Publié le 25 janvier 2013 - par

Faites en plus avec votre framboise314 : Quelques cartes multi-fonctions pour le Raspberry Pi

carte_multi_01La sortie du Raspberry Pi, comme celle d’Arduino en son temps, a déclenché la création d’une quantité énorme de cartes d’extension. Pour Arduino, si vous avez besoin d’un capteur, d’une fonction spéciale, cherchez un peu … je parie que vous la trouverez! On commence à trouver toutes sortes de cartes  pour la framboise314. Voici la sélection que je vous propose aujourd’hui.

Tout d’abord la source principale d’information est elinux.org/RPi_Expansion_Boards. Vous y trouverez les cartes recensées pour notre framboise314. Mais une recherche via un moteur de recherche ou sur un site d’enchères en ligne (en français : cartes d’extension pour Raspberry Pi, en Anglais : Raspberry Pi expansion board) devraient vous donner des pistes.

Pour ma part j’ai retenu 3 modèles, simples ou complets, que je vous présente ici.

LA GERTBOARD

Tout d’abord la carte d’extension « non officielle » du Raspberry Pi, la GertBoard, créée par Gert van Loo. D’après le site de la Fondation, « … elle est simplement développée et produite par quelqu’un qui est au cœur de la Fondation… ».

La GertBoard

La GertBoard

Elle est disponible chez Farnell, pour 30£ (~35€) sans les frais de port, et vous pourrez télécharger une documentation détaillée. Elle est également sur le site d’element14.

  • Se connecte directement sur la prise GPIO du Raspberry Pi
  • Contrôleur de moteur, bidirectionnel, delivrant 18V et 2A maximum
  • Convertisseur Digital => Analogique, 8 bits, 2 canaux
  • Convertisseur Analogique => Digital, 10-bit
  • Micro-contrôleur Atmel ATMEGA328 embarqué, pour exécuter des programmes écrits, compilé et chargés dans la GertBoard, depuis le Raspberry Pi
  • 6 sorties collecteur ouvert
  • 12 x LED
  • 3 x boutons poussoirs
  • 10 x câbles de liaison inclus
  • 18 x cavaliers inclus
  • Logiciels et documentation disponibles pour apprendre à utiliser la GertBoard et la mettre en œuvre.

LES CARTES DE PRIDOPIA
Les cartes de Pridopia, construites sur une base unique, offrent un large gamme de possibilités. Vous pourrez choisir le modèle qui vous convient en fonction de vos besoins… et de vos finances. Elles sont disponibles en I2C et SPI.

pripodia

La carte que j’ai choisie vous donne accès à 7 ports USB, et un GPIO dont les entrées/sorties sont équipées de LEDs, pour visualiser les actions. 16 ports digitaux en E/S, et 7 ports USB. De quoi étendre les possibilités de votre framboise314.


LA CARTE WEB4ROBOT

web4robot

La dernière carte qui a retenu mon attention est la PiPlus Board de  Web4robot. Elle est vendue 47$ ou 55$ selon que les connecteurs sont soudés ou pas, un logiciel de test et un manuel utilisateur sont disponibles. Elle se connecte à la framboise314 via le connecteur GPIO 26 points.

Principales fonctions :

  • Horloge temps réel alimentée par pile
  • Circuit de commande de moteur CC – 3,5A
  • Port digital 8 bits – configurables individuellement en E ou S – 0v / 5v
  • Convertisseur analogique=>digital, 4 canaux, 10 bits – 0v à 5v
  • Convertisseur digital=>analogique 5 bits – 0v à 5v
  • 4 sorties de puissance (ULN2003) pour relais, LEDs haute-luminosité…
  • Capteur infra-rouge pour télécommande
  • Deux boutons poussoirs
  • Un ATMEGA328P avec un bootloader Arduino préchargé, et les connecteurs compatibles Arduino
  • Buffers 3v – 5v pour interfaces I2C, SPI et série
  • Alimentation entre 6,5v et 14v, régulateurs 3,3v et 5v
  • Taille compacte (81mm x 74mm)

La carte PiPlus est équipée de deux micro-contrôleurs  :  Un PIC et un AVR ATMEGA328P.

Le micro-contrôleur PIC préprogrammé fournit un convertisseur 10 bits A=>D à 4 canaux, un port E/S digital sur 8 bits, 4 sorties PWM, une sortie D=>A, une entrée pour un capteur infra-rouge. Le micro-contrôleur PIC est connecté au Raspberry Pi en SPI comme esclave, et accepte un jeu de commandes simples pour communiquer avec le Raspberry Pi.

Le micro-contrôleur ATMEGA328P inclut le chargeur Arduino et travaille comme un pont entre le Raspberry PI et l’Arduino. Vous pouvez utiliser l’environnement standard d’Arduino, et l’interface graphique pour Windows ou Linux pour le développement et la programmation de cette puce via le connecteur ISP ou l’interface série (convertisseur USB <=> Série TTL).

L’ATMEGA328P est connecté au Raspberry Pi via les interfaces I2C et série (les interfaces I2C et série peuvent être déconnectées du Raspberry Pi). Sur le bus I2C, le Raspberry Pi est maître, l’ATMEGA328P est esclave.

La carte PiPlus Board inclut les buffers 3v-5v pour le raccordement du Raspberry Pi à l’ATMEGA328P. L’ATMEGA328P utilise du 5v !

Cette carte est munie des connecteurs d’extension standard de l’Arduino, et fournit donc le moyen de connecter directement les divers Arduino Shields.

La carte PiPlus intègre un contrôleur de moteur de technologie très récente, pour un courant moteur maxi de 3,5A. La carte comporte une protection contre la surconsommation, le court-circuit moteur à la masse ou au + de l’alimentation, une protection thermique avec hystérésis, la surveillance de sous-tension, la protection contre les courants de retour.

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

4 réflexions au sujet de « Faites en plus avec votre framboise314 : Quelques cartes multi-fonctions pour le Raspberry Pi »

        1. admin

          La carte de prototypage est « vide » et ne comporte que des pastilles (parfois une alimentation et un buffer). Elle permet à l’utilisateur de créer ses propres interfaces. Ensuite il faut écrire le soft pour piloter l’interface.
          La carte d’extension est livrée « terminée » avec un certain nombres d’interfaces opérationnelles et [souvent] la bibliothèque soft qui permet de gérer tout ça….

          Répondre
  1. Ping : Pridopia démultiplie le GPIO du Raspberry Pi | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.