Publié le 15 juillet 2014 - par

Ce qui change dans le nouveau Raspberry Pi modèle B+

raspberrypi_b+_250pxLe voilà ! On en parlait depuis quelque temps, des fuites (savamment organisées par les marketing ?) avaient laissé percer quelques infos. Et ce matin, jour des feux d’artifice, c’est la framboise qui fait le sien.
Adafruit qui a eu un Model B+ à sa disposition a pu établir un comparatif du modèle B « classique » et du « nouveau » Raspberry Pi, le Model B+.

Je vous propose la traduction de cet article.

========= Traduction d’un article d’Adafruit =========

Le nouveau Raspberry Pi Model B+

Raspberry Pi Model B+  : Vue de dessus

Raspberry Pi Model B+ : Vue de dessus

Yessssss, ça y est ! les ingénieurs du quartier général du Raspberry Pi nous ont sorti un nouveau joujou. Ils ont pris en compte les commentaires parus au cours des 3 dernières années et mis à jour la framboise avec de nombreuses corrections et extras … toujours au même prix!

Raspberry Pi Model B+  : Vue de dessous

Raspberry Pi Model B+ : Vue de dessous

Un coup d’œil à ce qui a changé sur le Raspberry Pi Model B+

  • Double abaisseur de tension d’alimentation (buck) pour le 3,3 V et le 1,8 V
  • Le 5V dispose d’une protection contre l’inversion de polarité, d’un fusible de 2A et d’une protection pour les branchements à chaud
  • Nouvelle puce contrôleur USB / Ethernet
  • 4 ports USB au lieu de 2 ports
  • 40 broches GPIO au lieu de 26. Les 26 premières correspondent au connecteur original, il y a 9 GPIO supplémentaires et 2 broches d’identification d’EEPROM
  • La sortie vidéo composite (NTSC/PAL) est maintenant intégrée au jack audio de 3,5mm
  • Support de carte MicroSD au lieu d’un support SD pleine taille
  • Quatre trous de montage en disposition rectangulaire
  • Nombreux connecteurs déplacés
Raspberry Pi Model B+ - De gauche à droite : Micro USB d'alimentation, HDMI, audio/video analogique

Raspberry Pi Model B+ – De gauche à droite : Micro USB d’alimentation, HDMI, audio/video analogique

Raspberry Pi Model B+ - De gauche à droite : Port ethernet et les 4 ports USB

Raspberry Pi Model B+ – De gauche à droite : Port Ethernet et les 4 ports USB

raspberrypi_b+_iso

Ce qui n’a pas changé sur le Raspberry Pi Model B+

  • La taille de base reste la même : 85mm x 56mm
  • Même processeur Broadcom cadencé à 700 MHz (pouvant être overclocké)
  • Même RAM, 512 Mo soudée sur le dessus de la puce Broadcom
  • Connecteur d’alimentation microUSB identique
  • Mêmes systèmes d’exploitation, assurez-vous que vous avez
    les versions datées d’après Juin 2014
  • Les 26 premières broches du GPIO sont les mêmes
  • Le port HDMI est le même
  • La partie audio de la prise A / V est la même
  • Même connecteur pour l’appareil photo CSI  et l’affichage DSI

Ce qui continue de fonctionner

(Je vous rappelle que c’est un article d’Adafruit donc ça concerne leurs produits…)

  • Toutes les cartes (Adafruit) prévues pour le Raspberry Pi Model B fonctionnent  fonctionnent très bien (sauf les cartes Wolfson audio, voir ci-dessous!). Elles peuvent éventuellement surplomber les port USB / Ethernet d’un demi centimètre.
  • PiTFT – Brochage et connexion, tout fonctionne et est testé, mais le noyau Adafruit pour PiTFT ne supporte pas le nouveau chipset USB / Ethernet. Adafruit y travaille et espére sortir une nouvelle version bientôt !
  • Écrans LCD 16×2 caractères (pas encore testé, mais ils devraient fonctionner)
  • Prototyping Pi Plate Kit pour Raspberry Pi (pas encore testé, mais devrait fonctionner)
  • Tous les dispositifs à base d’USB, dongles WiFi, etc
  • Tous les moniteurs basés sur HDMI
  • Tous les écrans qui à la norme NTSC – ils ont juste besoin d’un câble A / V approprié pour ressortir la connexion vidéo !
  • Caméra Pi
  • Tous les autres câbles, tels que les câbles USB, câbles microUSB, câbles Ethernet, adaptateurs HDMI vers VGA, hub USB, blocs d’alimentation….
    (Note de framboise314 : Attention cependant, avec 4 ports USB, il faudra prévoir l’alimentation en conséquence si vous connectez 4 périphériques…)

Si de votre côté vous testez d’autres cartes, interfaces… ne manquez pas de signaler ce qui reste compatible avec le RasPi d’origine (les commentaires sont faits pour ça !)

Ce qui ne fonctionnera plus

Votre système d’exploitation

Vous devrez télécharger un nouveau kernel/firmware si vous avez une ancienne version de Raspbian ou de NooBs ou autre (datant d’avant le 20 Juin 2014). Faites sudo apt-get update et sudo apt-get upgrade pour mettre à jour votre noyau et le firmware ! Sans nouveau kernel/firmware, la puce USB/Ethernet ne fonctionne pas. Réalisez donc cette mise à jour sur un modèle B (ancien modèle) puisque vous devez avoir Ethernet ou USB fonctionnel pour télécharger les fichiers sur Internet !

GPIO Câbles et connecteurs

La première chose concerne tout équipement utilisant un câble 26 broches GPIO :

Même si les «26 broches supérieures» du connecteur sont compatibles, les connecteurs des câbles ont une partie plus épaisse aux extrémités, de sorte qu’il forcent sur les broches 27 et 28 lorsque vous essayez de les brancher. Si vous n’avez pas d’autre solution, coupez l’extrémité de la prise avec un cutter ou une bonne pince coupante diagonale…

Cela signifie que les câbles Adafruit PiCobbler, T-Cobbler, PermaProto Pi ne fonctionnent plus tels qu’ils sont livrés (out-of-the-box).

Cependant, vous pouvez les utiliser si vous avez un câble adaptateur 40 broches-> 26 broches.

adaptateur 40=>26 Adafruit

Adaptateur 40=>26 Adafruit

Wolfson Carte Audio & Autres cartes I2S (pas I2C)

Ces périphériques dépendent des broches I2S qui étaient accessibles sur un connecteur situé à côté du connecteur GPIO 26 points. Ces broches font maintenant partie du connecteur «principal» du GPIO !

Boîtiers

Il est difficile de dire si  tous les anciens boitiers faits pour le Modèle B conviennent encore. Les ports ont été déplacés, et les trous de montage également … à moins que le boîtier soit prévu expressément pour le modèle B+ Il ne sera pas compatible !

Alimentation

La mise à jour la plus intéressante sur le nouveau Raspbery Pi Modèle B+ est peut-être la nouvelle alimentation. Parler de l’alimentation d’un ordinateur est terriblement ennuyeux, mais c’est vraiment très important. Une bonne alimentation fait tout fonctionner proprement. Une mauvaise alimentation provoque des ratés, des accidents, des cartes «bloquées», des erreurs d’accès à la carte SD, des plantages de ports USB… vous voyez ce que je veux dire !

