Publié le 17 septembre 2015 - par

SNOC lance une carte SigFox pour le Raspberry Pi

rpisigfox_250pxLa SNOC (Société Nationale des Objets Connectés) vient de lancer RpiSigFox, une carte d’extension pour le Raspberry Pi permettant de le relier au réseau SigFox
Ah, j’en vois qui font la même tête que moi quand j’ai vu ce nom pour la première fois 😉 C’est quoi ce truc ? Alors avant de découvrir RpiSigFox, si on s’intéressait à SigFox… On y va ?

La carte RpiSigFox de la SNOC

Le réseau SigFox

C’est en 2009 que la startup française SIGFOX a été créée et s’est implantée à Labège, près de Toulouse. C’est un opérateur télécom de l’Internet des objets. En France, fin 2014, son réseau cellulaire comportait 1 300 antennes.

logo_sigfox

Cette société est spécialisée dans le M2M (Machine to Machine) par l’intermédiaire de réseaux bas débit. Sa technologie radio UNB (Ultra narrow band) lui permet de bâtir un réseau cellulaire bas-débit, économe en énergie. Ce type de réseau est déployé dans les bandes de fréquences ISM, disponibles mondialement sans licence. La bande de fréquence utilisée en Europe est le 868 MHz.

Fin avril 2014, Anne Lauvergeon (ex présidente du directoire d’Areva) prend la tête de son conseil d’administration. (source wikipedia)

Les débuts

sigfox_existant

Avant la mise en place du réseau SigFox existaient deux options pour connecter les objets :

  • La longue distance (avec télécoms (GSM) et liaisons satellite) avec un coût d’exploitation élevé et une forte consommation d’énergie.
  • La courte distance reposant sur des moyens comme ZigBee, WiFi, BlueTooth… qui sont également consommateurs d’énergie et assez complexes à gérer.

 SigFox en France

L’idée de SigFox est de déployer une connectivité cellulaire mondiale pour l’Internet des objets, entièrement dédiée aux communications à bas débit.

« Depuis vingt ans, les fabricants d’électronique n’avaient d’yeux que pour les téléphones mobiles et l’augmentation des capacités et des flux. Basés sur le dicton « Qui peut le plus, peut le moins », ils ont travaillé sur l’amélioration des réseaux cellulaires, de GSM à la LTE, en pensant à leurs technologies en vue d’élaborer des solutions à faible coût et faible consommation d’énergie. Cependant, les solutions hybrides qui en résultent ne peuvent pas satisfaire les contraintes économiques majeures de l’IdO. La technologie Ultra Narrow Band, quelque peu oubliée, est parfaitement pertinente quand vous avez un cloud pour gérer le volume et la complexité, tout en gardant un protocole simple, fiable et optimisé pour des milliards d’objets en attente de ce lien » dit Christophe Fourtet, fondateur et Directeur Scientifique de SIGFOX.

En France, TDF est le partenaire de SigFox pour la mise en place du réseau. Avec un parc de plus de 8400 points hauts répartis sur tout le territoire, TDF dispose d’un patrimoine unique d’emplacements dédiés à l’hébergement d’équipements télécoms et audiovisuels. Et, depuis quelque temps, le diffuseur technique est particulièrement offensif sur le créneau des réseaux dédiés aux communications de machine à machine. En juin 2013 Sigfox signait ainsi un accord avec TDF afin d’étendre rapidement la couverture de son réseau dans l’Hexagone en profitant desdits points hauts. (source lembarque.com)

logo-sigfox

Le réseau SigFox fonctionne sur la bande ISM 868Mhz, en respectant les limitations de puissance de cette bande mais également le duty-cycle (période d’activité) ce qui limite le nombre de messages par jour.

Et ailleurs ?

Le déploiement est en cours. Ainsi en Belgique Engie (ex GDF Suez) crée une filiale, « Engie M2M », qui aura pour (seule) mission de déployer le réseau Sigfox dans le pays. Le groupe va investir 4 millions d’euros dans cette nouvelle entité. La Belgique deviendra ainsi le septième pays européen irrigué par le réseau bas débit longue portée inventé par la start-up toulousaine, après la France, l’Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne, le Danemark  et les Pays-Bas.  Le rythme de déploiement du réseau devrait s’accélérer dans les prochains mois, avec des annonces de partenariats dans de nouveaux pays.

Engie M2M veut aller vite : après Anvers, d’autres grandes villes seront équipées d’ici la fin de l’année. Le pays devrait être entièrement couvert, par une centaine d’antennes, d’ici fin 2016, Engie M2M espère pouvoir connecter des « milliers d’objets » dans les années à venir pour rentrer dans ses frais. (source usine-digitale)

le-monde-de-sigfox-c-sigfox

Après une levée de fonds record de 100 millions d’euros en début d’année 2015, la société Sigfox a commencé à déployer son réseau dédié à l’internet des objets aux États-Unis et devrait couvrir les dix plus grandes villes américaines d’ici avril 2016. Sigfox a ciblé dix villes majeures parmi lesquelles Boston, Los Angeles, Chicago, Houston, Atlanta et Dallas qu’elle a prévu de relier à son réseau d’ici la fin du premier trimestre 2016. Les villes de New York et de San Francisco sont déjà couvertes. D’ici la fin de l’année 2016, la quasi-totalité du territoire américain devrait être couverte. Le Japon, la Corée, l’Inde seront les étapes suivantes… (source Reuters 16 sept 2015)

