Publié le 11 septembre 2019 - par

Test de la montre Huawei Honor Band 5

Le processeur ARM est de plus en plus utilisé. On le rencontre dans le Raspberry Pi bien entendu, mais il a beaucoup d’autres applications. Cette montre Honor Band 5 de Huawei m’a intéressé car elle est équipée d’un processeur ARM.

Test de la montre connectée Huawei Honor Band 5

J’ai demandé à Cafago de m’envoyer cette montre pour la tester, ce qu’ils ont accepté. C’est donc un article sponsorisé.

============= Article sponsorisé =============

Déballage de la montre

La montre a été livrée dans une enveloppe plastifiée très résistante. A l’intérieur plusieurs couches de mousse protègent la boite.

La boite une fois extraite de la mousse est en bon état, on note un léger écrasement en haut à droite. Mais l’intérieur n’en porte aucune séquelle.

Dans la boite on trouve un tiroir à deux compartiments : le plus proche sur la photo contient l’adaptateur de charge, le second, circulaire, renferme la montre. Sous ce tiroir une séparation en carton et dessous on aperçoit la notice.

Tout est sorti des sachets. La notice est très spartiate, elle ne comporte que la procédure pour mettre la montre en charge.

Le système de charge se branche sur un port USB (PC, Raspberry Pi ou chargeur). Les contacts dorés amènent le courant de charge à la montre. De chaque côté un clip permet de fixer le support de charge à la montre. Sous la montre on voit le système de mesure de la fréquence cardiaque.

Les clips de fixation viennent se loger chacun dans une encoche sur le côté de la montre.

La montre reçue était chargée à 87%. En fonction de la durée de stockage vous pourrez lire une valeur plus ou moins faible.

Au démarrage, la montre demande d’installer l’application Huawei Healt sur votre smartphone.

Le microprocesseur Apollo 3

image du Microprocesseur Apollo 3

Microprocesseur Apollo 3

La montre Huawei Honor Band 5 est équipée d’un microprocesseur Apollo 3 fabriqué par Ambiq. Ce processeur Apollo 3 Blue, est un nouveau produit qui dispose d’un mode turbo doublant la vitesse d’horloge lorsqu’une application requiert des performances maximales. Il contient dans une puce unique tout le nécessaire pour fabriquer des montres de sport et des montres intelligentes basées sur RTOS. Le client principal est Huawei qui l’a intégré à sa montre Honor Band 5.

 

La base de l’Apollo 3 est un processeur Arm Cortex-M4F gravé en 40nm avec une mémoire flash intégrée, et le Bluetooth 5 Low Energy (BLE5).

Le mode TurboSpot permet une adaptation de tension et de fréquence. Le CPU fonctionne à 48MHz, la fréquence passant à 96MHz en mode TurboSpot. Ceci permet d’économiser l’énergie de la batterie et de prolonger l’utilisation sans recharge.

Le microprocesseur est encapsulé dans un boîtier de 5x5x0,65mm. On voit sur ce synoptique la complexité d’un CPU “juste” destiné à équiper des montres 🙂

Le capteur de position

C’est un modèle 6 DOF (6 degrees of freedom) qui est utilisé dans la montre. Il détecte et mesure les mouvements selon les 3 axes, ainsi que la rotation autour de ces axes.

Le composant utilisé est un Microsystème électromécanique (MEMS) capable de détecter des accélération et des rotations selon les 3 axes.

C’est avec ce composant que sont enregistrés vos mouvements et que le système est capable de compter, les pas, la durée et la distance de vos déplacements…

Mise en service

Vous pouvez installer l’appli Huwaei Health depuis le Google Store, soit sur un PC ou sur votre smartphone.

Il va falloir accepter un certain nombre d’écrans et accepter de fournir des données personnelles. C’est vous qui voyez si vous le souhaitez… ou pas

L’appli accède à un certain nombre d’éléments de votre smartphone.

Il faut également installer Huwaei Mobile Services pour que l’appli fonctionne.

Quand tout est installé vous avez une nouvelle icône dans vos applications. Il va aussi falloir créer un compte chez Huawei.

Ouvrez l’appli. On va connecter la montre via le Bluetooth. Il faut aller dans “Bracelets connectés”.

A l’origine la Honor Band 5 n’est pas dans la liste mais une mise à jour se lance…

Et vous pouvez choisir la montre Honor Band 4/5

La montre est visible dans les appareils Bluetooth à proximité. Cliquez sur la ligne Honor Band 5-956

Cliquez sur associer la montre au smartphone

Après quelques secondes, la montre est associée.

Si vous voulez recevoir les notifications sur le téléphone, activez les notifications “Santé”

Vous pouvez sélectionner le suivi cardiaque intelligent qui gère l’espacement des mesures en fonction de l’activité, ou le temps réel qui surveille en permanence votre rythme mais est gros consommateur d’énergie.

Vous pouvez définir un alarme si le rythme cardiaque reste élevé trop longtemps.

