Publié le 19 février 2019 - par

RaspDAC Mini : Un lecteur réseau pour Raspberry Pi avec DAC ES9038Q2M d’Audiophonics

je vous ai déjà présenté de nombreux produits de la société Audiophonics, située près de Bordeaux. Cette fois c’est pour leur RaspDAC Mini que j’ai craqué. C’est un kit de lecteur réseau équipé d’un DAC 32bits 384kHz / DSD 128

RaspDAC Mini, un lecteur réseau pour Raspberry Pi

La réception du colis

Le colis est arrivé bien emballé et scotché avec ruban adhésif Audiophonics qui garantit que le paquet n’a pas été ouvert..

A l’intérieur j’ai trouvé un deuxième carton, calé par du papier kraft froissé.

Dans ce deuxième carton… du papier kraft froissé assure la protection et l’amortissement des chocs ! On ne pourra pas dire que le matériel était mal protégé 🙂

Une fois les protections enlevées, on découvre le matériel du kit.

Les éléments fragiles  (ici la carte DAC) sont encore une fois protégés individuellement dans un carton épais. Je vous laisse compter le nombre de protections. Côté écologique, tous ces papiers et cartons sont parfaitement recyclables.

La carte DAC comporte 3 prises : sorties stéréo droite et gauche et entrée S/PDIF.

La télécommande (minimaliste mais elle sert surtout à régler le volume, et elle est suffisante) est livrée sans pile. Il faudra prévoir une pile CR2032 (j’en avais en stock, mais elles se trouvent en grande surface sans difficulté).

La carte micro SD de 8Go est livrée avec un adaptateur. Elle est prête à l’emploi et comporte déjà Volumio préinstallé et configuré pour le RaspDAC Mini.

Copie de la SD
Par sécurité, je vous conseille de réaliser une copie de cette carte sur une autre carte SD ou sur votre disque dur avant toute utilisation… On ne sait jamais 🙂

La carte SD n’est pas insérée directement dans le support du Raspberry Pi. Celui-ci se trouve à l’intérieur du boîtier, en raison du positionnement du Raspberry Pi. Audiophonics livre donc un adaptateur muni d’une câble qui permet de ressortir un support de carte SD en face arrière. C’est bien pensé.

Le cordon USB livré avec le kit est équipé d’un interrupteur. Attention quand même, le Raspberry Pi devra être d’abord arrêté proprement via la commande à distance (sur Volumio par exemple). Si vous l’éteignez “sauvagement” avec l’interrupteur, vous allez au devant d’ennuis. Un jour le Raspberry Pi ne redémarrera pas 🙁

Dans le kit on trouve aussi ce support pour l’écran OLED

Les plaques d’acrylique fumé transparent sont bien protégées par un film qu’on n’enlèvera qu’à la toute dernière minute.

Le boîtier était enveloppé dans un carton, enfermé dans un sac plastique bien serré et protégé par du papier. Ceci évite toute rayure sur la surface en aluminium anodisé.

La carte Sabre est montée “à l’envers” sur une plaque support de base. C’est cette plaque de base que vous insérerez dans les glissières du boîtier.
Sur la carte Sabre vous trouvez le connecteur de l’écran, le connecteur du Raspberry Pi et les deux connecteurs de sortie stéréo. Sur la carte de base sont soudés le capteur infrarouge (photo du bas), les broches de liaison entre les deux cartes ainsi que la prise d’entrée S/PDIF.

Le DAC Sabre

Présentation

Le ES9038Q2M SABRE32 est un convertisseur Numérique/Analogique destiné à une utilisation audio-stéréo. C’est un circuit 32 bits de très haute performance conçu pour les applications portables de qualité audiophile (smartphones, lecteurs numériques, lecteurs Blu-ray, applications professionnelles comme les systèmes d’enregistrement, consoles de mixage et stations de radio audio numériques).

Utilisant l’architecture 32 bits HyperStream®IIDAC brevetée par ESS et le Time Domain Jitter Eliminator, l’ES9038Q2M offre un DNR (Digital Noise Reduction) allant jusqu’à 129dB et un THD+N (Taux de distorsion harmonique)  de -120dB.

DAC I-Sabre ES9038Q2M

C’est un niveau de performance qui satisfera les amateurs audio les plus exigeants. L’ES9038Q2M peut gérer les données PCM 32 bits 768kHz, DSD256 (Direct Stream Digital) et DSD512 en mode maître ou asservi.

