Publié le 12 mars 2014 - par

Un portier vidéo SIP à base de Raspberry Pi

portier_novosip_oyomaLa jeune société OYOMA (née en 2012) développe des produits de gestion de l’habitat, dans les domaines de la domotique et de l’immotique.

Elle a résolument choisi les solutions open-source pour assurer la pérennité de ses produits (Linux, MySQL, PHP, Asterisk…).

Oyoma s’apprête à commercialiser un portier vidéo anti-vandalisme basé sur un Raspberry Pi, qui sera commercialisé avec ou sans Raspberry Pi intégré, sur les sites de vente de matériel domotique aux particuliers, via Internet et via les boutiques réelles ou virtuelles.

Vous pourrez ouvrir la porte au livreur, à vos amis, à la famille,  que vous soyez chez vous ou à votre bureau depuis votre Smartphone !

Un portier vidéo à base de Raspberry Pi chez Oyoma

logo_oyoma

Présentation du portier NovoSIP – Oyoma

portier_novosip_400x706pxLe portier NovoSIP a été conçu suite aux suggestions d’internautes souhaitant utiliser leur tablette ou Smartphone en tant que portier vidéo pour ouvrir la porte aux visiteurs, livreurs, famille ou amis.

Il est particulièrement destiné aux passionnés de Raspberry Pi en leur apportant la possibilité d’étendre les fonctionnalités de leur installation domotique.

Le portier vidéo SIP ne nécessite qu’une connexion Ethernet avec connecteur de type RJ-45 pour fonctionner. En effet, il est alimenté en PoE par cette connexion, y compris la gâche électrique en 12 Volts de déverrouillage de la porte.

logo2-300x124Il sera vendu complet, c’est à dire comprenant la platine en aluminium de 6 mm d’épaisseur, la carte d’interface Oyoma (voir caractéristiques ci-dessous), le Raspberry Pi et le module caméra Pi.

Si vous possédez déjà le Raspberry Pi et sa caméra, une version « light », c’est à dire sans le Raspberry Pi ni la caméra sera également proposée à la vente.

NOTA : Je n’ai pas connaissance des tarifs ni des sites qui distribueront ce produit, mais dès que j’aurai des informations, elles seront publiées sur le blog pour les Raspinautes intéressé(e)s.

Caractéristiques du portier NovoSIP – Oyoma

  • Intègre le Raspberry Pi et sa caméra standard comme serveur audio et vidéo SIP
  • Carte électronique Oyoma associée au Raspberry Pi comprenant :
    —- • Un amplificateur audio pour :
    ———- – Haut-parleur 8 Ω de 40 mm
    ———-Microphone à Electret
    —- • Une liaison PoE (Power over Ethernet) pour connecter le portier NovoSIP
    ——–tout en l’alimentant grâce à un switch PoE du commerce

    Switch PoE pouvant être utilisé avec le portier Novosip d'Oyoma

    Switch PoE pouvant être utilisé avec le portier Novosip d’Oyoma

    —- • Deux commandes de gâche électrique 12 Volts 300 mA maximum
    ——–ou autre commande (lumière)
    —- • Une entrée pour le bouton poussoir de sortie
    —- • Une entrée contact « Porte Ouverte »

  • Une platine en aluminium de 6 mm d’épaisseur
    —- • 4 trous de fixation avec vis torx (vis et outil de démontage fourni)
    —- • Bouton d’appel anti vandale en  technologie Piézoélectrique :
    ——–il suffit de toucher l’aluminium
    —- • Protection de la caméra par vitrage en polycarbonate, trous microphone
    ——–et haut-parleur protégés du vandalisme

Bouton poussoir pour l’appel en technologie piézo-électrique
Caméra 5 M pixels
Dimensions de la platine NovoSIP : 221×117 mm

Encastrement : 190 x 105 x 40 mm
Consommation en veille : 6 W
Consommation en service : 12 W
Température d’utilisation : -25 à +50 degrés Celsius

…et en plus, ça fonctionne avec le Raspberry Pi sur lequel est installé un serveur et un client SIP.

