Publié le 3 décembre 2021 - par

Raspberry Pi : un « ancien » Raspberry Pi OS pour résoudre les problèmes de Bullseye

La Fondation Raspberry Pi publie une nouvelle « ancienne », version de son système d’exploitation, Raspberry Pi OS Legacy, pour s’attaquer aux problèmes et incompatibilités rencontrés lors de la récente transition vers une nouvelle version basée sur Debian Bullseye.

Un nouvelle « ancienne » version de Raspberry Pi OS

Au cours des neuf dernières années, La Fondation Raspberry Pi n’a jamais supporté qu’une seule version du système d’exploitation Raspberry Pi (anciennement connu sous le nom de Raspbian). Il y a parfois des problèmes importants lorsque l’OS passe à une nouvelle branche (par exemple lors du passage de Jessie à Stretch ou de Stretch à Buster, ou le passage récent de Buster à Bullseye). Avec les nouvelles branches arrivent de nouvelles versions de bibliothèques et de nouvelles interfaces. Les anciens logiciels et interfaces ne sont plus pris en charge, et la façon de faire certaines choses change. Certains de ces changements proviennent de la branche mais d’autres découlent du choix de passer à des interfaces open-source.

Bien sûr, il faut admettre que ce n’est pas toujours la bonne décision pour certains utilisateurs. Par exemple, certains d’entre vous sont des utilisateurs « apprenants » qui aimeraient suivre des instructions et des tutoriels en ligne. D’autres sont des utilisateurs industriels, qui ont développé des logiciels pour utiliser des versions particulières des bibliothèques, ou qui apprécient un système d’exploitation stable et immuable. Certains d’entre vous ont demandé une option permettant de revenir en arrière sur certaines parties du système d’exploitation afin de restaurer certaines fonctionnalités sur lesquelles ils comptaient.

Système d’exploitation Raspberry Pi (Legacy)

Pour cette raison, il a été décidé de créer une version héritée du système d’exploitation Raspberry Pi basée sur la version Debian Buster (ou, pour être plus précis, la version Debian oldstable). Cette version est basée sur :

  • La version précédente de l’OS Raspberry Pi basée sur Buster
  • Chromium accéléré par le matériel supprimé et remplacé par le navigateur logiciel en amont
  • Noyau Linux 5.10.y et prenant uniquement les correctifs de sécurité du noyau Linux
  • Micrologiciel Raspberry Pi  ne reçoit que les correctifs de sécurité et de support matériel pour les produits existants.

L’accélération matérielle de Chromium nécessite un temps de support important ; pour chaque version, il faut ré-éditer les interfaces matérielles. En même temps, il est important que Chromium soit fourni dans sa version la plus récente disponible dans Debian, car de nombreux correctifs de sécurité lui sont appliqués. Pour cette raison, nous pensons qu’il est préférable d’utiliser par défaut la version amont accélérée par logiciel, même si navigateur v92 accéléré par matériel est conservé.

Les API du noyau Linux sont également importantes. Avec les nouvelles versions du noyau, les interfaces entre les différentes couches changent. Cela signifie qu’un pilote compilé avec la version 5.10 peut ne pas fonctionner s’il est compilé avec la version 5.12. Il est donc important de choisir un noyau Linux stable à long terme, comme la version 5.10, et de n’accepter que les modifications en amont.

Le micrologiciel sera adapté pour éviter de déstabiliser sa fonctionnalité tout en continuant à supporter le matériel futur. Bien que les nouveaux produits ne soient pas pris en charge  sur l’image héritée, toutes les nouvelles révisions des anciens produits continueront d’être prises en charge. Ainsi, par exemple, si nous un nouveau Raspberry Pi 4 rev 1.5 sortait (actuellement imaginaire) (ce qui signifie généralement des changements de composants pour des raisons de fourniture), il serait pris en charge sur l’image héritée, alors qu’un nouveau produit Raspberry Pi (un futur 5 par exemple, également actuellement imaginaire) ne le serait pas.

Raspberry Pi OS (Legacy) restera pris en charge tandis que les différents composants continueront à recevoir des mises à jour. Pour Debian Buster, le support sera disponible jusqu’en juin 2024. Pour le noyau Linux 5.10, jusqu’en décembre 2026. Si Debian Bookworm devient stable pendant cette période, Raspberry Pi (Legacy) passera à Bullseye.

Télécharger Raspberry Pi OS (Legacy)

Raspberry Pi OS (Legacy) est disponible en téléchargement sur la page Logiciels, et peut également être trouvé dans Raspberry Pi Imager, l’installateur de système d’exploitation gratuit pour Windows, macOS, Ubuntu pour x86, et Raspberry Pi OS.

Pour la caméra

Si vous voulez ajouter les interfaces des anciennes caméras à Bullseye, veuillez cliquer sur l’icône de mise à jour dans la barre des tâches pour mettre à jour. Ensuite, ouvrez un terminal (Ctrl-Alt-T) et tapez ‘sudo raspi-config‘, allez dans ‘Interface Options‘ et ensuite ‘Legacy Camera‘, et redémarrez. Ces interfaces de caméra sont obsolètes et ne seront plus prises en charge à l’avenir.

Et le 64 bits ?

Si vous espériez un article de blog sur le système d’exploitation 64 bits, c’est pour bientôt, il y a encore quelques problèmes dans Bullseye à corriger avant de le sortir.

Vidéo

Conclusion

De nombreux utilisateurs avaient constaté des soucis lors de l’utilisation de Raspberry Pi OS Bullseye. Ces informations vous permettront peut-être de repartir sur de bonnes bases.

On ne peut regretter (une fois de plus) que le changement de branche Debian provoque des tracas, pas forcément documentés par avance… Manque de tests de la version ?

