Publié le 9 mars 2014 - par

Rasperry Pi : La poignée dans le (Bit)coin

bitcoins_250pxIl y a quelques jours la faillite de MtGox (dirigée par un bourguignon d’origine :cry:) a amené sur le devant de la scène la monnaie virtuelle appelée Bitcoin.

Si comme moi vous n’avez qu’une vague notion de ce qu’est un Bitcoin, je vous propose dans un premier temps de découvrir ce qu’est un Bitcoin, dans un deuxième temps de voir comment le Raspberry Pi peut en créer…

Un Bitcoin, qu’est-ce ?

bitcoin_img_01Un Bitcoin n’est pas de l’argent réel. Il s’agit d’une «monnaie» virtuelle constituée de jetons gérés en ligne et qui peuvent être échangés contre des biens et/ou des services là où ils sont acceptés, de la même façon que vous payez votre baguette avec un euro… Mais contrairement à un euro, un Bitcoin n’a pas de numéro de série et aucun mécanisme ne peut être utilisé pour remonter à l’acheteur ou au vendeur. Cela le rend attrayant pour les trafiquants en tout genre mais aussi pour les défenseurs de la vie privée.

bitcoin_img_04

Une monnaie numérique anonyme

Dans leur manifeste publié sur YouTube, les créateurs de Bitcoin disent qu’ils vont révolutionner la finance mondiale de la même façon que le Web a changé l’édition. Une sorte de noble objectif, visant à faire du Bitcoin une monnaie mondiale comme le dollar (ou à sa place !). Pour le moment c’est toujours la plus irréaliste des chimères.

Sans autorité centrale

En dehors des développeurs qui travaillent sur ​​les nouvelles versions du code qui sous-tend Bitcoin, il n’y a pas de réserve ou de banque centrale. Bitcoin n’est soutenue par rien ni personne et échappe à toute réglementation.

Échangée en P2P

Lorsque vous faites un chèque à un ami, l’argent est retiré de votre compte en banque, puis transférés à sa banque. Votre ami peut alors le retirer sous forme d’espèces s’il le souhaite. Avec BitCoin, il n’y a pas d’intermédiaires (autres que les utilisateurs qui composent le réseau lui-même). L’argent va directement de vous à celui à qui il est destiné, à travers le système P2P BitCoin, sans agence bancaire intermédiaire qui interviendrait le long du trajet.

Générée par ses utilisateurs …

bitcoin_img_03C’est là que ça commence à être un peu bizarre ! Contrairement à la monnaie traditionnelle, qui s’appuie par quelque chose (que ce soit l’or, l’argent, ou une banque centrale), les Bitcoins sont générés à partir de… rien. Grâce à un processus appelé « mines », une petite application se trouve sur votre ordinateur et lentement, très lentement, crée de nouveaux Bitcoins en échange de la fourniture de puissance de calcul pour traiter les transactions. Quand un nouveau lot de pièces de monnaie est prêt, elles sont distribués en fonction de la puissance de calcul mise à disposition par chacun des participants au « mining ». Le système est conçu de telle façon que 21 millions de Bitcoins au plus ne pourront jamais exister – ce qui fait que le processus de « mining » créera de moins en moins de Bitcoins au fur et à mesure que le temps passe, et que de plus en plus de personnes vont s’inscrire. Cela rend le système beaucoup plus intéressant pour ceux qui l’ont adopté précocement.

Dépensée dans les quelques endroits où on accepte les Bitcoins

bitcoin_img_02Par rapport à « l’argent réel », peu d’endroits acceptent les Bitcoins pour le moment. Mais cela change rapidement. Les petites entreprises sont incitées à accepter les Bitcoins : leur utilisation est libre et il n’y a pas de frais de transaction. Actuellement vous pouvez acheter les services d’un concepteur de sites Web, des jeux PC indépendants, des bijoux faits maison, des armes à feu, et même … de la cocaïne. Si Internet est le Far West , Bitcoin est son wampum (perles ou coquillages utilisés comme monnaie par les amérindiens).