Comment ça marche ?

fonctionnement_reseau_sigfoxLe réseau SigFox repose sur des transmissions de données en très faible bande passante, qui consomment peu d’énergie. Moyennant un abonnement annuel (de 1 à quelques euros) les objets connectés peuvent transmettre de 0 à 140 messages par jour sur la bande 868MHz. Chaque message peut contenir jusqu’à 12 octets de données de charge utile.

sigfox-principe

La version actuelle est bidirectionnelle. La cible, ce sont les clients qui souhaitent de temps en temps envoyer un paramètre de configuration vers leurs objets. L’objet reste maitre et peut demander au système d’information s’il y a des données à télécharger. Exemple : Un thermostat envoie la température tous les 30 minutes.

Suite à l’envoi, il reste à l’écoute pendant quelques secondes, afin de recevoir éventuellement une instruction pour augmenter ou baisser la température. Ce fonctionnement permet d’éviter de rester connecté en permanence et permet donc une communication bidirectionnelle tout en assurant une consommation réduite d’énergie. (source domotique-info)

La carte RpiSigFox

SNOC

creationLa Société Nationale des Objets Connectés lance la commercialisation d’une carte d’extension pour l’ordinateur monocarte Raspberry Pi permettant de communiquer sur le réseau SigFox dédié à l’internet des Objets.

La SNOC est une société de la région d’Angers, où existe depuis juin 2015 une Cité des objets connectés.

SNOC_logo angers_the_iot_city

RpiSigFox

rpisigfox

Désireuse d’apporter une solution de prototypage simple à l’univers des makers et au milieu éducatif, la SNOC à créé la carte RPISIGFOX qui a obtenu la certification SigFox. Elle permet grâce à son électronique et ses accessoires, de communiquer simplement sur le nouveau réseau dédié aux objets connectés en moins de 5 minutes.

RPISIGFOX-1-Medium

Les informations envoyées grâce à cette nouvelle carte via le réseau SigFox sont réceptionnées en temps réel par la plate-forme de collecte et de traitement des données telemesure.net  développées par la SNOC.

rpisigfox-6_medium_

Vraie alternative aux réseaux mobiles ou au Wi-Fi, le réseau SigFox, disponible en France avec une couverture nationale permet de véhiculer de petites quantités d’informations adaptées aux objets connectés.

rpisigfox-8_medium_

La carte est fournie avec un boîtier pour Raspberry pi 2, une antenne adaptée, un an d’abonnement au réseau SigFox et un accès au système de collecte des données telemesure.net

rpisigfox-4_medium_rpisigfox-5_medium_

Caractéristiques

Cette carte de communication SigFox pour le RaspBerry Pi va vous permettre d’utiliser le réseau SigFox pour trasnmettre des informations ou vous le souhaitez.

La carte RPISigFox pour RaspBerry Pi est certifié SigFox Ready classe 0 (la meilleure), c’est a dire disposant des meilleurs atouts pour communiquer avec le réseau.

SIGFOX fournit un processus de qualification qui teste les qualités de communication radio d’un dispositif et détermine la classe SIGFOX. La catégorie SIGFOX peut être 0, 1, 2 ou 3. La catégorie 0 fournit les meilleures qualités radio et la 3 la moins favorable. Alors qu’un appareil de catégorie 3 pourrait fonctionner dans une zone bien couverte si elle est placée à l’extérieur, il ne sera pas nécessairement couvert s’il est placé à l’intérieur. Un dispositif de catégorie 0 aura les meilleures capacités radio et sera donc bien le mieux adapté pour les endroits difficiles en termes de communication radio (comme les emplacements intérieurs au fond d’une pièce).

Le réseau SigFox vous permet d’envoyer des messages de 12 octets. Avec la carte RpiSigFox vous disposez d’un crédit d’envoi de 140 messages par jour. La vitesse de transmission peut atteindre 100 bits par seconde (une douzaine d’octets).

La carte est fournie avec:

  • Un boitier utilisable sur table ou sur rail DIN
  • Une façade avant usinée avec connecteur d’antenne
  • Une antenne 1/2 onde adaptée
  • Un script Python pour vous simplifier l’envoi des données
  • Un an d’abonnement au réseau SigFox
  • L’accès à vos données via le service telemesure.net

Pour envoyer un message, rien de plus simple grâce au script Python fourni :

python sendsigfox.py 001122334455668899AABBCC

Les scripts de contrôle sont disponibles sur GitHub.

La donnée émise par la carte est disponible immédiatement sur le portail de consultation de données telemesure.net, mais vous avez aussi la possibilité de renvoyer votre message vers une adresse web de votre choix.

Le réseau SigFox est disponible dans les pays suivants:

  • France
  • Espagne
  • Pays Bas

Vous pouvez contacter Yadom pour vérifier la couverture du réseau à une adresse précise en utilisant le formulaire de contact en nous fournissant votre adresse.

Portée et couverture du réseau

Au niveau de la couverture réseau, SigFox assure une couverture quasi-totale pour la France. La carte n’est malheureusement pas encore publique, mais les revendeurs comme Yadom peuvent tester votre adresse sur demande.