Alimentation des Modèle A et B

L’alimentation est ce qui crée le 5V pour l’USB, ainsi que les tensions nécessaires au processeur et au port Ethernet 3,3V, 2,5V et 1,8V.

Alimentation des Raspberry Pi Model A et B

Alimentation des Raspberry Pi Model A et B

Jetons d’abord un coup d’œil au schéma de cette alimentation :

raspberry_pi_modelb5V (1)

L’alimentation arrive par le côté gauche de l’image, à partir d’une prise « MICRO USB TYPE B », passe par F3 un fusible réarmable « miniSMD » (CMS = Composant monté en surface), puis est appliquée à D17 (TVSTransient Voltage Protection Diode = Diode de protection contre les tensions transitoires), et aux condensateurs (C2, C3 et C6). Cette tension est la tension 5V du port USB.

Il y a quelques bonnes choses dans ce schéma :

  • Il est vraiment bon marché, permet au Raspberry Pi modèle B de rester simple et peu coûteux.
  • Il y a une TVS (D7) pour protéger la carte contre les surtensions/tensions négatives (dans la limite d’un ou deux volts, ce n’est pas une énorme TVS, elle ne protège absolument pas contre l’application d’une tension secteur 220V !)
  • Il ya un fusible de protection contre les surintensités d’environ 1A

Il y a aussi des choses moins bien conçues :

  • Si la tension venant du port microUSB Pi n’atteint pas 5V, disons 4V – la broche d’alimentation 5V du Raspberry Pi ne sera pas à 5V, elle sera à 4V ce qui est trop faible ! Il n’y ni avertissement ni circuit de «réparation» pour convertir cette tension trop basse.
  • Cela peut se produire facilement avec un port USB de mauvaise qualité (qui ne fournit que 4.5V ou 4.75V) connecté par un câble USB de mauvaise qualité (avec des fils très minces. Les fils sont si minces, qu’ils agissent comme des résistances et il y a une «baisse de tension»)
  • Si la tension est bruyante ou fluctue, cela peut aussi être très ennuyeux pour le Raspberry Pi ou les périphériques USB branchés sur ses ports USB.
  • Si vous branchez quelque chose sur un port USB du Raspberry Pi, la brusque consommation de courant entraînera une baisse de tension sur la ligne 5V, et provoquera la réinitialisation de tous les autres périphériques USB (et même parfois celle du Raspberry Pi !) -ça vous rappelle des trucs?-

Regardons aussi comment sont générées les tensions de 3,3V, 2,5V et 1,8V :

raspberry_pi_modelbldo

En haut à gauche, vous pouvez voir le 5V appliqué à un régulateur 3,3V (NCP1117-3.3). La sortie de ce régulateur 3.3V attaque ensuite un régulateur 2,5V (LP2980-2V5) et un régulateur 1,8V (NCP1117-1.8).

L’alimentation 5V est utilisée pour générer le 3,3V. Cela est fait essentiellement en «rabotant» le 5V pour le ramener à 3,3V soit une différence de 1,7V à dissiper en chaleur. C’est pourquoi le grand et costaud régulateur 3.3V est un peu chaud (mais ne vous inquiétez pas, il ne chauffe pas assez pour être endommagé, il dissipe simplement la différence de tension sous forme de chaleur).

Alimentation du Modèle B +

Pour rendre le B+ plus fiable et réduire réellement la consommation de courant, l’alimentation a été complètement repensée.

raspberry_pi_b_power

Jetons un coup d’œil à l’entrée de l’alimentation :

raspberry_pi_modelb_powerin

On retrouve la prise microUSB sur la gauche, et le fusible de 1A a été remplacé par un fusible de 2A. Il y a aussi un MOSFET DMG2305UX Canal P. Il agit comme protection contre les inversions de polarité, mais présente une chute de tension beaucoup plus faible qu’une diode classique. Il a seulement 52mΩ de résistance  et sous un courant de 2A la chute de tension n’est que de 0.1V. La plupart des diodes auraient une chute de tension de 0.5V.

La vidéo ci-dessous présente cette technique :

Sur la droite il y a  une diode  de protection TVS SMBJ5 (D5) qui protège contre les surtensions. Donc, peu de choses ont changé ici (à part l’adjonction d’un transistor FET de protection)

L’ensemble MOSFET + paire de transistors DMMT5401 joue le rôle d’une diode de protection contre les tensions inverses, mais présente une très faible résistance apparente en série.

Voyons maintenant comment sont fabriquées les tensons de 3,3V et 1,8V :

raspberry_pi_modelb_buck

Au lieu du régulateur analogique LDO (Low Drop Out = A faible chute de tension) évacuant l’énergie sous forme de chaleur, nous trouvons maintenant un double convertisseur à découpage. Ce sont des convertisseurs à haut-rendement capables de transformer le 5V en 3,3V ou 1,8V pratiquement sans dégagement de chaleur. Ils sont plus chers que les LDO mais pas énormément !

L’entrée du double convertisseur est en 5V (VIN1 et VIN2) – pour une raison inconnue, ce composant n’est pas identifié, mais c’est un boîtier 12 broches, et sa forme permet de l’identifier comme un DFN, et a un marquage C2=CGU0G. avec un peu de recherche autour d’un 12-DFN double convertisseur avec sorties fixes 1,8V et 3,3V… ça devrait se trouver (un RT8020AGQW ?)

Enfin il y a un dernier composant nouvellement ajouté, le AP2331. Il est connecté entre l’entrée 5V et la sortie 5v.

raspberry_pi_ap2331
Il s’agit d’une protection de branchement à chaud pour l’alimentation en 5V. Bien qu’on ne sache pas où va ce H5V, il semble probable que, puisque la description dit :

L’AP2331 est un commutateur de courant d’alimentation intégré de puissance optimisé pour les branchements à chaud. Il a un temps de réponse rapide au court-circuit pour une meilleure robustesse globale du système et offre une solution de protection complète pour les application soumises à des charges capacitives importantes et à la possibilité de court-circuit. Il permet le blocage de courant inverse, et offre une protection contre la surintensité, la surchauffe et le court-circuit, ainsi qu’un temps de montée contrôlé et le verrouillage en cas de sous-tension.

Il est certainement utilisé pour empêcher qu’une connexion d’un périphérique USB à chaud ne provoque une réinitialisation de l’alimentation principale 5V. Espérons que cela signifie que vous pourrez désormais brancher-débrancher les périphériques USB (comme les adaptateurs WiFi) sans les réinitialiser le Raspberry Pi.

Les ports GPIO

Une des différences les plus importantes (et les plus visibles) est que maintenant le port GPIO a 40 broches au lieu de 26.

Le GPIO du Raspberry Pi Modèle A et B (rev 1 et rev 2)

Voici le port GPIO que nous connaissons et que nous aimons :

raspberry_pi_26-pinet voici le nouveau :

Le GPIO du Raspberry Pi Model B+

raspberry_pi_40-pin

raspberry_pi_40pingpio

La première chose à noter, c’est que les 26 premières broches du connecteur à 40 broches sont les mêmes que celles du GPIO l’original.
Cela signifie que la plupart des nombreuses cartes prévues pour le Raspberry Pi, qui se branchent sur le modèle B vont se brancher sans encombre sur le modèle B+. Elles sont au même endroit – elles vont se décaler légèrement vers le bas, mais électriquement parlant rien ne change.

Les nouveaux ports GPIO

Pour tous ceux qui aiment raccorder des capteurs, des boutons, des écrans et autres accessoires, c’est une bonne nouvelle : il y a  9  broches GPIO supplémentaires ! Yesss !

