Publié le 6 mai 2021 - par

Test de la montre Honor Band 6

Suite à l’article sur la montre connectée Honor Band 5, Honor m’a proposé de tester sa nouvelle montre Honor Band 6. Honor est devenu autonome après sa vente par Huawei, la Honor Band 6 utilise cependant toujours l’application Huawei Santé. Cette montre est orientée santé et on retrouve la majorité des informations souhaitées dans ce domaine.

Montre connectée Honor Band 6

Honor m’a fait parvenir gratuitement cette montre Honor Band 6 pour la tester. C’est donc un article sponsorisé. La rédaction de l’article n’est pas rémunérée et je garde ma liberté rédactionnelle. Les liens vers la montre sont affiliés.

Attention, de nombreuses fonctions ne sont pas utilisables sur iOS pour le moment (en développement).

 ============= Article sponsorisé =============

Déballage de la montre

La montre arrive dans une boîte en carton (emballé dans une enveloppe à bulles) de 12x9x4cm. Le carton est moyennement rigide mais l’intérieur protège bien la montre.

Au dos de la boîte les principales caractéristiques sont mentionnées (en Anglais).

L’intérieur de la boîte est un tiroir et on voit que la forme protège correctement la montre logée en son centre.

 

Sur le côté de la montre la marque est gravée.

A l’intérieur du tiroir on trouve la notice et la carte de garantie (dans le logement en bas) et un câble de charge qu’il ne faudra pas égarer car il est propre à la montre.

D’un côté le câble possède un connecteur USB A standard, de l’autre un connecteur magnétique avec 2 contacts dorés et montés sur ressorts. Il mesure environ 60 cm.

L’écran tactile de la montre est protégée par un film facile à enlever et qui ne laisse pas de trace.

Sur le côté de la montre un unique bouton permet de démarrer le menu.

A l’arrière de la montre on trouve les deux contacts de charge (flèches blanches). On ne peut pas mettre le connecteur magnétique à l’envers, il est repoussé par les aimants s’il n’est pas dans le bon sens. Au centre de la montre (flèche rouge) on trouve le capteur de flux sanguin et de SPO2 entouré des deux LEDs d’éclairage (ici allumées).

La mesure de rythme cardiaque et SPO2

La montre envoie une lumière verte pulsée, et mesure la quantité de lumière réfléchie. C’est de la photopléthysmographie. La quantité de lumière réfléchie est proportionnelle au débit sanguin. Le cardiofréquencemètre envoie donc une lumière pulsée très rapidement (on voit le clignotement) et mesure le débit sanguin de nombreuses fois par seconde. Cela lui permet de mesurer la fréquence des battements de votre cœur.

Pour le SPO2 on envoie deux lumières différentes, une rouge et une infrarouge). Le sang contient de respectivement deux types d’hémoglobines, désoxyhémoglobine (sans oxygène ou hb) et oxyhémoglobine (oxygénée).  L’absorption de la lumière rouge et de l’infrarouge diffère selon le type d’hémoglobine qu’elle rencontre. L’oxymètre calcule la saturation en oxygène en utilisant ces deux valeurs. Le résultat est proche de la saturation artérielle mesurée dans le sang (SaO2). (Source Wikipedia)

Installation de l’application

L’installation de l’application ne pose pas de problème particulier.

Il suffit de scanner le QRcode de la notice pour télécharger et installer l’appli sur votre smartphone. Vous le verrez en détails dans la vidéo. Elle est également disponible sur Google Play Huawei Health.

Il faut créer un compte pour pouvoir utiliser l’appli, vous recevez alors cette confirmation sur votre adresse mail avec un code de validation.

Vous entrez dans l’application (ci dessus présentée sur 2 copies d’écran). vous y trouvez le résumé de vos activités et l’enregistrement des données de santé.

Pour le rythme cardiaque vous avez l’enregistrement journalier et les valeurs par semaine, mois ou année. Un curseur mobile qu’on retrouvera dans les autres mesures, permet de sélectionner une valeur particulière en le positionnant dessus.

Idem pour la SPO2. A noter que la mesure de la SP02 se fait sur une minute. Elle n’est pas continue et il faut rester sans bouger avec le cadran de la montre dirigé vers le haut. On pourra s’en servir par exemple en cours ou en fin d’entrainement, lors d’une pause.


Le stress nécessite de répondre à un questionnaire qui permet d’estimer votre niveau de stress.

Utilisée lors d’une marche, la montre a correctement enregistré les informations. Les valeurs sont proches de la Honor Band 5 utilisée en même temps.

Si vous gardez la montre au poignet la nuit, elle détermine la proportion des différentes phases de votre sommeil et vous attribue un score. Comme dans toutes les fenêtres concernant la santé, une information et des conseils sont affichés.

Configuration de la montre

La configuration de la montre se fait via l’application. Il y a une quantité impressionnante d’écrans et chacun(e) devrait y trouver son bonheur.

 

Exercices physiques

La Honor Band 6 peut enregistrer 10 types d’exercice. Étanche à 50 mètres, elle est utilisable en natation pour suivre votre rythme de nage et votre score SWOLF. Si la discipline que vous pratiquez ne figure pas dans la liste, vous pouvez utiliser l’option “Autre”.

