Publié le 15 novembre 2018 - par

Un nouveau Raspberry Pi 3 Model A+ enrichit la famille Raspberry Pi

La Fondation a mis sur le marché ce jeudi matin un nouveau modèle de Raspberry Pi : Raspberry Pi 3 Model A+. Celui-ci vient s’ajouter à la grande famille des framboises. Je vous propose de le découvrir en avant première sur framboise314  grâce à Kubii 🙂

Raspberry Pi 3 Model A+ : Le nouveau Raspberry Pi

Le 15 novembre est habituellement ponctué de “Le Beaujolais Nouveau est arrivé”. Cette année, il faudra en plus ajouter et… le Raspberry Pi Nouveau aussi !

La version précédente Raspberry Pi 1 A+ 512Mo

Ancien Raspberry Pi A+ 512Mo RAM

Cette version précédente du Raspberry Pi 1 A+ est sortie en novembre 2014. Je vous l’avais présentée à l’époque. La version vendue actuellement par Kubii est une version upgradée du modèle A+ 256MB, ce Raspberry Pi MODEL A+ 512M est un ordinateur monocarte de 65x56mm. C’est un petit ordinateur pouvant être utilisé dans de nombreuses applications, en particulier en embarqué.

Ancien Raspberry Pi A+ 512Mo RAM

Ce Raspberry Pi est basé sur un système sur puce Broadcom BCM2835 avec un processeur ARM1176JZF simple cœur 700MHz, un coprocesseur multimédia double cœur VideoCore IV et 512Mo de RAM. On notera sa taille réduite (il tient dans le creux de la main), son poids plume (23g au lieu de 42g pour un Pi3) et sa consommation très inférieure à celle des modèles précédents.

Ancien Raspberry Pi A+ 512Mo RAM

La carte est alimentée par une connexion micro USB 5V et s’exécute sur des systèmes d’exploitation tels que Raspbian, RaspBMC, Arch Linux, RISC OS, OpenELEC et Pidora.

Le nouveau Raspberry Pi 3 A+

Voyons donc ce qui a changé dans cette nouvelle version du Raspberry Pi 3 A+.

Le Raspberry Pi 3 modèle A+ est le dernier produit de la gamme Raspberry Pi 3. Comme le Raspberry Pi 3 modèle B+, il est doté d’un processeur 64 bits quad core à 1,4 GHz, d’un réseau local sans fil WiFi bi-bande 2,4 GHz et 5 GHz et d’un Bluetooth 4.2/BLE.
Le réseau local sans fil bi-bande est livré avec un certificat de conformité, permettant à la carte d’être intégrée dans des produits finaux avec des tests de conformité du réseau local sans fil considérablement réduits, ce qui améliore à la fois le coût et le délai de mise sur le marché.
Le Raspberry Pi 3 modèle A+ a le même facteur de forme que le Raspberry Pi 1 modèle A+.

Caractéristiques

  • Processeur : Broadcom BCM2837B0, Cortex-A53 SoC 64 bits à 1,4 GHz
  • Mémoire : 512MB LPDDR2 SDRAM
  • Connectivité : 2.4 GHz et 5 GHz IEE 802.11.b/g/g/n/ac Wireless LAN
  • Bluetooth 4.2/BLE
  • Connecteur GPIO 40 broches
  • 1 x port d’affichage DSI MIPI
  • 1 x prise HDMI MIPI pleine taille
  • 1 x port caméra MIPI CSI
  • Sortie stéréo 4 pôles + port vidéo composite
  • Décodage H.264, MPEG-4 (1080p30) ; encodage H.264 (1080p30) ; graphiques OpenGL ES 1.1, 2.0
  • Carte Format Micro SD pour le chargement du système d’exploitation et le stockage des données
  • Alimentation : 5 V/2,5 A DC via micro connecteur USB ou 5 V DC via le connecteur GPIO
  • Environnement : Température de fonctionnement, 0-50°C
  • Conformité : Pour obtenir la liste complète des conformités locales et régionales, veuillez consulter : https://www.raspberrypi.org/products/raspberry-pi-3-model-a-plus/
  • Durée de vie : Le Raspberry Pi 3 modèle A+ restera en production au moins jusqu’en janvier 2023.