Convertie en argent réel

Tout comme vous pouvez échanger des euros contre des dollars, vous pouvez échanger vos BitCoins avec d’autres utilisateurs contre des devises du « monde réel ». Actuellement, le Bitcoin se négocie à un tarif très élevé ! Début janvier 2013, le Bitcoin valait 500€. Aujourd’hui, le cours a un peu baissé, mais la faillite de MtGox n’a pas provoqué la chute que les utilisateurs craignaient. On commence à voir apparaître les premiers millionnaires en Bitcoins.

cours_bitcoin

On voit sur ce graphique que les premiers à avoir cru au Bitcoin en ont obtenu pour quelques euros. Ces mêmes Bitcoins valent aujourd’hui plus de 400€!

Mais comme toute bulle (peut-être même plus que la plupart des bulles) la ruée vers la pièce de monnaie numérique pourrait s’effondrer à tout moment, laissant beaucoup de monde avec beaucoup de … « rien » virtuel.

Les dangers de l’argent virtuel

Une seule anecdote pour illustrer ce danger : Pendant l’été 2013, James HOWELLS un ingénieur britannique décide de faire le ménage dans son bureau. Il retrouve au fond d’un tiroir un vieux disque dur, dernier vestige d’un ancien ordinateur passé de vie à trépas. Il jette sans remord ce vieux disque qui contenait… la clé pour accéder à son portefeuille numérique qui contenait 7500 Bitcoins, créés début 2009.

Argent virtuel certes, mais ce sont quand même 4,8 millions d’euros qui sont enterrés quelque part dans la décharge de Docks Way. La ville de Newport a même dû interdire l’accès de la décharge (de la taille d’un terrain de football) aux chasseurs de trésors.

Si vous avez (comme moi) des collègues qui vous « suggèrent » de mettre un peu d’ordre dans votre bureau, voici un argument que vous pouvez leur resservir !

Comment créer des Bitcoins ?

Comme vous l’avez lu plus haut, les Bitcoins sont générés lorsque votre ordinateur participe au calcul des transactions encryptées. Rappelez vous, au début la génération des Bitcoins était rapide, mais plus on avance vers la valeur limite, plus la création de monnaie virtuelle en offrant de la puissance de calcul devient difficile et longue…

La création de Bitcoins passe par la mise en œuvre de solutions de calcul comme celle présentée ci-dessous qui intègre 4 cartes vidéo Powercolor Radeon HD6990 et utilise la puissance de calcul des GPU :

bitcoin_minerMais bien entendu les cybercriminels qui compromettent des milliers (millions?) de machines avec leurs botnets utilisent la puissance de calcul de ces machines pour réaliser le calcul de façon distribué. Ils disposent d’une importante puissance de calcul sans avoir à assurer l’investissement matériel  ni régler les frais d’électricité engendrés par le calcul.

D’autre part Le « mining » étant totalement anonyme et les Bitcoins complètement intraçables, ils constituent un investissement parfait pour blanchir de l’argent, en permettant la conversion vers d’autres devises…

Et mon Raspberry Pi là-dedans ?

Il existe des clés USB dédiées au « mining », aujourd’hui basées sur des ASICS.

BlockErupterUSB-FrontBack-cropBien entendu des hubs comprenant de nombreux ports ont été créés pour accueillir ces cartes et participer au « mining » :

Hub 49 ports Block Erupter

Hub 49 ports Block Erupter

Hub USB 49 ports garni de clés pour le mining

Hub USB 49 ports garni de clés pour le mining

Prévoyez quand même une alimentation sérieuse...

Prévoyez quand même une alimentation sérieuse…

La solution Adafruit pour le Raspberry Pi

La performance de PiMiner est affichée : 1.3 Giga Hashes par seconde

La performance de PiMiner est affichée : 1.3 Giga Hashes par seconde

Le Raspberry Pi seul n’est pas un créateur de Bitcoin efficace, certains Raspinautes l’utilisent comme tel, mais plus pour montrer la façon dont fonctionne le « mining » et pas réellement comme un véritable moyen de créer des Bitcoins.

PiMiner-LogoSi vous vous lancez dans l’exploitation minière des Bitcoins, vous tombez dans l’une des deux catégories : ceux qui le font pour le plaisir et qui se moquent de savoir s’ils gagnent de l’argent ou pas, ou ceux qui se prennent très au sérieux et l’abordent comme on crée une entreprise. Ce dont vous aurez besoin, si vous essayez de gagner de l’argent c’est un dispositif ASIC dédié, qui calcule les hash bien plus vite que le Raspberry Pi.