 

Caractéristiques

  • Écran 1.47″ AMOLED tactile, des dizaines d’écrans différents
  • Durée de la batterie jusque 14 jours (en montre), durée réduite à 10 jours avec les mesures de rythme cardiaque ou de SP02.
  • Suivi journalier du rythme cardiaque et du taux d’oxygène
  • Alerte de rythme cardiaque
  • 10 modes d’entraînement sportif avec détection automatique de plusieurs modes d’entrainement (tapis de course, rameur, marche, elliptique…)
  • Disponible en 3 couleurs (noir, gris, rose)
  • Nombreux écrans disponibles en téléchargement
  • Charge rapide (charge rapide en 1h, 10mn de charge donnent 3 jours de fonctionnement)
  • Suivi du sommeil, conseils pour l’amélioration
  • Suivi du cycle féminin (suivi des règles, estimation de la fenêtre de fertilité)
  • Contrôle de la musique du smartphone (volume, arrêt/marche, avance/retour)

Vidéo

En 10 minutes vous découvrirez le déballage de la montre, l’installation de l’application sur un smartphone Android et une démo du fonctionnement de la montre.

Conclusion

Après une semaine d’utilisation je n’ai pas noté de points vraiment négatifs pour cette montre. Son poids plume et la durée de vie de la batterie la font vite oublier. L’écran Amoled est très lumineux, mais en plein soleil il faut lui faire un peu d’ombre pour le lire. J’ai eu quelques pertes de l’info météo avec un message disant de valider la météo dans l’appli et c’est revenu sans rien faire… Par contre la stabilité de la connexion Bluetooth avec le smartphone est bonne, je n’ai pas eu d’interruption.

Plutôt réservée pour le fitness et l’entraînement, ce bracelet est intermédiaire entre la montre sport et le bracelet connecté. Pour moins de 36€ on a un objet sympa à qui il ne manque que le GPS… Mais le prix ne serait pas le même.

L’application est très intuitive et conviviale. Les différentes courbes sont très lisibles, aussi bien sur la montre que sur l’application. Pour une fois le français utilisé est sans faille, ce qui est assez rare pour le signaler.

Si cette montre Honor Band 6 vous intéresse, vous pouvez la commander en cliquant sur ce lien (affilié). Elle sera expédiée d’Europe (France, Espagne ou Pologne) en quelques jours. Si vous la commandez en Chine ce sera un peu moins cher mais un peu plus long…

Sources

Site de vente de la montre : https://bit.ly/3us8Olf

https://www.hihonor.com/global/products/wearables/honor-band-6/

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

10 réflexions au sujet de « Test de la montre Honor Band 6 »

  1. Pascal

    Bonjour à tous,
    Alors si je peux me permettre, pour une montre connectée sur un site comme la framboise314, s’il y’en a une à promouvoir c’est la TTGO T-Watch 2020 de LilyGo 🙂
    On la programme avec l’IDE Arduino, elle coûte 25 euros, la mienne tient 24h.
    Voici qques liens d’info pour les intéressés:
    https://projetsdiy.fr/boitier-montre-connectee-esp32-lilygo-ttgo-t-watch
    https://www.banggood.com/search/lilygo-ttgo-t-watch-2020-esp32.html
    Salutations, et merci encore François pour tes articles excellents!

    Répondre
  2. Gordon

    Salut à tous.

    Pareil pour moi, le lien ne fonctionne pas avec Mozilla Firefox mais fonctionne avec Google Chrome.

    François, je trouve que tu t’écartes de plus en plus de la raspberry, de l’arduino, des ESP32, disons de l’électronique pour débutant et c’est dommage.

    Cordialement.
    Artemus24.
    @+

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      oui j’admets 🙁 je bosseplutot sur le PICO tout en assurant la veille sur le Pi 4 et Pi400
      je viens d’ailleurs de rentrer un deuxième pi400 AZERTY (le premier était qwerty)
      Les tests permettent de recevoir du matos gratuit
      pour le moment ce sont des objets connectés, mais sur les rails avec la même régie il y a
      un graveur laser de grande surface et une imprimante 3D avec autoalignement…
      ça évite d’acheter ce genre de choses… d’où les articles sponsorisés.
      En parallèle je travaille aussi sur la seconde édition du livre Raspberry Pi 4 en remaniant le chapitre sur le Pi 4 (suppression des chapitres sur Raspberry Pi 3 ) et ajout d’un chapitre sur le Pi400 et… ça prend du temps aussi.
      je t envoie un mail en complément
      bonne fin de journée
      cdt
      françois

      Répondre
      1. Nicolas MERCOUROFF

        T’inquiète François. Je trouve les articles sur les non-raspberry quand même intéressants, même si je reste un fidèle raspberryste. …du moment que tu continues à nous poster de temps en temps des articles sur notre nano-ordinateur favori !

        PS: Mais n’oublie pas que même s’il y a des nouveaux Pi 4, des Pi 400, des PI Nano, des Pi compute 4, etc. il reste une large communauté d’aficionados du Pi Zero !

        Répondre
  3. gordon

    Salut à tous.

    Je n’ai jamais dit que les billets de François ne sont pas intéressants.
    Les montres et autres gadgets sponsorisés ne m’intéressent pas du tout.
    Dans l’ensemble, je lis les billets de son blog et je continue de m’intéresser à ce que François écrit.

    Tant que ce sont des périphériques de la raspberry, que l’on peut se procurer à des prix abordables, je veux bien.
    Me procurer le matériel est parfois difficile à cause des moyens de paiements et de la sécurité sur internet.
    Et tous les sujets ne m’intéressent pas. En ce moment, j’étudie PXE – Boot Server avec deux raspberry pi 4B.
    Et dernièrement, j’ai terminé une étude sur PulseAudio. Parfois, juste des tests sur les broches “RUN” & “PEN”.

    Il y a bien des sujets qui m’intéressent comme celui consacré ASTERIX mais je ne vais pas m’acheter des téléphones IP (VOIP) qui sont relativement chers juste, pour faire mumuse.

    @+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.