Publié le 16 juillet 2016 - par

Un boitier pour faire une fausse caméra factice…

camera_lidl_250pxIl est pas beau ce boîtier de caméra factice ? Depuis ce matin dans les magasins LIDL (je n’ai pas d’action 🙁 ) on trouve cette caméra factice pour la modique somme de … 6,90€ !
Dans le catalogue « officiel » en ligne ça ne figure pas mais c’était dans le catalogue local, rubrique Soldes.
A ce prix là ça valait le coup d’essayer, surtout que les dimensions me semblaient intéressantes pour loger un Pi Zero…

Une caméra factice pour le Raspberry Pi

Un boîtier de caméra pas cher

Au jour dit, c’est à dire aujourd’hui, je fais donc un tour au LIDL du coin. Il y a toujours plein de gadgets et j’aime bien voir à quoi ça ressemble.

camera_lidl_20

Yesss il y en a ! Bin oui des fois il y a des trucs intéressants sur le catalogue et « Désolé on n’en a pas reçu » 🙁
Allez j’adopte une caméra factice ! Je la ramène délicatement à la maison avant de l’extirper de sa boîte.

camera_lidl_18Elle est protégée par un sac en plastique (on a plus le droit d’en avoir en caisse, mais il y en a toujours en boîte 😉
Une fois sortie (ci-dessus) elle a belle allure, non ? Tout est bien entendu en plastique (pour le prix vous ne pensiez pas avoir de l’aluminium quand même) mais ça présente bien.

Le contenu de la boîte

camera_lidl_14Au fond de la boîte on trouve les piles pour faire clignoter la LED, les vis et les chevilles pour fixer la caméra sur un mur et même…

Une notice à faire peur !

Une notice en plusieurs langues et qui fait plusieurs pages (14). Plus que certains autres appareils (enceintes Bluetooth, batteries de secours pour smartphone etc.)
Je pense que le gars qui a rédigé ça n’a jamais eu de bol, le pauvre !

lidl_0001
On apprend ainsi qu’il faut vérifier si l’appareil n’est pas endommagé. Dans ce cas ne pas le mettre en service 🙂 (il y a quand même 2 piles, une résistance et une LED à l’intérieur, faisez gaffe ! (non, ce n’est pas une faute, c’est voulu).
Sachez qu’il faut avoir plus de 8 ans pour utiliser cette merveille de la technologie moderne, et avoir des capacités physiques, psychiques et sensorielles non limitées. Si les personnes manquent d’expérience, elles doivent être surveillées et instruits de l’utilisation de l’appareil. Il faut aussi comprendre les risques dus à l’utilisation de l’appareil. Les enfants ne doivent pas jouer avec et l’entretien ne doit pas être fait par un enfant sans surveillance.
OUF ! je pense que ses gamins devaient être terribles 🙂

lidl_0002Après on passe aux piles ! Il y en a 2 quand même et là on a droit au danger de mort. Il faut consulter un médecin en cas d’ingestion 🙂 En gros (au moins du caractère 24 en gras) on apprend qu’il y a risque d’explosion ! En cas de fuite des piles il faut les retirer tout de suite de l’appareil… si vous touchez l’acide d’une pile rincez et courez chez le médecin!

lidl_0003Enfin, rien que de lire la notice on comprend mieux ce qu’est le principe de précaution 🙂 Je vous mets en copie ces pages, juste pour le plaisir !
Bon on va quand même regarder ce boîtier de plus près je suis prêt à assumer tous les risques (faut être un peu casse-cou pour acheter une boîte en plastique chez LIDL 🙂 )

Le système d’orientation

camera_lidl_06L’orientation de la caméra est confiée à une rotule. Une fois la caméra orientée, on serre la vis en tournant le bouton (à gauche sur la photo) et la rotule se bloque. Simple et efficace (et pas cher).

La fausse devanture

camera_lidl_07Là on s’y croirait : Deux (fausses) rangées de LED infrarouge pour la vision nocturne, une fausse lentille. De loin l’illusion est parfaite. Devant tout ça un morceau de plastique transparent.

Le capot

camera_lidl_15

Le capot est destiné à protéger le boîtier de la pluie et la face avant du soleil. Il se retire simplement en le faisant glisser vers l’avant.

camera_lidl_13Sur le côté l’inscription CCD camera 🙂

camera_lidl_16Ma foi de loin ça ressemble à une vraie caméra. La seule vraie LED est située en bas (elle est un peu différente des autres). C’est une LED clignotante (vous n’imaginiez quand même pas qu’ils allaient ajouter un circuit pour faire clignoter la LED… Même pas un bon vieux 555.

camera_lidl_19Le capot est enlevé. On voit ici sur le côté du boîtier la glissière dans laquelle le capot coulisse. Ainsi qu’une étiquette :

camera_lidl_02Elle confirme que la caméra est IP44 :

  • Le premier 4 signifie : Protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mm.
  • Le second 4 signifie : Protégé contre les projections d’eau de toutes directions.

La face cachée

camera_lidl_17A l’arrière de la caméra factice un cache obture le boîtier.

camera_lidl_12Bien entendu le câble factice n’est relié à… rien, juste un coup de colle à chaud pour le fixer. Mais bon, le passage est fait pour un « vrai » câble 🙂 Ça ne se voit peut-être pas bien sur cette photo (un peu en haut à gauche quand même) mais le capot est équipé d’un joint caoutchouc qui devrait assurer une relative étanchéité à ce niveau.

Le boîtier de piles

camera_lidl_03Sur le dessus de la caméra factice, une fois le capot enlevé on découvre le logement des piles. Il est fermé par une trappe vissée. Comme c’est situé sous le capot amovible, il y a peu de risques que l’eau s’infiltre.

camera_lidl_04La trappe révèle le logement prévu pour 2 piles AA. A noter encore une fois la présence d’un joint autour du boîtier de piles pour améliorer l’étanchéité.