La densité des cellules est basée sur une portée moyenne de 30 à 50 Km en zone rurale et 3 à 10 Km en zone urbaine. Les distances peuvent être beaucoup plus importantes pour des objets extérieurs pour lesquels la portée à vue peut atteindre les 1000 Km. (SigFox Whitepaper – p14)

Consommation

Les modems SIGFOX Ready™ fonctionnent avec une faible puissance d’émission. Cela permet des gains sans précédent dans l’efficacité énergétique tout en garantissant des années d’autonomie. La consommation d’émission standard d’un modem SIGFOX Ready™ varie de 20 à 70 mA et il ne consomme pratiquement rien lorsqu’il est inactif.

La consommation d’énergie réelle dépendra du volume et de la fréquence des messages, ainsi que de la puissance d’émission. Notez que la puissance d’émission peut être réglée entre – 20dBM et + 20dBM, vous offrant un champ large pour trouver le meilleur compromis en termes de portée et de consommation. Il convient de noter également que la puissance rayonnée de l’antenne ne doit pas dépasser 25 mW, conformément à la réglementation pour les bandes ISM.

 La consommation exacte dépend énormément du nombre de messages envoyés chaque jour, et avec quelle périodicité. Par exemple un appareil mesurant l’énergie consommée par une installation et envoyant 3 messages par jour, avec une batterie de 2,5Ah et les moyens actuels (GSM) aura une durée de vie de quelques mois. En utilisant SigFox, la durée de vie peut aller jusqu’à 20ans…

Utilisation

L’abonnement fourni vous donne droit à 140 messages envoyés sur le réseau SigFox par jour. Au delà, les données ne sont pas enregistrées.
Si vous dépassez ce nombre de messages journaliers, votre abonnement est réduit durant une période donnée d’après la formule suivante :
messages/jours = 140 – (2 * « nombre de messages en dépassement ») appliqué durant « nombre de messages en dépassement » jours.
Un système d’alerte par email vous notifie lorsque vous dépassez 120 messages et lorsque vous dépassez 140 messages.

Et en downlink ?

il existe également un lien downlink qui permet de recevoir jusqu’à 4 trames de 8 octets par jour. Il n’est pas encore implémenté sur telemesure.net mais est fonctionnel sur le réseau SigFox. Il sera disponible très prochainement lors d’une mise a jour de telemesure.net et du script Raspberry Pi.

Exemples d’application

Bâtiments intelligents & Securité

  • Détection feu, fumée etc.
  • Alarmes Intrusion
  • Capteur d’humidité

Smart Cities & Transport public

  • Gestion du Traffic
  • Gestion de Parking
  • Gestion des déchets
  • Gestion de l’éclairage public
  • Gestion des panneaux d’affichage

Utilities

  • Télérelève de compteurs
  • Détection de fuites
  • Logistique et gestion des chaines d’approvisionnements
  • Automatisation de facturation

Tracking et securité

  • Suivi de vehicules et containers
  • Suivi de biens
  • Suivi d’animaux

Soins et santé

  • Detection de chute
  • Bouton de détresse
  • Pillluliers
  • Gestion des soins à domicile
  • Mesure des paramètres vitaux

Agriculture et environment

  • Surveillance des systèmes d’irrigation
  • Surveillance de la qualité de l’air

Le site telemesure.net

Les informations envoyées grâce à cette nouvelle carte via le réseau SigFox sont réceptionnées en temps réel par la plate-forme de collecte et de traitement des données telemesure.net développée par la SNOC.

Les quelques copies d’écran ci-dessous montrent la facilité d’utilisation du site, et les possibilités qu’il offre (cliquez sur les copies d’écran pour les agrandir)

telemesure1Les transmetteurs déclarés dans le système

telemesure2Les données reçues de façon brute

telemesure3 Les courbes correspondant aux données

telemesure4 Le parametrage du push http.

 

Video

 

Conclusion

La carte RpiSigFox est disponible au prix de 75€ht sur la boutique dédiée aux makers : http://yadom.fr. La carte est fournie avec un boîtier pour Raspberry pi 2, une antenne adaptée, un an d’abonnement au réseau SigFox et un accès au système de collecte des données telemesure.net.

Si vous avez un projet de réalisation d’objet connecté, vous avez ici tout ce qu’il vous faut sous la main et vous pourrez rejoindre le plus grand réseau actuel d’objets connectés.

Les sources sont nombreuses à la suite de cet article, mais Si vous souhaitez découvrir SigFox et ses possibilités vous pourrez profiter des jours pluvieux de cet automne (voire des longues soirées d’hiver qui s’annoncent) pour en savoir plus. Et comme moi, la prochaine fois que quelqu’un vous demandera : « Tu connais SigFox, toi ? » Vous pourrez lui répondre « Bien sûr, tu veux que je t’explique comment ça marche ? » 😉