Le DAC Sabre dans le RaspDAC Mini

Toutes les opérations de décodage se font grâce à une carte I-Sabre ES9038Q2M spécialement développée pour tirer le meilleur d’un SBC (Raspberry Pi).
Ce DAC fonctionne avec son propre étage d’alimentation (convertisseur DC/DC Mornsurn avec régulateurs LT7809/7909). Cet étage de précision sert également à alimenter proprement le Raspberry Pi.
Lorsqu’ils fonctionnent de concert avec une solution logicielle disposant d’un kernel audio optimisé (comme c’est le cas ici), le Raspberry Pi et le DAC I-Sabre assurent une lecture jusqu’à 32bit 384kHz.
Les fichiers DSD sont également pris en charge jusqu’à DSD128 (DOP).
L’étage de sortie analogique est basé sur deux amplificateurs opérationnels bipolaires NJM 2114 alimentés en 9V avec un troisième AOP de même type en buffer. Cette configuration assure une résolution optimale et un signal très stable en sortie.

Montage du RaspDAC Mini

Le Raspberry Pi

Maintenant que tout est déballé, on va pouvoir passer au montage du kit RaspDAC Mini. La notice de montage fournie en ligne par Audiophonics est très bien conçue et m’a servi de guide pour ces opérations. Comme d’habitude, je privilégie les images à de longues explications 🙂

 

Commencez par monter les entretoises longues et le connecteur 40 broches qui sert à rehausser le connecteur GPIO du Raspberry Pi. Vous remarquerez que les connecteurs sont dorés… C’est un gage de qualité et de bons contacts.

Mettez le Raspberry Pi (non fourni avec le kit) en place, en faisant bien attention de ne pas décaler le connecteur.

Si tout s’est bien passé, les trous de montage du Raspberry Pi sont positionnés au-dessus des entretoises.

Connecteur de carte micro SD

Enlevez les protections et préparez les plaques qui recevront le support de carte SD

Mettez en place les deux entretoises en plastique

Montez la plaque du support de carte SD sur les entretoises, serrez les vis.

C’est dans cette encoche que viendra s’insérer le support de carte SD.

Connectez la rallonge micro SD, ramenez le support de carte vers son logement

Le support est en place. Il sera maintenu en position quand nous mettrons en place la plaque arrière du boîtier.

Écran OLED

Prenez la plaque support d’écran OLED.

Montez les deux équerres. Faites bien attention, il faut les monter du bon côté… L’écran est repéré par un trait sérigraphié blanc. Les entretoises sont de l’autre côté de la carte.

Montez les entretoises courtes sur l’écran. Attention, cette petite chose est en verre, donc très fragile ! faites attention de ne pas abimer le verre de l’écran avec votre tournevis. Laissez la protection en place sur l’écran. Vous l’enlèverez à la dernière minute, au moment de monter le kit à l’intérieur du boîtier.

Connectez l’écran à la plaque support (encore une fois, attention de ne pas décaler les broches)

Enfin terminez de fixer l’écran en mettant les vis de l’autre côté des entretoises.

Assemblage final

Il ne reste plus qu’à mettre en place la plaque avant sur la carte de base du kit. Il faut passer la carte par dessus le récepteur infrarouge de la télécommande (le composant noir en bas à droite). Comme d’hab ne décalez pas les broches du connecteur. Mettez les vis de fixation des équerres par dessous la plaque de base.

Insérez la plaque de base dans la glissière inférieure du boîtier.

Fermeture du boîtier

Glissez la partie haute du boîtier à sa place. Une fois assemblé on a un boîtier très costaud. Les deux demi coques donnent une solidité et une résistance rassurantes.

Enlevez la protection de l’écran. Pelez et mettez en place la face avant en acrylique fumé. Il suffit de visser les 4 vis dans les angles.

Pelez et mettez en place la plaque arrière. Elle vient bloquer le support de carte micro SD que nous avons préparé tout à l’heure. Mettez en place les quatre vis dans les angles de la plaque arrière.

Les connecteurs à l’arrière du boîtier

Les différents connecteurs à l’arrière du boîtier sont identifiés ici. L’avantage de cette présentation, c’est que tous les câbles sont ramenés à l’arrière du boîtier, ce qui permet d’obtenir un ensemble peu encombrant, propre et bien organisé, résistant bien au WAF.

Il n’y a plus qu’à glisser les bagues de couleur (elles correspondent à la couleur des prises, cela permet de se repérer quand les fils sont branchés.

Quelle distribution pour votre RaspDAC Mini ?