Il ya aussi une paire de broches supplémentaires ID_SD et ID_SC. La note dit qu’elles sont réservés pour l’accès à l’EEPROM de la PiPlate… Qu’est-ce que ça veut dire ? On dirait que la Fondation Raspberry Pi s’est inspirée de la conception de la  BEAGLEBONE BLACK pour les cartes d’extensiosns (capes) BBB. Les cartes d’extension BBB ont toutes un bus I2C partagé pour un modéle classique d’EEPROM 24LC. Quand la BBB démarre, elle lit l’EEPROM et configure les entrées et sorties ainsi que les modules du kernel, etc… en fonction du contenu de l’EEPROM.

Les identifiants des broches sont pratiquement les mêmes, c’est un port I2C secondaire qui semble utilisé juste pour accéder à ces EEPROM. De cette façon, le Raspberry Pi  sait quelle carte d’extension lui est connectée.

Les ports USB

raspberrypi_b+_usb

Qu’est-ce que c’est ? Quatre ports USB sur le nouveau modèle B+? C’est bien ça ! Le nouveau Raspberry Pi possède plus de ports USB. Le modèle B original avait un contrôleur USB, le LAN9512, qui transformait 1 port USB du processeur en 2 ports USB + un port Ethernet.

LAN9512

LAN9512

Sur le nouveau Modèle B+ le LAN9512 a cédé la place à un LAN9514 – un Hub USB 4 ports avec 1 port Ethernet. Ce remplacement permet maintenant de brancher la souris, le clavier, une clé USB WiFi et même quelque chose d’autre en même temps.

N’oubliez pas! Vous avez besoin d’un nouveau noyau / Firmware 

Si vous avez une ancienne version de Raspbian ou NooBs ou autre (daté d’avant le 20 Juin 2014) faites un sudo apt-get update et un sudo apt-get upgrade pour mettre à jour votre noyau et votre firmware! Sans nouveau kernel/firmware, la puce USB/Ethernet ne fonctionnera pas. Assurez-vous que vous faites cette mise à jour sur un modèle B car vous devez avoir un port Ethernet ou USB opérationnel pour télécharger les mises à jour.

LAN9514

LAN9514

Audio et Vidéo

Pour libérer de la place pour la deuxième série de ports USB et le connecteur GPIO étendu, le port vidéo composite (connecteur RCA jaune) a été supprimé.

Les connecteurs audio/vidéo d'origine

Les connecteurs audio/vidéo d’origine

La prise casque bleue (ou noire) a également été remaniée, au lieu d’être large et volumineuse, elle est maintenant très svelte !

Selon l’équipe Raspberry Pi il y a également une amélioration au niveau de l’alimentation de l’étage audio qui rend les sons plus agréables – Le schéma complet n’a pas été publié pour l’instant par la Fondation Raspberry Pi, et il n’est pas possible d’être plus précis sur ce qui a changé.

Les connecteurs audio/vidéo d'origine

Les connecteurs audio/vidéo d’origine

Ce qui est intéressant à propos de cette prise c’est que c’est un jack à 4 pôles. Si vous branchez un casque stéréo, il fonctionne comme sur une prise casque normale. Si vous branchez un câble Audio/Vidéo comme celui de la photo ci-dessous :

Câble audio/vidéo pour jack 3,5mm à 4 pôles.

Câble audio/vidéo pour jack 3,5mm à 4 pôles.

Vous sortez la stéréo (connecteurs rouge et blanc), plus la vidéo sur le câble jaune.

Si vous recyclez un vieux câble il faudra sans doute déterminer quelle couleur de connecteur correspond à quelle sortie. Différents caméscopes/iPod avaient des brochages audio/vidéo différents alors ne soyez pas surpris si  la vidéo sort sur le connecteur « blanc » et si le connecteur « jaune » sort de l’audio. Ce n’est pas dangereux de faire des essais car les tensions vidéo et audio sont proches.

Connecteur de carte SD

Comme les modèles A et B, le modèle B+ nécessite une carte FLASH pour stocker le système d’exploitation et les fichiers. Les modèles A et B ont un connecteur de carte SD sur la face inférieure :

Cnnecteur SD du Raspberry Pi

Cnnecteur SD du Raspberry Pi

La carte SD dépasse fortement de la carte Raspberry Pi. Ell peut sortir du support, ou celui-ci peut casser accidentellement si on appuie sur la carte avec suffisamment de force.

Connecteur microSD du Raspberry Pi B+

Connecteur microSD du Raspberry Pi B+

La nouvelle carte Raspberry Pi B+ comporte un connecteur microSD en remplacement du connecteur SD d’origine.

raspberry_pi_SDcardDe nombreux utilisateurs avaient opté pour un adaptateur SD <=> microSD. Il leur suffira d’enlever l’adaptateur pour utiliser les cartes micro SD sur le Raspberry Pi Model B+.

Trous de fixation

Si vous souhaitez fixer le Raspberry Pi sur un support, vous avez 4 options maintenant !
Le Modèle B Rev 1 d’ origine n’avait pas de trous fixation du tout ! 🙁
Le Modèle B Rev 2 et le modèle A ont 2 trous de fixation.

raspberrypi_b_dessus

Eh bien le modèle B+ en a quatre !

raspberrypi_b+_dessus

Et ils sont disposés en rectangle :

schema_600px

Notez bien que si vous avez une plaque de montage ou un boîtier conçu pour le modèle B, il est peu probable qu’il puisse accueillir un B +! Vérifiez avant d’acheter !

Conclusion

Nous voici arrivés au terme de cette comparaison. Certes, cette nouvelle version du Raspberry Pi baptisée B+ ne répond pas à tous les souhaits des utilisateurs. Mais comme toujours dans le monde industriel, tout est affaire de compromis taille/performances/prix… et il faut bien faire des choix !

Alors oui, on peut critiquer ceux qui ont été faits, quoiqu’il en soit le Raspberry Pi Modèle B+ est ce qu’il est et il va falloir faire au mieux avec ses caractéristiques.

N’hésitez pas à utiliser les commentaires si vous constatez le bon fonctionnement (ou le non fonctionnement) de cartes ou de périphériques avec ce modèle B+. Toutes vos remarques seront les bienvenues pour aider les futurs acheteurs dans leur choix…

Cet article est une traduction d’un article paru sur le site Adaftruit. Pour accélérer la traduction, j’utilise un traducteur automatique avant de reprendre intégralement le texte (vous voyez, je vous dis tout !). Il peut rester des fautes ou des résidus du traducteur automatique qui m’auraient échappé. Vos remarques à ce sujet seront également les bienvenues et je corrigerai les fautes…

A bientôt pour les premières images et tests du B+ sur framboise314.

Sources

Share Button

A propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

95 réflexions au sujet de « Ce qui change dans le nouveau Raspberry Pi modèle B+ »

  1. Dodutils

    « faites un sudo apt-get update et un sudo apt-get upgrade pour mettre à jour votre noyau et votre firmware! »

    petite erreur… ça met à jour le noyau et les packages Linux mais pas le firmware du RasPi.

    apt-get update récupère la liste des packages disponibles avec leur dernier numéro de version.

    apt-get upgrade met à jour les packages installés en se basant sur cette liste

    apt-get dist-upgrade fait une mise à jour de certains packages de façon plus poussée que apt-get upgrade

    rpi-update fait un mise à jour du firmware du RasPi

    Répondre
  2. dem1980

    Excellente traduction bien pratique.
    Pour ma part le gros plus c’est les 4 ports USB.
    Si en plus brancher ou débrancher la clef wifi ne fait pas redémarrer le RasPi, alors ce nouveau modèle sera vraiment un +.
    Si cela pouvait être confirmé sur les premiers modèles ça serait sympa… Un appel est lancé !