Sources

  • http://snoc.fr/
  • http://yadom.fr/carte-rpisigfox.html
  • http://www.sigfox.com/fr/
  • http://www.sigfox.com/fr/#!/technology
  • http://sigfox.com/fr/#!/connected-world/sigfox-network-operator/france-32
  • http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/07/1914314-sigfox-connecte-les-objets-de-la-planete.html
  • http://www.itespresso.fr/sigfox-ouvre-reseau-iot-satellites-eutelsat-107671.html
  • http://www.itespresso.fr/sigfox-airbus-satellites-internet-objets-89039.html
  • http://www.usine-digitale.fr/article/engie-cree-une-filiale-pour-deployer-le-reseau-sigfox-en-
    belgique.N336322
  • http://www.usine-digitale.fr/article/sigfox-lora-la-bataille-des-reseaux-cellulaires-pour-objets-
    connectes-ne-fait-que-commencer.N337015
  • http://www.m2mnow.biz/2015/02/20/30104-sigfox-joins-project-build-earth-satellite-based-system-worldwide-internet-things-coverage/
  • http://www.sigfox.com/fr/#!/products/idiag-40
  • https://youtu.be/8J8uFciHwuk
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Sigfox
  • http://theiotbook.com/form.html
  • https://www.kickstarter.com/projects/837229404/hidnseekthe-revolutionary-gps-tracking-device/description
  • http://covenweb.fr/evenement/angers-et-la-cite-de-objet-connecte-iot-city/
  • https://www.aruco.com/2014/06/objets-connectes-angers-devient-la-capitale-francaise-de-linternet-des-objets/
Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

62 réflexions au sujet de « SNOC lance une carte SigFox pour le Raspberry Pi »

  1. SuprKstor

    Excellent article !

    Tu me fais découvrir une techno intéressante dont je n’avais jamais entendu parler.

    à 5 messages / heure c’est nickel pour logguer des températures ou surveiller des cours d’eau, alarmes intrusion… Puis ça à l’air facile à utiliser, pas de prise de tête avec les cartes SIM et autres modems GPRS

    Merci pour l’article.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      ça dépend de la couverture locale (au Creusot je suis dans la zone de couverture de 3 base 😉 ) mais aussi de la qualité du module. RpiSigFox est en catégorie 0 et est censé donner de bons résultats même dans une cave…
      La couverture devrait aussi s’améliorer avec la mise en service de nouveaux sites.
      Tiens nous au courant de l’évolution
      cordialement
      François

      Répondre
  2. MSG

    Ça reste très limité comparé à un terminal GPRS ou les SMS son illimités sur la plus part des forfaits comme celui à 2€ d’un certains FAI .

    Ça doit intéresser exclusivement des opérateurs d’énergie (gaz , eau) qui eux n’auront pas à passer leur service de relevé de compteur par un opérateur de téléphonie , d’internet ou CPL sur le réseau du fournisseur de courant .
    Aussi les assurances (habitation , automobile , santé) qui pourront nous imposer ce système avec de nouveaux détecteurs de fumée , savoir les distance parcourues et le comportement au volant , ainsi que les objets liés à la santé de tout un chacun , le tout avec primes pour ceux qui jouent le jeu et malus pour tous les autres .

    Bref , ce truc ne doit pas être rentable , mais si on nous l’impose à tous , comme pour les gilets jaunes , les éthylotest et les détecteurs de fumée , pour soit disant notre sécurité et notre bien être , c’est sûr que ça sera plus que rentable .
    Et comme ça sera bidirectionnel , on pourra nous couper à distance l’électricité , le gaz , l’eau , anti-démarrage du véhicule , etc … si on n’est pas à jour dans le règlement de nos factures .
    Ha ! c’est beau le progrès .

    Reste plus qu’à se bricoler un brouilleur sur cette fréquence .

    Répondre
    1. fabric24

      Bonjour
      L’abonnement annuel est entre 1 et 14€ / AN http://www.sigfox.com/fr/#!/technology

      ça n’a pas la même consommation donc une bien meilleure autonomie.
      un exemple qui utilise sigfox, http://www.pioupiou.fr/ avec une autonomie de 3 à 4 ans aucun système gsm ne peut avoir une telle autonomie

      il existe déjà différente solution pour les compteurs, linjy, Gaspar, ….
      pour couper le courant c’est faisable par le compteur linky

      Répondre
    2. Dodutils

      Le truc c’est que l’abonnement est ultra simple, tu paies une fois à l’année, pas de justificatif de domicile ou copie de ta carte d’identité à fournir, c’est nettement plus simple et tu peux en acheter des dizaine si tu veux (enfin si tu es riche 😉

      Répondre
    3. gUI

      c’est sur que sigfox sur un raspberry pi, ça n’a pas vraiment de sens en soit. quand on a assez d’électricité pour alimenter un RPi, on peut rajoute run petit modem GSM (et jouer avec le SMS par exemple).

      mais SigFox prend tout son intérêt avec des appareils à pile ou à petite batterie, quoi doivent réellement économiser l’énergie.

      on considèrera cette carte comme un outil de démo/test

      Répondre
      1. Dodutils

        L’intérêt de la faible conso SigFox présentée comme argument « phare » est tout relatif en fonction du projet, tous n’ont pas besoin d’ultra-faible consommation, par contre j’y vois une facilité pour produire des objets communicants hors réseau classique GSM car on a pas besoin d’obtenir une SIM + Abonnement (et les tracasseries administratives qui vont avec) pour chaque objet..

        Chaque puce SigFox a un ID unique, l’abonnement est à l’année, pas besoin d’identifier « légalement » l’acheteur/utilisateur, c’est plus simple.

