Publié le 30 septembre 2016 - par

Raspbian PIXEL version septembre 2016 : Les nouveautés

fond01_250pxAvec la version 2016-09-23 de Raspbian une nouvelle interface graphique est apparue. Elle se nomme Pixel (Pi Improved Xwindows Environment, Lightweight – Environnement léger amélioré de Xwindows pour le Raspberry Pi).
Le bureau a donc été remanié mais également d’autres fonctions que je vous propose de découvrir dans cet article.

Raspbian 2016-09-23 : Les nouveautés

Simon Long, ingénieur UX à la fondation Raspberry Pi, a raconté l’histoire qui se cache derrière cette version de Raspbian embarquant PIXEL sur le blog : «Il y a un peu plus de deux ans, que je suis entré dans la Pi Towers pour la première fois. Le premier jour, Eben et moi nous sommes assis et avons joué avec le bureau de Raspbian pendant une demi-heure. Il m’a demandé « penses-tu que tu peux faire mieux?« 

origdesk-600px

Cette conversation a débouché sur deux années de travail acharné, consacré à la conception de cette une nouvelle interface. Vous remarquerez très vite la différence dès que vous démarrez votre Raspberry Pi. Au lieu de voir le texte qui défile sur l’écran, avec Raspbian PIXEL vous aurez une image qui s’affiche au démarrage :

Ensuite arrive l’écran d’accueil avec une photographie renversante d’une route islandaise qui orne le bureau. « Nous avons la chance que Greg Annandale, un des développeurs de la Fondation, soit aussi un photographe très talentueux (et qui a beaucoup voyagé) : il nous a gentiment permis d’utiliser certaines de ses images pour le bureau de PIXEL » explique Simon.

fond01_600px

Cliquez pour agrandir

« Après 2 ans de fréquentation de LXDE je trouve que j’ai beaucoup appris et qu’Il est en fait étonnamment facile de modifier le bureau LXDE, une fois qu’on a en tête ce que toutes les parties du programme font. A partir de là je me suis concentré sur les parties de LXDE que j’estimais devoir peaufiner. Le résultat s’est approché de plus en plus de mon concept original du bureau; avec ces derniers changements, je pense que le bureau a atteint le point où il est devenu un produit complet et mérite d’avoir son propre nom. Donc, aujourd’hui, nous annonçons la sortie du bureau PIXEL, qui sera intégré à l’image de Raspbian fournie par la Fondation à partir de ce jour.« 

PIXEL?

Une des choses que Simon a dites (au moins en partie en plaisantant) à ses collègues dans les premières semaines de ses activité était qu’il aimerait assez renommer l’environnement de bureau, une fois qu’il serait un peu plus spécifique au Raspberry Pi, et qu’il pensait au nom « Pixel« . Ce fut un rappel agréable des jours pendant lesquels il a appris à programmer en BASIC sur le Sinclair ZX81; aujourd’hui, tout les objets, de votre téléviseur à votre téléphone ont des pixels, mais à l’époque c’était un mot et un concept réservés à l’informatique. Simon aime aussi les mots croisés et les jeux de mots, et une fois qu’il m’a semblé évident que « pixel » pourrait être composé des initiales de mots comme Pi et Xwindows, ce nom est resté dans son esprit et ne l’a jamais vraiment quitté. Donc c’est PIXEL, qui signifie maintenant officiellement « Pi Improved Xwindows Environment, Lightweight ».

Quoi de neuf?

Les derniers changements sont presque entièrement relatifs à l’apparence du bureau ; il y a bien quelques changements fonctionnels et quelques nouvelles applications (vous en saurez plus ci-dessous) mais l’idée était surtout de rendre l’environnement plus agréable.

