Publié le 3 mars 2017 - par

Un boîtier ingénieux pour le Raspberry Pi Zero-W

Parfois les « makers »  ont des idées bizarres. Icare a eu une bonne idée, celle d’utiliser de la goulotte électrique pour habiller un Raspberry Pi. Et puis en grattant un peu on s’aperçoit que c’est un peu son dada et qu’il en utilise à toutes les sauces.

Un boîtier pour votre Raspberry Pi Zero avec une goulotte

Pourquoi utiliser ces goulottes ?

C’est sur un forum Arduino qu’Icare a expliqué la raison de son choix : « Je pense que la mise en boite de nos belles réalisations, reste la bête noire de pas mal d’électroniciens analogiques et/ou numériques. Il existe une solution relativement simple en utilisant des profilés standards ou des goulottes d’électriciens.« 

La goulotte

C’est une goulotte de 40×17 mm (+ 2 embouts) que l’on trouve en GSB (Grande Surface de Bricolage). Prévoyez 74 mm pour tailler un costard sur mesure à votre Pi Zero.

Un peu de découpe

La découpe de la goulotte est relativement facile. Un petit coup de lime donnera une finition suffisante aux ouvertures. Il suffira de clipser le couvercle sur protéger efficacement le Raspberry Pi.

La boîte terminée

Ici Icare a également découpé une ouverture dans le couvercle, ce qui permet un accès aux broches du GPIO. Deux embouts viennent terminer joliment le travail. Il existe plusieurs profondeurs d’embouts, vous choisirez celle qui convient le mieux.

Repérage des broches GPIO

Un récapitulatif imprimé des bornes GPIO, qui donne une finition agréable au boîtier et rappelle les fonctions de chacune des broches. Avec en prime un logo Raspberry Pi et la date de réalisation.

Une version un peu plus élaborée

C’est une version un peu plus aboutie dans une goulotte 50×25 mais il reste de la place pour ajouter une horloge RTC au Raspberry Pi Zero. A noter que l’alimentation du Pi a été modifiée et remplacé par une embase femelle de type A.

Le boîtier terminé et fermé.

Sur cette photo on voit le marquage du connecteur GPIO. On remarque le trou Run qui donne accès au bouton poussoir Reset/Run. Il y a également un tout petit trou au-dessus du « o » de Raspberry Pi Zero qui permet de voir l’activité du Pi Zero (LED verte).

Le Raspberry Pi connecté, en utilisation.

D’autres Boîtiers à base de goulotte

Un profilé aluminium

Ici ce n’est pas à proprement parler de la goulotte. Une alimentation 36V 5A est logée dans un profilé aluminium 110X50 avec 2 embouts plastiques.

De la goulotte 80 x 60 mm

On trouve sur les sites de vente en ligne ce genre d’alimentation DP30V5A. La question qu’on peut se poser c’est : « Comment je la mets en œuvre de façon sécurisée ? »

La réponse d’Icare c’est « Dans une goulotte électrique 80×60 avec les 2 embouts qui vont bien« . Quelques trous permettent d’évacuer la chaleur produite par l’alimentation.

Une alimentation bien protégée

Une alimentation (230V/5V) achetée du côté du soleil levant. Se pose a question de sécurité des biens et des personnes. hop! un morceau de goulotte 🙂

Des goulottes transparentes

L’intérêt des goulottes en plastique, c’est qu’elles sont transparentes. Si vous ne me croyez pas, essayez avec de la goulotte métallique, vous verrez ! 😀

Ci dessus Icare vous propose un afficheur de texte défilant dans une goulotte d’électricien 80×60. L’affichage des matrices à LED 8×8 se fait par transparence du couvercle de la goulotte.

Ici c’est un affichage constitué de 64 LED intelligentes WS2812b dans une goulotte.

Conclusion

Un grand merci à Icare qui va sans doute donner des idées à de nombreux amateurs de Raspberry Pi, à la recherche d’une solution pour protéger leur joujou préféré 🙂

Sources

 

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

11 réflexions au sujet de « Un boîtier ingénieux pour le Raspberry Pi Zero-W »

  1. gUI

    Génial !

    Moi j’étais resté au boitier de dérivation électrique, mais c’est beaucoup trop gros, car carré. La goulotte, c’est aussi simple que génial. Adopté !!!

    Répondre
    1. gUI

      Au passage je fais passer un truc tout con que je fais avec mes RPi. Les trous sont de 2.5mm, et donc on est censé utiliser des vis/entretoises M2.5
      Le pb c’est que c’est cher et plutôt rare, comparé au M3 où une boite entière de pièces coûte qques Euros à peine.

      J’ai acheté dans ma GSB du coin un forêt métal de 3.1mm, et je refais un peu le trou. Il y a pas mal de place sur la « pastille » sans circuit imprimé. Du coup, je mets tout simplement du M3, beaucoup plus standard.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.