Publié le 22 janvier 2015 - par

ZONE 61 – 61 jours pour développer ou exploiter des objets connectés

zone61_250pxL’événement #Zone61 sur les objets connectés avec Microsoft et AXA commence ce vendredi !
Belle opportunité pour vous amis makers, hackers, développeurs et designers de tout poil… Le challenge dure 61 jours très exactement et offre des conditions idéales pour créer de sympathiques prototypes.

zone61_FBMicrosoft et AXA France lancent un challenge autour des objets connectés, la Zone 61.

Cet événement commencera le 23 janvier par un hackathon avec des workshops des experts Microsoft et AXA et sera suivi par 61 jours, c’est à dire deux mois, d’accès aux fablabs, de coaching avec les experts Microsoft et AXA, etc. La totalité des prix mis en jeu représentent 13000 euros au total.

zone61_participer_01.zone61_participer_02.Makers, hackers, développeurs et designers : prenez part au challenge Internet of Things (Internet des objets) organisé par Microsoft en partenariat avec AXA France.

Le challenge Zone 61 dure… 61 jours très exactement. Créez des objets connectés ou des services IoT exploitant des objets avec Microsoft Azure et amenez votre projet jusqu’à la ligne d’arrivée. Le coup d’envoi est donné par un hackathon de 48h du 23 au 25 janvier qui se déroulera à Usine IO : workshops, travail en équipe, code, création et mains dans le cambouis au programme.

Profitez ensuite d’un accès à des FabLabs, du coaching des experts Microsoft et de bureaux prêts à vous accueillir. A la clé, la possibilité de pitcher sur les TechDays de Microsoft, un prize pool global de 13 000 € et surtout l’opportunité de créer et finaliser un objet connecté !

zone61_prix_01.zone61_prix_02.zone61_prix_03.zone61_qui_01.zone61_techno_01.zone61_techno_02.Arduino certes, mais pourquoi pas un Raspberry Pi ? Un A+ par exemple …

zone61_programme_01.Et pour le Hackaton de demain :

zone61_hackaton

1ère étape : un hackathon de 48h à Usine IO (23-25 jan.), avec

  • plusieurs workshops sont prévus : Microsoft Azure, AXA Objets Connectés, Kinect et
    Design industriel
  • du mentoring et du coaching technique
  • du matériel à dispo de chaque équipe (Carte Arduino Yun, Starter Kit
    Grove Plus V3, capteurs d’eau)
  • et à gagner, des accès illimité à Usine IO, des composants et des drones !

2ème étape : développement du projet jusqu’à fin mars, avec

  • l’opportunité de pitcher le projet sur les TechDays de Microsoft
  • des workshops et encore des workshops
  • toujours du mentoring et du coaching
  • un accès à Usine IO
  • des espaces de travail disponibles pour accueillir les équipes

Et pour la Grande Finale (fin mars), deux prix à 5 000 € pour les vainqueurs.

Si vous êtes intéressé(e), ça se passe ici :

zone61_c_ouframboise314 est partenaire de Zone61, n’oubliez pas de signaler que vous avez découvert le challenge sur le site !

Conclusion

framboise314.fr_180pxSi vous êtes en région parisienne, ce challenge peut être une occasion de montrer la souplesse d’un système à base de Raspberry Pi, éventuellement couplé à un Arduino.

L’article ci-dessus comporte un certain nombre de termes anglais que j’ai conservés car figurant dans le communiqué de Zone61.

Au moment où j’écris ces lignes ce sont déjà 170 participants qui sont inscrits pour Zone61 !

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

14 réflexions au sujet de « ZONE 61 – 61 jours pour développer ou exploiter des objets connectés »

  1. Chocard

    Bonjour, c’est un peu le coup de la blague douteuse qui explique que si on mélange du blanc avec du jaune on obtient du jaune.
    Si on mélange de la framboise avec du microsoft on obtient du microsoft bien fermé et bien opaque…

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      pour ma part « libre » ce n’est pas être intégriste. Microsoft existe, qu’on le veuille ou non et je pense que si on peut créer des objets connectés avec Azure, ils seront portables sur d’autres clouds (owncloud ?) et que c’est une opportunité de démontrer les capacités de nos bestioles (RasPi et Arduino)
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. msg

        Si Micro$oft existe encore , c’est uniquement grâce au pognon .
        Ils n’ont plus d’idées chez Microsoft !
        Quand je dis « idées » , c’est créatives et innovantes , car des idées hors de prix où pour mettre des battons dans les roues de la concurrence , ça ils n’en manquent pas .

        Ils doivent être jaloux du succès du RPi et de toutes ces petites machines et autres cartes à micro contrôleur .
        Tous ces systèmes indépendants qui ne reversent pas de royalties à Micro$oft , c’est impensable .

        Répondre
    1. Martin

      Je me pose la même question, mais sachant que l’arduino Yun coûte assez cher (d’ailleur faire avec un raspberry pi aurait coûté moins cher) je suis pas sur que ça soit offert, juste prêté. C’est simplement dommage que ça soit uniquement à Paris, sachant que c’est pour 3% de la population française, pratiquement personne ne peut y participer.

      Répondre
  2. Yann Morère

    « Arduino certes, mais pourquoi pas un Raspberry Pi ? Un A+ par exemple … » pour répondre à cette question c’est plutôt simple… l’arduino a besoin d’un système hôte pour être programmé et l’env de devel existe sous windows et peut être installé facilement…

    Pour utiliser et programmer sur raspi… ben pas besoin d’un système hôte… et surtout point de salut sans linux… du coup je pense pas que micromou soit tout à fait d’accord ;).

    Je passerai donc mon chemin devant ce concours.

    Ah oui et tout à fait d’accord concernant le vision « Pariscentrée » des évènements…

    « Ah y’a une vie informatique en province… vous avez l’ADSL ou le 56k »… belle mentalité !

    Répondre
    1. Yann Morère

      Ah oui j’oubliais… le fait que ces objets connectés soit sponsorisés par AXA ne présage rien de bon concernant votre vie privée et vos cotisations d’assurances :

      Car sous couvert de « ça va vous aider à être plus en forme car ça va vous rappeler lorsque vous être trop statique au travail » ça deviendra :
      « hé monsieur, vos objets connectés nous ont dit que vous ne faisiez pas trop de sports et que vous êtes en surpoids, nous allons augmenter vous assurances, car vous avez plus de risque d’AVC ».
      « impossible de vous accorder ce prêt, d’après vos constantes vitales renvoyées par les objets connectés, vous faites de la tachycardie…  »
      Des banques aux services des humains… on est pas chez les bisounours… alors Attention aux objets trop connectés! Moi je n’ai plus de montre.

      Répondre
      1. msg

        XXéme siècle , l’exploitation de la machine par l’homme .
        XXIème siècle , l’exploitation de l’homme par la machine .
        Tu parles d’un progrès .

        Répondre
    2. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Yann
      oui c’est un Arduino qui est fourni mais les équipes peuvent utiliser leur propre matériel (rubrique Technologie), c’est pour ça que j’ai suggéré un Raspberry Pi A+ …
      Bonne journée
      François

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.