Le kit est fourni avec une carte micro SD comportant déjà VOLUMIO. Mais vous pouvez aussi télécharger d’autres OS pour votre kit RaspDAC Mini. J’ai utilisé Volumio que je connaissais déjà.

  Mettez la carte micro SD en place, connectez les câbles et alimentez le boîtier… C’est parti !

Les tests

Démarrage du RaspDAC Mini

Connectez l’alimentation 5V/3A (non fournie avec le kit) qui peut être à découpage ou (si vous êtes puriste) analogique. Les résultats obtenus avec une alimentation “officielle” sont déjà excellents. C’est sans doute lié au fait que la carte Sabre comporte sa propre alimentation régulée.

J’ai fait les tests avant de monter le kit RaspDAC Mini dans le boîtier. J’aime bien voir ce qui se passe 🙂 Le démarrage est relativement long (plus d’une minute trente et un peu angoissant dans la mesure où rien ne s’affiche pendant tout ce temps et qu’on guette un signe de vie du côté de l’écran… Seule la LED ACT indique que le système est actif. Ouf après cette “longue” attente (tout est relatif, on ne le démarre pas souvent en fait !) l’écran affiche enfin “Audiophonics”.

Encore un peu de patience et votre RaspDAC Mini affiche l’heure (ça fera une horloge de plus dans le salon  🙂 mais elle se mettra à l’heure toute seule au prochain changement d’heure…)
Juste en dessous (et là je trouve l’idée excellente !) est affiché un logo Ethernet suivi de l’adresse IP de votre RaspDAC Mini.
Enfin, en bas de l’écran, le niveau de volume actuel, ici 40.

La télécommande

La télécommande est petite mais permet de gérer les principales fonctions du RaspDAC Mini. Le réglage de volume se trouve sur le cercle, en haut et en bas. Les autres fonctions sont indiquées sur l’image ci-dessus.

Réglage du volume

Le changement de volume fait apparaître la valeur actuelle sur tout l’écran, avec une barre de réglage qui donne la valeur en analogique. L’intérêt de la carte Sabre, c’est que le réglage de volume est analogique. Vous pouvez donc utiliser le RaspDAC Mini comme potentiomètre de volume sans craindre de détériorer le signal.

Commuter l’entrée S/PDIF

Il est possible de commuter l’entrée sur la prise S/PDIF avec la télécommande. Je n’ai pas pu tester cette entrée, n’ayant pas d’appareil à y raccorder.

Piloter le RaspDAC Mini avec Volumio

Le plus simple, ensuite c’est de se connecter à l’adresse indiquée en façade du RaspDAC Mini avec un navigateur. Vous pouvez le faire depuis un PC, une tablette ou un smartphone.
Je n’ai rencontré aucune difficulté pour accéder à mon partage de musique sur un NAS Western Digital depuis Volumio, sélectionner un morceau dans mon partage “Musique” et lancer la lecture.

L’écran affiche alors le titre du morceau (défilant), ses caractéristiques (352.8k/24bits par exemple) la durée écoulée et le niveau du volume (vous retrouverez tout cela sur la vidéo que j’ai réalisée lors des essais).

Télécharger des fichiers HiRes Audio

Pour vos essais vous pourrez télécharger de la musique HiRes gratuite sur cette page.

Les résultats

Là… c’est plus difficile de vous montrer le résultat. C’est du subjectif. Pour le montage et la partie technique je peux réaliser des images. Pour le son c’est plus difficile.

Je n’ai pas une vraie installation audiophile. J’utilise un ampli Sony 2x40w avec ses enceintes 3 voies. Je demanderai à Stéphane, plus spécialisé (et mieux équipé) que moi dans ce domaine de réaliser des tests d’écoute plus poussés. Il est l’auteur de plusieurs articles sur le blog, dont celui sur la carte DAC+DSP de HifiBerry.

J’ai testé avec la musique HiRes indiquée plus haut mais aussi avec des enregistrements plus classiques de ma collection et les résultats sont plutôt bluffants. Le bruit de fond est… inaudible. Les instruments sont bien séparés et la guitare (bin oui j’aime bien le hard rock 🙂 ) ressort très agréablement.
Les voix sont rendues avec chaleur et naturel. Même en poussant le volume on n’a pas de sensation d’écrasement et les instruments sont toujours bien séparés.

Avec un ampli casque et le casque ATH-M20 que j’utilise pour mes vidéos, là aussi le résultat est tout à fait correct et je supporte l’écoute de longs moments (ce n’est pas toujours le cas 😉 )

Vidéo

Vidéo d’Audiophonics.