L’appli permet également de mettre à jour le firmware de la montre.

Des cadrans différents sont disponibles. Il y en a pour tous les goûts 🙂

J’ai installé celui là qui me semblait rigolo

Intéressant pour ceux qui perdent régulièrement leur smartphone, vous pouvez activer un son à distance (dans la limite de portée du Bluetooth) pour retrouver le téléphone (vous entendrez ceci dans la vidéo).

Utilisation

Affichage d’un SMS reçu sur le smartphone – Vibration de la montre

Relevé d’une marche. On retrouve un certain nombre d’informations. Pour lancer l’enregistrement c’est dans PLUS > Marche extérieure. puis il faut lancer l’enregistrement et… l’arrêter à la fin de l’exercice.

Suivi du rythme cardiaque lors de la marche

Et si vous gardez la montre la nuit, elle enregistre vos périodes de sommeil léger, profond et paradoxal.

Caractéristiques

  • Microprocesseur : Apollo 3
  • Type d’écran : écran couleur AMOLED 21,6 mm × 10,8 mm (0,95 pouce)
  • Résolution : 240 * 120 pixels
  • Bluetooth : 2,4GHz – portée <10m
  • Capteur : capteur IMU 6 axes (capteur d’accéléromètre, capteur de gyroscope), capteur de fréquence cardiaque optique
  • Capacité de la batterie LiPo (non amovible) : 100 mAh
  • Temps de charge : environ 100 min (températures ambiantes inférieures à 25 ° C)
  • Durée d’utilisation théorique : 6-14 jours (selon utilisation)
  • Température de fonctionnement : -10 à + 45 °C
  • Étanchéité à l’eau : 5 ATM (~50m)
  • Dimensions de la montre : 4.3 x1.72×1.15 cm
  • Largeur du bracelet : 1,65 cm
  • Longueur du bracelet : 10.7cm-11.5cm
  • Poids : 22.7g

 

Vidéo

Conclusion

Comme beaucoup de montres connectées actuelles, cette Huawei Honor Band 5 est un petit concentré de technologie. Tout ce qu’il faut pour plaire à un amateur de gadgets 🙂

L’installation est relativement simple, la configuration reste intuitive et le fait que tous les affichages soient en français est un sacré plus.

A l’utilisation la montre se révèle fiable, comparée à une FitBit, les distances diffèrent de l’ordre de 10%. Les prévisions de durée de la batterie données par le fabricant sont assez optimistes mais la durée de vie de la charge est quand même importante en usage “normal” (c’est quoi normal ?), c’est à dire comme montre 🙂 et avec quelques marches d’une heure on tient plusieurs jours.

Pour 24,99€ c’est un bon choix si vous n’avez pas encore de montre gadget connectée… Pour avoir testé d’autres montres trouvées en magasin discount à des prix pratiquement identique, celle-ci est loin devant !

Vous pouvez la commander en cliquant sur ce lien. Cette montre m’a été fournie gratuitement par Cafago mais je précise que ce lien n’est pas un lien d’affiliation et que je ne touche pas de commission sur les ventes 😛

Sources

 

 

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

7 réflexions au sujet de « Test de la montre Huawei Honor Band 5 »

  1. Mike Makers

    Merci pour l’article François. Je ne connaissais pas mais à 25€, c’est une belle plateforme pour linux et faire du hack avec son arm cortex, son MEMS, bluetooth et j’en passe.
    J’espere retrouver plus de tuto dans in futur proche

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Je n’ai pas l’info mais ça ne m’étonnerait pas qu’il y ait un Linux embarqué. Il y a plein de doc sur le site Fujitsu avec des exemples mais je n’ai pas eu le temps de regarder… Après, comme on peut “pousser” un firmware on peut envisager des trucs 😀😀

      Répondre
  2. Will_tam

    Bonjour.

    J’aime bien la photo du Microprocesseur Apollo 3 ^^

    Bon, il n’y a plus qu’a attendre les résultats de tests des chercheurs en cyber sécu s’ils se penchent dessus. ^^

    Mais ça à l’air d’être du beau matos. A voir comment il tient dans le temps.

    Cordialement.

    Répondre
  3. michelp

    sans vouloir abuser, mais comme la montre est “gratuite”, pourrait-on avoir un test de la resistance à l’eau (le genre de test que je n’ose jamais faire, ou tout du moins sans chercher le point limite)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Michel
      les seuls tests ont été faits sous la douche et ça a résisté.
      pour moi iol suffisait qu’elle résiste sous la pluie lors d’une rando ou en vélo 🙂
      je ne vais pas à la piscine et je ne peux pas faire plus 🙂

      Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Merci Céline
      ici elle sert tous les jours (et certaines nuits pour enregistrer le sommeil 🙂 )
      bien aussi quand on fait des marches pour compter les km et… les calories
      j’espère qu’elle vous conviendra
      cordialement
      François

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.