Publié le 21 mars 2015 - par

Un boîtier pliable pour votre Raspberry Pi 2 ou B+

boitier_pliable_250pxSuite à la publication d’un article sur les boîtiers à réaliser soi-même (DIY=FéZiToiMême!) paru en août 2012, Baptiste (alias Owedon) m’a proposé sa réalisation pour le B+ (et le Pi2).
Pour tous ceux qui ne disposent pas d’une imprimante 3D, qui ont oublié de commander un boîtier pour protéger leur RasPi, ce boîtier pliable est LA solution qui vous permettra de mettre votre précieuse framboise à l’abri des objets métalliques qui traînent souvent toujours sur un établi.

Boîtier pliable pour le Raspberry Pi

Présentation

boitier_pliable_04boitier_pliable_03boitier_pliable_02Sur les photos ci-dessus vous pouvez voir que le boîtier de Baptiste est parfaitement adapté au RasPi B+ et au P2.

Baptiste vous offre le modèle à imprimer (ci-dessous) que vous pouvez télécharger en PDF en cliquant simplement sur l’image. Vous choisirez pour l’impression un papier plus épais que le 80g/m2 standard du A4 si vous souhaitez une boîtier un tant soit peu résistant.

Télécharger le fichier à imprimer

boitier_pliable_01Après avoir imprimé le modèle, il vous suffira de découper en respectant les instructions. Des fentes et des collages sont prévus pour faciliter le montage et le rigidifier.

Baptiste a également réalisé un PDF sur lequel figurent deux repères de 50 mm de long, en horizontal et en vertical. Cela vous permettra de vérifier que le document imprimé a exactement la bonne taille.

Fixation du Raspberry Pi 2

boitier_pliable_visserie

La visserie utilisée pour la fixation du Raspberry Pi dans le boîtier. 

Il restera ensuite à installer le Raspberry (B+ ou Pi2) dans le boîtier. Baptiste a utilisé pour cela de la visserie et des entretoises nylon trouvées chez  Audiophonics (les liens sont en bas de pages, dans les Sources).

boitier_pliable_05boitier_pliable_07boitier_pliable_06boitier_pliable_08Conclusion

Merci à Baptiste d’avoir pris le temps de décrire son projet et de l’avoir présenté aux lecteurs du blog. Si sa réalisation vous intéresse ou vous inspire, vous pouvez bien entendu laisser un petit mot d’encouragement dans les commentaires ci-dessous ;).

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

23 réflexions au sujet de « Un boîtier pliable pour votre Raspberry Pi 2 ou B+ »

  1. aesses

    Je trouve cela tellement c.n …, que je me demande pourquoi la fondation ne la pas proposé en emballage originale !?!

    Merci Baptiste pour l’idée, ainsi qu’a François pour la news.

    Répondre
    1. msg

      La protection reste mécaniquement faible , ça dépend de l’épaisseur du papier .
      Puis il faut être habile de ces dix doigts pour faire les découpes , surtout celle intérieures , sans se couper un doigt avec le cutter .

      Sinon , l’idée est bonne en prenant quelques précautions .

      Répondre
      1. Owedon

        Bonjour,

        Ayant conçu ce boitier, je peux vous assurer que la découpe n’est pas extrêmement compliquée. Il faut effectivement faire attention avec le cutter, mais ça ne demande pas une habilité hors du commun.
        Petite astuce : guider le cutter avec une règle en alu.

        Ensuite le boitier protège des petits accidents du quotidien et isole le rpi : c’est la protection minimale disons. Mais bon en effet, si on balance un verre de jus de framboise dessus, la rencontre risque d’être douloureuse ^^

        Sinon pour répondre à votre dernière question (dans l’autre commentaire), les trous du dessus servent à laisser le tout respirer un minimum. On peut même y passer quelques fils pour le GPIO ^^

        Voilà, en espérant avoir répondu correctement à vos question 😉
        Bonne journée.

        Répondre
  2. toto

    Perso je l’ai fait en carton de protection de dossier à relier et ça tient très bien il faut juste décaler certains pliage et savoir manier un cutter mais le résultat est cool
    Pour la fixation j’ai opté pour des attaches parisiennes
    Pour tout renforcer je compte faire de la peinture et du vernis colle

    Répondre
  3. François MOCQ Auteur de l’article

    Bonjour
    pour moi l’utilité de ce boîtier c’est par exemple si quelqu’un a reçu un RasPi en cadeau et qu’il est impatient de l’utiliser… Bien entendu la personne qui a offert le RasPi n’a pas pensé au boîtier… Cette solution permet de s’amuser avec la framboise sans lui faire courir de risque, en attendant l’arrivée du boîtier adéquat 😉
    C’est pour ça que j’ai demandé à Baptiste si je pouvais publier sa réalisation…
    Mais dans le cas d’une utilisation ludique ou éducative, ce type de boîtier est tout à fait adapté et… pas cher !
    Cordialement
    François