        Répondre
        1. msg

          Pas identifié , oui , si tu règle en espèces ou en Bitcoins .
          Tous les ans , tu sera bien obliger de renouveler ton abonnement , donc de t’identifier pour recevoir l’avis de payement par la poste / e-mail ou de passer par un prélèvement automatique .
          C’est sûr que si on passe par un service de location de matériel , c’est l’entreprise qui payera et pas directement l’usager final , mais bon , tu sera identifié par cette entreprise comme client (Ex: Carte de fidélité) .
          Puis tu sera bien obligé de fournir une adresse sur le cloud ou un numéro de portable pour consulter / recevoir tes données / alertes .
          Voir même créer un compte client pour regrouper les données de tous tes objets et par conséquence , tu les identifiera naïvement en fonction de l’usage .

          En fonction des données transmises , ils peuvent savoir ce que tu bricole . voir même exploiter les données pour les revendre , dans le cas de matériel du commerce .

          Répondre
          1. Dodutils

            Je ne parlais pas de ne pas s’identifier pour se « cacher » mais pour faciliter les achats sans être obligé de fournir à chaque fois des documents officiels comme on doit le faire pour des cartes SIM.

  3. Ping : SNOC lance une carte SigFox pour le Raspberry Pi - Maison et Domotique

      1. nicolsc

        Gérard, la plupart des kits de dev sont listés ici : http://makers.sigfox.com, avec liens vers les différents fabricants/distributeurs

        Les solutions Arduino ou RPI restent plus chères que le module seul forcément. Module qui est lui même plus cher qu’un transceiver radio ou un SoC, ..

        Pour quelque chose d’~20€ sur de petits volumes, cela correspond à peu près à un module (radio +µC). Qu’il faut ensuite souder sur son PCB

        Nicolas // Sigfox

        Répondre
  4. msg

    – Le jour où on rempli la piscine gonflable pour les gosses , on dépasse son cota eau et on fini par boire et se laver à l’eau en bouteille .
    – Le jour où on cuisine pour faire les conserves des légumes du jardin , on dépasse son cota gaz et on fini le mois à chauffer eau et nourriture au réchaud camping gaz .
    – Si l’assurance découvre via le GPS que vous dépassez parfois les vitesse autorisés ou que votre santé se dégrade , on vous coupe le démarrage de la voiture et on se retrouve à pied .
    – Les détecteurs de fumée serviront à la chasse aux fumeurs et aux personnes à risque qui cuisinent de façon très généreuses avec l’huile ou à qui leur arrive d’oublier un truc sur le feu , résultat , malus à chaque déclenchement et annulation du contrat habitation si le détecteur de fumée est inopérant ou désactivé volontairement .

    On nous montre que le bon côté des choses , mais une fois le système implanté , il servira à tout autre chose .
    Y a qu’à voir les radars automobiles , puis toutes ces caméras de vidéo surveillance qui ne devaient servir qu’à dissuader les agressions et la délinquance mais qui servent maintenant aussi à verbaliser à distance les automobilistes , les piétons et prochainement les propriétaires d’animaux qui vagabondent !!!

    Répondre
  5. Ping : SNOC lance une carte SigFox pour le Raspberry P...

      1. msg

        Voir plus bas en fréquence pour les application en extérieur .

        Je viens de faire un tour sur un site de composants électroniques , ils vendent des modules prévu à cet effet , le soucis c’est qu’il n’existent qu’en émetteur ou récepteur sur 169Mhz , PWR 100mW .

        Je cite :
        « pour la réalisation de « systèmes de relevé de compteurs » sans fil sur des distances maximales de l’ordre de 10 Km selon les modalités du texte réglementaire 2005/928/CE concernant l’harmonisation de la bande de fréquences 169,4-169,8125 MHz dans la Communauté – ARCEP 07-0689. On entend par « systèmes de relevé de compteurs », tout dispositif permettant d’assurer à distance la vérification de l’état, le relevé et l’entretien de compteurs à l’aide d’appareils de radiocommunication. Toute utilisation des modules « ENT1-169-3″ pour des applications différentes étant interdite.  »

        Un autre module en 869Mhz bidirectionnel est donné lui pour porter jusqu’à 3Km .
        76€ quand même le module .

        Répondre
    1. Dodutils

      Pendant un moment chez SFR (peut être encore aujourd’hui) on pouvait demander à recevoir un SMS qui avertissait qu’un e-mail était arrivé et ça prenait les xx premiers caractères du sujet du coup j’avais créé un e-mail SFR dédié à recevoir des notif SMS d’un de mes systèmes qui envoyait son statut par e-mail 🙂

      Répondre
      1. msg

        Bjr ,
        Non , là c’est toi qui t’envoie un SMS sur ton propre mobile .

        Il suffit de récupérer son n° compte client mobile (user) et le mot de passe (pass) dédié à ce service puis d’envoyer une connexion sous la forme suivante :

        https://smsapi.free-mobile.fr/sendmsg?user=12345678&pass=MotDePasse&msg=Test%20notification%20SMS%20.

        Les espaces dans le message (msg) sont codé en hexadécimal « %20 » = code 32 ascii

        Je viens de faire un essais , ça fonctionne nickel .