La première chose que vous remarquerez lors du redémarrage est que le défilement des messages de démarrage a (presque) disparu, remplacé par un écran d’accueil (splash screen). Une chose qui a souvent été demandée est un numéro de version évident pour l’image Raspbian fournie par la fondation. Ce numéro de version est maintenant affiché en bas à droite de l’image de démarrage. Il sera mis à jour à chaque publication d’une nouvelle version de l’image. Il sera légèrement plus facile de savoir exactement quelle version vous utilisez à l’avenir.

boot

If faut noter que le code de l’écran de démarrage a été soigneusement écrit et testé, et qu’il ne devrait pas ralentir le processus de démarrage du Raspberry Pi; le temps entre la mise sous tension et l’affichage du bureau est identique, que l’écran de démarrage soit affiché ou non.

Images de fond du bureau

Une fois que le bureau apparaît, la première chose que vous remarquerez est la présence d’une image d’arrière-plan plutôt étonnante. C’est Greg Annandale qui a gentiment autorisé l’utilisation d’ une partie de son travail comme images de fond de bureau pour PIXEL. Il y a 16 images au choix; vous pouvez les trouver dans /usr/share/pixel-wallpaper/, et vous pouvez aller dans Menu > Préférences > Appearence Settings pour choisir celui que vous préférez. Ou alors faites un clic droit sur le bureau et allez dans Préférences du Bureau. Regardez les tous, les images de Greg vallent le détour! Si vous êtes curieux, les données EXIF de chaque image vous diront où elle a été prise.

fond02_600px

Cliquez pour agrandir

fond03_600px

Cliquez pour agrandir

fond04_600px

Cliquez pour agrandir

fond05_600px

Cliquez pour agrandir

Icônes

Vous remarquerez également que les icônes de la barre des tâches, du menu, et du gestionnaire de fichiers ont subi une cure de jouvence. Sam Alder et Alex Carter, les gars responsables de toutes les animations et des graphiques que vous voyez sur notre site Web, ont été fortement mis à contribution ces derniers mois, avec Eben qui vérifiait que chaque pixel était exactement de la bonne couleur! L’idée était d’avoir quelque chose qui ait l’air assez professionnel pour être accepté par les personnes qui utilisent le bureau du Raspberry Pi pour faire un travail sérieux, mais avec juste une touche d’espièglerie. Sam et Alex ont fait un excellent travail. (Certaines des icônes vous ne voyez pas actuellement sont encore plus jolies, et ça vaut presque la peine d’installer des applications éducatives ou d’ingénierie juste pour que ces catégories apparaissent dans le menu…)

icones

A propos des icônes, le choix a été fait de ne pas montrer les icônes dans les menus de chaque application. Ces menus auraient semblé un peu serrés, et n’offrent pas vraiment d’amélioration de la facilité d’utilisation, notamment parce qu’il n’est pas toujours été évident de comprendre ce que l’icône ést censée représenter … Les menus choisis semblent plus propre et plus lisibles, étant moins d’encombrés, ils sont plus faciles à utiliser.

eclair_jaune_150pxPour en finir avec les icônes, dans le passé, si votre Raspberry Pi travaillait beaucoup, vous aviez sans doute remarqué des carrés jaunes et rouges qui apparaissaient dans le coin supérieur droit de l’écran. Ce sont des indications de surchauffe ou de sous-tension. Ces carrés ont été remplacés par de nouveaux symboles qui sont plus évidents pour comprendre ce qui se passe réellement; il y a un éclair (image de gauche) pour les sous-tensions, et un thermomètre pour la surchauffe (ci-dessous).

thermometre_150px thermometre_ecran

Fenêtres

Si vous ouvrez une fenêtre, vous verrez que la conception de la fenêtre a changé de manière significative. L’ancienne fenêtre l’air un peu vieillotte par rapport à ce que proposent Apple et Microsoft aujourd’hui, elle devait être réactualisée. Les fenêtres ont maintenant des angles légèrement arrondis, une barre de titre propre avec de nouvelles icônes fermer/minimiser/maximiser, et un cadre beaucoup plus mince. Une des raisons pour lesquelles le cadre était plutôt épais sur les anciennes fenêtres était qu’il fallait qu’il soit assez grand pour pouvoir le saisir avec la souris. Pour éviter ce problème, la zone d’accrochage est maintenant étendue légèrement à l’extérieur de la fenêtre; si vous positionnez le pointeur de la souris juste en dehors de la fenêtre qui a le focus (qui est sélectionnée), vous verrez le pointeur changer et afficher la poignée.

