Publié le 1 mars 2014 - par

Raspberry Pi : Mission lunaire !

raspberrypi_lunaire_250pxAprès un voyage au Kennedy Space Center, a décidé de construire un pupitre un peu spatial spécial pour son fils. Celui-ci venait d’entrer à l’école et avait des devoirs à faire le soir.

Au lieu de poser simplement une planche sur quatre pieds, il a décidé de se lancer dans la réalisation d’un centre de contrôle de mission spatiale à base de… Raspberry Pi, bien sûr ! Jeff avait déjà réalisé le lit en mezzanine de son fils et c’est sous ce lit qu’il a choisi de loger le bureau pour les devoirs. Je vous invite à une visite de cette superbe réalisation.

bureau_pupitreLe bureau fermé est bien adapté aux travaux scolaires. Une fois ouvert, il devient un magnifique poste de commande de mission spatiale.

On voit sur la plaque relevée, il est possible de suivre le déplacement du vaisseau autour de la terre, une peinture métallique permet de coller le magnet qui représente l’ensemble Apollo-LEM.

Le programme de la console est disponible sur GitHub. Un Raspberry Pi et un Arduino travaillent en collaboration. L’Arduino utilise quatre extensions d’E/S (MCP23017) pour lire l’état des commutateurs et des boutons. Chaque fois qu’un interrupteur (qu’il s’agisse d’un bouton-poussoir ou d’un interrupteur à bascule) change d’état (arrêt/marche ou marche/arrêt), l’Arduino informe le Raspberry Pi sur une connexion série (câble USB). Le Raspberry Pi joue un son ou commence une séquence d’événements, si nécessaire, et envoie les commandes de contrôle de LED à l’Arduino.panneau_03L’Arduino utilise cinq drivers de matrice à LED (HT16K33 sur une plaque support Adafruit) pour contrôler tous les voyants. Cela autorise la commande de 640 LED distinctes, ce qui peut sembler énorme, jusqu’à ce que vous comptiez que les écrans numériques ont huit LED par chiffre et les bargraphes à LED ont 24 LED par afficheur (ils affichent trois couleurs car ils ont une LED rouge et une LED verte dans chaque segment pour se colorer en rouge, jaune ou vert). Les potentiomètres sont lus par les entrées analogiques de l’ Arduino.img_3120Un module CAPCOM permet la connexion d’un micro et d’un casque pour entendre les messages d’alertes et les bruitages. Il est également pourvu d’un bouton d’appel (CALL).
Le module voisin C&WS, est activé quand une alarme est déclenchée. L’opérateur peut tester l’état des LED et des ampoules pour vérifier leur état et désactiver l’alarme après résolution du problème.panneau_04Jeff n’a pas lésiné sur le matériel, puisqu’on voit ci-dessus que les interrupteurs commandant l’allumage des dispositifs pyrotechniques (boulons explosifs, déploiement du parachute…).img_3099La plupart des effets sonores proviennent de freesound.org. Pour certains effets, comme les parachutes, Jeff a combiné les sons dans un éditeur de sons. Pour les sons d’événements réels, il a trouvé le Journal de Vol d’Apollo 11. Les divers sons fournis par la NASA ont été combinés et équilibrés représenter les principales séquences d’une mission sur le panneau de contrôle. img_3117Comme les garçons grandissent et vont plus loin que frapper les boutons de façon aléatoire, leur jeu de l’espace est plus structuré, le panneau de contrôle les guide à travers une mission. Dans les 10 premières minutes d’utilisation du bureau de contrôle de mission, les garçons apprenaient quelle touche produit le compte à rebours pour leurs fusées jouets et leurs navettes spatiales.img_3119Depuis la visite du Centre spatial Kennedy, les fils de Jeff ont souvent joué « à l’espace » ensemble, avec compte à rebours pour le décollage et gestion des vaisseaux spatiaux (jouets) en orbite au-dessus de leurs têtes. Maintenant, avec ce bureau/console de contrôle de mission, ils peuvent faire leurs devoir et jouer à piloter des fusées.panneau_05Voici une vue du panneau complètement équipé, il y a même un écran LCD qui diffuse des séquences en rapport avec le mission en cours. Dans la partie supérieure du panneau on distingue le Raspberry Pi et l’Arduino au travers d’une fenêtre.panneau_06Le Raspberry Pi et l’Arduino lors du montage sur le panneau de commande.panneau_01Pose du panneau de commande sur le socle. L’écran vidéo n’est pas encore en place.Jeff a réalisé un film qui relate cette construction que vous retrouverez sur http://makezine.com/video/making-fun-mission-control-desk/.

Conclusion :

Une réalisation superbe, encore une fois pilotée par un Raspberry Pi, qui prouve (mais est-ce encore nécessaire) la flexibilité et l’adaptabilité de notre framboise314.

N’hésitez pas à faire part dans les commentaires ci-dessous de vos réalisations et de vos remarques à propos de celle de Jeff.

Merci à Simon qui m’a communiqué cette information.

Allez, on se refait une partie…? « Allo Houston, ici Apollo… Bip… »

raspberrypi_lunaire

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

Une réflexion au sujet de « Raspberry Pi : Mission lunaire ! »

  1. Ping : Raspberry Pi : Mission lunaire ! | Radioamateurs-France

  2. Ping : Raspberry Pi : Mission lunaire ! | Libre de fai...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.