Publié le 30 juin 2016 - par

Un JukeBox à base de Raspberry Pi et Subsonic

jukebox_250pxA la une un projet présenté par Philippe qui a travaillé dessus plusieurs mois fin 2015. Et il a des argument pour justifier son choix !
« Quoi de mieux pour écouter de la musique que de mettre une pièce dans une fente et d’appuyer sur un gros bouton ? De hocher la tête au rythme du morceau en s’appuyant sur une machine et en sirotant son demi ? D’imposer à toute une assemblée votre morceau de merde préféré, car c’est vous, beau gosse, qui avez mis la pièce ?« 

Un JukeBox DIY

Pour toutes ces (bonnes ?) raisons, Philippe s’est lancé dans la construction de son JukeBox qu’il a bâti autour d’un Raspberry Pi…

Le cahier des charges

  • un truc encombrant et intransportable
  • un nombre de morceaux limité (on écoute pas ce qu’on veut, on écoute ce qui est proposé)
  • des gros boutons sur lesquels on peut appuyer avec conviction
    (pas d’écran tactile, c’est désuet)
  • une interface utilisateur hyper simple sans fioritures, utilisable dans toutes les conditions
    Note de framboise314 : Après plusieurs bières, il vaut mieux que l’interface soit simple, non ? 🙂
  • un monnayeur mécanique avec une pièce qui doit faire du bruit en tombant,
    genre TCHING SHLINK

La réalisation

Philippe est parti d’un Raspberry Pi 2 dont il disposait, surtout à cause du GPIO grâce auquel il pourra interagir avec la framboise.

int_circuit

Le Raspberry Pi 2 est surmonté d’une carte HAT perma-proto d’Adafruit. Cette carte assure la liaison avec les boutons poussoirs, monnayeur…

Pour lire la musique il a utilisé Subsonic. Il s’agit d’un serveur de streaming développé en java, et doté d’une API hyper claire et facile à mettre en œuvre et très compréhensible. Seul petit bémol l’utilisation de l’API au delà des 30 jours d’essai nécessite l’achat d’une licence à 12$.

screenshot

Toute la partie gestion du catalogue musical se fait via l’interface d’administration de Subsonic (upload des morceaux, recherche des pochettes, création de la playlist). Mais si on ne veut/peut pas raccorder le JukeBox au réseau on peut aussi copier directement des morceaux via une clé USB dans le bon répertoire.

La partie ampli

Philippe ne donne pas beaucoup de détails sur la partie audio de son JukeBox mais il cite ses sources : ce sont les vide-greniers qui lui ont permis de récupérer le matériel nécessaire à l’amplification du signal fourni par le Raspberry Pi.

Pour réaliser votre JukeBox

Vous disposez de toutes les informations nécessaires sur le blog de Philippe, les photos vous aideront pour la réalisation pratique.

La partie logicielle est quant à elle disponible sur GitHub.

Ce qu’il reste à faire (TODO list)

  • Un script pour tout lancer au démarrage (plus besoin de connecter un clavier et une souris)
  • Ajouter des « cheat codes » pour avoir des chansons gratos 🙂 (en appuyant sur les boutons selon une séquence)
  • Debugger l’arrêt du jukebox (en commentaire dans le script python : Si on appuie plus de 5 secondes, le Jukebox s’éteint)
  • Un client pour les API Spotify et Deezer
  • Trouver un nom sympa pour le projet  😀

Photos

jukebox_03

La pièce, dans sa chute, actionne le microswitch

jukebox_04

Pour moi ce sera ABBA ! bin oui, c’est de mon époque 🙂

jukebox_01

Un look superbe pour le JukeBox de Philippe

jukebox_05

A l’arrière une porte qui ferme à clé. Ici on voit bien la forme de la poignée… Notez également les coins protégés comme sur les flight cases

jukebox_02

Les pièces de 20 centimes tombent dans la boîte (c’est le côté chling-blinggg), les autres suivent la glissière en bois pour ressortir en façade

le_son

Le son provient d’un ensemble Logitech pour PC avec caisson de basses.

Avertissement

Vous devez bien entendu utiliser des morceaux dont vous avez les droits, et/ou possédez les originaux. N’utilisez que vos pièces de 20 centimes à vous. N’utilisez pas votre jukebox autrement que dans le cadre familial. Et surtout n’essayez jamais de le transporter seul 🙂

Vidéo

Conclusion

ext_troisquarts_hautUne belle réalisation, imposante par la taille et par la qualité de sa présentation.

Bravo Philippe pour la qualité de cette réalisation et aussi pour la volonté de la partager avec la communauté Raspberry Pi (sur un ton humoristique et agréable à lire 😀 )

Si vous pensez pouvoir aider Philippe à terminer son projet, prenez contact avec lui via son blog 🙂

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

4 réflexions au sujet de « Un JukeBox à base de Raspberry Pi et Subsonic »

  1. pepe malin

    Waow ! Le jukebox de ma jeunesse disparu des troquets si tristes avec leurs chaines d’info qui tournent en boucles…

    Je me demande souvent quoi faire, entre la table console de jeu et le jukebox Framboise 314 me comble !

    Merci François, merci aux auteurs qui proposent ces géniaux bricolages !

    Bonnes vacances fertiles à tous !

    Répondre
  2. Aisyk

    Bonjour,

    Dogmazic utilise le protocole de Subsonic pour son archive avec l’interface Ampache. Votre projet pourrait très bien utiliser l’archive de Dogmazic pour se connecter !

    Aisyk.

    Répondre
  3. studio54

    bonjour ;
    pourquoi ne pas faire un scopitones ;c’est pas ma jeunesse mais les clips vidéos c’est sympa aussi! a contrario plus imposant (année 60).ensuite on met les annees que l’on veut en video musicale sachant que c’est du HDMI sur pi3 du 4.3 au 16.9 .En attendant beaucoup d’idée et chapeau pour ce Jukebox qui a fait ma jeunesse devant une bière et un flipper.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.