Publié le 4 avril 2015 - par

S-Energy : solution de monitoring des ressources énergétiques de la maison

sebastien_250pxSébastien est sans doute un des geek les plus atteints* que je connaisse… Quand vous aurez visionné la vidéo un peu plus bas dans l’article, vous comprendrez ce que je veux dire…
Son projet fait suite à un problème de chaudière. Lors de l’entretien annuel il est apparu que la vanne de sécurité du ballon d’eau chaude était défaillante. Elle laissait partir dans les canalisations des litres et des litres d’eau en continu !
*Note de framboise314 : Quand je dis « atteint » je pense à la GEEKITUDE et uniquement à cela, bien entendu…
Après investigation, ce problème est apparu environ 4 mois plus tôt, soit une perte « sèche » 🙁 de plus de 450m3, l’équivalent de 3750 litres par jour (environ 25 bains tous les jours !).

Un Geek dont la maison est ultra connectée ne pouvait que réagir à une telle insulte ! !

Il a alors conçu “S-Energy”, une solution de monitoring intelligente des ressources énergétiques de la maison : eau, gaz et électricité.

senergy-logo_600px

Solution intelligente car un simple monitoring qui ne produit que des graphiques de la consommation n’a que peu d’intérêt ! C’est bien sûr indispensable d’avoir un historique très précis sur sa consommation mais ça ne suffit pas !

L’intelligence réside dans le fait que la maison “prend conscience” de cette consommation en temps réel et dans la durée et est capable de vous avertir en cas de consommation anormale, vous inciter à consommer moins, etc…

compteurs_600px

Dans cet article vous découvrirez comment Sébastien a pu  monitorer des anciens compteurs qui n’ont pourtant pas d’interface pour permettre de faire des “auto-relevés” (impulsions, télé info, etc..) mais aussi comment les données produites grâce à la plateforme d’interconnexion des objets connectés “Constellation” sont utilisées pour créer de l’intelligence autour des ressources énergiques de la maison.

Aujourd’hui cette technologie fait communiquer toutes les applications et les objet connectés dans la maison de Sébastien : de la domotique Z-Wave, l’alarme, des lampes Hue, NetAtmo, TV, ampli, Raspberry, Netduino/Arduino, etc…

Le monitoring du compteur électrique est assuré par un optocoupleur, celui du compteur d’eau par une caméra qui filme le compteur et un logiciel qui extrait les chiffres et les enregistre, le compteur de gaz par un compteur d’impulsion magnétique :

senergy-archi_600pxChez Sébastien il y a beaucoup de machines qui tournent. Des serveurs physiques, des machines virtuelles, des NUC, des laptops, des Raspberry, etc… Que ce soit sous Linux ou Windows !

Sur chacune de ces machines, il y a une armée de programmes qui fonctionne 24/7 ! Une passerelle vers la Vera, une pour l’alarme Paradox, les lampes Hue, la NetAtmo, mais aussi des programmes comme Slight, S-Sound mon système audio multiroom, des programmes de surveillance du hardware, The Mirror, etc.. etc…

Il n’est pas envisageable d’écrire autant de programmes/services en repartant “from scratch” et de déployer sur autant de machines !!! A chaque mise à jour, il faudrait se connecter sur la machine en RDP ou SSH pour Linux, arrêter les services, déployer les mises à jour, relancer les services, etc. Quelle perte de temps !

Pour simplifier tout cela, Sébastien a conçu depuis plus d’un an, une technologie nommée Constellation que vous pouvez découvrir dans son article : l’alarme du geek connectée au poignet et dans les nuages

Tout prochainement Sébastien va « libérer » sa solution Constellation en open-source ! Framboise314 vous annoncera bien entendu la mise en orbite de cette Constellation !

Cette technologie est disponible avec un SDK et des API pour Windows/Linux (RPi), .net, Python, Micro framework (gadgeteer/netduino), Javascript, REST, etc…

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

5 réflexions au sujet de « S-Energy : solution de monitoring des ressources énergétiques de la maison »

  1. Dodutils

    L’historique des courbes permet beaucoup de choses voici un exemple sur ma courbe de chaudière gaz (en citerne donc difficile d’avoir un compteur autre que le manomètre tout pourri sur la citerne mais il paraît qu’on peut se faire poser un compteur à chiffres…).

    Donc voici un bel exemple de révision de chaudière ratée par le gars de l’entretien, et l’effet a été immédiat, heureusement que je regarde mes courbes régulièrement !

    http://i.imgur.com/vlBFPUr.png

    Le technicien avait commis une erreur en réglant la puissance chaudière à seulement 50%.

    Faire un algo qui détecte une anomalie sur ce genre de courbe c’est plus compliqué.

    Répondre
  2. Patrick

    Bonjour,

    Petite remarque sur la forme :

    « En repartant “from scratch” », avec des guillemets = « en repartant de zéro », sans guillemets. Ou ex nihilo, mais certains trouvent cela prétentieux (alors que ce n’est pas plus prétentieux que « a priori », ou n’importe quelle autre expression latine courante).

    « to monitor » = surveiller, contrôler, suivre, …

    Bien sûr, certains lecteurs qui tiennent à remplacer les mots courants de leur propre langue par des mots anglais trouveront toujours une justification. La plus courante est que tel mot français n’a pas exactement telle subtile nuance qu’ils donnent au mot anglais – et qu’ils refusent de donner au mot français. Et c’est bien sûr systématiquement la langue anglaise, et uniquement elle, qui est pour eux la seule capable d’exprimer cette nuance.

    Longue vie à ce site passionnant et vivant !

    « Ceux qui possèdent les mots, la langue, possèdent aussi la pensée et, si l’on possède la pensée des autres, on possède tout le reste. » (Vladimir Volkoff)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour Patrick
      merci pour ce retour
      effectivement j’ai repris la formule de Sébastien sur son blog mais « en repartant de zéro » aurait exprimé la même idée 😉
      Mais c’est vrai que les informaticiens ont une fâcheuse propension à parler franglais… Mea culpa
      Cordialement
      François

      Répondre
  3. Rouxbarbe

    Je viens enfin de prendre le temps de regarder la vidéo, c’est dingue! Je veux ça chez moi! (m’enfin le coût doit piquer un peu :P)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.