gestionnaire_de_fichiers

Polices

Steve Jobs a dit qu’une des choses sur lesquelles il a insisté pour le Macintosh était que sa typographie devait être bonne, et c’est vrai que l’utilisation des bonnes polices fait une grande différence. La police Roboto est utilisée pour le bureau de Raspbian depuis deux ans; c’est une joli police moderne, et elle n’a pas changé pour cette version. Cependant, l’apparence a été améliorée dans PIXEL grâce à Infinality ( rendu des polices). C’est une bibliothèque qui permet des réglages et des personnalisation qui optimisent la façon dont les polices sont mappés aux pixels sur l’écran; l’effet est assez subtil, mais on note une amélioration notable à certains endroits.

Login

La plupart des utilisateurs ont paramétré leur Raspberry Pi pour être connectés automatiquement lorsque le bureau se lance, c’est d’ailleurs le paramètre par défaut lors d’une nouvelle installation. Pour ceux qui préfèrent se connecter manuellement à chaque fois, l’écran de connexion a été redessiné pour correspondre visuellement avec le reste du bureau; vous voyez ci-dessous la boîte de connexion (connue sous le nom de « greeter ») sur le bureau, avec une transition douce de greeter au bureau.

login_600px

Arrêt du WiFI et du Bluetooth

Une demande qui est revenue souvent est la possibilité de couper le WiFi et/ou le Bluetooth complètement, en particulier sur Pi 3. Il y a maintenant des options dans les menus WiFi et Bluetooth pour éteindre les périphériques concernés. Ceci fonctionne sur les périphériques sans fil du Pi 3; ça devrait également fonctionner sur la plupart des dongles WiFi et Bluetooth externes.

Vous pouvez maintenant aussi vous déconnecter d’un point d’accès associé en cliquant sur son entrée dans le menu WiFi.

De nouvelles applications

Il y a de nouvelles applications incluses dans l’image.

RealVNC

RealVNC a adapté son serveur VNC et et son outil de visualisation au Raspberry Pi, et ils sont maintenant intégrés au système. Pour activer le serveur, sélectionnez l’option dans l’onglet Interfaces dans  Configuration du Raspberry Pi; vous verrez le menu VNC apparaît sur la barre des tâches, et vous pouvez ensuite vous connecter à votre Pi et de le contrôler à distance à partir d’une visionneuse VNC.

vnc_interface

Le visualiseur RealVNC est également inclus – vous pouvez le trouver dans la section Internet du menu Applications – et il vous permet de contrôler d’autres clients RealVNC, y compris d’autres Raspberry Pi 😀 . Jetez un coup d’œil sur le site de RealVNC pour plus d’informations.

vnc-viewer

Notez que si vous utilisiez déjà xrdp pour accéder à distance à votre Pi, ce programme est en conflit avec le serveur RealVNC. Il ne faut donc pas installer les deux à la fois. Si vous mettez à jour une image existante, n’exécutez pas la ligne sudo apt-get install realvnc-vnc-server dans les instructions ci-dessous. Si vous souhaitez utiliser xrdp sur une image propre, désinstallez d’abord le serveur RealVNC sudo apt-get purge realvnc-vnc-server avant d’installer xrdp. (Si le paragraphe ci-dessus ne signifie rien pour vous, alors vous n’utilisez probablement pas xrdp, ne vous souciez pas de tout ça!)

vnc_01

Une dernière remarque concernant VNC : Si vous avez un PC avec un navigateur comportant un plugin Java, vous pouvez vous connecter comme indiqué ci-dessus en tapant adresse_IP:5800 dans la barre d’adresse

vnc_java1vnc_java2vnc_java3Une nouvelle fenêtre s’ouvrira :

vnc_java5Elle sera la recopie de votre écran de Raspberry Pi.

vnc_java4_600px

Si votre navigateur n’a pas de plugin Java, utilisez VNCviewer par exemple. Dans ce cas l’adresse à saisir sera adresse_IP:5800

vnc_viewer_01 vnc_viewer_02 vnc_viewer_03_600pxVous aurez alors accès au Raspberry Pi via VNCviewer.