Le nouveau Raspberry Pi 3 A+

Pas de surprise au niveau de l’emballage. c’est une boîte en carton classique pour les Raspberry Pi… A l’intérieur un guide de sécurité (attention à l’électricité statique !) et les plus observateurs auront déjà repéré la présence du processeur en boîtier métallique du Raspberry Pi 3, ainsi que du bloc WiFi bi-bande.

Cliquez pour agrandir

Le format est strictement identique à celui du A+ ancienne version, le remplacement ne posera pas de problème u point de vue mécanique.

Cliquez pour agrandir

Sous la carte peu de différence, la mémoire est restée à 512Mo. Par contre le verrouillage du support de carte SD a disparu, comme sur les derniers modèles de Raspberry Pi.

Le marquage de la carte.

Un seul port USB disponible.

Microprocesseur 4 coeurs 1.4GHz et module WiFi bi-bande.

De droite à gauche : Sortie audio et vidéo analogique, port caméra et Prise HDMI.

Prise d’alimentation 5v / 2,5A micro USB.

Support de carte micro SD.

Mémoire 512Mo.

Vue côté connecteurs du Raspberry Pi 3 A+

Consommation du Raspberry Pi 3 A+

Les deux cartes côte à côte : ancien modèle à gauche et nouveau modèle à droite.

 

L’ancien Raspberry Pi affiche 290mA de consommation. (conditions de mesure : démarrage avec écran HDMI connecté, rien connecté sur la prise USB, mesure quand le bureau de Raspbian Stretch est affiché)

Le nouveau modèle, dans les mêmes conditions, consomme  420mA. c’est presque 45% de plus… Le Pi 1 A+ était bien adapté à l’embarqué et aux systèmes auto-alimentés. Pas sur que celui-ci soit aussi pratique 🙁

Le Pi 3 A+ a hérité du MXL7704 de MaxLinear qui a été spécialement conçu pour alimenter le Raspberry Pi.

Les tests du Raspberry Pi 3 A+

Pour ne pas avoir à connecter un hub USB sur l’unique port USB, j’ai choisi d’activer SSH et de lancer le WiFi au démarrage du système.

SSH :  Quand vous avez fini de “griller” la carte SD, créez un fichier vide nommé ssh dans le dossier /boot (sous Windows c’est le seul auquel vous avez accès).

WiFi : (Valable pour Raspbian Stretch) Dans le même dossier, créez un fichier wpa_supplicant.conf. Raspbian le copiera dans /etc/wpa_supplicant/wpa_supplicant.conf

Remplacez le ssid et le mot de passe par les valeurs que vous utilisez sur le WiFi.

Mesure de la vitesse du CPU

pi@raspberrypi:~ $ vcgencmd measure_clock arm
frequency(45)=600000000
pi@raspberrypi:~ $ free -h
total used free shared buff/cache available
Mem: 431M 91M 152M 16M 187M 275M
Swap: 99M 0B 99M
pi@raspberrypi:~ $

On trouve 600MHz, qui est la fréquence du CPU “au repos” pour le pousser un peu, on va le soumettre à un test qui va le stresser un peu.

pi@raspberrypi:~ $ sysbench –num-threads=4 –validate=on –test=cpu –cpu-max-prime=10000 run
sysbench 0.4.12: multi-threaded system evaluation benchmark

Running the test with following options:
Number of threads: 4
Additional request validation enabled.

Doing CPU performance benchmark

Threads started!
Done.

Maximum prime number checked in CPU test: 10000

Test execution summary:
total time: 69.9234s
total number of events: 10000
total time taken by event execution: 279.5879
per-request statistics:
min: 11.94ms
avg: 27.96ms
max: 144.74ms
approx. 95 percentile: 28.07ms

Threads fairness:
events (avg/stddev): 2500.0000/6.67
execution time (avg/stddev): 69.8970/0.01

A l’issue du test, la température a atteint 49%C, ce qui est raisonnable.

La fréquence mesurée pendant le test est de 1.4 GHz, ce qui correspond aux spécifications de la carte.