    Répondre
    1. cr7

      Merci beaucoup pour cet article extrêmement documenté, ainsi que pour cette précision.
      Pour qui voudrait mettre à jour seulement le firmware et le noyau et RIEN D’AUTRE (ni Apache, ni MySQL, etc.), il suffirait donc, si j’ai bien compris, de faire :

      sudo rpi-update
      sudo apt-get update QUEL(S) PACKAGE(S) ?

      Merci par avance pour toute réponse.

      Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        Bonjour
        rpi-update met à jour le firmware et les modules du noyau :

        (voyez https://github.com/Hexxeh/rpi-update :

        Expert options
        There are a number of options for experts you might like to use. These are all environment variables you must set if you wish to use them.
        UPDATE_SELF
        By default, rpi-update will attempt to update itself each time it is run. You can disable this behavior by:
        sudo UPDATE_SELF=0 rpi-update

        SKIP_KERNEL
        sudo SKIP_KERNEL=1 rpi-update
        Will update everything except the kernel.img files and the kernel modules. Use with caution, some firmware updates might depend on a kernel update.)

        Pour la mise à jour des autres paquets il vaut mieux les faire à mon avis, sauf si vous avez des applis spéciales
        car les MAJ corrigent aussi des problèmes de sécurité…
        J’espère avoir répondu à votre question

        Cordialement
        François

        Répondre
        1. cr7

          Tout à fait ! Vous y avez merveilleusement répondu et je vous en remercie !

          Pour la mise à jour, mon problème est que pour beaucoup de programmes, la syntaxe des fichiers de config et la signification des paramètres que l’on y trouve (et leur disponibilité) peuvent varier avec les versions et que mettre à jour la version oblige à repasser en revue la config et à se tenir au courant des évolutions entre versions alors que j’aime bien les choses qui sont faites une bonne fois pour toutes. Quitte à faire une grosse mise à jour « ravalement total de façade » dans un bon moment. Mais je sais bien que vous avez raison sur le fond.

          Bravo en tout cas pour ce blog, qui est une vraie mine, ainsi que pour votre ouvrage, qui est vraiment le plus « expert » des livres sur le sujet (je l’ai littéralement dévoré !).

          Cordialement de même,

          CR

          Répondre
  3. C.V.P

    Et bien pour ma part, la commande fut passé hier des l’annonce de chez Kubii.(Pas envie d’attendre 6 mois pour avoir ma framboise :p) réception d’ici une semaine, a priori…

    Je vous tiens au courant 🙂

    Répondre
  4. Arnard

    Qu’en est-il pour les cartes wolfson ? Ca fonctionne, mais différemment ? Ca ne fonctionne plus ? Besoin d’un peu de lumières là

    Merci !

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour Arnard
      Non directement elle ne fonctionnera plus sur le B+
      il faudra certainement « tirer des fils » pour la faire fonctionner à nouveau sur le B+
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. Winax

        Ah, bon, alors si c’est pour avoir le même goulet d’étranglement, je m’en passerais.
        Car en plus d’un cpu un poil trop légé, l’utilisation du lan et de l’usb en même temps est vraiment catastrophique.

        Répondre
  5. hervé

    Enfin ! Les fixations par 4 trous symétriques…. Un coup de génie ?
    Je fais des circuits imprimés tous les jours et je dois avouer que je trouvais le modèle B, pas fabulous (question implantation)
    Maintenant côté performance, il me tarde de tester un beaglebone black…. Je fais de l’électronique… pas de la vidéo, ceci explique cela. Psst…. Et puis l’écran DSI…. long long long….

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Ah c’est malin de faire une faute à cet endroit là (en plus c’est pas de la traduc, c’est moi qui l’ai écrit :-(), j’me foutrais des baffes 😀
      C’est corrigé, merci !
      (heureusement qu’il y en a qui suivent)

      Répondre
  6. MSG

    Très beau travail sur l’agencement des connecteurs .
    Ça fait plus propre et sérieux .

    Je la verrais bien dans un boitier pupitre façon ordinateur rétro (Atari St/Amiga) avec des option pour inter-changer les partie amovibles (clavier dédié , platine de test avec à côté des emplacements pour fixer et connecter des boutons , voyants , potentiomètres etc .

    Dans les entrailles , on pourrait cacher tous les fils et autres cartes d’adaptation pouvant rendre compatible les anciennes cartes d’extension .
    Faire en sorte qu’on puisse alimenter le tout à partir d’une alimentation de labo plutôt que d’avoir un bloc secteur par carte à alimenter ou d’avoir un gros hub avec encore plus de fils .

    L’idéal serait qu’un boitier , avec les découpe et les points de fixations pour les cartes , soit proposé par la fondation .
    Après , chacun agence les parties interchangeables suivant ses besoins et ses envies .

    Répondre
  7. starlight

    Super nouvelle !!!
    Dommage que qu’il n’en ait pas profité pour monté en puissance…mais le changement de au niveau du lan/usb présage de bonne choses niveau performances je suis curieux de voir le comparatif avant d’investir dans ce nouveau modèle.

    Répondre
  8. Starlight

    Bonjour,
    Oui c’est sur, au moins cette version permet de supporter les distributions actuel.
    Je n’ai pas réussi à trouver de comparatif par rapport aux performances ethernet / usb. C’était le véritable talon d’Achille pour mon utilisation et sa m’a former à recycler ma Rapberry et trouver une autre plate-forme.

    Répondre
  9. Ping : Les nano-ordinateurs révolutionnent les objets connectés - TerminauxAlternatifs.fr

  10. Chabot

    Bonjour, j’ai remplacé mon Raspi par le modèle B+ pour pouvoir me débarrasser du hub USB, mais malheureusement, j’ai encore le même problème: le courant ne semble pas adéquat. Le Raspi ne redémarre pas, le disque tourne, mais le LED power du Raspi se ferme et le disque n’est pas reconnu…

    Répondre
  11. SEB

    Bonjour,
    je possède déjà un modèle version B (XBMC) et j’en suis plutôt content ( vu le prix ;-))
    Cependant la connectique audio en était son point faible à mon gout , en effet j’aurais voulu brancher mon Rasp sur mon ampli audio pour profiter d’un son DD et/ou DTS mais cela n’est pas possible 8-(
    Quelles sont les solutions ? (Si il y en a !!!!)
    Merci encore pour ce petit tutoriel.

    Répondre
        1. Fred

          Je viens d’en commander un, jpeux te faire un retour semaine pro si tu veux… Cherche sur Google : « USB analogique & adaptateur audio numérique pour PC/Mac – Micro II »…

          Répondre
          1. SEB

            C’est super sympa Fred :-))
            J’attends avec impatience ton retex !!!
            Ce qui m’inquiète c’est le paramétrage pour le rendre fonctionne avec un Raspberry (Openelec) !!
            @ très bientôt alors 😉

          2. Fred

            Petit bug je peux pas repondre à l’autre commentaire. Bon ben je l’ai recu et c’est … la deception. La config est pas encore trop dur, mais pour l’instant je n’ai de son que pour l’audio, et en stereo… J’ai pas eu le temps de trop testé en vérité, je regarderais ca plus en detail ce w-e. Sachant aussi que je suis sur du Raspbmc…
            Ya pas a dire raspberry c’est au top, mais alors pour l’audio si tu n’as pas l’ampli qui va avec c’est la galère !!