Par contre, le Raspberry Pi est un moyen pas cher et efficace pour contrôler et surveiller ces dispositifs qui sont mieux adaptés à « miner » les Bitcoins (eh oui, en plus on apprend du vocabulaire). Ils travaillent à la vitesse d’une carte graphique rapide pour un prix bien moindre.

PiMiner d’Adafruit

Adafruit propose une solution appelée PiMiner qui permet de faire tourner 4 clés ASIC sur un Raspberry Pi, un hub USB se chargeant d’alimenter les clés USB.

PiMiner-HubAndMinerBien entendu vous pouvez ajouter des hubs supplémentaires qui alimenteront chacun 4 clés ASIC de plus… Ça coutera juste plus cher.

Un tutoriel explique comment créer ce PiMiner. Un afficheur a deux lignes permet d’accéder aux informations nécessaires (taux de création de Bitcoin…)

PiMiner-Screen1

PiMiner utilise le logiciel cgminer, un programme multi-plateforme pour l’exploitation des Bitcoins avec SHA-256 et des algorithmes de cryptage. Il embarque des pilotes pour une large gamme de matériel de « mining ».

Pour en savoir plus

hardware_mag_250pxSi le sujet vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus sur le Bitcoin, mais aussi sur ses concurrents, consultez le dossier de la revue Hardware Magazine qui consacre une douzaine de pages au sujet dans son numéro de février-mars 2014, encore en vente actuellement.

L’histoire de ces monnaies, comment créer des Bitcoins (donc des euros) à partir de… presque rien – enfin quand même, du hardware, de l’énergie… – le paramétrage du mineur, les aspects concernant la sécurité et la morale y sont abordés.

Conclusion

Voilà, vous en savez assez, j’espère, pour comprendre ce qu’est le Bitcoin, comment il est généré et si l’aventure vous tente, embaucher votre Raspberry Pi pour vous aider dans cette entreprise « minière ».

Vous avez déjà commencé à produire du Bitcoin au parfum de framboise ? Laissez-nous vos impressions et vos remarques dans les commentaires ci-dessous.

Merci à Charlie qui m’a suggéré cet article

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

9 réflexions au sujet de « Rasperry Pi : La poignée dans le (Bit)coin »

  1. Surprise

    « Pour le moment c’est toujours la plus irréaliste des chimères. »
    > ha bon ??
    « C’est là que ça commence à être un peu bizarre ! Contrairement à la monnaie traditionnelle, qui s’appuie par quelque chose (que ce soit l’or, l’argent) » allez voir pour info >> l’argent dette, comment est crée l’argent

    http://www.youtube.com/watch?v=0nwP_iZr__Q

    j’aimerai avoir votre avis !

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour Surprise
      Merci pour ce lien qui éclaire l’histoire de la création d’argent. On y voit d’ailleurs le wampum (évoqué ci-dessus) lors de l’achat d’un bison. On dit à propos de l’argent : « Il fallait qu’un nombre suffisant de gens soient confiants de pouvoir l’échanger contre des choses de valeur bien réelles ». Je pense que pour l’instant, le Bitcoin n’est pas encore suffisamment utilisé pour être une monnaie de confiance (demandez autour de vous qui connait le bitcoin). Ses fluctuations peuvent intéresser les spéculateurs mais aussi ruiner rapidement ceux qui s’y investissent. De plus on n’est pas à l’abri de l’éclatement de la bulle Bitcoin à tout moment, ce qui le ramènerait à … rien.
      Voilà pourquoi je pense que pour l’instant c’est irréaliste.
      Mais… ce n’est que mon avis
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. c00n

        Irréaliste, mais il fallait préciser aussi que si Bitcoin est si populaire, c’est grâce à tous les Darkweb/Underweb… s’en servant comme monnaie d’écahnge pour armes, drogues et autres. C’est LA le vrai succès de Bitcoin… (dommage d’ailleurs)

        Répondre
        1. admin Auteur de l’article

          Bonjour c00n
          merci de la précision. Mais chaque fois qu’un système peut être détourné par le côté obscur, il l’est ! Rien d’étonnant donc même si on ne peut que le regretter
          Cordialement
          François

          Répondre
  2. Ping : Rasperry Pi : La poignée dans le (Bit)coinsin SEO | sin SEO

  3. Ping : Rasperry Pi : La poignée dans le (Bit)co...

  4. Ping : Minage crypto monnaie | Pearltrees

  5. Ping : Bitcoin, la monnaie qui monte | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.