Publié le 13 octobre 2021 - par

Ordinateur Tablette Kuu Lebook – Intel core i7-8550U

J’ai cherché un(e) remplaçant(e) pour une tablette Samsung arrivant en fin de vie. J’ai regardé le prix des matériels récents et… oups ! Quand même. Du coup j’ai cherché dans les marques moins connues. C’est comme ça que je suis arrivé sur cette tablette/ordinateur portable Kuu Lebook. Kuu est un fabricant chinois (il y en a d’autres ?) qui sort régulièrement de nouveaux produits et s’attaque à la série de PC convertibles Surface de Microsoft, en faisant du rapport qualité/prix son argument majeur.

Tablette – PC convertible Kuu Lebook – core i7-8550U

Remplacer une tablette en fin de vie

Oui, je sais, on peut changer la batterie et remplacer la prise micro USB pleine de faux contacts et au bord de la rupture…
Mais cette tablette Galaxy Tab S2 a… eh oui, déjà plus de 6 ans ! Elle avait 32 Go de stockage et 3 Go de RAM. Vous pouvez voir sur la photo qu’elle n’a pas été maltraitée, mais sa prise micro USB c’est la galère pour mettre en charge ou récupérer des datas ou des images. Et puis avouez qu’on a fait un bond en 6 ans et que la taille et les performances des tablettes n’ont plus rien à voir. Je rassure les âmes sensibles, elle a encore qualques beaux jours devant elle pour des tests Raspberry Pi, du VNC, du pilotage domotique…

La tablette convertible Kuu Lebook

Présentation

La tablette convertible ou Tablet PC Kuu Lebook se présente comme une tablette équipée d’un clavier détachable. La coque est en métal usiné CNC. Elle est de très belle qualité et ça change un peu des coques embouties ou en ABS. Elle dispose d’un pied inclinable qui permet d’orienter l’écran à volonté. Le pied articulé s’efface complètement quand il est replié. Il est monté sur des charnières solides. J’ai vite comparé les prix… Ici on est vers 700€ tout compris, alors que chez Samsung, Microsoft ou Lenovo on navigue plutôt vers 1000€ voire 1200€ quand on rajoute le clavier qui est en option sur certains modèles… En promo en ce moment, je l’ai eue pour moins de 650€…

Déballage

La protection du Kuu Lebook est impressionnante. Vous verrez dans la vidéo qu’il y a plusieurs boîtes en carton + une coque à bulles. Aucun risque pendant le transport à mon avis.

Lebook : premières impressions

On se retrouve avec une tablette dont l’écran est bien protégé par le clavier quand il est rabattu. Le dessous du clavier est une espèce de similicuir aux allures de tissus. On est pas loin de la taille d’une feuille A4 (205 x 288 mm) avec une épaisseur de 9.5 mm sans le clavier et 15 mm avec le clavier fermé.

Le pied arrière se déplie sans difficulté et maintient bien l’écran dans la position choisie.

Le pied rabattable est équipé de deux de ces charnières.

Je n’ai pas assez de recul sur la solidité des charnières mais après presque une semaine d’utilisations elles sont toujours aussi fermes.

Clavier AZERTY

Le clavier est fabriqué d’origine en QWERTY mais le fabricant livre un jeu d’autocollants à coller sur les touches pour le transformer en AZERTY.

Comme le clavier est rétroéclairé, on perd de la luminosité malgré les transparences réservées sous les caractères. Les supports sont de bonne qualité, plastifiés, granités et assez épais. J’ai utilisé la pointe d’un cutter pour les déposer le plus précisément possible. J’ai choisi de les mettre sur la gauche des touches. Vous verrez comment vous procédez, sachant que les touches F et J sont munies d’une surépaisseur pour guider les mal-voyants. Sur ces touches les autocollants devront être collés au milieu de la touche.

Pour tout vous dire, je suis resté à la fin avec la touche comportant les caractères > et < … Je n’ai pas trouvé où les coller 😀

 

 

Clavier amovible

Le clavier se détache par une traction relativement forte car les aimants qui assurent l’adhésion entre écran et clavier sont puissants.

Les contacts du clavier sont au nombre de 5. Ils sont montés de façon élastique et sont dorés pour assurer un bon contact.

Côté écran on retrouve 5 contacts dans lesquels les contacts du clavier vont venir se loger. Il suffit d’approcher le clavier de l’écran pour que ces deux éléments se verrouillent et ne fassent plus qu’un.

Le Kuu Lebook en détail

Ici on est côté écran. c’est la caméra avant bien intégrée à l’ensemble. Elle a une résolution de 2 mégapixels (2560 x 1440 px) et produit des images de bonne qualité, même en milieu plutôt sombre.

Désolé pour le modèle… Voilà ce que donne cette caméra avant. Ce sera parfait pour une visio conférence.

La caméra arrière est de meilleur qualité et permettra de réaliser des photos et des vidéos de belle qualité :

Photo réalisée avec la caméra arrière

Kuu Lebook Caméra arrière 5MPx – Photo rapprochée grille du microphone Rode.

