Publié le 27 mars 2019 - par

J’ai testé pour vous : un Graveur Laser 3000mW

Pour les makers, la découpe et la gravure Laser sont des techniques à explorer. Pour la réalisation de goodies j’ai pu tester ce graveur Laser doté d’une tête de 3000mW qui s’est révélé très efficace…

Graveur Laser KkMoon 3000mW

============= Article sponsorisé =============

TomTop m’a proposé de tester ce graveur Laser, ce que j’ai accepté avec plaisir. Je n’ai pas d’affiliation avec TomTop, j’ai simplement reçu ce graveur gratuitement. Il  vaut actuellement une centaine d’euros. Il me permettra de réaliser des goodies que vous retrouverez certainement sur mon stand lors des rencontres de makers…

Sécurité

Cet appareil utilise un Laser de Classe 4 : C’est un Laser de forte puissance. Sa vision directe ou celle des réflexions diffuses comportent de grands risques oculaires (cécité irréversible). L’exposition cutanée est également dangereuse. Le port de lunettes de protection professionnelles adaptées est obligatoire. Ce n’est pas un appareil industriel, ne faites pas fonctionner le Laser plus de 30 minutes d’affilée.

A lire absolument
Vous ne devez pas utiliser cet appareil autrement qu’à titre personnel. Il faudra veiller à ne pas regarder le faisceau directement, ni ses éventuelles réflexions ou diffractions, sous peine de destruction irréversible de la rétine. Pas question, par exemple, de mettre librement ce graveur à disposition dans un FabLab, un collège ou un lycée. Utilisation interdite par le constructeur pour les enfants de moins de 14 ans.
L’utilisation de cet appareil présente un risque d’incendie du fait de la haute température engendrée par le laser sur la surface de contact. Restez à proximité immédiate pendant les opérations de gravure.
La gravure élève fortement la température du matériau. Des particules fines et des vapeurs/fumées éventuellement toxiques se dégagent. Prévoyez de travailler dans un lieu aéré et évitez de respirer les émanations toxiques !

En aucun cas framboise314 ne pourra être tenu pour responsable en cas d’accident provoqué par le Laser. Vous l’utilisez sous votre responsabilité et en pleine conscience des risques encourus.

Pour information, en milieu professionnel :

Système d’arrêt d’urgence et d’avertissement d’un laser en fonction

  • Un panneau lumineux « DANGER LASER » doit s’allumer pour indiquer qu’est en marche un laser émettant un rayonnement invisible, dont la longueur d’onde est inférieure à 400 nm et supérieure à 700 nm).
  • Les panneaux lumineux doivent s’éteindre lorsque le laser n’est plus en fonction
  • Le bouton d’arrêt d’urgence doit faire en sorte de couper tous les faisceaux lasers (classe 3B et 4) présents dans la pièce
  • Lorsqu’on enclenche de nouveau le bouton d’arrêt d’urgence pour le remettre dans sa position initiale, l’émission laser ne doit pas repartir
  • Le bouton d’arrêt d’urgence et le panneau lumineux doivent se trouver à l’extérieur de la salle, et près de la porte d’entrée

Lunettes de protection obligatoires

  • Le port de lunettes de protection laser est obligatoire lorsqu’on travaille dans un laboratoire dans lequel sont en fonction des lasers de classe 3R (émettant un rayonnement invisible), 3B ou 4

Pour plus d’informations lisez ce document de l’Université de Laval sur les risques Laser.

Présentation du graveur Laser KkMoon

Ce modèle permet de graver sur une surface maximum de 80×80 mm. Il possède 5 boutons pour contrôler le mouvement de la tête laser avant le démarrage de la gravure et la mise en pause / démarrage lors de la gravure .


La puissance du laser est de 3000 mW (3w en classe IV, longueur d’onde 450nm, bleu).
Les instructions sont envoyées au graveur via une interface USB.
La profondeur de gravure est réglable de 0 à 1mm. Il est possible d’ajuster l’intensité du laser via l’interface graphique, en fonction des différents matériaux.