Vidéo du démarrage réalisée pendant les tests.

Conclusion

Un kit facile à assembler et à mettre en œuvre

Le montage du kit est vraiment simple et demande peu de temps. En prenant les photos et les notes pour l’article, j’ai mis à peine 2 heures (j’ai aussi bu un café et mangé un carré de chocolat). Il ne faut pas d’outillage particulier, tout bricoleur / maker aura le tournevis et la clé 6 pans nécessaire.

Le démarrage est aussi simple que le montage, il suffit de mettre la carte SD fournie et de brancher une alimentation. Après, l’utilisation est d’une facilité déconcertante et la qualité du son est au rendez-vous.

RaspDAC Mini soutient la comparaison avec des ensembles bien plus chers

Le kit est vendu près de 200 euros. La qualité de fabrication, l’utilisation d’un écran OLED, le boîtier en alu mais surtout les performances le valent bien. Si vous prévoyez un Raspberry Pi, une alim 5v/3A et une pile CR2032, vous aurez tout ce qu’il faut pour assembler et tester le RaspDAC Mini dès son arrivée et vous ne serez pas déçu. Vous arriverez à un total proche de 250 euros, avec une qualité audio avoisinant celle d’ensemble pratiquement 10 fois plus cher. Il faudra aussi soigner les connexions d’entrée, les liaisons etc. pour bénéficier au mieux des caractéristiques de ce kit.

Le RaspDAC Mini a obtenu un Qobuzissime, attribué par Qobuz, une référence pour les audiophiles…

Et vous, vous en dites quoi ?

Bien entendu si vous avez testé ce kit les commentaires ci-dessous sont à vous pour faire le retour de vos essais 🙂

Sources

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

9 réflexions au sujet de « RaspDAC Mini : Un lecteur réseau pour Raspberry Pi avec DAC ES9038Q2M d’Audiophonics »

  1. Aurelien Monsallier

    Bonjour.
    Ils vendent aussi un kit avec dispositif de marche/ arret propre. Il s agit d une petite carte et d un bouton plutot sympa à integrer ref : Pi-SPV V2. Ils ont sur leur forum le tuto pour le script specialement concu pour volumio.
    J utilise volumio depuis 15j dans projet plus diy et franchement c est parfait. Mon kit Pi-SPV2 est actuellement en chemin, je ne l ai decouvert que dans un deuxieme temps.
    Bonne soiree a tous.

    Répondre
  2. Lolo

    Bonjour !
    Article au top ^^
    Je réfléchis à la construction d’un tel lecteur, seulement le mien aurait vocation à être relié à mon ampli casque pour écoutes plus tranquille, et surtout…. Loin du NAS et de la musique !

    Je ne connais pas du tout l’OS, est ce qu’il est possible d’accéder à la musique en Wi-Fi ?

    Si oui ça va être banco ^^

    Merci !

    Répondre
  3. Lolo

    Merci pour la réponse !

    Si quelqu’un a déjà testé ça avec un Synology, qui plus est en WiFi, je veux bien un retour avant de sauter le pas ?

    Répondre
  4. Kkwete

    J’utilise volumio sur un nuc depuis des années, avec ma bibliothèque sur mon petit Synology.
    Ta vraiment rien à dire, ça fonctionne du tonnerre !

    Répondre
  5. Gordon

    Salut à tous.

    Comme d’habitude, excellent article !
    Je n’y connais rien et je désire m’équiper d’un DAC (digital to analog converter) pour écouter de la musique avec un casque.
    On me disait que le son est mauvais en passant par la prise jack du raspberry.
    J’avais envisagé de me procurer un DAC chez HifiBerry (en suisse).
    Après avoir lu ce blog consacré au “RaspDAC Mini”, je me sens emballé pour faire son l’acquisition.
    En quoi ce produit de chez Audiophonics est meilleurs que HifiBerry (je cherche des arguments) ?

    @+

    Répondre
  6. Audiophonics

    Bonjour,

    Sur le papier (et dans la vrai vie) le DAC est meilleur, il est également équipé d’un étage de sortie travaillé, de meilleurs horloges etc …

    Sur un plan technique des fonctions supplémentaires sont également intégrées (comme le support d’un afficheur Oled pour la résolution, une entrée SPDIF commutable, récepteur IR etc etc …).

    Beaucoup de nos produits ont été testés qualitativement parlant ici :

    https://www.youtube.com/channel/UCR4tuhqPppVp-PD0q17sPEA

    Nous restons à votre disposition pour toutes questions.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.