Les images de la Fondation

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Vidéo

Conclusion

Un nouveau modèle de Raspberry Pi est toujours un événement parmi les fans de la petite framboise. Celui-ci devrait intéresser tous ceux qui recherchent un modèle compact.
On ne peut que regretter le fait que la mémoire soit restée à 512Mo, mais on est toujours dans le compromis prix/performances. L’utilisation du circuit d’alimentation du Pi3 a sans doute amélioré les caractéristiques de l’alimentation. Le processeur 4 cœurs rappelle sa présence avec l’augmentation significative de la consommation.

L’apparition du WiFi et du Bluetooth va étendre le domaine d’application du Raspberry Pi 3 A+  et pour des applis en robotique, surveillance, météo ou autres, cette carte deviendra vite indispensable dans la mesure où ses caractéristiques surpassent celle du Pi Zero.

Le Raspberry Pi 3 A+ est disponible en France chez Kubii pour 26,50€.

Merci à Kubii de m’avoir réservé cet exemplaire, ce qui me permet de vous le faire découvrir dès sa sortie 🙂

Allez… A+ !

Sources

https://www.raspberrypi.org/app/uploads/2018/11/Raspberry_Pi_3A_schematics.pdf

Raspberry Pi 3 Model A+

More power to your Pi

 

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

15 réflexions au sujet de « Un nouveau Raspberry Pi 3 Model A+ enrichit la famille Raspberry Pi »

    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour
      non, c’est une question de certification. Le produit est homologué avec l’antenne intégrée. Si on modifie ou utilise une autre antenne il faudrait repasser les certifications pour l’utiliser…

      Répondre
  1. Benoit

    Ce serait intéressant de découvrir à quel niveau de sacrifices sur le CPU on peut retrouver la consommation de l’ancien modèle (si c’est possible). En désactivant des cœurs et baissant la fréquence maximale.

    Peut-être de tels tests ont-ils déjà été faits sur le 3B+ ?

    Répondre
    1. Lolo

      Un des principaux griefs concernant le SoC du Rpi est sa mauvaise gestion énergétique (le VideoCore IV qui est le principal élément du SoC n’étant pas prévu pour à l’origine), notamment son impossibilité de désactiver dynamiquement les cores comme le font les SoC récents de nos smartphones.
      Néanmoins, il est possible de demander au noyau de n’utiliser que N nombre de cores avec la commande “maxcpus=N” à ajouter dans le fichier “/boot/cmdline.txt”.
      Concrètement, les cores désactivés seront alimentés et cadencés comme les autres, mais pas utilisés par l’OS, donc la différence de conso ne se sentira pas trop en idle, mais surtout en pleine charge.
      La fréquence des cores se change dans le fichier “/boot/config.txt” (“arm_freq=N”).
      Les cores A53 du 3A+ étant plus efficaces énergétiquement que l’ancien core ARM11 du précédent A+, je pense qu’à fréquence équivalente, il devrait être moins, voire autant gourmand (en pleine charge du moins, car on a 4 cores alimentés vs 1 en idle). Attention aussi au WiFi/BT dans la comparaison 😉

      Répondre
    1. Lolo

      Le module WiFi est relié sur le bus SDIO du raspberry pi, qui est un bus série synchrone très rapide qui permet notamment de lire/écrire les cartes SD. Le Bluetooth utilise une UART plus classique.
      D’ailleurs le 3B/3B+ et 3 A+ utilisent le bus SDIO précédemment utilisé pour la carte SD du système et le bus série qui était dispo sur les GPIO. Une polémique existe à ce sujet car le bus série désormais disponible sur les GPIO (le mini UART) est moins pratique que l’ancien. A noter qu’il est possible de revenir à la configuration précédente en changeant le config.txt, mais on perd le WiFi/BT.

      Répondre
  2. Gordon

    Salut à tous.
    Je m’en vais de ce pas acheter cette nouvelle version.
    Merci M. François Mocq pour ce compte rendu du modèle A.
    Peut-on savoir pourquoi existe-t-il deux modèles de la raspberry ?
    Cordialement.
    @+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.