Émulateur SenseHAT

L’émulateur SenseHAT est également présent dans l’image de Raspbian. Il a été décrit dans un billet du blog de la Fondation il y a quelques semaines. Vous y trouverez tous les détails.

sense_hat

Mises à jour

Il y a des mises à jour pour un certain nombre d’applications intégrées; ce sont pour la plupart des réglages et des corrections de bugs, mais il y a eu des améliorations apportées à Scratch et Node-RED.

Encore une chose…

Le navigateur Web Epiphany a été installé ces deux dernières années, mais il est commence maintenant à vieillir. Pour cette version (et avec beaucoup de remerciements à Gustav Hansen pour son aide précieuse à ce sujet dans les forums), La fondation a inclus une version initiale de Chrome pour le Raspberry Pi. Celui-ci utilise le hardware du Raspberry Pi pour accélérer la lecture de contenu vidéo en streaming.

chrome

Quelques extensions sont pré-installées : l’adblocker uBlock Origin devrait, espérons le, empêcher les annonces intrusives de ralentir votre de navigation, et l’extension h264ify qui oblige YouTube à envoyer des vidéos dans un format qui peut être accéléré par le matériel du Raspberry Pi.

chrome2_600px

Chrome est un logiciel beaucoup plus exigeant qu’Epiphany, mais il fonctionne bien sur Raspberry Pi 2 et Raspberry Pi 3; il peut ramer légèrement sur le Raspberry Pi 1 et le Raspberry Pi Zero, mais il est encore utilisable. (Epiphany est toujours installé au cas où vous le trouviez utile. Vous pouvez le lancer à partir de la ligne de commande en tapant « epiphany-browser« )

Comment je l’installe ?

L’image Raspbian + PIXEL est disponible sur la page Téléchargements du site de la Fondation. Notez que l’image non compressée fait plus de 4 Go, et que certains outils de décompression âgés ne parviennent pas à la décompresser correctement. Si vous avez des problèmes, utilisez 7-Zip sous Windows et The Unarchiver sur Mac – les deux sont des applications gratuites qui ont été testés et qui décompressent le fichier correctement.

Pour mettre à jour une image de Jessie existante, tapez les commandes suivantes :

sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade
sudo apt-get install -y rpi-chromium-mods
sudo apt-get install -y python-sense-emu python3-sense-emu
sudo apt-get install -y python-sense-emu-doc realvnc-vnc-viewer

puis redémarrez votre Raspberry Pi.

Si vous n’utilisez pas xrdp et que vous souhaitez utiliser le serveur RealVNC pour accéder à distance à votre Pi, tapez ce qui suit:

sudo apt-get install -y realvnc-vnc-server

Comme toujours, vos commentaires sur la nouvelle version sont les bienvenus; n’hésitez pas à faire savoir ce que vous pensez de cette version dans les commentaires ou sur les forums.

Mises à jour

Certaines personnes ont signalé que depuis l’installation de la mise à jour, l’ouverture de la catégorie «Other» dans le menu principal provoque un crash du système… un plantage si vous préférez.

Les investigations ont montré que ce sont des applications dont les entrées de menu n’ont pas d’icône associée – il y aura une mise à jour dans quelques semaines, mais si vous avez besoin de résoudre ce problème, en attendant le correctif, faites ce qui suit :

Les entrées de menu sont toutes des fichiers avec une extension .desktop; les applications installées par l’utilisateur les rangent dans les répertoires /usr/local/share/applications ou /usr/share/applications. Ouvrez un terminal et accédez à chacun de ces répertoires, puis utilisez grep pour trouver les fichiers concernés –

grep --include *.desktop -IRiL "Icon"