          3. SEB

            Salut Fred !!!
            Je viens de tester un DAC récemment acheter et miracle tout fonctionne à merveille.
            Il faut juste avoir les bons câbles HDMI pour pouvoir continuer à utiliser les commandes CEC.
            Maintenant je peux profiter du DTS en plus du DD à l’ aide de mon ampli HC 🙂
            J’attends tout de même ton retour sur ton dongle USB.
            @+

          4. Fred

            Ben le dongle c’est pas une reussite pour l’instant… Du son seulement pour l’audio mais je n’arrive pas a le faire fonctionner correctement avec les films… Je suis sur une distrib raspbmc,et vous? Votre dac pourrait il resoudre mon soucis, cad envoyer le son via sortie optique pour tout mes contenus multimedia ?

          5. SEB

            Je pense qu’il pourrait résoudre le problème !!
            J’ai acheté cela : http://www.amazon.fr/gp/product/B00IMGW8XQ/ref=oh_aui_detailpage_o00_s01?ie=UTF8&psc=1

            Le son à la sortie SPDIF permet la lecture de source audio 5.1CH et DTS.
            Il peut extraire aussi le signal audio stéréo 2 canaux PCM numérique de l’entrée HDMI et le convertir en 2ch sortie stéréo analogique via sa sortie RCA style L / R analogique.
            J’utilise Openelec et un ampli homecima pour le décodage son.
            Les bandes sons des films sont maintenant redirigées directement vers l’ampli , j’ai donc du DD et DTS 🙂
            Pour la musique, je passe également toujours par la spdif vers mon ampli et j’écoute mon audio en stéreo et c’est impec.
            Voilà !!
            Bon courage…

  12. Eric

    Bonjour,

    Merci pour cet article fournit !!!

    Je recherche des informations sur les possibilité de brancher un mini ventilateur 5v pour refroidir un modèle B+.

    J’ai envisagé la solution d’un mini ventilateur usb, mais j’aimerais pouvoir m’éviter d’occuper encore un port USB.

    Si quelqu’un a des pistes des pistes je suis preneur !

    Merci, cordialement

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      pour ma part j’ai récupéré un ventilo sur le radiateur d’un microprocesseur
      d’une vieille carte de PC
      Ventilateur pour Raspberry Pi Model B+
      Ventilateur de récupération pour B+
      et si j’applique le 5V entre les fils rouge et noir (le jaune reste en l’air) il remplit parfaitement son rôle
      Sinon un truc comme ça ? http://www.ebay.fr/itm/Original-Hobbywing-Ezrun-5V-0-12A-max-7-2V-ESC-Cooling-Fan-auto-/171194016878?pt=FR_YO_Jeux_RadioComRobots_VehiculesRadiocommandes&hash=item27dbf5646e
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. KEvin

        Salut,

        La taille du ventilateur que j’ai et de 7.5CM sur 7.5CM c’est bon pour l’installer sur un Raspberry B+ ?

        C’est un ventilateur d’ordinateur, j’aimerais savoir si les 3 broches on peut les branchés sur l’un des 40 Emplacement Gpio ? Si oui lequel une photo pour m’aider serait cool

        Merci d’avance

        Répondre
      1. Starlight

        Oui mais on peu tricher: on peu avoir une partition Root avec os sur l’usb mais on doit obligatoirement avoir la partition de boot sur une carte sd. (je fesai sa pour évité les problème de corruption de la carte sd lorsque ma raspberry était overclocké. C’est très facile à faire.

        Répondre
  13. Gwénaël

    Bonjour,

    Possédant actuellement un modèle B me servant de partage fichiers et de sauvegarde , j’aurai voulu passer sur un modèle B+ surtout pour la partie « hub » USB. J’ai vu sur certains forum que le modèle B+ ne remplissait pas plus son rôle que le B pour alimenter suffisamment un disque usb 2,5″.
    J’ai pu lire également qu’il faudrait passer par une configuration (max_usb_current=1 dans le fichier /boot/config.txt après mise à jour du firmware du pi) pour suralimenter les ports usb permettant ainsi d’alimenter un disque. Toutefois cette action serait à ne pas trop faire durer dans le temps.

    Avez-vous pu tester de votre côté ?

    Merci de votre retour

    Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        Je viens de faire le test
        le Pi résiste au branchement/débranchement d’une clé logitech
        claver/souris sans fil et d’une clé wifi TPLINK TL-WN722N
        Par contre il n’apprécie pas du tout le disque dur Verbation USB3
        Lorsque je le branche sa LED bleus s’allume (celle du disque)
        et il apparait bien dans dmesg
        par contre quand le moteur se lance, la LED PWR du B+ s’éteint
        et le disque redémarre… ça fait Klong Klong
        j’ai préféré débrancher…
        par contre le B+ n’a pas bronché ni rebooté
        Donc je te confirme le PB
        A bientot
        Cordialement
        François

        Répondre
        1. Starlight

          Problème de puissance d’alimentation ? Dérivé pas l’alimentation ou limité par la raspberry ?
          Sur la B c’était le cas chez moi. D’aller c’est curieux cas mon n’as et un Cubieboard avec une alimentation 5v 2A (chargeur de psp Sony vive le recyclage :)) et il fait tourner un DD 1to en sata et un dd de 2To sur usb les deux disque utilisé la même alimentation que la Cubie.

          Répondre
        2. Chabot

          Bonjour, j’avais le même problème avec mon disque Western Digital. J’ai donc ajouté la ligne max_usb_current=1 dans le fichier /boot/config.txt et maintenant ça fonctionne bien. Le Raspberry boot correctement sur mon disque dur externe sans faire de bruit bizarre et sans fermer la LED PWR.

          Répondre
          1. VLaDchris

            Bonjour, je ne suis pas à votre niveau techniquement, par contre j’ai fais autrement sur mon pi B.
            Le disque dur externe 2,5´ est alimenté par une alim d’iPad 2,5a via un connecteur USB avec reprise d’alimentation (le même que sur ce lien, i2.cdscdn.com/pdt2/1/2/3/1/700×700/auc3548381495123/rw/cable-usb-20-avec-reprise.jpg ).
            Le disque dur est sur la prise mini-USB, le Pi sur le cable de donnée et le chargeur usb sur le cable de reprise d’alimentation.
            Le gros avantage c’est que ça envoie en priorité l’alimentation vers le DD qui consomme beaucoup d’energie, et que le cable data alimente le Pi.
            Ça permet d’éviter les sautes d’alimentation pendant les acces disque.