        Répondre
        1. Dodutils

          Ben là aussi sauf que l’ordre d’envoi du SMS passe par un e-mail au lieu d’une URL, au final dans les deux cas tu reçois un SMS sur ton mobile sauf que sur Free c’est « prévu pour » alors que sur SFR c’est une façon détournée d’utiliser la notification d’e-mail et pour Orange aucune idée.

          Bon ceci dit tout cela n’a pas vraiment de rapport avec SigFox.

          Répondre
  6. devduino

    Bonjour,

    ça reste passionnant et très ciblé même si certains trouvent toujours ça trop cher et moins bien que telle ou telle techno mais ça va dans le bon sens à savoir gérer simplement des messages courts et « économiques » pour un objectif très particulier et dédié, rien à voir avec toutes les usines à gaz qu’on trouve et qu’on trouvera encore 🙂

    Répondre
  7. CaptainIgloo

    Personnellement je suis déçu par deux détails pour l’instant :
    1- Le pcb du shield laisse apparaître une connexion 3v3 et UART RXD uniquement sur le GPIO du PI, ce qui laisse supposer que seule l’émission est possible avec cette puce Sigfox. Dommage, j’avais bien envie de jouer en bi-directionnel.
    2 – Le shield verrouille l’accès au GPIO sans report stackable des PINs. Donc il faut absolument du 40 Pins B+ A+ ou PI2 pour exploiter parallèlement un ou des capteurs GPIO.

    Répondre
    1. SNOC

      Bonjour,
      Je suis le développeur de la carte voici mes éclaircissements:
      La carte du module est un PCB multicouche et la liaison TX RX est bien fonctionnelle, je vous rassure. Le dialogue avec la carte est en bidirectionnel pour le contrôle des envois et la réception en provenance du réseau.
      Pour un connecteur stackable, nous étudions la possibilité d’avoir une version disponible lors de la prochaine production.

      Répondre
        1. Dodutils

          Oups pardon j’ai répondu un peu vite j’ai confondu avec le module équipant pioupiou.fr et vu le haut d’un DD qui semblent se cacher derrière l’étiquette je suis curieux aussi 🙂

          Répondre
  8. Captainigloo

    Premiers tests en commande AT après avoir libéré la console ttyAMA0
    picocom -b9600 /dev/ttyAMA0

    Chip modèle
    ATI0
    Telecom Design TD1207

    Firmware date
    ATI5
    M12+2014

    Firmware Révision
    ATI13
    SOFT1445

    Température
    ATI26
    31

    Message
    AT$SS=00AA55BF

    On peut passer au dev d’in serveur listen et send.

    Répondre
    1. nicolsc

      Bonjour,

      Actoboard est une plateforme de gestion des données (graphiques, courbes etc), qui n’est pas affiliée à Sigfox
      Elle est utilisée nottamment par les kits de dev Snootlab (un peu comme telemesure l’est par la carte Yadom).

      Pour souscrire des abonnements Sigfox, il faut contacter … Sigfox 🙂 Attention, nous ne vendons pas d’abonnement unitaire, mais à partir de 20.
      C’est pourquoi *tous* les kits de prototypage, cartes d’évaluation etc .. sont vendues avec abonnement *inclus*. En clair tu reçois ta carte RPI, Arduino ou autre, et elle est prête à communiquer immédiatement sur le réseau

      Nicolas // Sigfox

      Répondre
  9. Ping : Test article blog avenir domotique - Avenir-Domotique.com

  10. F1SLU

    Hello François,

    Je m’amuse toujours à lire les portées radio données pour des modules RF basse puissance…. 20dBm ou moins.
    Oui… Euh c’est sûr qu’avec un pylone de 12m dégagé et une yagi doté d’un coaxial faible perte, on va loin.

    Mon boss m’a justement demandé de me tenir informé du SIGFOX, ton article est une belle source d’info, merci.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bin oui la rédaction de l’article m’a aussi permis d’en savoir plus sur SigFox 😉
      il devrait y avoir un autre article plus pratique, je suis en cours de tests
      cordialement
      François

      Répondre
  11. nicolsc

    Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le réseau Sigfox, la technologie, comment démarrer concrètement rapidement, etc.. Nous lançons le « SIGFOX Makers Tour », une série d’événements gratuits dédiés aux makers/développeurs un peu partout en France & Europe dans les mois qui viennent.
    (Accessoirement on en profitera pour donner un kit de dev aux présents)

    Plus d’infos ici : http://makers.sigfox.com/tour

    Nicolas // Sigfox

    Répondre
      1. nicolsc

        Oui, quelqu’un d’autre m’a fait le remarque ce matin 🙂

        On va essayer d’arranger la mise en forme rapidement.

