Publié le 4 mai 2022 - par

Plus de 500 installations pour l’assistant domotique Gladys !

Il y a un peu plus d’un an, la quatrième version de Gladys Assistant sortait, entièrement réécrite de zéro. Cette version était un pari risqué : tout repenser, tout réécrire était un travail titanesque qui aurait pu ne jamais aboutir, et décourager toute la communauté autour du projet. Plus d’un an après, le pari est réussi : déjà plus de 500 logements sont équipés de cette version 4 et profitent de toutes les avancées de cette nouvelle version.

Gladys Assistant équipe plus de 500 logements

Pendant cette année, la communauté a fourni un travail considérable afin de séduire de nouveaux utilisateurs : des nouvelles intégrations pour gérer encore plus de marques d’appareils, des nouvelles méthodes d’installation pour que Gladys Assistant s’installe partout, et du travail sur l’interface pour s’affirmer dans son image de logiciel domotique conçu pour toute la famille.

Des milliers d’appareils compatibles

Depuis le lancement, de nombreuses intégrations sont maintenant disponibles dans Gladys Assistant.

L’intégration qui est maintenant la plus utilisée, c’est le Zigbee via l’intégration Zigbee2mqtt. A l’aide d’un simple dongle USB Zigbee, trouvable pour une dizaine d’euro, il est désormais possible de contrôler la plupart des appareils compatible Zigbee2mqtt dans Gladys Assistant, ce qui ajoute des milliers de références à la liste d’appareils compatibles.

Mais ce n’est pas tout, de nombreuses intégrations ont rejoint la liste des compatibilités : Tasmota, Caldav, TP-Link et Google Home.

Cette liste continue de grandir, car Gladys Assistant reste un produit opensource, et n’importe qui peut proposer une nouvelle compatibilité sur le Github du projet.

Une installation facilitée sur NAS Synology & Unraid

Proposée initialement sur Raspberry Pi uniquement, Gladys Assistant s’installe désormais sur de nombreux systèmes : Un NAS Synology, un NAS Unraid ( via le magasin d’applications Unraid ), une Freebox Delta ou tout simplement sur n’importe quel système Linux via Docker.

La communauté a travaillé sur la compatibilité avec les versions majeures des OS Linux : Ubuntu 21 et Debian 11, ce qui n’était pas une mince affaire.

Un logiciel de plus en plus puissant

La communauté Gladys Assistant a beaucoup travaillé sur l’interface en 2021/2022, et de nombreuses fonctionnalités ont vu le jour :

  • Multi-dashboard : Chaque utilisateur peut désormais créer autant de tableau de bord qu’il le souhaite dans son interface, ce qui lui permet de créer des tableaux de bord par thématique ( consommation électrique, caméras de surveillance, jardin, présence, etc… ). Certains utilisateurs utilisent cette fonctionnalité pour coller une tablette au mur et avoir un tableau de bord spécifique à cette tablette.
  • Détection entrée/sortie de zones : Afin de pouvoir déclencher des scènes quand on quitte la maison / rentre à la maison, il est maintenant possible de créer des zones dans Gladys Assistant, et d’envoyer la position GPS de son téléphone via l’application Owntracks.
  • Affichage graphique sur le tableau de bord : Le tableau de bord s’enrichit d’une vue graphique, pour permettre à l’utilisateur d’afficher un historique de valeurs de capteurs. Cette fonctionnalité est plus complexe qu’il n’y paraît, car en arrière-plan Gladys Assistant va pré-calculer des données agrégées afin que l’affichage des graphiques soient instantané sur le tableau de bord, même quand on affiche 6 mois de données.
  • Déclenchement des scènes en fonction du calendrier : Très récemment, le projet a développé la possibilité d’utiliser les évènements du calendrier dans les scènes, ce qui rend possible la création de scènes complexes, par exemple : “Le matin à 10h, sauf les jours fériés, éteindre toute la maison” ou “S’il y a un mouvement dans l’entrée, et que je suis en réunion, alors m’envoyer un message”.

Gladys Assistant et Node-RED

Gladys Assistant reste un logiciel qui a l’obsession d’être accessible par toute la famille : tout se passe dans l’interface, il n’y a pas de lignes de commandes à taper et pas de fichier à éditer. Tout est pensé pour le grand public.

Néanmoins, pour des utilisateurs plus avancés qui souhaitent en faire plus, les mainteneurs de Gladys Assistant ont proposés une intégration avec Node-RED, afin de pouvoir étendre le comportement du logiciel: exécuter des lignes de commandes en réponse à un clic côté Gladys Assistant ou contrôler des intégrations plus exotiques.

De grandes ambitions pour la suite

Le fondateur du projet Pierre-Gilles Leymarie (photo à droite) le dit en toute transparence lors des différents live Youtube qu’il fait sur la chaîne du projet, son objectif est de faire de Gladys Assistant le logiciel de référence en matière de domotique open-source.

Les développements des derniers mois vont dans ce sens, et permettent au logiciel de devenir une alternative de plus en plus crédible.

Économiquement, Gladys Assistant est financé par ses utilisateurs via un plan payant facultatif, qui donne accès à des fonctionnalités nécessitant l’usage du Cloud : accès à distance chiffré de bout en bout, sauvegardes automatisées et chiffrées, contrôle des appareils dans Google Home et API ouverte à distance.

Le choix d’un financement par les utilisateurs permet au projet de rester indépendant : les décisions sont prises ouvertement sur le forum et sur le Github, en toute transparence, et sont prises avec l’intérêt des utilisateurs en premier.

Logo de Gladys Assistant

Gladys Assistant est disponible au téléchargement gratuit sur https://gladysassistant.com/fr/.

Quelques exemples

Condition sur événement du calendrier

 

Création d’une zone

Déclencheur : La maison est vide

Déclencheur : Un événement dans le calendrier arrive

Déclencheur : Utilisateur entre dans la zone

Événement calendrier : Envoyer un message

Exemple de scène : Récupérer la valeur du bitcoin

 

Intégration ZigBee2mqtt

Affichage sur MacBook

Affichage sur mobile

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

2 réflexions au sujet de « Plus de 500 installations pour l’assistant domotique Gladys ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Complétez ce captcha SVP *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.