Publié le 25 avril 2016 - par

Caméra Raspberry Pi V2 : 8 Mégapixels. Qu’en dit Eben Upton ?

camera_v2_250pxLa sortie du Module Caméra Pi de 8 Mégapixels a été annoncée sur le blog de la Fondation Raspberry Pi par Eben UPTON lui-même.
Pour ceux d’entre vous qui ne lisez pas l’anglais, je vous propose la traduction de cet article :
Le module caméra de 5 mégapixels en lumière visible a été le premier accessoire officiel, en 2013, et il reste l’un de vos add-ons préférés. Ces caméras ont trouvé leur place dans un tas de projets amusants, y compris des télescopes, des cerfs-volants, les cours de sciences et bien sûr la caméra Naturebytes destinée à filmer (entre autres) les oiseaux. Ce module a rapidement été rejoint par la version PinoIR sensible à l’infrarouge, qui non seulement vous permet de voir dans l’obscurité, mais ouvre la porte à des essais l’imagerie hyperspectrale.

Caméra Pi V2 : 8 Mégapixels

Comme beaucoup d’entre vous le savez, le capteur OmniVision OV5647 utilisé dans les deux premières cartes est arrivé en fin de vie à la fin de 2014. Nos partenaires avaient acheté des stocks importants, mais ceux-ci sont maintenant presque complètement épuisés, donc nous avions besoin de faire quelque chose de nouveau. Heureusement, nous avions déjà entamé la conversation avec la division « Capteur d’image » de Sony, et donc à ce moment nous sommes en mesure d’annoncer la disponibilité immédiate de caméras sensibles à l’infrarouge et à la lumière visible construites autour du capteur Sony IMX219 de 8 mégapixels, au même prix de 25 $. Ces modules sont disponibles dès aujourd’hui chez nos partenaires RS Components et element14, et devraient être disponibles chez votre revendeur favori bientôt.

Caméra Pi V2 8 Mégapixels en lumière visible

camera_v2_600px

Module caméra en lumière visible

Caméra Pi V2 8 Mégapixels en lumière infrarouge

pinoir_v2_600px

… et son cousin en infrarouge

Une amélioration de l’image en plus de l’augmentation de la résolution

Lors de nos tests, le capteur IMX219 s’est avéré être un excellent choix. Vous pouvez lire tous les détails concernat l’IMX219 et l’architecture Exmor R de ce capteur rétro-éclairé sur le site de Sony, mais il suffit de dire que c’est bien plus qu’une simple mise à niveau de la résolution : c’est un bond en avant dans la qualité de l’image, la fidélité des couleurs et les performances en faible luminosité .

Le rôle de VideoCore IV dans la gestion de l’IMX219

VideoCore IV intègre un pipeline de capteur d’image sophistiqué (ISP). Il convertit les images arrivant du capteur au format « raw » (brut) en format Bayer RGB vers le format YUV. Il corrige au passage les artefact du module et du capteur comme le bruit thermique et le bruit quantique, les pixels défectueux, le vignettage du à  l’objectif et la distorsion de l’image. Configure l’ISP pour qu’il fonctionne avec un capteur particulier est une activité réservée aux spécialistes et très chronophage. Il n’y a qu’une poignée de personnes qui possédent les compétences nécessaires, et nous sommes très chanceux que Naush Patuck, un ancien de l’équipe d’imagerie de Broadcom, ait été volontaire pour l’adapter à l’IMX219.

Naush dit:

En ce qui concerne le processus d’adaptation, on peut dire que l’essentiel de l’effort a porté sur le vignettage de la lentille et sur le réglage automatique de la balance des blancs (AWB). En plus de la correction de vignettage fixe, notre algorithme prend en charge les variations de fabrication et le vignettage propre à chaque module. Le réglage automatique de la balance des blancs est délicate, car nous devons nous assurer d’obtenir des résultats corrects sur une grande partie de la courbe de température de couleur; dans le cas de l’IMX219, nous avons utilisé des images éclairées par des sources lumineuses de 1800K [lumière rougeâtre] à 16000K [lumière bleuâtre].

Réglage de la balance automatique des blancs

Le but de la balance automatique des blancs (AWB) est de récupérer les «vraies» couleurs d’une scène indépendamment de la température de couleur de la lumière qui l’éclaire : la prise de vue d’un objet blanc devrait se traduire par des pixels blancs au soleil, ou sous un éclairage à LED, fluorescent ou incandescent. Vous pouvez voir à partir de ces paires de images avant => après que les réglages réalisés par Naush font un excellent travail dans des conditions très difficiles.

awb1_600px

Réglage automatique de la balance des blancs sous une lumière de température de couleur élevée

awb2_600px

Réglage automatique de la balance des blancs sous une lumière de température de couleur basse

Comme toujours, nous sommes redevables à une foule de gens pour leur aide lors de la conception de ces produits. Dave Stevenson et James Hughes (espérons qu’Elaine et toi profitez d’une merveilleuse lune de miel, James!) ont écrit la plus grande partie du code de la plate-forme de la caméra. Mike Stimson a conçu la carte (son deuxième produit après le Raspberry Pi Zero). Phil Holden, Shinichi Goseki, Qiang Li et beaucoup d’autres chez Sony sont intervenus à leur façon pour nous aider à obtenir l’accès à l’information dont Naush avait besoin pour régler l’ISP.

Sources

 

New 8-megapixel camera board on sale at $25

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

13 réflexions au sujet de « Caméra Raspberry Pi V2 : 8 Mégapixels. Qu’en dit Eben Upton ? »

  1. Dodutils

    Peu importe ce que Eben Upton dit, moi je dis j’en veux une ! 😉

    j’espère que l’optique sera un peu plus facile à visser/dévisser que la RaspiCam V1 pour pouvoir faire une mise au point inférieure à 40cm voir même de la macro.