        Côté horaire c’est 14-18h, et pour les lieux déja calés :
        * Lille – Euratech
        * Paris – UsineIO
        * Grenoble – La Casemate
        * Madrid – Makespace
        * Barcelone – FabLab Barcelona

        Répondre
  12. Pipoteurland

    Le problème de sigfox, c’est qu’ils brassent du vent. On ne sait pas quelle est la couverture réelle, on ne sait pas quels sont les risques d’interférence en régime de croisière, on ne sait pas quelle latence, on ne sait pas sous quelles conditions on a la bidirectionnalité, on ne sait pas combien de clients ils doivent convaincre et d’objets ils doivent connecter pour être rentables, on ne sait pas si ça va prendre 5 ou 10 ans, on ne sait pas si les nouveaux actionnaires se sont fait pigeonnés ou ont plus d’info. Et on sait que de nombreux usages indoor ou mécanisés peuvent utiliser d’autres techno radio. C’est pas un hasard si les opérateurs mobiles n’y croient pas.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      je n’ai pas de réponse à toutes les questions mais pour la latence les essais que j’ai faits montrent que la réception des données est quasiment instantanée (je n’ai pas chronométré mais je récupère les infos sur un VPS chez web4all dans les secondes qui suivent).
      La gamme de fréquences utilisée est actuellement très peu employée en France et devrait garantir la sécurité de la transmission. Ce qu’il faut surtout retenir c’est qu’avec la technologie utilisée la consommation est ultra réduite côté objet connecté, ce qui est impensable avec une solution basée sur une carte SIM et un modem GSM ou autre du même acabit…
      Je vous rejoins sur le manque d’infos concernant le développement réel et la couverture du réseau sous couvert de ne pas révéler d’infos pour la concurrence… OK, mais le consommateur dans tout ça ? Il faut demander à un revendeur qui, lui regarde la carte et vous dit si c’est bon ou pas… Bonjour la transparence.
      D’autre part j’ai essayé deux fois de laisser une demande d’infos sur le site SigFox sans obtenir de réponse sur cette info figurant sur leur site :
      Comment et où puis-je souscrire des abonnements et combien cela coûte-t-il ?
      pour laquelle la réponse est : « Le coût d’un abonnement de SIGFOX dépend de deux paramètres : le volume de messages échangé par les appareils et le nombre d’appareils. Annuellement, les prix varient de 1 à 14€ par appareil. » ouais mais encore ? ça ne répond pas à la question où puis-je souscrire un abonnement (je n’ai rien trouvé sur le site pour s’abonner…) et pas d’infos sur le tarif réel.
      Nicolas (qui est intervenu dans les commentaires) m’a répondu ceci à propos des abonnements :
      Ils sont à souscrire auprès de l’opérateur. C’est à dire nous (SigFox) en France, ou un de nos partenaires locaux à l’étranger (Engie en Belgique, Narrownet au Portugal, ..)
      Il n’y a pas de grille publique. 14€ est le tarif max, pour quelques dizaines d’objets. 1€ correspond à plusieurs centaines de milliers d’objets.

      Ce qui donne des indications mais ne répond pas à toutes les questions (par exemple l’incidence du nombre de messages)
      Par contre suite à mes deux messages (un laissé sur le site, l’autre envoyé à info@sigfox.com le 2 octobre) je n’ai toujours pas de contact en retour 🙁 ) ce qui ne démontre effectivement pas un intérêt énorme pour l’utilisateur final)
      Maintenant que les opérateurs mobiles n’y croient pas, c’est compréhensible puisqu’ils ont pris deux bonnes années de retard par rapport à la ch’tite startup toulousaine 😉 et qu’ils se disent que c’est bien dommage de partager le gâteau avec ces intrus ! Quoi, une petite entreprise vient nous piquer du pognon dans le domaine des télécom ????
      Concernant SNOC, je veux faire remarquer les très bonnes relations avec cette société, la rapidité de réponses et l’aide que j’ai pu obtenir (merci Yannick)
      Enfin, pour finir, je voudrais rappeler que je détiens le titre « officiel » de Papi Ronchon et que je fais de nombreux efforts pour le garder, alors y faudrait pas essayer de me le piquer !
      Cordialement (quand même 😉 )
      François
      ps : je travaille avec mon collègue JP sur une station météo à base d’Arduino Nano, qui enverra ses données tous les 1/4 d’heures par SigFox. On en est au début mais quand ça sera opérationnel il y aura un descriptif sur le blog.

      Répondre
    2. Stephane

      Je voudrais rebondir sur le message de pipoteurland

      Ils ne brassent pas du vent, ils ont développé un réseau pour l’IoT qui couvrait au printemps 90% du territoire. La couverture réelle doit être dans leur stratégie de dev, normal qu’on ne soit pas au courant.
      Nous sommes trop habitué au chose acquise rapidement. Souvenez-vous du début du GSM, on n’est pas passé de 0 à 100% en une nuit.

      Pour les risques d’interférence ou la latence, c’est de l’UNB, il ne faut pas se déplacer au dessus d’une certaine vitesse pour s’assurer 100% de réception des messages (ou alors être très haut en altitude, comme la montré le tweet d’un hollandais qui revenait de Barcelone en A319). Il n’y a pas de latence, je reçois le message alors qu’il n’a pas fini d’être transmis. J’ai même fait « parlé » 4 hidnseek quasi simultanément, tous ont été reçu par le réseau.

      Stephane

      Répondre
  13. Pipoteurland

    @Stephane
    Non, Sigfox ne couvre pas 90 % du territoire français, et de loin. Trouve-moi une seule annonce qui le prétend. Encore moins si tu parles de couverture indoor.

    Sur les interférences et la latence, je parle du régime de croisière, c.-à-d. celui qu’ils vantent être capable de soutenir (les « milliards » d’objets connectés). Aujourd’hui le réseau est vide et ce n’est pas un problème. C’est un bon bac à sable pour s’amuser, et peut-être même que c’est une solution si vous amortissez le déploiement sur 5 ans sur une zone locale autour d’une antenne existante. Mais si vous êtes un grand compte, il faut réfléchir à long terme, et là c’est beaucoup trop risqué.

