Publié le 6 octobre 2015 - par

OUIAREMAKERS : C’est parti !

logo_ouiaremakers_250pxOui Are Makers (ou OAM pour les intimes) est en ligne et vous ouvre ses portes ! Le site propose de rassembler tous les créatifs, bricoleurs, inventeurs et compagnie… (francophones) en leur permettant de partager leurs réalisations étape par étape et de s’enrichir des idées et de inventivité des autres membres.

OUIAREMAKERS

Comment ça marche

Très concrètement, il faut vous inscrire afin de créer votre espace personnel sur le site. Cet espace contiendra les tutoriels que vous publierez et les tutoriels* que vous aurez préférés parmi tous ceux de la communauté OAM. Vous pourrez également commenter les projets, suivre vos membres préférés pour être au courant de leurs nouvelles réalisations, ou bien encore prendre part aux forums thématiques et aux évènements (bientôt opérationnels).

logo_ouiaremakers_600px* tutoriel = petit guide expliquant étape par étape comment vous avez concrétisé votre idée (exemple : Sérigraphie sur un t-shirt grâce aux UV)

Qui se cache derrière OUIAREMAKERS ?

Ils sont trois derrière le site :  Ce sont ce qu’on nomme communément des bricoleurs, des créatifs, des bidouilleurs. En anglais il y a un mot génial pour rassembler tous ces termes en un seul : ce sont  des “makers”, un mot qui vient du verbe faire, fabriquer.

matthias

Matthias – Le site

hortense

Hortense – Le développement

xavier_lpxav

Xavier – La communauté

Nos trois lascars ont constaté, à leur grand regret que la grande majorité des sites web qui permettent aux gens comme eux de partager leurs réalisations étape par étape sont soit en anglais (comme Instructables), soit en français mais spécialisés sur une activité (framboise314 sur le Raspberry Pi, par exemple).

Avec Oui Are Makers ils ont donc voulu créer une plateforme pensée pour les Makers. Leur rêve le plus fou est de croire qu’on peut créer, imaginer, inventer le monde d’aujourd’hui et de demain, en s’inspirant et en partageant tous ensemble.

Mais qui sont-ils ? ils ont bien voulu répondre à quelques questions, ce qui me permet de vous présenter :

  • Matthias : Il arrive de l’Université de Stanford ou il travaillait dans le fablab sur les projets des étudiants
  • Hortense : elle travaillait chez Etsy France (la place de marché des artisans et créateurs)
  • Xavier : il est (toujours!) très investi dans le Makerspace de Lille

Derrière leurs passions DIYesques ils mettent dans Oui Are Makers leur expertise professionnelle : le développement technique du site pour Matthias, le service client et commercial pour Hortense et l’animation de la communauté pour Xavier.

A la question : Comment l’idée vous est-elle venue ? L’équipe répond : « Ce que nous trouvons phénoménal dans le DIY c’est que c’est accessible à tout le monde, quels que soient les âges, les finances, les expertises etc . Par contre ce que nous trouvions très dommage c’est que ce soit encore compliqué de partager ses idées et réalisations sous la forme de vrais tutoriels. En plus de ça nous avions remarqué qu’aucune plateforme ne rassemblait toutes les catégories de création possibles. On a donc voulu briser les barrières du DIY et permettre à chacun, quels que soit ses goûts, ses talents, de publier vraiment facilement ses tutoriels. Nous avons plein d’idées pour développer le site avec des nouvelles fonctionnalités pour faciliter encore plus l’échange et le partage entre makers, mais pour l’instant il nous faut déjà rassembler les makers ! Donc avis à ceux qui nous lisent : si vous trouvez le projet sympa parlez en autour de vous et venez tutoter sur OuiAreMakers.com 🙂

Ils m’ont invité à tester le site OAM avant son ouverture et j’ai apprécié leur entrain et leur réactivité ! N’hésitez pas à proposer des améliorations ou des modifications du site. Ce n’est pas toujours possible de prendre toutes les demandes en compte mais il sauront écouter vos remarques…

 Il y a quoi dans OUIAREMAKERS ?

ouiaremakers_techno

Déjà pas mal de choses pour un site qui démarre…  Ci-dessus vous voyez le contenu de la rubrique technologie. Mais il est également possible de rechercher par mot-clé, ce qui deviendra indispensable quand le site va grossir !

recherche_arduino

Ici par exemple sur la page d’accueil de nombreux tutoriels sont présentés. J’ai saisi Arduino dans la zone de texte et lancé la recherche.

recherche_arduino2Résultat probant : j’ai obtenu la liste des tutoriels contenant le mot-clé Arduino. Chaque item est illustré par une petite image et un court descriptif qui devrait vous permettre de choisir rapidement celui qui vous intéresse.

Les toutes premières publications présentes sur le site sont celles des makers qui ont testé en avant première le site, de l’équipe et quelques traductions de projets anglo-saxons très sympas d’Instructables et autres.