Le logiciel est en anglais et fonctionne  sous Windows XP/7/8 et 10. Il n’y a pas de version Linux actuellement, mais je suis en contact avec l’auteur du logiciel pour un éventuel portage sur le Raspberry Pi sous Raspbian.
Un tracé de cadre en lumière réduite facilite le positionnement du support.


Un ventilateur fonctionne pendant la gravure pour une meilleure dissipation de la chaleur et des vapeurs et particules dégagées par l’opération. Evitez de respirer le flux d’air pollué par la vaporisation du matériau.
Le graveur est livré avec un panneau de protection laser pour protéger vos yeux des blessures causées par le laser. Ce panneau est positionné sur la face avant de l’appareil. Ne regardez surtout pas le faisceau laser sur les côtés de l’appareil, démunis de protection. Vous risquez de perdre définitivement la vue.
L’appareil peut graver  des matériaux tels que le bois dur, le plastique, le bambou, le caoutchouc, le cuir, le papier découpé ou tout autre plastique inflammable (étui de téléphone, souris, crayon), peinture métallique, gravure miniature, etc.
Une clé USB, comportant le manuel d’utilisation en anglais et le logiciel, est  incluse.

Déballage

Le graveur est arrivé dans une boîte (presque cubique) en carton rigide d’environ 25cm de côté. A l’ouverture apparait un mode d’emploi en anglais et… en chinois. Vous choisirez votre version préférée 🙂

Une fois le manuel retiré apparait un emballage en polystyrène rigide, muni d’une découpe dans laquelle il y a le bloc d’alimentation.

Surprise ! Après avoir enlevé le bloc d’alimentation voici qu’apparait l’objectif du laser, dans une découpe faite au cutter. Si vous rangez l’appareil dans sa boîte, il faudra veiller à repositionner le laser à cet endroit.

Le morceau de polystyrène enlevé laisse voir le contenu de la boîte. Vu de dessous, à gauche, le graveur Laser. On voit que toutes les parties mobiles sont bloquées par des morceaux de mousse. C’est efficace puisqu’après le retrait de ces morceaux de mousse l’appareil a fonctionné normalement. N’en oubliez pas un morceau, cela bloquerait la partie concernée !
Sur la droite des accessoires que nous allons retrouver un peu plus bas.

Ici sous le Laser c’est un coin en mousse qui maintient le chariot.

Les accessoires sur la côté de la boîte comportent la clé USB avec le mode d’emploi et le logiciel de pilotage du graveur. Quelques morceaux de bois et de carton pour les tests, la prise USB (ne l’échangez pas, la partie métallique de la partie micro-USB est longue, car il faut tenir compte de l’épaisseur de boîtier. Une prise “normale” serait trop courte. Un sachet en plastique avec le tournevis et les vis.

Le tournevis cruciforme et les vis de fixation de la plaque verte de protection. Notez la présence de 5 vis et écrous. C’est rarement le cas, mais c’est toujours bien d’avoir une vis de Rab, au cas où…

Montage et installation matériel

La tête de gravure Laser. L’objectif est muni d’un pas de vis qui permet de régler la mise au point

Moteur d’entraînement du chariot de tête laser. La taille du moteur pas à pas (à gauche) qui entraine la tige filetée fait plutôt penser à un moteur de lecteur de DVD qu’à celui d’une imprimante 3D

Vérifiez que vous avez bien enlevé tous les morceaux de mousse. 

 

La carte électronique de gestion du graveur Laser

Sortez la plaque de protection (verte) et enlevez le film plastique de protection.

Positionnez la plaque sur le devant du graveur Laser et mettez en place les 4 vis et écrous.

Connectez l’alimentation et la prise USB.

Laissez le ventilateur libre de tourner. Il est peu bruyant et va évacuer les vapeurs et particules dégagées pendant la gravure mais aussi refroidir la tête Laser.