    @ François Mocq
    Sigfox utilise des fréquences libres, qui sont libres parce qu’on n’a pas le droit de les saturer. S’ils avaient du succès, ils seraient obligés d’en changer pour aller sur une fréquence qu’ils n’ont pas encore.
    Les opérateurs sont-ils en retard ?
    Coupables d’avoir laissé Sigfox occuper le vide, certainement, mais en retard sur le marché et les technos ? Non, au contraire. La vraie norme sérieuse, LORA, n’est même pas finie, et je parle pas du marché qui est tellement émergent qu’on ne sait même pas si ça va vraiment décoller avant l’arrivée de la 5 G dans 5 ans, qui balaiera tout sur son passage. En attendant Sigfox a levé dans les 150 millions d’euros et depuis 2009 doit avoir un CA cumulé inférieur à 10 M €. Regardez les déclarations du PDG en 2012 qui claironnaient 40 M€ de CA en 2014. On en est très loin. Le problème c’est qu’ils se sont intoxiqués eux-mêmes avec leur discours « internet des objets » exponentiel. Ils ont encore pas compris la vraie dynamique du marché et essaient de faire croire que ça va monter en buzz comme une bulle de savon à coup de RP. Aucun expert des réseaux sans fil n’y croit.

    Répondre
  14. Ping : Alimentation domotique pour rail DIN | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  15. Ping : Un timelapse pas comme les autres… | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  16. Philippe

    Bonjour à vous

    j’ai acheté installé un RPISIGFOX mais je n’arrive pas à le faire fonctionner
    J’ai désactivé le serial comme indiqué et installé le python serial .
    Il y a t-il quelquechos d’autre à faire ?

    MErci
    J’ai bien enregistré le module sur Sigfox .

    Répondre
  17. Gaël

    Bonjour,

    J’ai récemment commencé à utiliser une carte rpisigfox, même modèle, commandée sur le même site. Je n’arrive cependant pas à accéder au site telemesure.net avec les login crées. J’ai pourtant bien accès au site « backend » de Sigfox (qui est bien moins user-friendly) preuve que l’abonnement fonctionne. Le service telemesure.net fourni avec l’abonnement a-t-il été arrêté ?

    Cordialement,

    Gaël

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour Gaël
      de mon côté ça fonctionne bien, pas de souci pour me connecter
      vous vous connectez avec l’adresse mail que vous avez utilisé pour ce messages (sfr.fr ?)
      cordialement
      François

      Répondre
      1. Gaël

        Non, mais j’utilise bien celle qui à été fournie lors de l’activation (notice de la carte d’activation fournie avec le rpisigfox et le boitier). Cela dit , il est bien dit que je peut utiliser l’API sigfox, mais ils n’est pas fait mention de telemesure.net sur la notice.

        Pouvez vous également vous logguer sur l’API avec votre login telemesure.net ? (https://backend.sigfox.com/auth/login)

        Cordialement,
        Gaël

        Répondre
          1. Gaël

            Alors l’offre de yadom a du changer, if faut croire, ou l’achat n’as pas été réalisé avec les mêmes conditions (ce n’es pas moi qui m’en suis occupé x) ). Je me suis débrouillé pour extraire les données du capteur depuis l’API avec python. Faut juste que j’arrive à les rentrer dans une base de données maintenant. Au moins on apprend des trucs ^^.

          2. Yannick

            Bonjour Gaël,

            Je suis le concepteur de la carte RPISIGFOX,
            effectivement, nous avons modifié l’offre au niveau de la gestion des données depuis quelques mois.
            Historiquement, les donnés provenant de la carte RPISIGFOX transitaient par notre propre compte SigFox gérant la flotte de nos produits. Seul nous avions accès a ce que l’on appelle le ‘backend’ SigFox, c’est a dire la console de l’opérateur ou l’on peut visualiser de nombreux paramètres ainsi que le réglage des push de données personnalisés vers le serveur du client. Nous avions donc déplacé l’accès aux données et aux réglages sur notre site telemesure.net.
            De nombreux clients souhaitaient avoir accès à la console opérateur et nous avons travaillé avec SigFox pour pouvoir vous donner accès directement au ‘backend’ de l’opérateur et toutes ses fonctionnalités.
            C’est maintenant fait et si vous avez pris un abonnement avec votre carte RPISIGFOX, vous avez une carte d’activation livrée avec le produit vous permettant de créer votre propre compte client chez SigFox et activer votre abonnement.

            Voici pour l’explication sur les changements.

            J’espère vous avoir clairement expliqué cette évolution de notre offre.

            N’hésitez pas à nous faire par de vos retours ou souhaits d’évolution à service-client[at]yadom.fr

            Cordialement,
            Yannick

          3. Gaël

            Bonjour Yannick,

            Merci de ces réponses, je comprend mieux. Je ne m’étais pas assez bien renseigné avant de commander la carte. Mais le backend sigfox marche tout aussi bien.

            Cordialement,

            Gaël

  18. Ping : Avec Cayenne, pimentez la gestion de votre Raspberry Pi | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.