Le software client SIP de la platine NovoSIP au niveau de la porte, installé dans le Raspberry Pi,portier-s est mis en relation quand vous appuyez sur le bouton d’appel avec le software client SIP de la tablette ou du Smartphone sous Android (téléchargeable gratuitement sur la page de téléchargement d’Oyoma). Le visiteur appuie sur le bouton marqué Appel et la platine se comporte comme un téléphone en sonnant sur le Smartphone ou la tablette équipée de l’application SIP de chez Oyoma. Le résident peut alors visualiser le visiteur et choisit d’engager le dialogue en appuyant sur l’icône représentant un téléphone ou de lui ouvrir la porte en appuyant sur l’icône représentant une clé.
Le portier et la tablette doivent être configurés pour communiquer entre eux en liaison SIP.

Installation du portier NovoSIP – Oyoma

novosip_installation_600pxL’installation est très simple puisqu’elle se réduit à passer un câble réseau de catégorie 5 ou supérieure (1) depuis votre commutateur PoE jusqu’à la platine de rue SIP NovoSIP puis à relier la gâche électrique au bornier de raccordement marqué LOCK, par deux fils de diamètre 9/10ème (2).

Préparation pour l'installation du portier NovoSIP - Oyoma

Préparation pour l’installation du portier NovoSIP – Oyoma

La gâche doit être de 12 volts avec une consommation maximum de 350 mA. La temporisation du relai d’ouverture de la porte est réglée à 4 secondes en standard.

La platine de rue est faite d’une plaque d’aluminium de 6 mm d’épaisseur avec fixation au boitier d’encastrement par 4 vis anti-vandalisme de type torx.

Le portier NovoSIP - Oyoma en place

Le portier NovoSIP – Oyoma en place

La caméra vidéo intégrée fonctionne même avec une faible luminosité, mais il est conseillé d’installer un éclairage avec détecteur de présence pour améliorer la visualisation nocturne. La hauteur d’installation de la platine de rue doit permettre à une personne en fauteuil roulant de pouvoir accéder à l’icône d’appel.

Un bornier de raccordement marqué EXIT est destiné à la connexion d’un bouton poussoir de sortie (un simple contact sec). On veillera à placer ce dernier hors de portée d’une personne externe à la zone à protéger.

cropped-SIP-video-doorphone-600pxEn savoir plus sur Oyoma

logo-ffd-membre-300x247Oyoma , membre de la Fédération Française de Domotique FFD, conçoit et développe des produits de domotique, des logiciels de Gestion Technique, des accessoires de sécurité des biens et des personnes, des solutions de contrôle des consommations d’eau, de gaz et d’électricité selon la RT 2012 du Grenelle Environnement et des solutions d’assistance aux personnes âgées isolées.

La société et l’équipe

Rémi Jonquières - Fondateur de Oyoma

Rémi Jonquières – Fondateur de Oyoma

La société Oyoma SAS est née fin 2012 à Saint-Maur des Fossés dans le Val de Marne, de l’association de 6 ingénieurs et gestionnaires à l’initiative de Rémi Jonquières le fondateur de Immotec systèmes associé à Gemplus en 2000 et premier fournisseur de solutions de contrôle d’accès Vigik.

La vocation de Oyoma est d’utiliser le plus de technologies Open Source pour gérer l’habitat et l’immeuble dans ses fonctions technologiques Domotique et Immotique en ouvrant les limites de la pérennité liées à des standards propriétaires et des solutions fermées.

Cette approche technique est associée à une déclaration de volonté : démocratiser le monde de la domotique grâce à la baisse de prix des technologies de communication et des serveurs.

