Publié le 10 novembre 2021 - par

A l’intérieur du Raspberry Pi Zero W

 

Fin octobre la Fondation a lancé le Raspberry Pi Zero 2 W. Il est cinq fois plus rapide que le Raspberry Pi Zero original, et tout aussi petit.Déjà de nombreux articles parlent de ce nouveau modèle et l’explorent sous tous les angles. Cet article reprend ces informations.

A l’intérieur du Raspberry Pi Zero 2W et du RP3A0-AU

C’est un article de Jeff Geerling qui présente cette approche du PiZero 2W.

Il a passé le dernier Raspberry Pi Zero aux rayons X

Il se peut que vous ayez déjà vu quelques surprises (Easter Eggs) cachés à l’intérieur, mais commençons par présenter l’essentiel. Cette carte a exactement la même disposition physique que l’ancien Pi Zero W, avec les mêmes E/S, ce qui signifie qu’elle s’adaptera à presque tous les accessoires et projets conçus pour les anciens modèles de Pi Zero.

Pour les E/S, elle dispose de

1x mini connecteur CSI sur le bord pour les modules Pi Camera
1 lecteur de carte microSD pour les volumes de démarrage
1x entrée d’alimentation micro USB
1x port de données micro USB
1x port d’affichage mini HDMI
GPIO à 40 broches (selon la disposition standard des Pi)

Mais en regardant de plus près l’image radiographique, on découvre ce qui se trouve à l’intérieur de la nouvelle puce Pi :

Vous pouvez voir distinctement deux ensembles de fils de liaison – dans ce cas, des fils de liaison en or, comme indiqué par le suffixe -AU de la puce – l’un menant à la RAM LPDDR2 de 512 Mo sur le dessus, et l’autre menant au BCM2710A1 cadencé à 1 GHz sur le dessous.

Il ne s’agit donc pas d’une puce “personnalisé”, mais d’un “paquet” personnalisé. Les anciens modèles Pi Zero (et certains des anciens modèles Pi A/B) utilisaient une disposition qui empilait des puces, mais le BCM2710 utilisé ici n’était pas disponible dans une variété empilable. La Ffondation Raspberry Pi a donc décidé de fabriquer le sien et de le placer dans une puce plus facile à produire en masse.

Le SoC et la DRAM ont un espaceur en silicium pour s’assurer que les fils de liaison ne sont pas écrasés pendant la fabrication. Ils ont choisi des fils de liaison en or : C’est une chose qui semble très chargée si on la regarde aux rayons X. Plus de 800 fils de liaison en or […] “Nous avons eu un peu peur d’utiliser des fils de cuivre moins chers dans l’emballage et avons opté pour la version en or afin de garantir une longue durée de vie“.

En regardant sous d’autres angles la radiographie numérique montre aussi quelque chose qui attire l’attention :

Vous voyez ce petit motif au milieu du BGA (“Ball Grid Array”) sur la puce principale ? Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Et si on zoomait et qu’on améliorait :

Et voilà ! En superposant un logo Pi transparent au cas où il serait encore difficile de le voir. On adore voir de petits détails de conception comme celui-ci, car cela rappelle les signatures à l’intérieur du boîtier du Macintosh – une petite marque de fierté du concepteur du matériel qui témoigne également d’un esprit ludique… et à un endroit que très peu de gens remarqueront !

Le côté BGA est amusant. Les billes situées à l’extérieur du boîtier contiennent les signaux d’E/S et doivent être placées avec soin. Les billes du milieu ne sont que l’alimentation et la masse (et aident au refroidissement) et elles peuvent être placées dans n’importe quelle disposition.

Ici c’est ce qui se trouve sous le couvercle du module WiFi/Bluetooth, pour voir ce qu’il y a à l’intérieur, et c’est très similaire à l’ancienne carte, juste fermé dans un blindage métallique.

 

Vidéo

 

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

Une réflexion au sujet de « A l’intérieur du Raspberry Pi Zero W »

  1. Gordon

    Salut à tous.

    Très bonne initiative de la part de la fondation de nous offrir une nouvelle version de la Raspberry Pi zero.
    Dans la plupart des cas, un seul cœur suffit pour faire fonctionner une application.
    Quatre cœurs permettront d’avoir plus de fluidité dans LibreElec / Kodi que j’utilise actuellement sur une RPI Zero WH.

    Même taille et même disposition que les anciennes versions de la RPi Zero.

    Que vais-je faire de mes anciennes RPI Zero 1.3, W et WH ?

    Cordialement.
    Artemus24.
    @+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.