    Répondre
  4. simonet

    avant tout bravo pour l’idée et la réalisation.
    serait-il possible que Baptiste fournisse le patron au format « dessin » pour que les gens modifies celui-ci à souhait:
    – création fente GPIO
    – création fente connecteur CSI et divers (switch de RESET….)
    – emplacement ventilation…………

    encore bravo pour la réalisation

    Répondre
  5. simonet

    je précise aussi que cela peut rentrer dans le cadre d’un projet scolaire (comme en cours de techno !!!!).
    vue que le RPi devient par endroit un outil d’apprentissage de la prog en milieu scolaire 😉

    Répondre
  6. bzh44

    Bonjour,

    est-ce que c’est utilisable pour une framboise qui reste allumée 24h/24 sans surveillance. En cas de chauffe le papier peut s’enflammer plus facilement que le plastique tout de même.

    Répondre
    1. msg

      Le provisoire n’est pas fait pour durer .

      Si c’est pour le laisser allumer 24h/24 et 365j/an , autant voir pour boitier beaucoup plus grand , avec tous les connecteurs intégrés dans le boitier et les câbles attachés entre eux .

      Répondre
    2. Pipo

      Tu n’as qu’à utiliser du papier cuisson (sulfurisé)
      Enfin, l’encre (imprimante), la colle ou le scotch risque fort de ne pas adhérer dessus. Il faudra reporter le patron à la main, et le coudre.
      😉

      Répondre
  7. gUI

    Excellente idée ! Bravo !!!

    L’utilité est évidente : pour bcp (moi ? 🙂 ) le RPi est just eposé sur le bureau. On échape une règle métallique ou un trombone et c’est le court-jus assuré. Avec un simple boitier carton, ça évite les bêtises le splus grossière.

    Comme un avis plus haut, je me demande même pourquoi ce n’est pas publié sur le site de la fondation.

    Répondre
  8. Jean-Roger

    Bonjour à tous.
    Excellente idée Baptiste et surtout merci beaucoup de l’avoir partagée. Et ça peut déboucher sur plein de réalisations : par exemple, carton de 2mm recouvert de skivertex façon lézard ou autruche pour une boite plus solide. Ou bien carrément en contreplaqué mince (modélisme).
    Telle quelle, avec des ouvertures pré-percées, elle pourrait servir de boite d’expédition.

    Répondre
  9. DéDé²

    Merci pour cette idée de génie.
    Je vais de ce pas m’en imprimer un..
    Je ferai peut être une petite modif pour ajouter dans l’impression une image des « Pinouts » du port GPIO sur le dessus et peut-être une découpe pour la LED avec collé un bout de transparent à rétro projecteur ..
    Savez-vous quel type de papier utiliser (assez rigide mais qui pass à l’imprimante laser)
    Merci

    Répondre
  10. Movideo

    Bonjour,
    J’ai repris ce plan au format Autocad (dwg) si cela intéresse du monde, je peux vous l’envoyer.
    Le format autocad à l’avantage de s’imprimer facilement à l’échelle 1 et sur d’autre format de papier que du A4
    Movideo

    Répondre
  11. MontIda

    Bonjour,

    merci, belle réalisation.
    Peu de chance en effet que le papier s’enflamme spontanément : près de 233° sont nécessaires.
    L’idée du boîtier DIY est bien dans l’esprit, je trouve. De plus, on peut imaginer des usages en milieu éducatif ou associatif (arts plastiques, thématiques diverses).
    Je connais mal les formats de dessin. Le format .dwg s’ouvre-t-il avec une application open source ?

    @Dédé2
    du bristol (110g/m2) devrait passer. J’ai déjà fait avaler du couché 170g/m2 à une jet d’encre de bureau.
    Voir les spécifs de l’imprimante sur le grammage maxi accepté. Le point délicat est surtout dans le chemin du papier (avec ou sans retournement). S’il y a une entrée directe (à plat), ça passera mieux.

    Répondre
  12. guillaume

    Salut tout le monde,

    Merci pour le partage c’est une très bonne idée ! Pour ma part j’avais découpé les fentes directement sur le carton d’origine. Mais il n’est pas adapté au dimension de la framboise … En attendant de recevoir mon boîtier je prend en tout cas 😉
    Bonne journée à tous !

    Répondre
  13. Alban

    Bonsoir,
    Merci pour le gabarit.
    Bonne idée.
    Je viens de le réaliser dans un carton un peu épais provenant … d’une boite de cônes glacés 😀
    Impression du plan sur papier et découpe du carton en tenant le plan dessus.
    Le problème est que l’épaisseur du carton génère un décalage lors des pliures ; particulièrement à l’endroit de la double épaisseur (connecteur HDMI et Jack).
    Dimensions à modifier un peu ou plan à utiliser sur carton plus fin (je vais tester).
    Mais, encore une fois, bonne idée et merci pour le partage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.