Publié le 11 avril 2016 - par

Le Raspberry Pi 3 dans Planète Linux N°90

planete_linux_couverture_250pxJ’avais pourtant dit qu’on ne m’y reprendrait plus…
Vu le prix au kilo de cette revue et son contenu que je qualifierai de « léger », ça fait un bon moment que je ne l’achète plus.
Pourtant cette fois avec l’annonce du Raspberry Pi 3 en couverture, je me suis – encore – laissé avoir…
Bon, puisque j’ai la revue sous la main autant la feuilleter avec vous.
La revue compte une cinquantaine de pages, ce qui peut sembler peu eu égard à la somme qu’il faut débourser pour acquérir la revue. Ça met la page à 13 centimes…On est à 8 centimes chez Hackable et franchement le contenu de Hackable est un cran au dessus… (je sais c’est mon côté grognon).

planete_linux_couverture_600pxVous trouverez dans ce numéro de Planète Linux une info sur pi-top :

planete_linux_pitopDamned ! Moi qui ai craqué pour pi-top et qui vous prépare un article sur le montage de la bête en attendant d’autres tests… pfff où est l’effet de surprise ?

La revue indique que pour le même prix on peut trouver quelque chose de plus puissant. J’étais arrivé à la même conclusion, sauf que pour un raspitroisphile (cherchez pas je viens de l’inventer) un portable équipé d’un Pi 3 ça vaut tous les Célérons du monde 🙂

planete_linux_pi3Un petite page sur le Pi3 ne nous apprend rien de nouveau sur notre framboise. Mais bon si vous découvrez le Pi 3, vous aurez ses caractéristiques.

On retiendra quand même dans ce numéro un article (2 pages  sur Let’s Encrypt qui fournit des certificats gratuits et permet de basculer un site en HTTPS à moindre frais. L’auteur cite un script permettant le renouvellement du certificat.

planete_linux_lets_encrypt

C’est bien de citer ses sources… Par respect pour l’auteur déjà et pour que les utilisateurs puissent vérifier si une nouvelle version existe ou encore vérifier le script (une erreur de frappe est vite arrivée…)

Allez, je vous en donne une (ce n’est pas la seule) : https://enriquemorenotent.com/add-ssltls-to-apache-with-lets-encrypt/

Et pendant qu’on y est, je balance ? bon, ce texte extrait de la fin de l’article (paragraphe La continuité) :

Les certificats proposés par Let’s Encrypt sont valables pour une durée de 90 jours. Il faudra donc penser à les renouveler avant la fin de cette période. Pour cela on peut utiliser la commande :

Cette commande renouvelle les certificats sans interaction de la part de l’utilisateur, vous pouvez donc la rajouter dans les tâches récurrentes de votre système afin de renouveler le certificat au bout d’une certaine période de temps (60 jours par exemple). Le problème avec cette tâche récurrente, c’est que si elle échoue pour une raison ou une autre alors notre certificat ne sera pas renouvelé à temps. Heureusement pour nous quelqu’un a déjà pensé à cette problématique et a créé un script permettant de renouveler un certificat si celui-ci est sur le point d’expirer.

il vient du site https://www.grafikart.fr/formations/serveur-linux/apache-ssl-letsencrypt

Bon sur le site il y a le r à la fin de expirer (le dernier mot) alors qu’il n’existe pas dans l’article (un copier coller malheureux?). L’auteur de l’article sur grafikart est Webinti. c’est peut-être lui aussi qui a écrit l’article dans Planète Linux… mais il eut été bien de le dire…

(après vérification l’auteur de grafikart se prénomme Jonathan, l’auteur de l’article dans la revue se prénomme Mathias… cherchez l’erreur)

Bien entendu les commentaires sont ouverts pour que la revue puisse exercer son droit de réponse.

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

9 réflexions au sujet de « Le Raspberry Pi 3 dans Planète Linux N°90 »

  1. Bernard B

    Ça mériterait une réflexion plus générale sur les revues informatique et sur ce qu’elles sont devenues au fil des changements de ligne éditoriale, de propriétaires, de regroupement. Pour ma part j’ai cessé d’acheter des revues informatiques depuis deux ou trois ans , non pas qu’internet les remplace mais surtout par leur manque d’intérêt. On se souvient de L’OI et SVM par exemple qui au fil du temps sont devenues tellement transversales qu’on ne savait plus si on lisait une revue informatique ou une revue de téléphonie , de Home vidéo ou de high tech ou d’un OS proprio. Je ne dis pas que tout était mieux avant comme un vieux c… 😉 mais il me semblait qu’on ne se foutait pas trop du lecteur. C’était la minute:  » la nostalgie n’est plus ce qu’elle était. »

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      si si Bernard… c’était mieux avant 😉
      (je parle des revues d’informatique et avant ça des revues d’électronique… Le Haut Parleur, Radio Plan… mais où ki sont ?)
      Il ne reste plus guère qu’Electronique et Loisirs Magazine qui relève le défi avec des montages réalisables et la disponibilité des circuits.
      cordialement
      François

      Répondre
  2. Tux61

    Eh bien François tu ne vas te faire de nouveaux copains avec cet article ! 😉
    Je n’achète plus non plus depuis un moment ces revues car trop souvent bien décevantes à l’intérieur malgré des pages de couverture tentantes. Le prix est aussi assez dissuasif… C’est dommage.
    Merci

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      merci!
      mais bon je ne fais que constater l’appauvrissement de cette revue que j’ai achetée très longtemps et je le regrette (pas de l’avoir achetée… l’appauvrissement 🙂 )…
      Par contre pomper du contenu Internet et le revendre… sans avertir le lecteur (et l’auteur ?) je trouve ça limite.
      Même si le contenu est en licence CC (j’ai cherché -sans doute mal- mais pas trouvé de licence sur https://www.grafikart.fr) ce n’est pas une raison pour faire ce genre de chose sans le dire
      Le contenu de framboise314 est
      licence CC
      et je n’ai jamais refusé quand quelqu’un demande d’utiliser texte ou photo.
      J’indique toujours mes sources – si j’oublie c’est involontaire et je corrige lorsqu’on me le signale
      et lorsqu’il y a un article pour lequel on m’a fourni du matériel à tester il est clairement indiqué comme sponsorisé.
      voilà pourquoi j’ai encore fait mon papy grognon 🙂
      Cordialement
      François

      Répondre
  3. Ping : Le Raspberry Pi 3 dans Planète Linux N°90 – Radioamateur France

  4. frolix8

    Pour 335$ HT PI3 inclus (~450€ TTC, TVA,droits de douane, taxe transporteur) , on peut sûrement avec mieux qu’un céléron sans HP (et en france)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.