Publié le 8 janvier 2017 - par

Un connecteur de Raspberry Pi qui se monte au marteau !

Vous voudriez bien utiliser le Raspberry Pi Zero mais il est livré sans connecteur, c’est un peu embêtant.
Et puis vous n’avez pas de fer à souder (un conseil, si vous continuez à vous intéresser au RasPi et à l’Arduino, achetez en un et apprenez à souder 🙂 ) vous ne voyez pas comment souder le connecteur…
Pimoroni a pensé à vous avec ce connecteur sans soudure !

Un connecteur sans soudure pour le GPIO du Raspberry Pi

Absolument aucune soudure n’est requise pour monter ce connecteur ! Tout ce qu’il faut c’est un marteau. 

Un connecteur GPIO qui se fixe avec un marteau

Un bon coup sur la tête et le connecteur est solidement fixé à votre Pi Zero ou à la carte d’extension HAT.
Si vous ne savez pas souder (en fait braser), ou si vous n’avez pas (encore) de fer à souder ce connecteur astucieux se met en place avec un marteau. On voit sur la photo ci-dessus les renflements qui vont bloquer le connecteur dans les trous de la carte.

Il existe en version mâle et femelle (mais n’espérez pas faire de la reproduction 😉 ) et les broches sont équipées  d’un renflement élastique qui vient se bloquer dans le trou métallisé du GPIO du Raspberry Pi ou de la carte HAT.

Montage du kit d’insertion du connecteur GPIO

Le kit de montage comporte deux pièces de base en acrylique (ci-dessus) sur lesquelles va reposer le Raspberry Pi Zero ou la carte HAT et deux boulons en nylon pour le guidage.

Vous mettez en place le PiZero sur les 2 vis Nylon.

Si vous insérez un connecteur femelle sur une carte HAT, la carte se positionne à l’extérieur du support.

Positionnez ensuite la pièce supérieure en acrylique.

Il ne vous reste plus qu’à marteler la plaque pour insérer le connecteur GPIO dans les trous de la carte.

Il est recommandé vivement d’utiliser le gabarit d’installation ! Si vous voulez essayer sans le kit  alors bonne chance ! Le processus est vraiment délicat. Il faut vraiment que le connecteur soit inséré perpendiculairement à la carte.

Les connecteurs femelles sont plus faciles à insérer que les mâles car vous pouvez frapper directement sur le plastique du connecteur, alors que les connecteurs mâles sont particulièrement difficiles à insérer sans le gabarit.

Après, il faut être raisonnable et utiliser un marteau adapté 🙂

Pas sûr qu’Alan @tyrower ait fait le bon choix 😉

 

ATTENTION !
Ni Pimoroni ni framboise314 nous ne pourront être tenus pour responsables des dommages que vous pourriez causer à votre Pi Zero, carte HAT, aux broches du connecteur ou… à vos doigts. Si vous suivez le guide soigneusement il ne devrait pas y avoir de problème. Si cela vous inquiète, achetez un fer à souder à la place !

Vidéo

 

Conclusion

Pour tous ceux qui sont allergiques à la soudure (ou pas équipés) la solution de Pimoroni est une alternative intéressante.

Si vous testez cette solution, pensez à faire un retour sur votre expérience dans les commentaires ci-dessous…

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d’origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j’ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

25 réflexions au sujet de « Un connecteur de Raspberry Pi qui se monte au marteau ! »

  1. msg

    Bonjour François

    J’ai bien ris à la vue de cette grosse masse .
    J’ai pensé que c’était pour sertir les broches 0V … qui elles sont à la masse !!! 😀

    Et sinon , en le mettant dans un l’étau , ce n’est pas mieux ?
    … en prenant soin de ne pas trop sérer et tout écraser .

    Peut-être revoir le système pour un serrage par entretoise et écrous .

    Répondre
    1. Dodutils

      avec un étau ok mais il faudra ajouter une épaisseur molle de l’autre côté sinon ça enfoncera les picos jusqu’à ras de l’arrière de la plaque sans faire ressortir les picos et c’est justement quand il commencent à ressortir de l’autre côté que les épaisseurs dans les picos font pression avec l’intérieur des trous et tiennent.

      Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        l’étau c’est pas mal… j’ai utilisé ça pour monter les connecteurs sur les câbles en nappe. On est bien parallèle. Pour le dessous une plaque de CI ou de plxy découpée un peu comme celle de leur kit ça devrait le faire 😉
        bon dimanche
        françois

        Répondre
    2. Dodutils

      avec un étau ok mais il faudra ajouter une épaisseur molle (genre plaque de contre-plaqué) de l’autre côté sinon ça enfoncera les picos jusqu’à ras de l’arrière de la plaque sans faire ressortir les picos et c’est justement quand il commencent à ressortir de l’autre côté que les épaisseurs dans les picos font pression avec l’intérieur des trous et tiennent.