Pour chaque fichier répertorié par la ligne ci-dessus, utilisez un éditeur et ouvrez les (remplacez filename par le nom de fichier)

sudo geany filename

Ajoutez la ligne suivante à la fin de chaque fichier et enregistrez les

Icon=application-x-executable

Conclusion

au_plafondAvec cette nouvelle version Raspbian acquiert encore un peu plus de maturité. Bien entendu les utilisateurs qui ne travaillent qu’en mode console ou en headless ne vont pas sauter au plafond 🙂  mais tous ceux qui font un usage pédagogique du Raspberry Pi et de son système d’exploitation vont avoir entre les mains un outil qui, graphiquement, se rapproche des systèmes modernes, au moins par son apparence…

Sources

PIXEL: the brand new desktop for the Raspberry Pi

 

Introducing PIXEL

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

51 réflexions au sujet de « Raspbian PIXEL version septembre 2016 : Les nouveautés »

      1. Bud Spencer

        Bien sur que ca sert . Quand on peu faire en 2 ou 3 clicks la même chose qui demanderait plusieurs lignes de commandes que l’on recorrige 25 fois à cause d’erreurs de saisies ou simplement de fautes de frappe, aucune raison de s’en priver. Essayez de vous lancer dans des gros développements ou vous pouvez être susceptible d’accéder à plusieurs dizaines voir centaines de fichiers, de gérer de multiples recompilations partielles ou complètes, d’éditer des tables dans un sgbd, d’accéder aux définitions de propriétés des innombrables class de plusieurs frameworks, de rédiger des notes techniques qui serviront à définir les procédures d’install et j’en passe. Non, la GUI n’est pas qu’un jouet réservé aux enfants, c’est aussi un outils indispensable pour les pros qui se veulent productif 😉

        Répondre
        1. Dodutils

          Heu … mon premier commentaire s’était un constat sur mon usage personnel (qui ne représente pas l’ensemble des usages vu que je ne m’en sert qu’en serveur ou contrôleur domotique donc aucun besoin d’interface graphique) et le second c’était de l’humour… mais bon si on peut plus rigoler je vais me coucher.

          Répondre
        2. Tryph

          Mouahah! en tant que pro qui se veut productif, quand je veux bosser sur un projet de plusieurs centaines de fichiers, avec de la gestion de base de données et de multiples frameworks, je fais ça sur un PC un poil plus puissant qu’un RasPi. Et éventuellement quand ça commence à bien fonctionner, je déploie sur le Pi 😉

          Répondre
    1. Bernard B

      On peut certes préférer la ligne de commande mais tout de même, sans interface graphique ou en serait l’informatique grand public aujourd’hui ?
      Les gamins qui commencent sur Raspberry cherchent une interface à la souris, alors on a beau leur dire : « regarde avec SSH comme c’est simple tu n’as même pas besoin d’écran » ils nous regardent comme des martiens, par ailleurs les langages modernes ont des puissants éditeurs graphiques dont on peut difficilement faire l’impasse.

      N’ayons pas l’esprit trop ancien combattant. Il en faut pour tout le monde.

      C’est une bonne chose que l’interface graphique évolue avec le Raspberry. 😉

      Répondre
      1. Bud Spencer

        Tout à fait d’accord. Si des OS comme Windows et en moindre mesure OSX dominent sur les bureaux malgré qu’ils soient ‘payant’, c’est avant tout grâce a leur interface graphique et a leur ergonomie. A quand le simple partage d’un répertoire en 2 clicks ? A quand l’installation et la configuration d’un serveur DNS ou DHCP en ne saisissant au clavier que les informations nécessaires ? A quand l’installation d’un programmes par un simple click dans une page web ?
        Soyons honnête, à aujourd’hui de ce coté la, aucune distri linux ne sait rivaliser et le retard est considérable, donc ne crachons pas dans la soupe et prenons chaque avancée comme une bonne chose.

        Répondre
        1. S.POURRE

          Bonjour,

           » A quand l’installation d’un programmes par un simple click dans une page web ? »
          Ça existe depuis un certain temps déjà, mais pas chez Debian:
          https://fr.opensuse.org/openSUSE:One_Click_Install

          Ceci étant précisé, tu as raison sur le fond. Le GUI et le CLI sont complémentaires.
          Pour rester dans le contexte du Raspberry, une utilisation domotique avec affichage sur le grand écran de la TV LCD du salon est tout de même plus ergonomique avec une GUI qu’en ligne de commande. Vu la relative modestie de la plateforme, il faut mieux qu’elle soit légère (évitons KDE ou GNOME).
          Cordialement.