    1. neokal

      Bonjour,
      Concernant les disques dur externe ‘ai eu le meme probléme que ceux que j’arrive à lire ici.
      Pour disposer d’une alimentation externe il faut configurer correctement le fichier /boot/config.txt en rajoutant la ligne max_usb_current=1 (j’ai également mis le firmware à jour).
      Dans un premier temps rien n’y faisait le disque dur claquer sans arrét (deux disque dur testé et meme symptome a chaque fois…)
      Je me souviens avoir lu sur site officiel que pour disposer d’une alimentation USB débitant 1.2A il faut une alim général 5v2A, malgrés tout cela rien n’y a fait.
      En vérité le cable USB reliant mon transfo à la framboise était soit trop long soit d’un diamétre trop petit et étranglé l’alimentation éléctrique. J’ai fouillé dans mon stock et j’ai trouvé un cable plus adapté et la miracle.
      En résumé et aprés différent test pour pouvoir profiter sans probléme de la nouvelle alimentation il faut une alim 5V2A avec un cable adapté (cour et bon diamétre) ainsi que le fichier /boot/config.txt correctement configuré, pour la mise a jour du firmware je suis pas en position de confirmer ou pas si elle est indispensable pour que tout fonctionne bien (mais quite a y etre…)
      En espérant que ça puisse aider, perso j’ai bien galére la dessus.
      Donc en résumé pour que sa fonctionne correctement

      Répondre
  14. Cédric

    Bonjour François et bravo pour tout le travail que vous faites et que vous mettez à disposition.

    Lorsque j’avais acheté mon modèle B, j’avais lu qu’il était recommandé de prendre une carte SD qui soit au moins aussi rapide que le connecteur SD de la framboise qui tourne à 22mo/sec en lecture/écriture environ. Savez vous ce qu’il en est de ce nouveau modèle? Je sais que je rachèterai un pi dans les mois à venir, et je ne voudrais pas racheter une micro SD plus rapide (et plus cher) que nécessaire.

    Merci!

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Cédric
      Le processeur est exactement le même.
      Les cartes micro SD de classe 10 devraient convenir
      pour le moment je n’ai pu tester que des classe 4
      mais la classe 10 accélère les accès au « disque »
      Investissez dans une C.10
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. Dodutils

        Attention cependant aux diverses classes car si la classe 10 est en effet plus rapide en débit pur cela ne s’applique pas forcément dans la réalité et celle-ci peut s’avérer plus lente sur le traitement des petits fichiers et le pire est que les perfs peuvent être différentes entre 2 SDCard ou clés USB identiques !

        Répondre
        1. François MOCQ Auteur de l’article

          oui c’est vrai
          il faut tester pour savoir…
          j’ai trouvé des micro SD Samsung en class 4 qui sont pas mal
          mais je n’ai pas fait de mesures pour le moment
          cordialement
          François

          Répondre
  15. Ping : Ce qui change dans le nouveau Raspberry Pi mod&...

  16. François MOCQ Auteur de l’article

    Voila les résultats pour la carte Samsung 8Go / Class 4
    ———————————————————————–
    CrystalDiskMark 3.0.3 x64 (C) 2007-2013 hiyohiyo
    Crystal Dew World : http://crystalmark.info/
    ———————————————————————–
    * MB/s = 1,000,000 byte/s [SATA/300 = 300,000,000 byte/s]

    Sequential Read : 20.101 MB/s
    Sequential Write : 6.320 MB/s
    Random Read 512KB : 19.775 MB/s
    Random Write 512KB : 1.026 MB/s
    Random Read 4KB (QD=1) : 3.985 MB/s [ 972.9 IOPS]
    Random Write 4KB (QD=1) : 0.683 MB/s [ 166.7 IOPS]
    Random Read 4KB (QD=32) : 4.260 MB/s [ 1040.1 IOPS]
    Random Write 4KB (QD=32) : 0.154 MB/s [ 37.5 IOPS]

    Test : 100 MB [J: 0.0% (0.1/7483.2 MB)] (x5)
    Date : 2014/08/05 15:42:38
    OS : Windows 8.1 Pro [6.3 Build 9600] (x64)

    Répondre
  17. Musashi13

    Bonjour,
    Je viens de recevoir mon petit Raspberry B+ et je suis maintenant à la recherche d’un bon DAC se raccordant directement sur le PI ex. J’ai un ampli qui date un peu et qui ne dispose donc pas de connectique HDMI ni réseau.
    Je vous remercie par avance pour votre aide.

    Répondre
      1. Musashi13

        Merci Seb,

        J’ai acheté le produit que tu recommandes et tout fonctionne parfaitement. Même si, cela m’occupe une autre prise électrique. Mais finalement,ce n’est pas bien important au vu des possibilités offertes par ce boitier.

        Je me permet aussi, de vous poser une question. J’utilise Volumio et je possède une Freebox V6. J’ai suivi un tuto afin de pouvoir accéder à mes fichiers sur la Freebox en ssh. Cà fonctionne, cependant, je n’arrive pas à configurer Volumio afin qu’il me détecte la Freebox. Si une personne utilise cette configuration, pourrait-elle m’expliquer le fonctionnement.

        Merci par avance et désolé de poster ce type de message dans les commentaires.
        A+

        Répondre
  18. Musashi13

    Merci François pour cette information.
    Je vais suivre cette sortie avec intérêt. J’attends aussi la sortie d’une carte basée sur le Sabre ES9023 chez Audiophonics. Cette dernière ne devrait pas tarder à être disponible.

    Répondre
  19. Ping : Présentation de la carte Raspberry Pi Modèle B+ | Univers Raspberry

  20. BadWolf

    Bonjour, dans votre article Le b+ a un connecteurs audio/vidéo, mais quand je veux utiliser le mien, rien ne ce passe, le b+ fonctionnerai t-il seulement en hdmi ?

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Non, il y a bien une sortie vidéo analogique. Normalement quand aucun périphérique HDMI n’est détecté, le RasPi bascule sur la sortie Analogique.
      Sinon on peut aussi forcer le sortie vers l’analogique:
      Vous utilisez bien un cable jack 4 contacts vers RCA ?
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. BadWolf

        Merci de votre rapidité,
        Oui, j’utilise bien un câble jack 4 contacts vers RCA. Une fois brancher et allumer mon B+, rien ne ce fait à l’écran, à par si je vais sur mon téléviseur en hdmi, Le basculement ne ce ferrai pas automatiquement ?

        Cordialement, BadWolf

        Répondre
  21. toufic

    Bonjour.

    J’ai un Raspberry B+ depuis hier.
    Impossible de faire fonctionner un disque Externe sous Openelec.
    Le disque claque.
    Et quand le disque Externe est branché mon dongle USB clavier radio ne marche plus.
    Lorsque je débranche le disque le dongle radio clavier remarche.

    C’est etrange car sur mon ancien Raspberry B tous marche nickel.
    Et dire que j’ai achete ce raspberry B+ pour pouvoir brancher plusieurs disque Externe c’est mal partie 🙁

    Toufic

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Le RasPi B+ a une limitation du courant de sortie réglable sur les ports USB. Votre Disque Dur doit consommer plus que les 600mA permis par défaut.
      Il faut ajouter usb_limit_1A2=1 dans le fichier de boot et redémarrer pour faire passer la limite à 1,2A et tout devrait rentrer dans l’ordre…
      Voyez https://projects.drogon.net/testing-setting-the-usb-current-limiter-on-the-raspberry-pi-b/
      Cordialement
      François

      Répondre
  22. toufic

    Re bonsoir.