Le système Oyoma

systeme_oyoma_600px

Le domaine principal sur lequel l’équipe a mis au point produits et solutions est celui du suivi et contrôle des énergies dans l’habitat collectif autour de la RT 2012 du Grenelle Environnement, rendu obligatoire pour tout nouveau permis de construire déposé à partir du 1er Janvier 2013.

Oyoma est aussi une suite logicielle basée sur le système d’exploitation Linux et une tablette Android. La gamme guide jour après jour le résident vis-à-vis de ses consommations de gaz, eau et électricité. Il alerte en cas de fuite et envoie également une alerte au gestionnaire de l’immeuble et ses services d’astreinte. Il est compatible avec les caméras vidéo IP et portiers IP.

Les solutions Oyoma sont tout aussi bien adaptées au besoin du marché de la maison individuelle que du logement collectif.

Pour l’habitat collectif (HLM & Accession), la gamme permet deux types de gestion : Celle de l’appartement et celle du gestionnaire de site, grâce à un Cloud de Gestion de patrimoine immobilier (site déposé à la CNIL).

Les produits

Le serveur Linux

Serveur Linux Oyoma - OSKIT11-s

Serveur Linux Oyoma – OSKIT11-s

Le serveur Linux OSKIT11-s permet la gestion des données de consommation dans les immeubles, et leur visualisation sur écran LCD avec navigation par 6 boutons associés. Il est le cerveau dans chaque appartement et pour les parties communes. Il se fixe sur rail DIN 35 mm standard dans les armoires électriques. Il possède en option un affichage LCD des kWh, de la puissance instantanée, des € ou des mesures de fluides. La connexion RS-485 récupère ces informations sur les compteurs électriques à sortie RS-485 ou impulsionnelles. Il est doté d’une connexion Ethernet pour gestion par PC, Smartphone ou Tablette.

Les compteurs électriques individuels

Il est possible de gérer avec ce serveur Linux jusqu’à 40 compteurs électriques individuels par serveur. Le compteur individuel est représenté à gauche de la photo ci-dessous. L’affichage LCD 2 x 24 caractères défile avec une page par compteur.consommation_electrique_600pxL’affichage des consommations se fait sur écran graphique de PC ou sur tablette (Android ou autre grâce à un navigateur web, connexion en Ethernet par prise RJ-45). Une visualisation plus complète est possible via la connexion Ethernet avec menu interactif.split_tore-300x238
Pour effectuer un télé-relevé mensuel des consommations, on peut créer une synchronisation vers un site d’administration général via Internet.

Pour des installations existantes il peut être plus pratique d’utiliser des tores (photo de gauche) qui se clipsent sur les câbles existants et mesurent la consommation, à la place des sous-compteurs. Cette solution n’est cependant pas aussi précise et stable en résultats que les sous-compteurs.

Les autres compteurs

compteur-eau-chaude-300x239Le serveur Linux OSKIT est muni d’entrées à impulsion pour les compteurs d’eau et de gaz : chaque impulsion est comptée et traduite en litre, demi-litre ou autre unité paramétrable dans l’application. Un cumul depuis le début du mois s’affiche sur le serveur et est remis à zéro à la fin du mois. Les informations de synthèse mensuelles peuvent être stockées dans le serveur général de l’immeuble.

Le portier vidéo PRO SIP

Portier vidéo PRO Oyoma

Portier vidéo PRO Oyoma

Ce portier vidéo SIP est également équipé d’un Raspberry Pi, mais il est destiné à l’équipement des immeubles et ne sera vendu qu’aux installateurs professionnels de systèmes de portiers.

  • Technologie SIP avec serveur Asterisk intégré dans une carte Linux Debian.
  • Platine de rue anti-vandale en aluminium anodisé de 9 mm.
  • Affichage LCD 2 x 16 caractères rétro-éclairé pour la recherche des noms.
  • Affichage des informations “appel en cours”, “parlez”, “porte ouverte”.
  • Caméra CCD couleur avec LEDs pour éclairage nocturne.
  • Clavier piézoélectrique dans la masse de la platine (pas de pièces mécaniques) avec braille en relief pour mal voyants permettant un appel direct par le clavier ou par la sélection du nom.