          Sylvain

          Répondre
  1. icare

    Bonjour,
    Merci pour cette description.
    Je suis plutôt dans la catégorie des « pisseurs de ligne » en mode console, mais dès que j’ai une minute je vais tester.

    Répondre
  2. msg

    Bonjour ,

    Bizarre !
    Vous avez dit bizarre ?
    Comme c’est bizarre .

    Le nom « PIXEL » est associé à Google au travers de produits estampillés du même nom (smartphone et ordinateur convertible) et annoncés très prochainement .
    Faites une recherche avec les mots « Google pixel »

    Alors je me pose la question :
    Va il y avoir un confli de marques sur le nom PIXEL ?
    Ou
    Est-ce de la publicité pour les futurs produits google ?

    Je remarque au passage que le navigateur choisi est chrome .

    J’ai peur que le succès commercial du Raspberry PI ne se transforme en bataille entre les grands groupes du secteur informatique pour capter tout ce petit monde et transformer l’idée de départ de la fondation en machine à ca$h !

    Répondre
  3. Olivier

    Bonjour,

    Très beaux fonds d’écran, un environnement relooké, ça marque beaucoup plus que de vrais changements fonctionnels
    Un truc vraiment chouette, le navigateur Chrome

    Moi qui utilise surtout mon Raspberry comme ordinateur de bureau, j’aime beaucoup cette petite cure de fraîcheur

    Répondre
  4. Bud Spencer

    Install faite sur une sd neuve. Pas de soucis particulier si ce n’est que je confirme qu’il faut bien désinstaller le serveur realVNC pour utiliser XRDP. J’avais lu l’article, mais j’ai fait la boulette quand même par habitude d’installation. j’ai donc lancé une desinstall d’XRDP et de realVNC puis reinstallé XRDP et tout est rentré dans l’ordre.

    Répondre
  5. bruno83

    Je viens d’installer la nouvelle version
    Jolie chromium super mais un peu trop lourd pour un pi2 ça va pour pi3
    L’ensemble fonctionne sauf pour mes scripts bash de gestion d’écran pour kodi qui font crasher le système donc retrouve les travers Windows dommage cette évolution n’amène rien de transcendantal, ok pour les jolie icône mais sur un pi aucun intérêt , cette mise à jour m’a pas supprimé les petits bugs connus , on attend la suite……………………
    A+ BRUNO

    Répondre
  6. fpivart

    Bonjour à tous.

    Sympa l’interface je m’emmêlais toujours les icônes entre le gestionnaire de fichier et la ligne de commande (les mêmes que sous LXDE… et pour cause).

    Pour info Xrdp encapsule le protocole VNC (on voit les paquets VNC à l’installation), c’est visiblement une session Xvnc « convertie » pour du RDP. Donc assez lente au finale.

    Concernant l’image de fond en HD, super chouette mais la connexion en remote deviendra de ce fait beaucoup plus lente qu’avant. Vive le fond d’écran framboise :)))

    Sur Debian j’ai testé X2Go beaucoup plus rapide car c’est un protocole dédié à l’interface graphique (X11) et compressé. Très bien pour les systèmes peu puissants (à préférer à Xrdp).
    Il nécessite cependant de télécharger un client pour Windows.
    Je ne sais pas si il fonctionne sous raspbian…. à tester.

    En résumé :
    Si serveur puissant et client faible –> Xrdp
    Si serveur faible (ou réduire ses latences) et client puissant –> x2go
    L’idéal serait un comparatif avec VNC Server qui visiblement enlève une couche par rapport à Xrdp A suivre…

    François-Paul

    Répondre
    1. Bud Spencer

      Peut être des chose a essayé effectivement. Perso, j’utilise xrdp depuis très longtemps par habitude parce que ca s’Install tout simplement par un simple apt-get coté serveur et pour le client j’utilise le client rdp integré dans Windows et zéro config. Je n’ais pas a me plaindre, je ne fonctionne que comme ca (pas d’écran pour les PI) . A l’occase, je testerais ce X2go pour voir 🙂

      Répondre
  7. Dodutils

    Allez une petit blagounette qui me vient à l’esprit, quel est le comble pour un adepte de Linux en ligne de commande ?

    Se faire BASHer par un utilisateur Windows 🙂

    (ok je sors)

    Répondre
  8. fpivart

    Excellent pour Wine !!!! C’est vrai qu’un pingouin alcoolique a des chance de se défenestrer.
    Je travail dessus d’ailleurs car tous les logiciels en particulier Radio-Amateur ne sont pas dispo en Linux. Mais c’est parcequ’il y a Wine que j’ai sauté le pas de tout passé en Debian. Et loin de regretter mon choix.

    Répondre
  9. bruno83

    Salut François
    Juste un truc l’utilisation du proxy par ligne de commande dans le fichier système n’ai pas pris en compte par chrome ce qui très dérangeant en milieu scolaire
    export http_proxy=http://[user]:[pass]@[proxy_server_address]:[port]

    solution taper en ligne le lancement de chrome
    chromium-browser –proxy-server=http://proxy_server_address :port

    Répondre
  10. Sas

    Bonsoir,

    Chez moi l interface est pleine de bugs.
    Même en mode graphique impossible de faire une mise à jour ou d installé un programme…

    Dois je attendre une mise à jour pour utiliser pleinement Pixel…

    Merci pour vos remarques

    Bien cordialement,

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Sas
      Il y a eu une flopée de mises à jour et je pense que ce n’est pas fini…
      Comme sur tous les systèmes nouvellement mis en ligne il y a des corrections à apporter…
      On ne conseille jamais de passer à un nouveau système tant qu’il n’est pas stabilisé…
      ou alors pour le prendre en main, mais pas pour des applis « sérieuse » 🙂
      cordialement
      François

      Répondre
  11. tof

    bonjour,

    Superbe interface graphique qui me font decouvrir mon Raspeberry sous un autre angle que l’emulation 🙂
    Par contre je cherche desesperement a changer la langue pour le FR (Pas de probleme pour le clavier passer en Azerty 🙂 )
    Et egalement pour open office 🙂

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Pour la langue de l’OS il faut configurer les locales en fr_FR
      Si vous souhaitez utiliser LibreOffice en français, exécutez la commande suivante dans un terminal : sudo apt-get install libreoffice-l10n-fr.
      cordialement
      François

      Répondre
  12. Ghislain

    Bonjour,

    Sympa la nouvelle mise a jour un truc de moins a installer, mais je m’emmele les pinceaux pour savoir ou je doit allez pour changer la resolution? J’ai essayé xstartup dans le home mais rien :/

    Une idée car la je m’y perd avec toutes les version :/

    Répondre
      1. Ghislain

        J’y ai cru car effectivement vncserver ne fonctionne pas comme tightvnc que j’utilisai mais non ce n’est pas ça :/

        En lançant la commande « vncserver -geometry 1280×1024 » j’ai bien le changement de résolution mais en faisant juste « vncserver » le menu est énorme :/

        J’en profite aussi pour une autre question vncserver devrait bien se lancer automatiquement avec une installation propre ?

        Répondre
          1. Ghislain

            J’avais déjà coché la case et donc effectivement il se lançait bien mais… j’étais en boot sur la console, habitude pour garder le max de RAM dispo, donc j’avais un écran noir…

            J’ai donc bien maintenant mon vnc avec la résolution indiqué dans le config.txt

            Merci pour la réponse rapide Francois 😉

  13. François MOCQ Auteur de l’article

    de rien Ghislain
    j’étais devant le PC ce qui n’est pas toujours le cas 🙂
    de mémoire quand j’ai fait les tests VNC fonctionne aussi en mode texte si on ne lance pas le bureau… à vérifier
    cordialement
    bon amusement avec la framboise
    François

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.