Publié le 11 mars 2014 - par

Le Raspberry Pi… ça décoiffe !

raspberry_pi_decoiffe_250pxUne agence de publicité suédoise a utilisé un Raspberry Pi pour détecter l’entrée d’une rame dans une station de métro et animer la publicité des produits Apolosophy.

Lors de l’entrée en gare d’une rame de métro, les turbulences déclenchent le mouvement des cheveux du mannequin figurant sur l’affiche.

Un projet pour des pubs dans le métro de Stockholm

capteursC’est un Raspberry Pi équipé d’un capteur à ultrasons qui est chargé de détecter le passage de la rame. Le détecteur a été calibré pour ne pas être perturbé par le passage des voyageurs. Il se déclenche uniquement à l’arrivée d’une rame.

Le Raspberry Pi est connecté au réseau qui diffuse les publicités et prévient l’ordinateur central chargé de la diffusion des vidéos qu’une rame de métro entre en gare.

Le Raspberry a été placé dans le panneau publicitaire, le capteur a été positionné sur le dessus de celui-ci :

capteurs2Un film présente en accéléré le « making of » (en gaulois : la fabrication) du dispositif.

Et cette autre vidéo vous montre le montage du Raspberry Pi dans le panneau publicitaire, ainsi que le résultat obtenu.

Conclusion :

Encore un emploi par des professionnels de notre framboise314 et cette fois… ça décoiffe ! Prévue pour durer une journée, la démonstration a finalement été prolongée à une semaine, tant l’intérêt des voyageurs était éveillé par cette animation.

Sources :

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

3 réflexions au sujet de « Le Raspberry Pi… ça décoiffe ! »

  1. Ping : Le Raspberry Pi… ça décoif...

  2. Jean-Paul

    Les idées ne manquent pas c’est très stimulant. Je remarque qu’il n’y a pas que nos jeunes électroniciens Français qui ne connaissent plus le vieux code des couleurs. Mais bon, un multimètre coutait plus cher avant Ebay, il fallait se débrouiller.

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour Jean-Paul
      votre message me fait réagir car vieil électronicien que je suis, je connais le code des couleurs mais… je ne l’ai jamais réellement utilisé étant daltonien… Donc quand je ne trouve personne pour me lire les couleurs (enfin, les vraies, pas celles que je vois) eh bien je sors mon multimètre. Ça ne m’a pas empêché de bosser en électronique et en maintenance pendant des années 😉
      Cordialement
      François

      Répondre
  3. Ping : Le Raspberry Pi… ça décoif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.