    Encore une galère.
    J’ai mise a jour openelec en 4.0.7
    Et maintenant en haut a droite j’ai un icône son coupé rouge.
    Impossible de le faire disparaitre.
    Quel galère ce Rapsberry B+
    Et dire que je n’ai jamais eu de souci avec la version précédente 🙁

    Toufic

    Répondre
  23. ALpharender

    salut,
    je viens juste de recevoir mon fruit, et première question déjà.
    j’ai reçu avec le boitier 3 dissipateurs , j’ai installer les deux premier facilement mais le troisième je ne sait pas ou l’installer, les images sur le net ne concerne que les deux premières version de la raspberry .

    merci par avance.
    ps: d’autres question a venir lol

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Alpharender
      désolé j’ai raté votre message (j’étais en vacances sans connexion WiFi au moment où vous l’avez posté !)
      avez vous résolu votre problème de radiateur ?
      vous pouvez poser vos questions sur le forum http://forums.framboise314.fr/
      vous y trouverez certainement des réponses…
      Cordialement
      François

      Répondre
  24. Ping : Nouveau Raspberry Pi B+ | Edurobot

  25. cr7

    En relisant l’article, il me vient 2 questions hardware :
    – le jack quadripole peut être utilisé comme un jack « simple » (par exemple avec des écouteurs). Peut-on, de la même manière, l’utiliser à titre « simple » sur le seul signal video ? Si oui, peut-être pas avec un cable avec une prise RCA jaune mâle aux 2 extrémités : légèrement plus mince, elle rentre dans un jack, mais ce n’en est pas un, donc cela ne devrait pas marcher, n’est-ce pas ? Mais peut-être avec un cable video Jack 3,5 mm vers RCA jaune (j’ai vérifié sur Google, ça existe !) ?
    – le fait qu’un USB 2 (à 60 Mo/s) du processeur soit partagé entre les USB 2 et l’ethernet fait craindre (comme pour le modèle précédent) un goulot d’encombrement. Mais vu que le port ethernet ne dépasse pas 100 Mbit/s (=12,5 Mo/s), je me dis qu’il n’est peut-être pas du tout ralenti, les USB se partageant les 47,5 Mo/s restants. L’Ethernet a-t-il une telle priorité, ou le partage est-il égalitaire, ou proportionnel aux vitesses de chacun ? Y a-t-il moyen de donner la priorité à l’Ethernet dans ce partage ?

    Je pinaille sans doute, mais ces points m’intéressent vraiment !

    Cordialement,

    CR

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Un jack stéréo extrait bien l’audio D+G, la partie vidéo est en court-circuit sur la dernière partie du fut de la prise. Pour sortir la vidéo, il faut vraiment utiliser un jack à 4 contacts comme celui qui est représenté dans l’article.
      Le contrôleur Ethernet est branché sur un port USB à l’intérieur du circuit intégré, exactement comme si vous branchiez un adaptateur USB/Ethernet (http://www.conrad.fr/ce/fr/product/986780/Adaptateur-Ethernet-EDIMAX-EU-4208-USB-20) sur un port de PC. Donc pas plus de priorité que les autre sports USB et partage de la bande passante USB entre le Soc et le port USB qui fait la liaison entre le HUB et le SoC (un goulet d’étranglement ! sans possibilité de modifier quoi que ce soit). Si vous avez mon bouquin sous la main, vous trouverez le schéma du LAN9512 à la page 34, vous verrez que c’est un HUB USB banal.
      Ils n’ont pas fait mieux sur le modèle B+ puisqu’ils ont pris un LAN9514 qui est juste le grand frère du LAN9512 (avec 4 ports USB au lieu de 2). Mais bon, il faut savoir si on veut un ordinateur pas cher ou un très performant… 🙂 Ici le choix a été de maintenir le prix le plus bas possible. D’autres cartes proposent un « vrai » Ethernet mais c’est plus cher…
      Cordialement
      François

      Répondre
  26. cr7

    Merci encore pour vos réponses ! La 1ère m’évite probablement de couper quelque chose avec des essais hasardeux. Et pour la 2ème : en effet, le schéma en blocs de la p. 34 est très clair : j’ai tendance à survoler les questions électroniques (pas par désintérêt : par incompétence !) alors qu’elles peuvent avoir un vrai impact sur les performances. J’ai appris l’existence du Banana Pi, qui n’a pas ce « partage » entre ports (dont un ethernet Gigabit), mais dont nul ne connait l’avenir … Peut-être un jour une Framboise Gigabit régnant … « sans partage » ?

    Cordialement de même,

    CR

    Répondre
  27. blegoff

    Bonjour,

    avant toutes chose merci pour votre site qui est d’apres moi un des plus complet et surtout des plus accessible concernant le monde RPI.

    je me permet juste un petit rajout d’information sur l’alimentation du B+ car apparement vous n’en parlez pas, c’est peut etre quelque chose qui n’est pas connu d’ailleurs.

    j’ai eue une mesaventure tres recemment un de mes raspberry pi B std demarrait mais plantait au bout de quelque seconde apres le demarrage, tout avait l’air normal, la carte wifi qui clignote, les acces disque sont bon, mais ca plantait tout le temps.
    En ayant debranché la carte wifi je me suis rendu compte que le RPI redevennait stable, donc deduction toute simple c’est soit la carte wifi soit l’alim qui pose probleme, j’ai changé l’alim et la tout est rentré dans l’ordre, donc alimentation defectueuse qui ne devait plus envoyer le bon voltage ou le bon amperage, pas grave ca coute moins cher a changer que celle d’un PC ;-). l’alim etait une alim de telephone portable zte pas cher.

    Puis est arrivé mon RPI B+ donc ayant envie de le tester je le branche pour commencer a faire mes test d’abord en l’alimentant avec un cable micro usb branché sur ma freebox tout fonctionne bien puis je me dis que vu que je veux que ce RPI marche en permanence, mieux vaut le brancher sur un chargeur plutot que sur la freebox qui a des mise a jour regulierement avec des redemarrage. donc je prend le premier chargeur qui viens branche mon RPI B+ dessus et la grosse surprise le voyant alimentation se met a clignoter chose que je n’ai jamais vu. je reessaye de debrancher/rebrancher plusieurs fois toujours pareil et la je regarde la marque du chargeur, vous l’avez compris c’etait mon chargeur ZTE defectueux. apparement le RPI B+ detecte les alimentation defectueuse et ne demarre pas en cas de probleme (surtout que theoriquement il consomme moins que le B std).

    Un gros plus donc question detection des problemes, ca m’aurait fait gagné du temps si j’avais eue cette detection sur le B std.

    en esperant que cela soit utile, il serait interessant de voir avec La société qui les fabriques si cela est connu.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Blegoff
      Merci pour ces précisions
      Effectivement, l’alimentation est munie d’un circuit de protection et la LED PWR s’éteint lorsque la tension passe en dessous de 4,75 V. Ceci peut par exemple se produire lorsque la consommation du B+ dépasse le courant que peut délivrer l’alimentation et que celle-ci se met « à genoux ». La tension chute et le B+ redémarre. Ça peut se produire par exemple quand le GPU démarre… Le B+ fait reset (pas risette 🙁 ), redémarre et … ça recommence… D’où le clignotement de la LED. Ce genre de phénomène conduit toujours à s’interroger sur l’alimentation. Le seul moyen de vérifier que votre chargeur fournit VRAIMENT une tension de 5V stable dans les conditions d’utilisation est d’utiliser un multimètre ou un testeur USB (http://www.framboise314.fr/jai-teste-pour-vous-un-testeur-de-port-usb) que vous pouvez intercaler entre le chargeur et la prise USB (si le chargeur est muni d’une prise USB).
      Il faut aussi se méfier des câbles USB dont les fils utilisés pour l’alimentation sont trop fins (http://www.framboise314.fr/tester-la-qualite-dun-cable-usb-avec-le-raspi/).
      Cordialement
      François

      Répondre
  28. F6IGN

    HELLO FRANCOIS .