Les rubriques

Technologie, cuisine, DIY (Fézitoimême), bricolages, loisirs, plein air sont au rendez-vous.

origami_01 panneau_solaire clafoutis

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, c’est extrêmement varié puisque sur cet extrait vous découvrez un cerf en papier, un panneau solaire et un clafoutis aux poires

tetris2 boite_a_lumière
Apprenez à réaliser une « Lampe « Tetris » ou une « Boîte à lumière » pour la photographie
imprimante_3D
ou encore l’imprimante 3D Cherry pour 60€…

 Publier un tutoriel sur OuiAreMakers

La décision de publier un tutoriel est toujours un moment crucial, et pour en publier régulièrement je peux vous en parler ! 😉 On se pose plein de questions : est-ce que ça va intéresser les lecteurs ? Est-ce bien expliqué ? Est-ce assez illustré ?   Que faut-il mettre dans le tuto ? Dans quel format je dois envoyer mon tuto ?…

La page « Publier un tutoriel »

Eh bien chez OAM, ils ont pensé à tout ça. Une fois inscrit et connecté sur le site, lorsque vous cliquez dans le menu sur « Publier un tutoriel », une page s’ouvre, qui contient un guide pour la rédaction de votre tuto. Il suffit de remplir les zones de texte, de télécharger les photos… Vous êtes guidé tout au long de la rédaction de votre tutoriel. Vous pouvez ajouter autant d’étapes que vous le souhaitez.

ouiaremakers_publier_tutorielComme vous pouvez le voir, cette approche facilite énormément la rédaction, vous évite d’en « oublier des bouts » et permet à OuiAreMakers d’homogénéiser la présentation des tutoriels.

Catégories et mots clés

Soyez très attentif(ve) à ce que vous allez mettre dans ces zones de texte, car ce sont ces mots qui seront utilisés pour le classement de vos tutos (y compris par les moteurs de recherche) et pour la recherche sur le site OAM lui même.

ouiaremakers_categoriesAprès avoir choisi la catégorie, sélectionnez la sous-catégorie adéquate dans la liste déroulante. Les catégories sont proposées par OAM et vous devez les respecter… Bon, il y a une catégorie « Non Classé » mais n’en abusez pas !…

Pour les mots-clés, lâchez vous, n’hésitez pas à en mettre une dizaine ou plus pour que votre tutoriel soit bien référencé.

Le grincheux de service

Ne vous en faites pas… Le fait de partager un savoir-faire est déjà très enrichissant. Ça va vous obliger à  bien réfléchir à votre réalisation pour l’expliquer aux autres (Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément – Nicolas Boileau). Pensez bien à définir l’objectif du tuto, l’utilisation qu’on peut en faire, les évolutions qu’on peut envisager… Et même si vous avez des remarques écrites par le grincheux de service, pensez plutôt aux dizaines de personnes qui n’ont rien écrit dans les commentaires mais qui ont été heureuses de lire votre description 🙂 Et puis si le grincheux n’est pas content de votre tuto, il se met devant son clavier et il en rédige un lui-même… Après il pourra causer 😀

ps : j’avoue, des fois c’est moi le grincheux 😉

Conclusion

Un site de ce type manquait pour les « makers » francophones. Avec OuiAreMakers, voici l’occasion de partager des réalisations dans des domaines très variés avec la communauté des makers français.

Vous êtes inventif, vous avez le sens du partage, rejoignez OuiAreMakers si vous voulez participer au rassemblement des makers !

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

7 réflexions au sujet de « OUIAREMAKERS : C’est parti ! »

  1. Clemzo

    Bonjour,

    Superbe initiative que de franciser le DIY, ce qui permettra au plus grand nombre ainsi qu’aux anglophobes de s’initier à cette vague fabuleuse.
    Toutefois, j’ai peur du double emploi, voir de la dilution de la démarche avec l’incontournable site Instructables.
    Si je pense que cette francisation est nécessaire, n’aurait-il pas été judicieux de créer une branche FR d’Instructables ? (Ceci n’est qu’une pensée personnelle qui n’engage que moi.)
    En tout les cas longue vie à cette démarche et à cette vague extraordinaire qu’est le DIY ainsi qu’à tous les contributeurs sans qui rien ne serait possible.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Clemzo
      on peut se poser la question mais Instructables a été pas mal contesté pour avoir instauré un statut d’adhérent « Pro » payant. Un certain nombre de fonctionnalités étant réservées à ces abonnés payants 🙁
      alors que c’est la communauté des makers qui alimente le site…
      pas cool
      on verra comment évolue OuiAreMakers
      Cordialement
      François

      Répondre
  2. msg

    Bjr.
    Pour un site qui se veut en français , pour moi , le nom est mal choisi .
    Maker , en français , ça fait pense à maquer . Pas très flatteur .
    La langue française fout le camp et c’est bien dommage .

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      c est vrai, mais le terme MAKER est passé dans le vocabulaire entre autres avec les MakerFaire.
      Pour ma part je préfère maker que bidouilleur 😉 qui me semble plus péjoratif (mais c’est juste mon avis)
      cordialement
      François

      Répondre
  3. msg

    Ils auraient pu prendre comme nom IDO (Internet Des Objets) , l’équivalent de IoT (Internet of Things) en anglais .

    IDO en anglais ça fait « I DO » = « Je fais » , dons bien approprié pour ce site qui touche à tout .
    Dans la confusion des abréviations , ils auraient pris pas mal d’avance dans le classement des moteurs de recherche .

    Le nom OAM est déposé et le site créé donc idée à creuser pour d’autres .

    Répondre
  4. Ping : Concours de projets autour du Raspberry Pi - MagdiBlog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.