Kuu Lebook Caméra arrière 5MPx – Photo rapprochée Carte Raspberry Pi PICO

Enfin cette vidéo montre la qualité de l’image obtenue en filmant.

Situé en haut à droite de l’écran, le bouton de mise en route. Appuyez 2 secondes dessus pour allumer la tablette. Une LED verte indique la mise sous tension. A noter que ce bouton est également le lecteur d’empreintes digitales. Je n’ai pas utilisé cette fonctionnalité avec des mains sèches j’ai souvent des soucis de reconnaissance de mes empreintes, même sur un capteur classique.

Au niveau du clavier, la LED A/M indique la connexion à l’alimentation et/ou la mise en route de la tablette. L’autre LED est les CAPS LOCK. Elle rappelle le verrouillage en majuscules.

Sur le côté droit, vers le haut, on trouve la prise jack 3,5 mm pour connecter un casque, ainsi que les touches de réglage de volume. Le volume se règle aussi par Fn F2 et Fn F3.

En bas de la tablette et de chaque côté ces ouvertures diffusent le son créé par les haut-parleurs plats logés dans la tablette. Ce n’est pas de la HiFi mais c’est acceptable quand on est en voyage. Après Lebook est équipé du Bluetooth et vous pouvez y relier vos écouteurs, casque ou enceinte.

Enceinte Force 2 Tronsmart

Casque Tronsmart Apollo Q10

J’ai testé avec une enceinte Tronsmart Force 2 puis un casque Apollo Q10 de Tronsmart dont je vous ai parlé ces derniers mois, avec de très bons résultats.

Sur le côté gauche en haut de l’écran on trouve les deux seules prise USB-C de la tablette. Elles serviront pour charger la batterie, mais aussi pour connecter tout périphérique USB, soit directement soit via un switch USB-C.  qui permet de récupérer les Comme par exemple ce modèle que j’utilise et qui permet de charger la tablette mais aussi de connecter un périphérique USB 3 classique ou un écran HDMI.

Caractéristiques de la Tablet PC Kuu Lebook

Quelques tests

J’ai réalisé quelques tests

En particulier avec PassMark avec lequel j’ai réalisé les tests avec et sans alimentation secteur.

Avec le i7-8550U, ses 4 cœurs et ses 8 threads, tournant à 1,8 GHz (4GHz en turbo) la tablette n’a pas à rougir devant ses concurrentes. Le CPU date un peu (2017) mais reste à la hauteur pour des applications classiques comme le bureautique, la navigation web avec plein d’onglets ouverts (vous voyez ce que je veux dire), la diffusion de multimédia (vidéo, streaming audio) ou la retouche d’image.
La RAM LPDDR4 de 8Go et un SSD de 512 Go garantissent des performances correctes pour toutes les utilisations habituelles.
Côté GPU un Intel UHD 620 tournant à 300 MHz suffit pour les applications que nous venons de citer. Par contre n’espérez pas jouer à des jeux de dernière génération.
Sur des jeux 2D le fonctionnement est correct mais dès qu’on aborde des graphismes plus détaillés, le GPU montre ses limites et le nombre de frames/seconde diminue.

 

 

Les accessoires

Le stylet capacitif

La tablette est fournie avec un stylet capacitif le lien vous emmène vers une courte vidéo qui explique ce que c’est.

Le stylet se recharge car il intègre une batterie. Bon… Ok, le stylet n’est pas fabriqué par Kuu et c’est un modèle bas de gamme (pas de réponse à la pression), mais pourquoi ? pourquoi un stylet avec une prise de recharge micro-USB ?

Une LED indique la mise en service du stylet et le stylet comporte 2 touches qui simulent le fonctionnement d’une souris. J’avoue que je ne suis pas adepte de ce genre de matériel, que j’ai oublié depuis mon premier PDA 🙂

Le bloc alimentation

A l’origine ça partait plutôt bien. C’est un bloc PD (Power Delivery)de 45 watts qui s’adapte à la demande du matériel à charger. Bien conçu, la prise secteur (format US) se rabat dans le bloc pour le rangement. Super quand on est en format US. Par contre, nous, on est en France, vous savez le pays où on mange des grenouilles…

Du coup avec le bloc on trouve un adaptateur US => FR. Ça part d’un bon sentiment mais… la tenue de l’adaptateur sur la prise US est loin d’être ferme. On peut même dire qu’elle … glisse et a tendance à se sauver dans le sens de la flèche. C’est le cas par exemple si vous tirez un peu sur le câble en bougeant la tablette. Zou ! le bloc se sauve et l’adaptateur reste dans la prise murale.

De même si la prise US commence à se replier (soit si on tire un peu sur le fil, ou alors selon le sens de branchement, par le simple poids du bloc), l’adaptateur vient s’appuyer sur le bloc et vu le peu de résistance due aux contacts chromés de la prise US, il est purement et simplement éjecté… Ce bloc est sans doute une des choses que Kuu devra améliorer pour le marché Français…

J’ai opté pour ce bloc d’alimentation USB-C PD de 65 watts

Pour ma part je réserverai ce bloc pour mes Raspberry Pi. Il sera alors connecté verticalement sur la multiprise et ne risquera pas de se déboiter. J’ai remplacé le bloc par un autre modèle qui est adapté aux prises FR.

