Publié le 13 décembre 2016 - par

J’ai testé pour vous – Répéteur/AP WiFi, clé WiFi et câble Dodocool

En fin d’année 2016 Dodocool m’a proposé de tester du matériel pour vérifier sa compatibilité avec le Raspberry Pi. J’ai accepté avec plaisir, et ils m’ont envoyé gracieusement le matériel, ce qui vaut à cet article d’être classé parmi les articles sponsorisés.
D’un autre côté ça permet de vérifier si le matériel qui est proposé est utilisable avec le Raspberry Pi. Ce n’est pas toujours vrai… Et dans ce cas bin… vous ne voyez pas d’article 🙂

============= Article sponsorisé =============

Cliquez pour avoir la définition des niveaux.

Clé WiFi 2,4 GHz et 5 GHz – Dodocool DC23

Le matériel

Cet adaptateur WiFi est utilisable sur les fréquences de 2.4 et 5 GHz. En zone urbaine le 5 GHz permet de retrouver un peu d’espace car cette bande de fréquences est moins chargée pour le moment.

Il utilise le standard 802.11ac, compatible avec les appareils aux normes 802.11 a/b/g/n. Il peut travailler à 150 Mbps à 2,4 GHZ mais on peut monter à 433 Mbps à 5GHz.

Pas de surprise à l’ouverture de la boîte. L’emballage est solide et la clé USB est maintenue dans un logement.

Sous la plaque on trouve un mini CD avec les drivers ainsi qu’un petit livret d’instructions qui est également disponible en ligne (lien Download de cette page).

Il y a même une version française de la doc… pour PC.

Test sur PC

Pour tester le fonctionnement en conditions “normales” j’ai connecté la clé WiFi sur un PC. Après un court moment de téléchargement de driver la clé a été reconnue.

La LED clignote, c’est bon signe. Connexion au réseau Maison_5GHz et direction les paramètres réseau.

Les Propriétés du matériel devraient fournir plus d’infos :

Et si on gratte un peu :

Ce qui donne des infos pour la future installation sous Linux.

Sur un PC la clé est reconnue et fonctionne parfaitement en 2,4 GHz et 5 GHz.

Test sur le Raspberry Pi

Là c’est moins drôle. Après connexion de la clé… un moment d’attente… un long moment d’attente… rien. La LED de la clé ne clignote pas et il n’apparait pas de wlan0 dans la configuration réseau.

Que dit dmesg ?

[  560.513008] usb 1-1.2: new high-speed USB device number 6 using dwc_otg
[  560.628774] usb 1-1.2: New USB device found, idVendor=0e8d, idProduct=7610
[  560.628805] usb 1-1.2: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=3
[  560.628823] usb 1-1.2: Product: WiFi
[  560.628839] usb 1-1.2: Manufacturer: MediaTek
[  560.628855] usb 1-1.2: SerialNumber: 1.0
[  561.698044] mt7610u_sta: disagrees about version of symbol module_layout

Après quelques recherches, les liens de téléchargement sur le site Mediatek ont disparu ou sont introuvables. Recherche sur raspberrypi.org, je ne dois pas être le seul à avoir voulu utiliser ce périphérique 🙂

Effectivement https://www.raspberrypi.org/forums/viewtopic.php?t=109081&p=750024 indique que Mr Engman a compilé les drivers https://dl.dropboxusercontent.com/u/80256631/install-wifi.tar.gz et propose une solution d’installation :

pi@raspberrypi:~/Downloads $ ./install-wifi mt7610

Your current kernel revision = 4.4.26-v7+
Your current kernel build    = #915

Checking for a wifi module to determine the driver to install.

Your wifi module is Bus 001 Device 006: ID 0e8d:7610 MediaTek Inc.

And it uses the mt7610 driver.

Checking for a new mt7610 wifi driver module for your current kernel.
There is a driver module available for this kernel revision.
Downloading the mt7610 driver.
Installing the mt7610 driver.

sudo mkdir -p /etc/Wireless/RT2870STA/
sudo cp RT2870STA.dat /etc/Wireless/RT2870STA/
sudo cp 95-ralink.rules /etc/udev/rules.d/
sudo install -p -m 644 mt7610u_sta.ko /lib/modules/4.4.26-v7+/kernel/drivers/net/wireless
sudo depmod 4.4.26-v7+
rm: impossible de supprimer « mt7610* »: Aucun fichier ou dossier de ce type

Reboot to run the driver.