      Répondre
  2. Romuald

    Franchement je déconseille fortement le marteau !! car les vibrations peuvent endommager les soudures CMS. Je rappelle que dans l’industrie électronique nous avons justement des contraintes à ce niveau là et qu’il serait impensable d’imaginer utiliser un marteau pour cet opération.
    Il faut au mieux une presse à connecteur, et au pire un étau en mettant bien en place les élements pour s’interfaçer mécaniquement avec le PI et le connecteur !!

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Romuald
      c’est très vrai mais… le gars (ou la fille) qui n’a pas de fer à souder a rarement une presse à connecteurs 😀 et parfois pas d’étau non plus
      le système proposé par msg une plaque et des écrous qu’on visserait alternativement et doucement me semble pas mal…
      pas de vibrations et maintien du connecteur perpendiculaire à la carte
      cordialement
      François

      Répondre
  3. LeBorgne

    Ben moi j’ai un marteau , un étau ,un fer à souder mais pas de pi zéro ….. je fait comment ?

    Plus sérieusement on les trouve ou les pi zéro …. parce que le kit à 69€ avec la cam …… comment dire …… non !

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Fred
      le site http://whereismypizero.com/ vous dit en temps réel où il y a des pizero en stock
      Par exemple sur https://shop.pimoroni.com/products/raspberry-pi-zero on le trouve à 4 £
      Bon, on ne peut en commander qu’un à la fois et les frais de port doublent le prix
      Mais maintenant plus d’excuse pour ne pas acheter un Pi Zero !
      Non, sérieusement je pense que c’est un raté de la Fondation il n’y a que quelques distributeurs
      et pas de distributeur en France ! Mais à côté de ça ils décrivent plein de projets avec le Pi Zero, il y a plein de cartes d’extension mais… pas de Pi Zero !!!
      on espère que ça va changer mais ça ne bouge pas beaucoup 🙁
      cordialement
      François

      Répondre
    2. Stéphane

      Bonjour,
      Personnellement, j’ai pu en acheter un sur The PiHut vers mi-Décembre, qui m’a été livré une bonne semaine plus tard.
      J’ai acheté le Pi zéro, plus un boîtier, plus le kit « essential », la petite boîte métallique avec plusieurs types de connecteurs GPIO (simple, double, mâle, femelle et un à angle droit), un adaptateur miniUSB/USB et un adaptateur mini-HDMI/HDMI, histoire de rentabiliser les frais d’envoi ; j’ai dû en avoir pour 15£ de produits ce qui a dû me faire environ 25€ avec les frais d’envoi.
      Ce que j’ai regretté de ne pas avoir pris, c’est un hub USB comprenant en outre un port Ethernet ; le hub USB, c’est pour pouvoir (au moins la premiére fois) brancher un clavier et une souris, et le port Ethernet, c’est pour pouvoir le prendre en main à distance les fois suivantes ; sauf à déjà avoir ça chez soi, c’est un achat accessoire assez intelligent pour permettre d’alléger le poids des frais d’envoi.

      Répondre
  4. icare

    Bonjour,
    Cette technique reste pour moi une ineptie voir une hérésie.
    Mais c’est juste mon avis, il faut de tout et pour tout le monde.

    Répondre
    1. S.POURRE

      Bonjour,

      +1
      Encore le résultat d’un de ces choix (foireux) douteux de la fondation.
      Vu le format et la destination, un connecteur compatible avec les cartes RAM des PC aurait été plus cohérent.
      Le coût serait le même et le contact avec le montage hôte serait bien plus fiable que les solutions à base de fils soudés, voire de coups de marteau, que l’on peut trouver ici et là.

      Sylvain

      Répondre
  5. TeeEff

    On utilise ce type de techno sur des calculateur de contrôle moteur.

    Par contre c’est pour fixer un bloc de composants, par pour un connecteur.

    Répondre
    1. Steph

      Cette technique (par pressage) est très utilisée pour insérer les connecteurs sur des cartes de test industriel. Ces cartes ont trop de couches et trop épaisses pour pouvoir souder des connecteurs.

      Répondre
  6. lionel

    au marteau c’est un coup (sans jeu de mots) à casser les pistes du CI.

    Je ne suis pas sûr que la carte apprécie le traitement.

    Et à choisir entre un bon petit fer de marque ant… bien connue à moins de 30 euros et un raspi neuf, je n’hésiterais pas longtemps

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.