Le clavier

Le clavier fonctionne correctement… pour un clavier de ce type. Le reproche que je lui fais c’est qu’une fois l’écran mis en position, le clavier est légèrement surélevé du fait de la forme de la partie qui se raccorde à l’écran. Du coup il n’est pas stable et c’est un peu perturbant quand  on l’utilise. C’est pareil pour le touchpad qui a tendance à bouger quand on appuie dessus et peut provoquer des clics intempestifs. Il faut un moment d’adaptation..

Sinon quand on débranche le clavier, la tablette active un clavier virtuel qui est, lui, tout à fait agréable à l’usage.

La souris

Bin non, pas de souris avec cette tablette. Le touchpad est suffisant quand on fait du traitement de texte mais pour la retouche d’image, je suis plus habitué à la souris. Les souris que j’ai en stock sont des modèles avec un dongle USB… pas compatibles avec USB-C. Allez on repasse à la caisse.

J’ai choisi une souris Bluetooth qui s’est immédiatement connectée à la tablette et fonctionne sans problème depuis.

Vidéo

Conclusion

Pour une tablette à 789$ (681€*) le résultat répond à mes attentes. Je ne suis pas un gamer donc le GPU ne me pose pas de souci s’il ne gère pas les derniers jeux en 4K et 3D 😀 Par contre pour les utilisations habituelles de traitement de texte j’ai installé Libre Office 7.2.1 ainsi que Gimp 2.10 pour les images. Pas de souci à l’utilisation avec ces logiciels. Le rendu de l’écran est très bon, l’image fine est bien contrastée.

Pour la consultation de site web (dont la mise à jour de framboise314.fr), ou la diffusion de vidéos youtube, vimeo ou l’écoute de musique sur spotify en direct ou sur une enceinte Bluettoth, Kuu Lebook fait le travail qu’on en attend. L’image sur l’écran est de qualité et suffisamment lumineuse, même avec une lumière ambiante forte.

Il y a une ventilation interne qui se déclenche de temps en temps quand on sollicite le processeur. Le bruit est supportable. Après remplacement du bloc d’alimentation les déconnexions intempestives du secteur ont disparu et je commence à m’adapter au clavier et à sa position un peu surélevée, mais j’utilise majoritairement Lebook en mode tablette.

La durée de fonctionnement sur batterie est de 6h en utilisation de base, 5 heures si vous surfez sur le web, 4 heures en lecture vidéo. La consommation dépend de l’activité. Si vous regardez de la vidéo en ligne vous sollicitez le GPU et l’interface WiFi, la consommation augmente.

A noter que jusqu’au 31 octobre 2021 vous bénéficierez d’un coupon de réduction de 50$ (43€*) sur la page Kuu  ce qui ramène le prix de Kuu Lebook aux environs de 638€. A vous de voir si cette tablette répond à vos besoins en fonction de son prix. La livraison est gratuite.


Kuu propose un certain nombre de pièces détachées, batterie, clavier… ce qui est plutôt bon signe pour la maintenance.

N’hésitez pas à faire un retour sur votre utilisation et de dire ce que vous en pensez. Les commentaires sont faits pour cela.

*Le prix varier peut légèrement en fonction du cours du dollar.

Sources

Acheter la tablette (lien affilié) : https://s.zbanx.com/r/xkTD1BK8SP8j

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

6 réflexions au sujet de « Ordinateur Tablette Kuu Lebook – Intel core i7-8550U »

  1. Berland

    Bonjour, et merci pour ce test; c’est vrai qu’on hésite toujours sur ces matériels aux noms exotiques, du coup c’est bien quand quelqu’un qui a sauté le pas fait un retour.

    Pour la prise secteur, peut-être que deux aimants extra plats pourraient remédier au problème. Par contre le fait que le clavier ne pose pas sur la table au niveau de l’articulation avec l’écran semble un peu problématique, non ?

    Répondre
  2. Berland

    Un peu hs sur ce sujet, désolé, mais je serais intéressé par l’utilisation de la tablette en terminal à distance avec un rapsberry. Actuellement, avec une – très – vieille Samsung et VNC, j’ai réussi via mon réseau local, mais c’est extrêmement lent.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour
      bah j’ai résolu le problème du bloc secteur en le changeant. On pourrait peut être aussi coller l’adaptateur mais ça bloquerait le fait que la prise US se rabat…
      Pour le clavier oui si on s’en sert beaucoup ce ne sera pas très confortable. J’utilise surtout le mode tablette avec le clavier virtuel 🙂 je pense qu’il n’y a que dans de rares cas que j’utiliserai le clavier.

      Répondre
    2. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      c’est ce que je fais aussi avec la tablette mais ça ne rame pas trop… Il faudrait tester en éliminant les applis inutiles et en mesurant le débit du réseau aux deux extrémités

      Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour

      oui c’est pour cela que je l’ai signalé
      Après comme le téléphone est assez près de la tablette pour les prises de vues, je pense que le bruit est amplifié. Quand on est à distance d’utilisation normale ‘est tout à fait supportable… mais on l’entend quand même 😛

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.