Les noms sont mis à jour via Internet. Le contrôle d’accès utilise des clés sans contact (RFID) Vigik® avec gestion des couleurs des clés par appartement et gestion de passes avec programmation horaire. Les événements sont stockés et visualisés via Internet.

portier_PRO_SIP_Oyoma_200pxL’appel se fait en recherchant le nom avec les flèches bas et haut : les noms défilent alors par ordre alphabétique et il suffit d’appuyer sur la touche d’appel pour envoyer la sonnerie sur la tablette Android dans l’appartement considéré. Le résident voit alors la vidéo de la personne qui l’appelle et  peut alors accepter la conversation en appuyant sur un bouton de sa tablette (ou raccrocher) et ouvrir la porte

Un des avantages de la vidéo, est que l’image apparait dès l’appel sans que la personne n’ait à décrocher, ce qui permet aux personnes âgées de se sentir en meilleure sécurité qu’avec l’interphone traditionnel qui oblige à décrocher le combiné pour entrer en communication, signalant ainsi leur présence.

Videophone-Android-man_200pxL’utilisation du standard Open Source SIP et du serveur Asterisk autorise toutes sortes de fonctionnements “intelligents” comme par exemple, le transfert de l’appel vers un numéro de téléphone (travail par exemple) en cas d’absence, voire même, des applications pour professions libérales dans les immeubles, avec envois vers la réceptionniste aux horaires de travail et message d’accueil avec numéro d’urgence ou instructions en dehors des horaires de l’accueil.

La fiche technique du portier vidéo PRO est téléchargeable sur le site Oyoma, ainsi que l’application Android pour tablette ou smartphone.

Les systèmes de maintien à domicile de personnes âgées

centrale-autonomie-300x246Oyama propose également des solutions pour le maintien à domicile et la sécurité des personnes âgées isolées par centrale GSM, médaillon étanche et détection de mobilité

L’avantage de la solution de maintien à domicile est l’association de ces deux types de détection, beaucoup plus efficace que le seul boîtier de déclenchement, inefficace en cas de malaise :

  • Déclenchement volontaire par appui sur le bouton SOS de la centrale ou du médaillon étanche.
  • Par détection de non passage dans les zones programmées munies de détecteurs de mouvement : on peut ainsi détecter que la personne ne se déplace pas d’une zone à l’autre dans un temps programmé (chambre, salle à manger, toilettes).

Les alarmes sont envoyées sur 3 numéros via SMS et le premier numéro qui répond est automatiquement mis en communication vocale avec la personne. Il est également possible de relier la centrale à un centre d’appel 7j/7, 24h/24 qui déclenche les interventions.

Le bracelet communiquant

bracelet_200pxEnfin, Oyoma développe actuellement un bracelet d’appel détresse et détection de chute communiquant pour les personnes âgées. Étanche et rechargé automatiquement (même si la personne ne pense pas à le recharger, elle peut le garder en permanance), il fonctionne aussi bien au domicile que lors d’une promenade et peut déclencher une communication GSM et une localisation GPS vers les proches ou le centre d’appel. Cette innovation a reçu une aide de l’ANVAR.

Les vidéos

Cette vidéo présente la collaboration entre Oyoma et l’OPAC de Saône et Loire. Pour le creusotin que je suis (Le Creusot, vous savez… en Saône et Loire) c’est intéressant de savoir que les produits basés sur l’open-source et sur le Raspberry Pi vont être installés dans la région.

La vidéo suivante est une présentation de la gamme de produits proposés par Oyoma.

Enfin cette dernière vidéo est un tutoriel du Cloud de gestion de patrimoine immobilier.

