Publié le 13 janvier 2019 - par

Dailight Linux : sortie de la version 3

Hamdy est le créateur de Daylight Linux v3. Ce système vient de sortir en version 3 pour Raspberry Pi et pour ordinateurs 64 bits. Il est basé sur Debian Buster.

Daylight Linux version 3 pour Raspberry Pi et ordinateurs 64 bits

Cliquez pour agrandir

Daylight linux passe maintenant en version 3.

Cliquer pour agrandir

Daylight linux est la seule distribution officielle pour Raspberry Pi à fonctionner avec l’interface Fluxbox.
Grâce à Fluxbox Daylight linux est l’une des distributions parmi les plus légères et les plus rapides pour tous les modèles de Raspberry Pi.

Cliquer pour agrandir

Dans la version 3, beaucoup de programmes, jeux et outils systèmes ont été développés pendant une longue année de travail en Python 3.

Le système fonctionne en autologin mais vous pouvez utiliser les identifiants / mots de passe :

root / toor

ainsi que

Daylight / toor


Il existe aussi une version live pour ordinateurs. Cette version a pour but de fournir un linux basé sur Debian Buster avec la légèreté de Daylight linux.

Daylight linux version 3 fonctionne sur tous les Raspberry Pi et est basé sur Debian Buster.

Vous pouvez la trouver sur son site internet officiel : http://www.daylightlinux.ch

Conclusion

Merci à Hamdy pour cet article et pour tout ce travail de réalisation d’une distribution légère et rapide, distribuée sous la licence GPL v3 !

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

5 réflexions au sujet de « Dailight Linux : sortie de la version 3 »

  1. Denis Brion

    Je ne vois pas tellement l’interet (navigations plus facile?) d’avoir un gestionnaire de fenêtre ultra léger, ce d’autant plus que, si le besoin s’en fait sentir (compilation d’hénaurmes programmes) , Rasbian offre la possibilité de travailler …. sans fenêtres du tout (on peut donc facilement faire plus léger, mais il vaut quand même mieux faire une estimation de la RAM consommée pour ses besoins).
    Je ne vois pas non plus l’interet d’avoir un système plus neuf que Rapsbian: j’utilise RPi avec Rapsbian et , Brexit et ennui obligent, nanopi sous Debian stable: les nouveaux logiciels dont j’ai besoin sont installés à mes risques et périls (faibles) par compilation (OCV>=3, la stabilité de nanopi fait que, une fois compilés sous nanopi -et Debian stable- , on peut les copier sur RPi, en vertu des règles de compatibilité entre versions sous jacentes) ou par binaires – arduino 1.8.8-
    Je suis très intrigué par l’audience de cette distribution: vise -t-elle des PC sous 64 bits , et dans ce cas, peut elle fonctionner sous Virtual Box (un windowsien pourrait ainsi découvrir VB et une distribution, et ça démarre plus vite qu’un DVD…) ou vise -t-elle les RPi (et dans ce cas, rappeler que le matériel spécifique à la RPi est supporté serait une info utile).

    Répondre
    1. Windowsien

      Moi je dis qu’il faut essayer. Après tout, il faut bien admettre que Raspbian est vraiment lourding en mode desktop meme sur un PI3 et si une autre distri permet cet usage de facon plus fluide, pourquoi pas.

      Pour répondre a ca : « un windowsien pourrait ainsi découvrir VB et une distribution, et ça démarre plus vite qu’un DVD »
      Ca fait bien longtemps que je n’utilise plus les méthodes d’amateur genre VistualBox et encore moins le boot sur CD (et pourquoi pas la disquette 5 ¼ ), mais pour information, l’iso de cette distri DaiLight boot parfaitement sous hyper-v (comme toutes les autres distris linux d’ailleurs). Pour la découverte, c’est trop tard pour moi. Ca fait bientôt 10 ans que je déploie des serveurs et des postes de travail linux sous l’hyperviseur natif de windows …

      J’ai fait le test avec une VM first Gen, 1Go de ram et 1 proc. Le démarrage ne prend que quelques secondes (à peine 4 ou 5 chez moi, mais le pc est plutôt musclé).

      Au premier abord, je ne suis pas fan de ce genre de distri qui se veulent légère et qui d’office affiche des photos en fond d’écran ainsi que tout un tas de widgeteries complètement inutiles sur le bureau. Quelques softs déjà installés. Parmis eux, gimp, kodi, firefox, putty, geany, un package manager … en mode text (aptitude). Ajoutons à ça tout un tas de jeux minable à la mode linux qui nous rappelle à quel point nos ZX spectrum et VIC 20 de l’époque était en avance sur leurs temps (Non, XBill n’est pas installé par defaut … ). Bref, pas grand-chose d’intéressant si ce n’est un aperçu peu flatteur de Buster. On notera quand meme que Florence (virtual keyboard) est installée aussi et semble fonctionner correctement (enfin, pas pire que d’habitude) et ça c’est plutôt un bon point pour l’usage avec un PI et un écran qu’on touche avec les doigts des mains. Ma foi, à voir à l’usage sur un PI, mais je ne suis pas convaincu que ça attire beaucoup de monde. On peut par contre etre rassuré à coup sûr, c’est surement ce genre de distri qui fera passer un windowsiens sous linux 😉

      Répondre
      1. Denis Brion

        Merci pour cette réponse qui éclaire parfaitement, de façon rationnelle et étayée, la réponse à la question bête (dont la réponse, par l’auteur -ils savent ce qu’ils font- permettrait aux utilisateurs potentiels de ne pas perdre leur temps)
        “quelle est l’audience de cette distribution”?

        Je ne pense cependant pas qu’un distributeur de GNU linux envisage de se prêter au jeu couillu de “mon émulateur est plus pro que le tien” -l’essentiel étant qu’il marche, si on en a besoin-
        Je ne peux que vous conseiller, au lieu de télécharger, installer et critiquer , de faire l’investissement d’un correcteur grammatical (MicroSoft a dû dépenser pas mal d’argent et d’efforts dans le but que ses acheteurs n’infligent pas 3 fautes de grammaire par ligne à leur lecteur; autant en profiter -s’il existe: c’est vous l’expert-).

        Répondre
        1. windowsien

          Qu’elle audience pour cet os ? Le plus simple pour se une vraie idée, c’est peut etre de faire comme moi, à savoir : télécharger, installer et critiquer (en bien ou en mal suivant appréciation…). Il me semble que dans le fil du sujet, c’est autrement plus instructif que nous raconter ce genre de truc (je vous cite) :

          ****************
          Brexit et ennui obligent, nanopi sous Debian stable: les nouveaux logiciels dont j’ai besoin sont installés à mes risques et périls (faibles) par compilation (OCV>=3, la stabilité de nanopi fait que, une fois compilés sous nanopi -et Debian stable- , on peut les copier sur RPi, en vertu des règles de compatibilité entre versions sous jacentes) ou par binaires – arduino 1.8.8
          ****************

          Sans vouloir vous offenser, d’une part, on n’en a carrément rien à … faire et d’autre part, ça en dit long sur vos prétentions à vouloir donner des cours de grammaire (comme à chacun de vos écrits d’ailleurs …)

          Vous vouliez savoir si un windowsien pouvait virtualiser cet os pour l’essayer ? Et bien j’en ai fait le test, et je vous ai répondu. Si maintenant vous voulez savoir si ça se virtualise avec VirtualBox et si il y a réellement de l’intérêt à avoir pour cette distri, hé bien faite l’essais vous-même et faite nous part de vos appréciation. Pour une fois au moins vous serez constructif.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.