If you have already configured your wifi it should start up and connect to your
wireless network.

If you have not configured your wifi you will need to do that to enable the wifi.
Loading and running the new mt7610 driver.
modprobe: FATAL: Module mt7610 not found.

Pas de bon augure… je choisis de rebooter et miracle, la clé est bien reconnue et son petit cœur se met à battre 🙂

J’ai connecté la clé sur un Raspberry Pi 2, histoire de ne pas interférer avec le WiFi d’origine d’un Pi3. On voit bien les accès WiFi nommés MAISON (2,4 GHz) et MAISON_5GHz donc les deux bandes sont bien détectées.

La connexion se fait sans encombre et l’accès aux ressources locales et à Internet ne pose aucun problème.

Conclusion

Pour 17 € cette clé est disponible chez Amazon sous le nom AC600 (publicité gratuite – pas d’affiliation). Elle donne accès au WiFi pour les Raspberry Pi qui ne sont pas pourvus de cette interface d’origine. Plus chère que les clés 2.4 GHz, c’est surtout la possibilité d’utiliser la bande 5 GHz qui est intéressante avec ce modèle. Pas trop pour la vitesse de transfert utilisable car le Raspberry Pi limite par conception le débit sur le réseau, mais parce qu’en milieu urbain encombré du point de vue radiofréquences, la bande 5 GHz devrait améliorer la disponibilité du WiFi.

Combiné Répéteur/Point d’accès WiFi Dodocool DC24

Le matériel

Avec ce matériel appelé AC750, c’est un système complet que vous achetez. En effet vous disposez dans un boîtier de la taille d’une grosse prise électrique ou d’un diffuseur de “parfum” d’un Routeur / Répéteur / Point d’accès fonctionnant dans les bandes 2,4 GHz et 5 GHz.

Ce matériel est livré dans une boîte en carton solide et il est maintenu fermement à l’intérieur. La face externe est protégée par un film qu’il faudra enlever avant utilisation.

Dans la boîte on trouvera l’AC750 avec son manuel d’utilisation, ainsi qu’un câble Ethernet équipé de deux RJ45 (ici sorti de son sachet).

La documentation (en anglais) est un dépliant comportant 23 pages qui détaille les différents modes de fonctionnement et leur configuration.

L’AC750 comporte sur le côté un interrupteur A/M qui permet de le laisser connecté mais d’arrêter le fonctionnement.

La partie basse du boîtier comporte les prises réseau, le bouton WPS (WiFi protected setup)  permettant de configurer facilement la connexion réseau, un bouton Reset et un commutateur permettant de choisir le mode de fonctionnement en routeur ou en Point d’accès/Répéteur.

L’étiquette collée sous la prise indique les adresses MAC des interfaces 2,4 GHz et 5 GHz. L’étiquette avec le logo CE indique l’adresse IP par défaut, l’URL pour accéder au module ainsi que les login et mot de passe par défaut. La consommation indiquée est de 300 mA sans doute sous 110v ce qui représente quand même une trentaine de watts 🙁

Les modes de fonctionnement

L’AC750 peut fonctionner selon différents modes sélectionnables par l’interrupteur situé sur la face inférieure du boîtier.

Le mode Access Point (Point d’Accès) permet à des dispositifs WiFi de se connecter à un réseau filaire par l’intermédiaire du boîtier.

En mode répéteur WiFI, l’AC750 va étendre la zone d’utilisation optimale d’une box ou d’un routeur WiFi. Il peut être utile par exemple dans un bâtiment de forme allongé si la box se trouve à une extrémité. La mise en place du répéteur vers le milieu du bâtiment permet de couvrir la totalité de la zone .

En mode routeur sans fil l’AC750 peut remplacer une box ou un routeur classique pour offrir l’accès WiFi aux utilisateurs.

Point d’accès WiFi

L’application qui m’intéresse est la mise en place d’un accès WiFi (pratique pour les expos). J’ai donc relié le boîtier au réseau via un câble Ethernet et placé le commutateur sur le position AP/Repeater.