NovoSip sur Indiegogo

Le portier NovoSip est sur Indiegogo, une plateforme de financement mondiale. Le financement débute à 15€, avec le téléchargement gratuit de l’appli Android qui permet de se connecter au portier depuis un smartphone ou une tablette, avec support téléphonique.

Pour 34€ recevez une gâche électrique 12v.

Comptez  350€ pour le portier lui-même (hors Raspberry Pi et caméra) avec son boîtier d’encastrement et sa gâche électrique.

Pour 440€ vous obtenez le portier SIP vidéo complet avec son boîtier d’encastrement et le Raspberry Pi équipé d’une caméra.

Une offre qui peut intéresser ceux qui sont plongés dans des réalisations domotiques ou qui préparent un projet de construction.

Conclusion

En plus du portier vidéo à base de Raspberry Pi destiné aux particuliers, j’ai souhaité vous présenter la solution Domotique et Immotique d’Oyoma. De nombreuses réalisations d’amateurs tournent autour du thème de la domotique et certains d’entre-vous pourront peut-être utiliser ces informations et s’en inspirer dans leurs réalisations.

La disponibilité prochaine d’un portier vidéo très solide, accessible aux particuliers et spécialement développé pour le Raspberry Pi méritait à mon sens cette présentation des autres produits de cette société.

Comme d’habitude vos remarques, suggestions etc… seront les bienvenues dans les commentaires ci-dessous.

Share Button

A propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

14 réflexions au sujet de « Un portier vidéo SIP à base de Raspberry Pi »

  1. Ping : Un portier vidéo SIP à base de Ra...

  2. Ping : Framboise314 le blog français autour du Raspberry Pi | NovoSIP - IP DoorPhone on Raspberry Pi

  3. Laurent

    Deux petites remarques sur le portier qui est interessant:
    -Est ce qu’il y a eu un travail d’integration avec des systèmes de téléphonies (PABX) afin d’etre sûr que la compatibilité se fera bien?
    -Un portier SIP qui donne sur la rue c’est aussi le risque qu’un petit malin le demonte et se connecte sur le reseau de la maison/l’entreprise. Donc quand vous installez ce genre d’equipement pensez bien à séparer vos reseaux de vos serveurs internes/ machines importantes, sinon gare aux mauvaises surprises (ca arrive de plus en plus souvent).

    Répondre
    1. Remi Jonquieres

      Bonjour et merci de vos remarques intéressantes. Oui, on peut utiliser le portier avec ou sans le serveur SIP intégré. Dans le cas d’un IPBX externe, les paramètres proxy seront ceux du serveur SIP externe tout simplement. Ce serveur SIP peut être dans le PBX externe ou n’importe où sur Internet, voire être un compte SIP de chez OVH ou 3CX pour ne nommer que ces deux que l’on retrouve le plus souvent et qui permettent de communiquer avec des lignes téléphoniques traditionnelles.
      Dans ce cas, bien entendu, on n’aura pas la vidéo.
      La vidéo est présente sur les téléphones SIP (des clients ont testé le NovoSIP avec le Grandstream de Cisco avec succès), ou des softphones installés sur des tablettes, PC ou Smartphones.
      Pour les questions de sécurité sur les réseaux, c’est effectivement du cas pas cas mais je ne crois pas que ce soit malgré tout une faille si facile à utiliser pour le commun des hackers : il faut être présent physiquement devant la porten démonter l’ensemble du système etc… Pas très discret. Pour un site industriel par contre, il est préférable de mettre en place des protections adéquates.

      Répondre
  4. Fabien

    Idée intéressante, mais deux points me chagrinent :

    – Le prix : trop élevé pour la cible visée.
    Alors oui c’est ouvert, oui c’est de la petite production, mais un mauvais prix sur la cible visée n’aidera pas le financement : 12 jours d’écoulés et pas une seule souscription.