    J ESPERE QUE TU VAS BIEN ET JE VOIS QUE TU ES TRES ACTIF DANS LA MONDE DU RASPBERRY PI.

    J AI UN PETIT SOUCI….. LE VOICI

    MON RASPBERRY MARCHE TRES BIEN ? QUOI QUE J AI PLANTE TROIS CARTE SD QUI FONCTINNAIENT
    A MERVEILLE
    BON TANT PIS JE VAIS RECOMMANDER UN SOFT DE «  » ELEMENTS 14 «  » ……
    MAIS J AI AUSSI UN AUTRE PROBLEME QUI NE FAIT VENIR VERS TOI .
    SUR L AFFICHAGE DE MON ORDINATEUR J AI LE PETIT HAUT-PARLEUR ROUGE QUI EST ALLUME EN PERMANENCE ? ET DONC JE N AI PLUSDE SON EN SORTIE…..
    CONNAIS-TU LA MANIP A FAIRE POUR REACTIVER LE SON EN ????????
    MERCI DE TON AIDE … SI TU LE PEUX !!!!!
    73’S ALAIN F6IGN …à … AMIENS

    Répondre
  29. Cousson

    Bonjour, merci bcp pour votre blog toujours très intéressant!
    Je viens d’acquérir un Rasp B+ pour une utilisation mediacenter avec Raspbmc, mais mon dd externe 2″5 ne fonctionne pas et fait des peitit bruits clac, clac…. J’ai une alim 5V – 2A et un câble USB de qualité.
    J’ai rentré ces 3 lignes de commande citée plus haut : max_usb_current=1 ; safe_mode_gpio=4 ;
    usb_limit_1A2=1 ds config.txt mais cela ne change rien…
    Des idées? est-ce parce que Raspbmc est une distrib Debian et non raspbian?
    Ps ; je débute en linux.
    Merci d’avance.

    Répondre
  30. Tsim79

    Bonjour,

    Je découvre le Raspberry et je voudrais me lancer dans la domotique notamment grâce à votre article sur Jeedom et cette présentation du B+. Cependant après mes recherches, je souhaiterais me lancer avec 2 cartes GPIO différentes:
    – Z-wave -> http://razberry.z-wave.me/index.php?id=9
    – Enocean -> http://blog.g-media.fr/enocean-pi-raspberry/
    Ma question simple est la suivante est il possible d’interconnecter plusieurs carte sur les mêmes PIN du GPIO et que ces cartes puissent fonctionner normalement (un peu comme un hub USB)?
    Si l’on ne peut pas avoir d’interconnexion sur les mêmes PIN du GPIO, je constate que la carte GPIO enocean utilise les 26 PINS d’origine du GPIO, la carte Z-wave nécessite 5 PINS GPIO+alim pour fonctionner, avec le B+ il y a 9 GPIO en plus, est il possible de réorganiser logiciellement les GPIO pour faciliter la communication avec la carte Z-wave?
    L’idée finale serait de pouvoir bénéficier de ces deux modules connectés côte à côte sur le raspberry B+ sur le GPIO. Ma réflexion se base sur l’un de vos articles ou quelqu’un a proposé de brancher différemment un module RTC DS3105 avec un programme modifier en conséquence.

    Sinon j’ai aussi cherché sur internet des carte d’extension permettant des COMBOS wireless, malheureusement je suis tombé uniquement sur une carte EVE qui était encore en développement https://www.kickstarter.com/projects/ciseco/eve-alpha-raspberry-pi-wireless-development-hardwa

    Respectueusement.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Tsim79
      Il faudrait décortiquer les schémas pour voir. Mais je pense que ces deux cartes utilisent l’UART (à vérifier). Si c’est le cas, ce sera l’une ou l’autre sur le GPIO
      Vous avez aussi la possibilité de vous tourner vers Jeedom qui gère une carte Zwave sur le GPIO (http://www.domadoo.fr/fr/informatique/2576-jeedom-pack-de-demarrage-jeedom-mini-z-wave-rfxcom.html) et une clé USB Enocean (onglet accessoires).
      La carte RTC utilise des ports E/S standard il est donc simple de changer les ports, par contre les cartes dont vous parlez utilisent la communication série et donc l’UART intégré qui est accessible sur les pins 8 et 10 (TXD et RXD).
      GPIO du Modèle B
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. Tsim79

        Merci pour votre réponse rapide et précise.
        J’avais déjà vu des utilisations durant mes recherches panachées justement ces deux modules d’extension, mais tantôt l’un en GPIO et l’autre en USB ou vice-versa ou les deux en usb.
        Moi j’aurais préféré soit une carte à l’idée de la EVE Alpha rassemblant 2 ou plus de protocole, ou intégré 2 cartes sur le GPIO du B+ vu qu’il possède 9 GPIO supplémentaire.
        Mais au vu de vos explications je vois le soucis concernant l’utilisation du seul et unique UART.
        Je chercherai les schéma électrique de ces 2 cartes mais je pense que finalement je finirais comme dit précédemment (GPIO + USB).
        Cordialement.

        Répondre
  31. LenHoldsstock

    Bonjour et merci pour la traduction.
    Est ce que cet appareil supporte le DTS et le nfts? j’envisage de m’en servir comme lecteur multimedia »
    merci d’avance,
    bien cordialement
    Len

    Répondre
  32. ysirjean

    Etant électronicien amateur, je viens de réparer une alim à découpage chinoise (un faux contact car ils ne connaissent pas la gaine de protection thermo rétractable !!!).
    Sans faire attention, j’ai fait une inversion de polarité en ressoudant les fils du secondaire.
    Je confirme que le raspberry est bien protégé (je n’ai pas regardé dans le schéma plus haut en détail mais j’imagine qu’il y a une diode) et n’a pas bronché.
    Pour le reste, je trouve que l’adoption d’un port micro usb n’est vraiment pas une bonne idée dans la mesure où cela reste un connecteur fragile. Je trouve qu’on devrait le réserver aux tablettes ou téléphone portables.
    Un connecteur de type « jack » serait plus adapté et plus solide, surtout en milieu scolaire. Il faut absolument un connecteur traversant et pas cms.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      merci pour ce retour
      effectivement on peut regretter ce choix si le RasPi est branché/débranché souvent
      c’est sans doute du à un choix économique (CMS moins cher et prise moins chère…)
      pour maintenir le prix dans les limites fixées
      cordialement
      François

      Répondre
      1. ysirjean

        Je pense que le mieux est de sectionner le câble usb de l’alim proche du usb et d’insérer au niveau de la section un connecteur autre (et de laisser le lien usb tranquille).
        Bien sûr, pour faire une propre, utiliser de la gaine thermo.
        Attention bien sûr à couper le câble du 5V et pas du 230 (cela va de soi mais sait-on jamais !).

        Répondre
  33. Pierre

    Bonjour,
    j’aimerais savoir si on peut alimenter plusieurs LED (8) avec plusieurs GPIO (8) sans surcharger en terme de courant le BCM2836
    il faudrait en effet que le BCM2836 fournisse 8*0.020 = 0.160 A
    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.