Installation logiciel

Le logiciel se trouve sur la clé USB livrée dans l’emballage. Je vous conseille d’en faire une sauvegarde avant de commencer l’installation. Comme le logiciel n’est pas disponible pour le moment sur Linux, j’ai utilisé un PC sous Windows 10. Allez dans le dossier WIN.

Il faut installer un driver, mais le programme lui-même ne s’installe pas et s’exécute directement.

Commencez par installer le driver qui va gérer le graveur Laser via le port USB.

Cliquez sur INSTALL et attendez un moment que le système vous informe de la fin de l’installation du driver. Cliquez sur OK. Allez maintenant dans le dossier software v1.4.

Double cliquez sur le programme Laser engraving machine.exe. Autorisez son exécution en cliquant sur Exécuter. Par la suite vous pourrez copier le programme à un endroit accessible de votre disque dur, ou créer un raccourci pour le lancement.

Le programme est assez simpliste mais fait ce qu’il a à faire. Le bouton en haut à droite permet de se connecter au graveur Laser (Attach Device)

Import d’une image (ici un logo de framboise314)

On peut jouer sur les curseurs : Contraste, Puissance du Laser et Profondeur de gravure. Seuls des tests vous permettront de déterminer quel est le meilleur réglage en fonction de la surface de l’objet à graver…

Mise en route

A la mise sous tension, le Laser émet un faisceau de faible puissance. Mettez votre objet en place et réglez l’objectif en le tournant pour que le point projeté sur votre objet soit le plus petit possible (focalisation)

Ici c’est une boîte de clé USB qui sert pour le test. Cliquez sur “Frame Positionning“, le faisceau décrit un rectangle qui indique le positionnement de la gravure. Déplacez l’objet pour que cette zone soit là où vous souhaitez graver l’image choisie. Cliquez à nouveau sur “Frame Positionning” pour ramener le faisceau à son point de départ.

Cliquez sur “Start” pour lancer l’opération de gravure.  Les boutons Pause et Stop vous permettent d’intervenir pendant les opérations. Le bouton central sur le graveur permet également de faire des pause/start sans avoir à passer par le PC.

Danger Laser
A partir du moment où vous cliquez sur Start, le Laser passe à pleine puissance. Ne regardez ni le faisceau ni ses reflets directement, restez derrière la vitre de protection ! Ne mettez pas la main ou une autre partie du corps dans la zone d’action du Laser !

Premiers tests

Une boîte de clé USB. C’est un carton recouvert d’une fine couche de plastique. J’ai réalisé 2 essais, un avec un fort contraste et un avec un contraste plus faible.

Réglage de la position de gravure sur un carton fort. Vous retrouverez ces images dans la vidéo.

Le résultat sur le carton est bon, gravure fine et bien contrastée.

Caractéristiques

  • Matériau : ABS
  • Tension d’entrée alimentation : secteur 100 ~ 240V
  • Tension de sortie alimentation: 12V / 2A
  • Type de laser : Classe 4, 3000 mW
  • Longueur d’onde du laser: 450 nm
  • OS supportés : WIN XP / 7/8/10
  • Précision de gravure : 0.05mm
  • Surface de gravure : 80 * 80mm
  • Limite de hauteur de gravure : 3 à 80cm
  • Limite de taille de l’objet gravé : aucune limitation
  • Profondeur de gravure : 1mm (0 ~ 1 réglable)
  • Format d’image pris en charge: JPEG / JPG / PNG / BMP
  • Taille maxi de l’image: 1070 * 1070 pixels
  • Motif de gravure d’image: découpage bitmap
  • Possibilité de remplacer le laser : OUI
  • Temps de travail continu : 10 heures
  • Taille de l’appareil : env. 155 * 166 * 143mm
  • Poids de l’appareil : env. 560g

Contenu de l’emballage

  • 1 * machine à graver
  • 1 * panneau de protection laser vert
  • 1 * câble USB
  • 1 * adaptateur CA / CC
  • 1 * clé USB (manuel d’utilisation et logiciel inclus)
  • 2 * Blocs de bois
  • 2 * Morceaux de carton
  • 1 * tournevis + visserie
  • 1 * Manuel de l’utilisateur (anglais)

Vidéo

Dans la vidéo vous apercevrez par moment les vapeurs et les poussières créées par l’évaporation de la surface attaquée par le Laser. Vous pourrez apercevoir momentanément le faisceau, normalement invisible s’il voyage dans une atmosphère pure.

