

    Répondre
  28. Ping : OS X bientôt sur le Raspberry Pi 3 ! | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  29. Dodutils

    Bon je viens de m’acheter 2x Raspi 3 car pour faire du Motion car le Raspi 1 ne tient pas du tout la route on a du 100% CPU il devient inutilisable.

    Je m’empresse donc d’installer l’image RaspBian officielle 4.1, je mets la full même si l’aspect interface graphique et packages de goodies ne m’intéresse pas vraiment, je règle le WiFi no problemo, la sensibilité a l’air bonne je ferai un comparatif avec ma clé Nano habituelle plus tard, mais pour le reste c’est la catastrophe.

    En résumé je lance le raspi-config et plusieurs fonctions échouent, d’abord je ne peux pas étendre la partition à l’ensemble de la carte SD 16Go toute neuve, je ne peux pas changer de clavier car une fois la choix effectué le dernier « OK » supposé enregistrer le changement ça retourne aussi une erreur (par contre un changement via l’interface graphique prend en compte le changement même s’il ne résiste pas au reboot).

    Pareil pour rpi-update il charge le firmware mais après il hurle sur /lib/ en disant que l’espace libre est insuffisant et pourtant je n’ai fait qu’installer le Raspbian officiel, comment peut-il être aussi buggé ???

    Je pense que tout part d’un problème d’espace disque mal géré par défaut mais bon je me dis tout de même que ça n’est pas normal de livrer une distrib pre-installée comme ça, du coup je vais installer la version Raspbian-Lite et voir ce que ça donne et sinon je me taperai du Fdisk à la main pour obtenir les partitions et espace disque qui vont bien.

    Répondre
    1. Dodutils

      Bon j’ai remplacé par RaspBian Lite et là j’ai 250Mo de dispo sur le / (et pas 0% comme avant) donc du coup plus de problème d’écriture je peux paramétrer le clavier et la conf s’enregistre, je peux étendre la partition, j’édite mon wpa-supplicant à la main je fais un down/up de wlan0 et hop j’ai du réseau, tiens rpi-update n’est pas installé par défaut dans cette version lite donc apt-get install rpi-update et voilà 🙂

      n’hésitez pas à installer le package « locate » c’est un moteur d’indexation de noms de fichiers il vous retrouve un fichier instantanément il suffit de lancer « updatedb » pour mettre à jour la base puis « locate monfichier » ou « locate *.jpg ».

      Répondre
  30. bruno83

    J’ai reçu mon pi3, j’ai mis ma carte sd du pi 2 sous Jessie l’ensemble fonctionne idem donc aucun soucis plus rapide que le pi2.

    Répondre
  31. Bruno

    Bonjour, Novice en la matière et ayant encore tout à apprendre sur l’univers de la Framboise, je me permets cette question de débutant (sans doute ! 🙂 ). J’ai donc fais l’acquisition d’un RPi3 et installé la dernière version de Raspbian. Après installation, update, upgrade… etc je teste une vidéo sur youtube et c’est là que mon problème survient ! La vidéo semble à peu près normale en taille normale (bien que l’image fige une ou deux secondes au lancement ) mais ensuite ça peu aller, bref ça se regarde sans faire trop le difficile ! En revanche, dès que je mets en plein écran.. gros gros bug ! ça commence par saccader, de plus en plus fort et puis ça plante… le son continue mais c’est tout ! l’image fige totalement.. Même pour retourner en petite taille, c’est une vrai galère et quelquefois il faut débrancher le Pi3 qui est complètement planté. En fait dès que je lance youtube, le RPi patauge dans le semoule…
    Que faire svp ! d’où vient cette mystérieuse problématique…
    Merci d’avance pour vos réponses, j’ai déjà testé pas mal de choses mais sans succès.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Bruno
      c’est quelque chose qui ne semble pas résolu.
      Les vidéo en « petite taille » fonctionnent plutôt bien mais quand on est en plein écran, le lecteur doit transférer une grande quantité de données dans le framebuffer et ça coince. De plus comme le CPU chauffe, sa fréquence est réduite… etc…
      je surveille régulièrement les forums au cas où une solution miracle voie le jour mais rien pour le moment
      cordialement
      françois

      Répondre
      1. Bruno

        Merci pour ta réponse François. Moi qui souhaitais transformer le pi3 en lecteur multi média, c’est plutôt mal engagé ! Il est effectivement extrêmement limité ce boitier, enfin du moins pour ce que je voulais en faire. Ce problème est-il également présent sur les versions de Pi plus anciennes ? Du coup, je suis assez déçu et étais surtout très loin d’imaginer qu’une tache aussi primaire qu’un plein écran mettrait le rasberry en difficulté… Petit espoir tout de même quand tu me dis qu’une solution pourrait éventuellement être trouvée à ce côté qui est pourtant à te lire purement « matériel ». Merci vraiment pour ta réponse et cette note positive.
        Autre projet que j’aimerais bien concrétiser ; une plateforme rétro gaming ! Petit plaisir plein de nostalgie ! Mais dis-moi, le plein écran sera-t-il également de mise ?

        Répondre
  32. Marc COTTÉ

    Bonjour,

    Je souhaiterais réaliser un projet pour une association à base « Raspberry Pi3 » qui soit à la fois un partage de connexion via une clé 3G/4G et un point de stockage commun.
    Cette association n’a plus de salle fixe et dans les salles que l’on nous prête, il n’y a pas toujours le WiFi ou de moyen d’accès à Internet, d’où ce projet.
    Bien entendu, le faible encombrement et le bas prix sont des éléments importants. La simplicité et la rapidité de déploiement sont importants également.

    Pensez vous que le débit de la puce WiFi interne de la RaspPi et de la clé soit suffisant pour 15/20 personnes en simultané ou faut-il en mettre une autre ?
    J’ai commencé à faire une petite recherche, que je vais vous transmettre ensuite. Pouvez vous me donner vos suggestions et vos idées sur la matière s’il vous plaît ?

    Sinon, voici ce que j’ai trouvé en cherchant. Je suis tombé sur un système de partage de données mobile assez simple :
    http://www.wdc.com/wdproducts/library/QIG/Global/2278-800016-A00.pdf
    http://www.wdc.com/wdproducts/library/QIG/Global/4079-705156.pdf
    http://wdlabs.wd.com/Global/docs/WDLabs_instructions_PIDrive314GB.pdf

    Et pour faire booter sur le disque dur au lieu d ela clé :
    http://www.framboise314.fr/booter-le-raspberry-pi-sur-un-disque-dur-usb/

    Et pour le routeur 3G/4G :
    http://www.instructables.com/id/Raspberry-Pi-as-a-3g-Huawei-E303-wireless-Edima/

    Il y a sûrement des choses que j’oublie comme un clavier écran, la distribution Linux adhéquate…

    Bonne soirée,
    Marc.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Marc
      merci pour votre message
      si c’est juste pour su partage, pourquoi 3G/4G ?
      regardez déjà du côté de la PirateBox. Je l’ai utilisée à plusieurs reprises avec un stockage sur clé USB.
      https://piratebox.cc/raspberry_pi:diy
      après pour le disque dur pourquoi pas, ça épargne la carte SD… mais il faut évaluer si c’est indispensable (à cause de son prix) ou s’il vaut mieux remplacer une carte SD à 8€ tous les ans ou tous les 2 ans ?
      par contre DD ou clé USB empruntent le même canal et au point de vue vitesse ça ne change pas grand chose
      dites moi ce que vous en pensez 🙂
      cordialement
      François

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *