Publié le 1 septembre 2021 - par

Mini PC Beelink GTR GR7. Petit mais costaud !

Beelink est à l’origine de toute une série de PC miniatures. Ils m’en ont prêté un (Beelink GR7 – AMD Ryzen 7) pour quelques jours afin de faire des essais. C’est sûr que sortant de l’environnement Raspberry Pi qui a a peu près la même taille dans son boîtier… Ça peut faire un choc. Après le prix est quand même (beaucoup) plus élevé mais les performances sont à la hauteur.

Mini PC GR7 de Beelink

Le déballage du matériel

Cette vidéo vous montre le déballage du matériel et l’ouverture du boîtier. Vous retrouverez plus d’informations dans l’article, avec des photos commentées.

Caractéristiques principales du Beelink GR7

Cliquez pour agrandir

  • Processeur AMD Ryzen 7 3750H à 2,3 GHz
  • GPU Radeon RX Vega 10 cœurs GPU
  • RAM installée 16 Go
  • Disque dur SSD 512 Go
  • Wi-Fi 6
  • 2 prises Ethernet 1 Gbit/s
  • 6 prises USB 3
  • 1 prise USB C
  • 2 prises HDMI
  • 1 prise Display port (DP)
  • 1 sortie audio jack de 3,5 mm
  • 2 microphones intégrés

La connectique

La connectique est très complète. Il y a 6 ports USB 3 (2 devant et quatre derrière). La face avant comporte 2 microphones et une prise casque et une prise USB C.
A l’arrière on a une prise Jack pour l’alimentation, 2 prise Ethernet Gigabit 2 HDMI et une prise DP (Display Port). A noter que sur l’ensemble de cette connectique : 2HDMI, un DP et un USB C on pourra connecter simultanément jusque… 4 écrans.
Les grilles correspondent aux deux ventilateurs qui se trouvent sur le dessus de l’appareil et sont chargés d’évacuer les calories.

Notice du Beelink GR7

La notice est succincte mais bon, ça reste un PC.

L’intérieur du Beelink GR7

Le démontage du GR7 est très simple, il suffit d’enlever les 4 vis dans les angles de la face inférieure. Une languette en caoutchouc (en bas à gauche) permet de soulever facilement la plaque.

On tonbe tout de suite sur l’emplacement réservé à un disque dur 2,5″ SATA. Il y a les 4 pattes de fixation et la nappe est déjà en place.

Emplacement prévus pour les vis du disque 2,5 pouces (flèches jaunes) et nappe de connexion SATA (flèche rouge.

Dans la boîte on trouve ce connecteur SATA et une nappe supplémentaire.

 

Comme on pouvait s’y attendre, les composants sont très serrés sur la carte. C’est un bel exemple d’implantation ! En bas (face arrière du boîtier) on voit les nombreuses prises et une tresse de masse qui assure un contact convenable entre le boîtier et les parties métalliques des prises. On repère à gauche la mémoire RAM et à droite deux emplacements de SSD dont un seul M.2 NVME 2280 est occupé.

En vue rapprochée, les supports de SSD.

La plaque support du disque 2,5 pouces sert de dissipateur de chaleur pour les SSD. Elle est munie de deux PAD thermiques.

Ici la nappe de raccordement du HDD 2,5 pouces SATA.

 

Les barrettes de RAM

Le démarrage du Beelink GR7

Au démarrage duGR7 vous avez à l’écran le logo de Beelink qui s’affiche.

Là j’avoue que j’ai eu du mal à comprendre… Pour se connecter d’habitude on a droit à un écran Microsoft qui vous incite à vous connecter et à créer un compte si vous n’en avec pas. On a le droit de ne pas être d’accord (c’est mon cas). Il suffit de déconnecter le câble réseau pour passer en mode dégradé et pouvoir ouvrir une session sans avoir de compte Microsoft.

Ici c’est plus vicieux. Ce n’est pas un compte Microsoft qu’il faut mais un compte Finders International !! ?? Je pense que vous faites les mêmes yeux tous ronds que moi… Quêque c’est ksa ? Bin … “Finders International identifie et trace les héritiers de successions, propriétés et actifs dans le monde entier.” Et ??? Et on ne peut pas se connecter sans  compte chez eux même si on débranche le réseau !

On se demande ce que ça vient faire ici… C’est quoi ce truc ? Imaginez un utilisateur lambda qui reçoit ce PC … il va finir par se lasser et se dire bon, après tout je vais créer un compte… Ce n’est pas très RGPD tout ça monsieur Beelink !!!

Du coup après avoir non seulement débranché le câble Ethernet mais aussi coupé la Box sinon il voulait que je crée un compte via le Wi-Fi 😛  j’ai enfin pu me connecter avec un compte bidon sans passer par une quelconque inscription.

Ensuite j’ai rebranché le réseau et connecté le Wi-Fi et l’installation a pu commencer.

A noter que dans la boîte du PC Beelink il y a une clé USB de 16Go qui permet selon le fabricant de réinstaller Windows 10 en cas de besoin. Je n’ai pas testé.

 

Le PC est équipé d’un lecteur d’empreinte digitale pour faciliter la mise en route.

Après de nombreux poser/lever du pouce, il a enfin réussi à scanner mon empreinte complète.

Il faudra quand même ajouter un code confidentiel. Je vous le dis tout de suite : 1234 ça ne marche pas, il faut que ce soit un peu plus complexe.

Comme je suis un gaulois réfractaire, j’ai téléchargé Ubuntu 20.04 LTS et je l’ai mis sur une clé USB.

L’installation s’est bien passée et j’ai pu démarrer au choix en Windows 10 ou en Ubuntu. Tout fonctionnait parfaitement.

Les premières impressions

Beelink m’a prêté le matériel une semaine pour les essais (dommage je l’aurais bien conservé :-P). j’ai pu l’utiliser au quotidien sur 2 écrans (je n’en ai pas plus…) un écran 4K et un autre pas loin du 1080p. Ci-dessus j’ai un traitement de texte en cours avec une vidéo 4K (Youtube) en même temps et ça fonctionne très bien. Ne rencontrant pas de souci en utilisation normale j’ai décidé de pousser une peu le GR7 pour voir ce qu’il donne en charge. C’est ce que je fais en général pour les tests de Raspberry Pi.

Les tests du GR7 Beelink

J’ai utilisé PassMark pour les tests. Comme vous le voyez (en partie) ci-dessus il soumet toutes les composantes d’un PC à rude épreuve. Il y a des tests CPU, mémoire, disque, l’affichage d’images multiples, de la 2D (tous les objets sont animés) de la 3D…

Le score obtenu en final est de 3400. Tout seul ça ne dit pas grand chose, j’ai donc comparé ce GR7 à mon PC Dell Precision Tower 3620 qui date de plusieurs années mais qui fonctionne bien. C’est une station de travail avec un Xeon et 32Go de RAM.

Bon… Mon Dell obtient un score de 1800… Après si on analyse les résultats d’un peu plus près, le CPU du GR7 est 20% plus rapide mais où le Dell perd des points c’est sur les HDD puisqu’il n’a qu’un SSD de stockage et ensuite ce sont des HDD classiques.

Voilà un comparatif plus complet.Si le score de la 3D est plus élevé, c’est le disque dur qui fait la différence. Le score est juste… multiplié par 12.

Conclusion

Un PC peu encombrant, peu bruyant. Le ventilateur s’est fait un peu entendre pendant les tests poussés mais en utilisation normale il reste très discret. J’ai pu tester différents périphériques (imprimante, caméras, multi-écran. C’est un PC qui est vraiment performant et rassurant avec son boîtier en alliage très solide.

Je pense que quand mon Dell rendra l’âme ou deviendra trop lent par rapport aux besoins je m’orienterai vers ce genre de matériel, avec du SSD en local et le NAS en arrière plan pour le stockage. Le prix du matériel est à la hauteur des performances et c’est sur Amazon que vous le trouverez pour 719€.

Lien Amazon (affilié) pour le Beelink GTR : https://amzn.to/3zAR3D0

Sources

Installer Ubuntu sur un PC Windows 10

Programme de test – Gratuit 30 jours

Démarrer sur Clé Ubuntu

Modifier ordre de démarrage du PC

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

9 réflexions au sujet de « Mini PC Beelink GTR GR7. Petit mais costaud ! »

  1. disciplus

    Mettre un nvme derrière le processeur me paraît une idée très mauvais a cause de la chauffe … Mais bon… Ce n’est que mon avis…

    Répondre
  2. Louis Rogelet

    Un Grand Merci François de nous tenir au courant de l’évolution de l’informatique.Nous n’avons pas tous le savoir et le pouvoir de faire ce genre “d’exercice”. J’apprécie les observations faites. Je reste connectais pour les prochains épisodes;-)

    Répondre
  3. Ali

    Hi,

    I am the IT Manager at Finders International, and I am shocked and appalled to see that bee-link have manufactured their devices in this manner. We purchased a few of these GTR5 mini PC for a production environment. These were enrolled into our management system with Microsoft (no problem). I could see that the two devices had the same MAC and Serial strings – weird, I thought but possibly a batch error. From what I can see above, the entire distribution chain has the same strings. This is why when people are booting the OOBE they see it point back to our platform because they all have the same string ID. This could even be an error when they burnt the same MAC on each one! I have now removed these from management which should resolve it for the world 🙂 But it’s just a case for any system to enrol one, and it starts again. I have sent a stern email to bee-link about this error, and I can’t believe they let this happen to a live device line.

    Répondre
  4. Gordon

    Salut François.

    Belle présentation comme d’habitude.

    Pourquoi mettre ce “Finders International” au boot de ce Mini PC, ca ne me plait pas du tout ?
    Et que vient faire “la recherche des héritiers de successions” (cabinet de généalogistes) dans un Mini PC ?
    Peut-on le désactiver ? A moins que cela soit dans la NVMe (Nonvolatile Memory Express).

    L’autre point négatif est le lecteur d’emprunte digital.
    Dois-je mettre mon doigt dessus à chaque redémarrage du Mini PC ?
    Ce qui sous-entend que je ne peux pas faire de redémarrage à distance.

    Les performances sont excellentes. Belle finition du boîtier.
    Le prix est excessif (719€) par rapport à la Raspberry Pi 4B / 8GB (83,95€), soit 8.5 fois plus cher.

    Intéressant !

    Cordialement.
    Artemus24.
    @+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.