On voit sur l’image ci-dessus à gauche l’état du WiFi avant connexion. Le réseau MAISON est présent. Après connexion du boîtier AC750 un canal Wireless-N apparait, c’est le répéteur qui est visible ici sous 2,4 GHz. On peut voir qu’il a la pêche car j’étais plus près du routeur TP-LINK MAISON avec le téléphone…

Depuis un PC (ou depuis un Raspberry Pi) il suffit de se connecter sur http://ap.setup pour accéder à la page de configuration. Bien entendu il faudra impérativement changer les codes d’accès pour utiliser ce matériel en conditions réelles !

Paramétrage du Point d’Accès depuis un Raspberry Pi

Paramétrage du Point d’Accès depuis un PC.
Vous pourrez choisir la langue de l’interface. Anglais ou… Chinois 😉
Par défaut le login est admin et le mot de passe admin.

Comme dans les dernières versions de Raspbian, l’AC750 vous rappelle qu’il faut modifier les codes d’accès.

Cette page permet de modifier les informations de configuration.

Il restera à configurer le point d’accès, là encore au travers d’une page web. Vous pourrez choisir le SSID sous lequel il apparaîtra en 2,4 GHz et en 5 GHz et le type de sécurité utilisé pour la liaison (comme conseillé, préférez WPA2).

A partir de là, l’utilisation a été tout à fait classique. Connexion depuis un smartphone et une tablette, navigation fluide…

J’ai également testé rapidement le mode répéteur dont je n’ai pas besoin car le routeur WiFi MAISON couvre toute la zone nécessaire. Après un appui sur le bouton WPS du routeur (qui démarre une période de connexion de 2 minutes) le bouton WPS de l’AC750 l’a “raccroché” automatiquement au routeur sans rien d’autre à faire.

Conclusion

Pour environ 29 € sur Amazon (publicité gratuite – pas d’affiliation) on dispose d’un module polyvalent. Comme précisé au début de l’article, l’utilisation n’est pas destinée à un débutant. Sans connaissance réelle en réseau, seule la fonction “répéteur” est accessible directement via le WPS. Autrement il faudra configurer un certain nombre de paramètres qui laisseront pensifs nombre de néophytes 🙂

Ce qui m’épate le plus c’est que pour ce prix on dispose en fait d’un système complet avec un routeur et un serveur web. Y’aurait pas du Linux là dessous Mr Dodocool ? 😀

Câble d’alimentation micro USB

A l’envoi était joint un câble USB <==> micro USB DA63 destiné à la connexion d’un smartphone. Du coup j’en ai profité pour le tester sur le Raspberry Pi.

Le câble est protégé par un sachet en plastique semi transparent et accompagné d’un petit guide plutôt succinct qui rappelle la garantie de 18 mois.

Le câble mesure 3,5 mm de diamètre. Le matériau utilisé est le TPE un élastomère très souple qui permet de plier facilement le cordon.

Le moulage des prises semble correct. Je n’ai pas assez de recul sur l’utilisation pour juger de la résistance. L’intensité maxi annoncée est de 2A.

Le test sur le Raspberry Pi s’est bien passé, sur un Raspberry Pi 3 le démarrage est normal, sans apparition du signal de sous tension au démarrage du GPU. Le transfert de données entre un smartphone est un PC a également fonctionné sans souci. Le câble est disponible pour moins de 2€ sur Amazon (publicité gratuite – pas d’affiliation).

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

3 réflexions au sujet de « J’ai testé pour vous – Répéteur/AP WiFi, clé WiFi et câble Dodocool »

  1. derlique

    bonjour
    mon ac 750 ne se connecte pas sur ma free box cristal de plus la notice est en anglais connaissez vous un lien de mise en route facile merci

    Répondre
  2. Louis

    Bonjour,

    Je suis ravi de vous contacter via ce mail. Je m’appelle Louis, et je suis un vendeur de produits high tech d’Amazon.

    Nous avons beaucoup de produits high-tech en vente, et si vous êtes intéressé de tester nos produits, veuillez me contacter par ce mail: zhanggengyang@gmail.com

    Merci beaucoup et bonne journée.

    Dans l’attente de votre réponse.

    Cordialement.

    Louis

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.