Sources

“New” old functionality with Raspberry Pi OS (Legacy)

https://www.tomshardware.com/news/raspberry-pi-releases-legacy-os

https://www.raspberrypi.com/software/operating-systems/

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

20 réflexions au sujet de « Raspberry Pi : un « ancien » Raspberry Pi OS pour résoudre les problèmes de Bullseye »

  1. Didier Barnouin

    Ooops ! Machines en arrière toute ! Au secours Raspbian Buster ! RaspiOS Bullseye prend l’eau de toutes parts ! Cela m’évoque windoze 8 ! Bon, espérons que le bon vieux Buster tiendra la route … Seule note positive dans l’article « source », on reparle d’une version 64 bit…

    Wait and see …

     

    Répondre
  2. CDBI72

    Flashé une SD avec Legacy
    A quoi sert cette rustine ? c’est une étape intermédiaire ?
    Pourquoi ne peut-on jamais passer d’une version à une autre sans tout ré-installer ?
    La picamera fonctionne
    Problème avec vncviewer
    Tient bon BUSTER !!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  3. CDBI72

    Pour VNCviewer
    il faut aller dans le Menu-Preferences-Recommanded Softwares
    et cocher vncviewwer pour l’installer
    Pourtant marqué comme « will be installed »
    Maintenant PB avec chromium-browser en ligne de commande

    Répondre
  4. CDBI72

    Pour chromium, c’est « chromium  » tout court au lieu de « chromium-browser  »
    encore une modif dans tous mes Scripts
    PB avec le SSH/SCP de paramiko…………pas encore trouvé

    Répondre
  5. CDBI72

    Comment voulez-vous que des industriels aient confiance ?
    l’open-source c’est peut-être bien, mais chacun travaille dans son coin
    et ne peut savoir les répercutions de ses modifs sur les autre logiciels
    surtout sur un OS
    Il faut que la fondation reprenne la main sur l’OS, mais elle me semble dépassée
    le passage de JESSIE à BUSTER a déjà été très laborieux
    et voilà que cela recommence en pire
    Bon WE François

    Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        Bonjour Christian
        oui on a toujours une impression d’inachevé, comme si la distribution était sortie sans vraiment avoir été testée et qu’on laisse les utilisateurs déverminer le bazar…
        c’est pas cool 🙁

        Répondre
  6. Fred

    Bonjour une question me taraude… Il me semblait que le proc du Pi4 etait 64 bits

    Mais en regardant de plus pres le miens est le premier modele sorti en juillet 2019,  un proc ARM V7, et si je ne m’abuse ce n’est qu’a partir du V8 qu’on passe au 64 bits.

    Vrai ou faux?

    Répondre
  7. greg

    Ah oui, sympa le passage à Bulleye… perte du ssh sur toutes mes instances.

    Bon, en même temps, je faisais les mises à jour tout en lisant le forum… qui indiquait qu’il ne fallait pas faire de mise à jour mais repartir sur une installation propre.

    Propre… oui, mais quand on fait tourner nextcloud ?

    Bref, ce qui n’avait pas pris trop de temps sur les versions antérieures a pris un temps fou (le même qu’une installation en repartant de zéro) 🙂

    Répondre
    1. CDBI72

      OUI greg, comme je l’ai déjà mentionné, plus de SSH
      et encore pleins d’autres problèmes que je ne vais pas détailler ici
      Comme vous dîtes, il faut à chaque fois repartir de zéro ce qui est inadmissible pour un oS
      Ils auraient du appeler ce truc Nullseye !!!!!

      Répondre
  8. Just Modeste

    Bonjour,

    Fred, mes raspberry pi 3 sont bien en 64 bit. J’utilise GNU/Debian pure pour arm64 et non Rasbian/Raspberry pi OS qui est toujours en 32 bit.

     

     

    Répondre
  9. Vincent

    Effectivement j’avais un TP qui utilisait le hat grovepi+ et fonctionnait parfaitement encore en juin dernier et il y a 3 semaines pendant le dernier TP le script d’installation du hat ne fonctionnait plus. Et j’ai mis un bout de temps avant de me rendre compte que le problème ne venez pas du script d’installation qui oubliait des dépendances d’après les messages d’erreur mais du changement de version de 10 à 11.
    J’ai mis également un bout de temps pour retrouver une ancienne version de l’OS (ce qui a réglé le problème), la fondation ne proposant pas encore la vieille version legacy dans Raspberry pi imager.

     

    Répondre
  10. ChezROST

    Il n’y a rien d’étonnant ou choquent de voir ce type de problèmes lors du changement de version. Ce qui est plus gênant c’est qu’il n’existait pas, à ma connaissance, de ‘dépôts’ publics avec la liste de toutes les versions ‘images’ qui avaient été disponibles de manière à pouvoir soit travailler avec une en particulier si on est en production industrielle ou revenir en arrière si on a un pb avec une nouvelle version.

    Répondre
  11. Gordon

    Salut à tous.

    Il n’y a aucune raison de faire migrer vos anciens OS vers Bullseye.
    Si vos applications tournent dans les versions Wheezy, Jessie, Stretch ou Buster, laissées les en l’état.
    J’ai eu la très mauvaise idée de migrer l’une de mes applications de Jessie vers Stretch.
    Il s’agissait de mon routeur où le paramétrage était important.
    Plus rien ne fonctionnait et j’ai dû reprendre à zéro afin de savoir pourquoi cela ne fonctionnait plus.

    Quand aux déboires avec un nouvel OS, c’est courant.
    Il ne faut pas l’installer lors de sa sortie mais attendre quelques mois quand la version devient stable.

    Cordialement.
    Artemus24.
    @+

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.