    Répondre
  2. bruno71

    Bonjour à vous tous.
    Avec les anciennes versions, à cause de cette nappe, j’ai trop galéré à faire tenir et à positionner ces pi-cam pourtant de bonne factures.
    Au déballage, première pensée »me voilà bien avec ce truc qui pendouille… », va falloir bien fixé le boitier de la cam.
    Du coup, réalisant un proto multi alliant pi3+lcd 3.5+open-cv+cam afin de réaliser un system de détection d’endormissement nomade pour véhicule, je me suis rabattu sur une cam usb externe (logitech pro9000)?
    J’aurais pourtant tant aimé utilisé ma pi-cam, surtout coté python …
    il faudrait un système filaire sur rotule, mais vu le nb de pistes sur la nappes, ll ne faudrait pas non plus un câble 8 paires

    à bientôt, bien cordialement.
    Bruno

    Répondre
    1. Dodutils

      Pour ma part j’ai découvert un petit module qui permet de relier la nappe à un connecteur HDMI pour en réutiliser la câblage et en faire une rallonge avec à l’autre bout le même module auquel on attache la PiCam et ça fonctionne super bien, j’ai testé 5m mais faut que je trouve un câble HDMI de 10m pour voir si je peux pousser plus loin. Il reste même des broches non utilisées qui peuvent servir à faire passer un GPIO et aussi du courant pour alimenter une lumière par exemple

      On trouve ça ici : https://www.tindie.com/products/freto/pi-camera-hdmi-cable-extension/

      Répondre
      1. bruno71

        merci bien Dodutils pour l’info , pratique en effet mais il faudrait vraiment pouvoir l ‘intégrer au petit boitier de la pi-cam. mais à essayer ,c ‘est sûr …
        par contre le module à 20€ + le prix de la cam piv2, ne vaut il pas mieux s orienter sur une webcam… a chacun de choisir.

        Répondre
        1. Dodutils

          oui en effet ça peut sembler cher après tout dépend du besoin en effet, RpiCam c’est un débit et un traitement plus rapide un définition et qualité d’image plus élevée qu’une webcam classique.

          Mais pour ceux qui tiennent à leur RiCam ce module est génial 🙂 ceci dit avec du câble USB « actif » on peut aussi pousser une webcam à 10m voir 20m (faut juste pas se planter sur le produit car il semble qu’il y ait plus ou moins de problème pour transporter du signal de webcam sur ce type de câble USB), mais ces câbles actifs ont aussi un coût.

          Répondre
  3. François

    Bonjour,

    Tout à bord je tiens à remercier François pour votre site. Un grand bravo, contenu très intéressant, de qualité, je prend beaucoup de plaisir à lire vos différents articles.
    Cela fait un petit moment que je souhaite m’acheter un raspberry et je me suis enfin décidé à le faire (en partie grâce à votre site 😉 ). Je suis à la recherche d’une caméra et je suis assez intéressé par celle ci.
    Par contre j’ai quelques petites interrogations :
    – la caméra Raspberry Pi V2 NoIR est-elle conçue spécialement pour filmer en infrarouge ? Quel est le rendu ?
    – Est ce qu’elle peut filmer en journée ?
    – Si oui, n’y a t-il pas de perte de qualité dans le jour par rapport à la caméra Raspberry Pi V2 classique ?

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour François
      Lisez déjà cette réponse SVP http://www.framboise314.fr/une-nouvelle-camera-pi-v2-pour-le-raspberry-pi-8-megapixels-au-compteur/#comment-28378
      Oui la PiNoir a été conçue pour ça ! le filtre IR qui équipe toutes les caméras a été enlevé
      Les couleurs sont faussées en journée par la présence des infrarouges sur le capteur de la PiNoir mais la qualité reste la même !
      par contre la nuit avec un éclairage infrarouge, elle voit… comme en plein jour (avec des couleurs inexistantes mais on voit très bien !)
      cordialement
      François
      françois

      Répondre
    1. Dodutils

      rectification pour le NoIR sur la grosse photo qui regroupe les 4 tests couleur +NoIR le gars a inversé le sens en mettant la 1.3 avant la 2.1 par rapport aux deux premières photos de la version normale.

      Du coup est-ce qu’il s’agit de la qualité de la lentille ? j’ai moi-même acheté 2 PiCAM V.1.3 au même moment et pourtant l’une donne une bien meilleur image que l’autre qui est bien moins nette, c’est gavant qu’ils soient incapable de produire des lentilles de qualité régulière.

      Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        bonjour
        le réglage ? normalement ils les règlent sur l’hyperfocale pour avoir une netteté de 1m à l’infini… à vérifier.
        Je préparais le macroscope pour les journées RasPi de Nevers quanq les cameras V2 sont arrivées. J’ai branché une V2 à la place de la V1. Il a fallu faire un rpi-update pour mettre le firmware à jour
        mais quand la caméra a balancé son image sur l’écran j’ai fait waouuu
        avec Nevers pas le temps de faire d’essais ce WE ce sera pour un peu plus tard
        cordialement
        françois

        Répondre
  4. Samy

    Bonjour, j’ai lu votre article sur les objectifs adaptés à la caméra V1. Ces mêmes objectifs sont ils utilisables pour la caméra V2 sachant que le capteur a été changé ?

    Merci de votre réponse et merci pour votre site qui ‘apporte beaucoup.

    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.