    – Base « Open Source » : c’est bien, mais là encore il me semble que la société n’a pas bien évalué la cible.
    Lorsqu’on affiche un produit à base de projet open source, le minimum attendu par la communauté c’est une ouverture quelconque. Là aucune explication sur comment on peut bidouiller avec ou même intégrer ce produit dans une installation domotique…
    La question de @Laurent n’a même trouvé de réponse.

    Dommage, c’est le genre de produit que je recherche, j’aurais souscrit au package sans Raspi et cam pour 200€ à 250€ (faut pas oublier que ce sont des prix d’appel, le prix final sera plus élevé), à 300 j’aurais longtemps réfléchi et sauté le pas en fonction de l’accueil.

    Mais là ce n’est tout simplement pas possible : le DoorBot à fixé une base de prix pour les portiers IP à moins de 200€ FDP inclus.

    Je suis dur je sais, mais la copie est à revoir à mon avis.
    Je suis le projet en cas de second round !
    Ne lâchez pas en cas d’échec sur cette campagne.

    Répondre
  5. Mallusone

    Bonjour,

    Le (les) produit(s) semble corrspondre à ce que je recherche.
    Cependant même si j’imagine que le paramêtrage sera simple, je ne parviens pas a m’en faire une idée… c’est un produit sur la base de l’open source, oû est l’open source?
    Qu’elle maîtrise vais-je avoir sur ce produit?
    J’ai pourtant un immeuble de 3 appartements à équipé (solution portier OYOMA) et une une deux maisons individulles…
    Le niveau de prix ne permet pas en plus de franchir le pas.
    J’attends la suite ou j’utilise une autre solution ?
    Cordialement

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour
      L’open-source c’est Linux comme système, Asterisk et SIP pour la liaison, que du classique. De plus Oyoma fournit l’appli Android gratuitement. Pour un immeuble il y a une solution PRO avec afficheur LCD éclairé pour choisir quel appartement doit être prévenu. (Le portier PRO n’est vendu qu’aux professionnels). Il n’y a que vous qui pouvez décider si le rapport qualité-prix est intéressant et vous permet d’équiper ces logements… Si vous avez besoin d’infos, n’hésitez pas à contacter Oyoma.
      Cordialement
      François

      Répondre
  6. arpo

    Je trouve franchement cette solution fort intéressante ! De plus, son design est jolie tout en restant simple et le produit s’appuie sur des technologies Open Source éprouvées. Concernant le prix, il sera amené à baisser avec le volume de commandes.

    Répondre
  7. Antoine

    – Peut on installer le portier video pour ouvrir un portail (en connectant un contact sec) plutot qu’une gache electrique ?
    – Quelle tablette Android proposez vous ? Est elle aussi alimentée en Poe ?
    – Avez vous une doc pour le parametrage du portier ? proposez vous une interface au dessus d’Asterisk, Linux…

    En tout cas produit seduisant, mais je trouve aussi un peu cher. Manque de doc en ligne – a ce prix la, on ne peut pas se tromper…

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour Antoine
      Comme vous avez pu le voir dans l’article je ne fais que présenter ce produit parce qu’il contient un Raspberry Pi. Il m’est donc difficile de répondre à des questions techniques ou vous fournir une doc…
      A mon avis le prix se justifie par la solidité du produit et sa résistance au vandalisme. Remplacer un portier bas de gamme de temps en temps parce qu’il a été détérioré est-il moins cher ? Rendez vous sur le site du fabricant http://www.novosip.com/. Vous y trouverez certainement les informations que vous souhaitez. A défaut n’hésitez pas à leur laisser un message, ils sont très réactifs.
      Cordialement
      François

      Répondre
  8. Ping : Un portier NovoSIP avec Raspberry Pi + un livre à gagner ! | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  9. Ping : Un casier de réception des colis achetés sur Internet géré par Raspberry Pi | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  10. Ping : MeowBox pour un chat connecté en BlueTooth | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  11. Ping : Lancement du portier Novosip sur Indiegogo | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP *