Publié le 25 mai 2022 - par

Caméra d’intérieur sur batterie EZVIZ BC2

EZVIZ est très actif dans le domaine des caméras de surveillance. J’avais testé fin avril la caméra EZVIZ C6, orientable. Cette fois ils m’ont proposé de tester une mini caméra de surveillance d’intérieur, le modèle BC2, dont le gros avantage est de fonctionner sur batterie et de ne pas avoir de « fil à la patte » ! La caméra est en promo (20% de remise) jusqu’au 7 juin 2022.

EZVIZ m’a gracieusement envoyé ce matériel pour les tests. C’est donc un

============= Article sponsorisé =============

Les liens vers la boutique EZVIZ sont affiliés et je recevrai un (faible) pourcentage sur les ventes. Ils m’ont offert le matériel et j’ai choisi de rédiger cet article, tout en conservant ma liberté rédactionnelle.

Caméra d’intérieur sur batterie EZVIZ BC2

Déballage

Côté emballage c’est du sérieux comme d’habitude chez EZVIZ. La boîte en carton très rigide protège convenablement le matériel qui est à l’intérieur.

A l’ouverture on découvre la caméra (à droite) et le pied magnétique (à gauche) muni d’une rotule orientable. En bas de la photo un espace contenant le câble de charge (le chargeur n’est pas fourni), un socle métallique à fixer au mur là où vous voulez poser la caméra, 2 adhésifs double face et un kit vis + chevilles pour fixer le socle.

Une fois le matériel sorti de la boîte il y a encore une pochette avec des documents dont la notice de mise en route que vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien.

Caractéristiques

Les caractéristiques de la caméra sont dans la feuille de caractéristiques.

Cliquez pour agrandir

La caméra BC2 est équipée d’une batterie rechargeable de 2 000 mAh qui lui permet de fonctionner jusqu’à 50 jours avec une charge complète (*données constructeur). Plus besoin de l’installer près d’une prise de courant – en fait, vous pouvez même l’emporter avec vous lors d’un voyage en voiture ! En cas d’urgence ou de panne de courant, lorsque la plupart des caméras domestiques cessent de fonctionner, votre BC2 continuera à fonctionner et à enregistrer les événements dans sa mémoire locale. La carte SD destinée à cet usage n’est pas fournie. La taille maxi acceptée est de 256Go.

* Données issues des résultats des tests du laboratoire EZVIZ, sur la base d’une utilisation de 5 minutes par jour, y compris les activités de détection par la caméra et d’enregistrement déclenché automatiquement. Le mode d’économie d’énergie peut également être activé pour prolonger la durée de vie de la batterie. La durée de vie réelle de la batterie peut varier en fonction de facteurs environnementaux et de la fréquence des activités de la caméra.

Ses dimensions réduites (51x40x40mm) permettent de la poser partout en toute discrétion. Son socle magnétique facilite les choses, on peut par exemple la coller à un frigo, un montant de porte métallique…

Le matériel de la caméra

La marque est sérigraphiée sur un côté de la caméra.

Sur le dessous l’ouverture pour le son du haut parleur. Vu la taille ne vous attendez pas à des miracles… Mais ça fonctionne 😀

A l’avant on va trouver l’objectif bien entendu et les différents capteurs utilisés par la caméra. Les LED infrarouges ne se voient pas, elles sont derrière le plexiglas sombre. Mais un appareil photo les voit !

Et elles éclairent convenablement la scène à filmer (jusque 5 mètres)

A l’arrière on va trouver les boutons poussoirs de mise en route et de Reset.  Il y a aussi l’emplacement de la carte SD et le port d’alimentation pour la recharge de la batterie.

Connexion au WiFi

C’est avec l’application EZVIZ que vous allez connecter la caméra au WiFi. (pour l’installation et la création du compte voir mes articles EZVIZ précédents)  Il suffit de choisir le SSID de votre Box, puis de saisir le code d’accès. La caméra se connecte et envoie ses premières images. Si vous changez le mot de passe (celui de départ est écrit sur l’étiquette sous la caméra) surtout notez le bien car sinon vous ne pourrez plus accéder aux images !

Configuration du WiFi

Une fois le WiFi configuré votre caméra va se connecter et commencer à vous envoyer des images et des notifications, le cas échéant.

Ici j’avais posé la caméra devant l’imprimante 3D. Le premier plan est flou car très proche de l’objectif (30cm) mais on voit sur la gauche la chaîne qui est nette. Elle se trouve à environ 50cm. La zone de netteté s’étend donc de 50cm à l’infini environ.

Caméra posée sur le rebord de la fenêtre. Vous pouvez agrandir l’image et voir la qualité de l’image, aussi bien en terme de netteté que de gestion du contraste et des couleurs.

Début de la séquence de connexion au point d’accès de la caméra

La caméra possède un code (inscrit sur l’étiquette) qu’il faudra rentrer ici pour accéder aux images. Il faudra aussi ce code si vous voulez voir les images sur une application installée sur un autre appareil (j’ai l’appli EZVIZ sur le téléphone et la tablette). J’insiste à nouveau, si vous changez le code, notez le bien sinon vous n’accéderez plus aux images !

On accède ensuite au réglage de sensibilité avec un « débogage » qui consiste à bouger devant la caméra pour provoquer un déclenchement (indiqué par un bip) pour vérifier que la sensibilité correspond à ce que vous souhaitez. JE n’avais pas encore rencontré cette possibilité sur une caméra que j’ai testé.

Vous accédez ensuite à toute la configuration de la caméra. L’application est bien traduite (on peut le signaler) et vous pouvez paramétrer de nombreuses possibilités :

  • Détection IR passive ou détection de forme humaine, seuil de détection (en %) et réglage d’une zone de détection
  • Type de notification (audible, message, intervalle des messages…
  • Audio : transmission de l’audio, émission des invites vocales de la caméra (en anglais)
  • Réglage de l’image (normal, atténué, vif)
  • Vérifier l’état de charge de la batterie
  • Activation du voyant d’état de la caméra
  • Stockage en cloud / en carte SD
  • Paramètres de sécurité (chiffrage des vidéos, changer le mot de passe)
  • Informations sur l’appareil (N° Série, version firmware, gestion de l’heure, guide de l’utilisateur…)

Dessin de la zone de détection

Visualisation des clips enregistrés suite à des détections.

Attention au réglage du Mode de Fonctionnement

En mode enregistrement il faudra laisser la caméra connectée à l’alimentation. Les tests que j’ai pu faire sur la batterie seule ont abouti à une durée de fonctionnement… d’une journée !

En mode économie d’énergie, avec quelques déclenchements par jour on ne consomme qu’un peu plus de 1% de la batterie sur la journée, on devrait donc approcher des 50 jours d’autonomie. Je n’ai le produit en test que depuis 2 semaines…

En mode « super économie d’énergie » la caméra restera en veille mais vous pourrez visualiser les images à distance.

Vous pouvez également planifier des horaires en Mode Économie, ce qui permet de programmer la surveillance pour un commerce ou un entrepôt.

Vidéo

Conclusion

Malgré sa taille réduite, et sa fixation par socle magnétique, cette caméra fournit une image de qualité et la présence d’une batterie avec une autonomie de plus d’un mois permet de la « coller » dans des endroits pas forcément prévus pour la vidéo surveillance.

Comme d’habitude pour ces caméras, on n’est pas compatible ONVIF donc pas moyen de récupérer le flux sur un NAS ou un PC. On doit passer par l’appli, le chiffrage des images est plutôt rassurant pour le respect de la vie privée mais les images vont quand même se balader on ne sait où…

Je n’ai pas eu de déclenchement intempestifs pendant l’utilisation (sur 2 semaines environ), et les déclenchements sur détection de forme humaine ont bien fonctionné. En déplacement j’ai bien reçu les notifications sur mon smartphone et j’ai pu visualiser à distance les séquences enregistrées lors des déclenchements et regarder en direct (avec une légère latence) ce qui se passait dans la pièce.

Comme l’indique J2C dans les commentaires, le mode de liaison WiFi peut être source de souci si un « visiteur » est muni d’un brouilleur. Il faudra en tenir compte lors du choix.

La caméra EZVIZ BC2 est disponible dans la boutique Amazon de EZVIZ avec 20% de réduction par rapport au prix ci-dessous :

La caméra EZVIZ BC2 est en vente sur la boutique Amazon de la marque. Elle bénéficie du 25 mai au 7 juin 2022  de 20% de réduction. ce qui la met à 63,99€

Sources

Manuels

https://support.ezvizlife.com/product/bc2/39984

Ajouter la caméra à Alexa et Google

https://support.ezvizlife.com/product/bc2/39984

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

2 réflexions au sujet de « Caméra d’intérieur sur batterie EZVIZ BC2 »

  1. j2c

    Merci pour cet article détaillé. (Comme d’habitude, on sent l’indépendance éditoriale).

    La qualité d’image de ce genre de produits me surprendra toujours (quand je les compare à mes caméra de surveillance achetée il y a 13 ans.. à un prix délirant pour une qualité de merde…)

    Par contre, je reste intimement convaincu que bien que le wifi apporte une souplesse dans l’installation des caméras… que c’est une belle bêtise.. pour assurer la sécurité.

    Un cambrioleur désireux de ne pas être filmé, se pointera avec un brouilleur GSM/WIFI… et repartira avec la contenu du coffre fort ET les caméras (sinon on récupère les images dans la carte SD :p)

    L’inconveniant d’avoir une solution « cloud », se transforme rapidement en avantage si ce dernier permet de remonter « une perte de signal provenant de la caméra », en la transformant en alerte de sécurité : Aveugle, on coup de fil chez les voisins pourra lever le doute sur l’origine de la panne.

     

     

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Merci ! J’essaye de rester objectif, quand une entreprise me propose de promouvoir un produit j’ai une réponse standard qui indique que
      1 – le test se fait en réel (pas d’article marketing) c’est arrivé une ou deux fois parce qu’on était un peu juste en temps mais c est précisé dans l’article
      2 – l’article est rédigé librement. Le fournisseur peut demander qu’il ne soit pas publié. C’est arrivé plusieurs fois avec des produits pas vraiment finis ou présentant des défauts les rendant difficilement utilisables. Quand ce sont des produits que je reçois en avance sur la sortie, j’ai souvent des échanges avec l’équipe produit pour échanger et ça amène parfois des modifs (Longer, Seeedstudio…)
      Ici effectivement je n’ai pas mentionné le danger du WiFi lors que je l’avais fait dans des articles antérieurs
      je vais ajouter cette info ! merci du rappel 🙂
      cdt
      françois

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.