Conclusion

Les essais de ce graveur KkMoon 3000mW montrent qu’on peut l’utiliser pour marquer un certain nombre de surfaces. Cependant, un peu comme avec les filaments d’une imprimante 3D, il faudra procéder à des tests. En fonction de la surface et de la couleur des matériaux utilisés, les résultats sont variables. L’obtention de niveaux de gris devra se faire par tâtonnements successifs.

J’espère que mon contact avec Mohsin, le créateur du programme Scarve, va aboutir et qu’une version pour Raspberry Pi/ Linux verra bientôt le jour. Ça permettrait de disposer d’un ensemble compact et facile à transporter.

Au moment de l’écriture de cet article, le graveur Laser est vendu aux environs de 97€ par TomTop.

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

12 réflexions au sujet de « J’ai testé pour vous : un Graveur Laser 3000mW »

  1. tutur19

    Très intéressant comme article ! Petite curiosité, la découpe de contre plaqué ou médium, avez vous essayé ? Apparemment la puissance du lase le permettrai ?

    Répondre
  2. Gordon

    Salut à tous.

    Intéressant ! Bravo pour le cadeau que l’on vous fait.
    Hormis les logos Framboise314, avez-vous derrière un quelconque projet ?

    @+

    Répondre
  3. François MOCQ Auteur de l’article

    Bonjour
    Je vais essayer de graver sur des crayons
    Et tester la decoupe en fonction de la couleur/epaisseur du materiau
    Mais la je vais etre tres pris
    Ce n est pas pour tout de suite

    Répondre
  4. Plumachau

    Bonjour,

    J’ai ce graveur depuis quelques mois, il fonctionne très bien sur Windows 10, mais je cherche un moyen de le faire fonctionner sur Ubuntu … Je ne trouve rien 🙁

    Répondre
  5. BICHERON Patrick

    Bonsoir
    Comment faire de la découpe en suivant le contour d’un objet par exemple selon un trait fin .
    Le tout sans changer de carte hardware .
    Je pense que c’est ce qui manque a ce logiciel
    Merci

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Patrick
      le logiciel est bien adapté à ce qu’il a à faire 🙂 ce n’est pas une découpeuse Laser mais un graveur
      Pour découper, le laser est bien plus puissant et sous l objet il y a un nid d’abeille. Cela nécessite aussi une ventilation et un filtrage efficace (et obligatoire)
      On est bien ici sur un “gadget” destiné à graver des surface et pas à découper, …même du papier
      cordialement
      François

      Répondre
  6. BICHERON Patrick

    Bonsoir
    Merci de votre réponse qui ne me convient pas. La kkmoon que j’utilise repond parfaitement a mon usage de decoupe de papier pour réaliser des pochoirs sauf qu’elle mets 3 plombes par le fait que le deplacement est type gravure et non decoupe. D’ou ma question pour savoir si quelqu’un avait un plugin ou autre soft compatible hardware existant pour ce faire.
    Cordialement
    Patrick

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      oui il peut couper du papier mais effectivement on évite d’utiliser ce genre d’appareil
      pour la découpe car il faut de nombreuses passes et à la longue le matériau brule, se déforme, fond…
      Après si dans votre cas cela convient c’est parfait 🙂
      Mais à ma connaissance il n’y a pas eu d’autre développement et le contact que j’avais eu avec l’auteur n’a pas abouti
      cordialement
      François

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.