On met quoi là dedans ?

camera_lidl_05Ma foi, après démontage du capot arrière, cette photo montre la taille comparée du Raspberry Pi Zero et celle de la caméra factice…. hmmmm ça devrait rentrer 🙂 On regarde…

A l’intérieur dedans

camera_lidl_10Un Raspberry Pi Zero dans son boîtier entre parfaitement et il reste de la place entre le Pi Zero et le bas du boîtier de piles qu’on voit en haut du boîtier. La caméra n’est pas du bon côté mais elle tiendra sans problème côté façade. Je n’ai pas encore démonté la façade mais ça ne saurait tarder 🙂

camera_lidl_11Les deux fils (le rouge et le noir, comme dirait  Stendhal) vont des piles à la LED en passant par une résistance. c’est tout soudé en l’air (vu le prix, vous pensiez trouver un circuit imprimé avec un microcontrôleur ?)

Il reste de la place !

camera_lidl_09Largement assez pour glisser une clé USB WiFi TP-Link WN722N. Bon, faudra percer un trou pour passer l’antenne sur le côté et étanchéifier au silicone, mais ça devrait le faire.

camera_lidl_08Par contre pour la prise USB j’ai essayé avec un adaptateur pour le Pi Zero et là… Grand moment de solitude. La sortie de prise n’est pas coudée et ça ne passe pas. Il faudra donc sortir le fer à souder et relier directement l’USB de la clé WiFi sur les pastilles du Raspberry Pi Zero.

Les caractéristiques

  • Longueur du boîtier (sans le capot supérieur) 10 cm
  • Diamètre 6cm
  • Longueur du pied 15 cm
  • Poids 260 g
  • Protection IP44

 Conclusion

camera_lidl_01Bon, voilà c’est tout pour le moment mais j’ai pensé que l’info pourrait être intéressante. Il reste à virer la fausse lentille pour la remplacer par la caméra du Raspberry Pi, et à remplacer quelques fausses LED par des vraies LED infrarouge pour accéder à la vision nocturne.

Je ne pourrai pas m’atteler à ces modifs avant un petit moment donc si vous avez trouvé ce boîtier et fait les modifs, vous avez le droit (le devoir ?) de les décrire sur framboise314 qui vous accueillera avec plaisir ! Il faudra sans doute régler les problèmes de condensation qui ne manqueront pas de se produire au niveau du plastique de la face avant…

Pour 6,90€ voilà une caméra factice qui se transforme en vraie caméra et protège raisonnablement le Raspberry Pi. Alors est-ce que ça devient une fausse caméra factice ? ou une vraie fausse caméra ou une fausse vraie caméra… Je ne sais plus…

Si votre LIDL n’a pas cette caméra, cherchez chez les marchands en ligne français ou pas avec les mot clés caméra factice, fake caméra… vous devriez ramener quelque chose dans vos filets 🙂

Pour trouver l’inspiration visitez ces pages qui devraient vous donner des idées :

Raspberry Pi, caméra, timelapse

Raspberry : timelapse et sondes

Le boîtier est différent mais la réalisation est bien décrite 🙂

Bonne bidouille avec ce boîtier et n’hésitez pas à dire ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous. Ils sont faits pour ça !

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

32 réflexions au sujet de « Un boitier pour faire une fausse caméra factice… »

  1. Sas

    Bonjour,

    Quel est l intérêt de faire ce montage alors que on trouve des caméra IP avec wifi à moins de 50€ ? Je me pose la question depuis pas mal de temps. Merci

    Cordialement,

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Bin… si on a juste besoin d’une caméra IP aucun 🙂 en plus ces caméras sont orientables (pan&tilt).
      Par contre si on veut fabriquer personnellement sa caméra, apprendre comment envoyer un flux vidéo, paramétrer le réseau, modifier les paramètres comme on veut, faire un peu de mécanique, programmer le Raspberry pi…. la plus belle caméra du monde à moins de 50€ ne sert à rien 😉
      cordialement
      François

      Répondre
      1. Wilkin Andre

        et les camers ip a moins de 50€ ne sont pas les mêmes que celles a 120€ niveau flux video et options 🙂 (ex: configuration uniquement sous IE 🙁 )
        par contre je cherche un tuto un peux plus récent pour ce qui concerne la programmation du PI zero et motion ou tout autres soft qui ferai l’affaire avez vous une idee 🙂
        ps y a moyens de mettre de l’Ethernet sur les gpio du PI Zero ?? oui )

        Répondre
  2. j2c

    Rah.. allez maintenant que j’ai un compte ici, je ne vais plus hésiter à poster 😀

    Raaah donc.. c’est frustrant toutes ces idées qu’on ne peut pas mettre en oeuvre 😀 par faute de temps.

    J’avais déjà hésité à recycler mon PI B dans une cam de surveillance.. mais j’ai déjà 4 vraies cam IP à la maison.. dont le rendu est pourri (640×480 avec vision nocturne donc couleurs dégueues) comparé à ce qu’on peut faire avec un PI..

    Avant d’avoir des cam IP, j’avais 2 webcam Logicteck branchée sur un PC avec motion pour la détection de mouvement.. ça marchait au tof (à l’époque les raspberry n’existaient pas)… SAUF pour la condensation.

    Comme boitier, j’avais utilisé un vieux projecteur de jardin (truc avec le crayon halogen 500w).. et tous les matins, au moment où on passe le point de rosée POUFFF le verre était embrumé.

    Avec une vitre en plastique, le problème sera sans doute moins présent : la capacité calorifique du plastique étant moindre que celle du verre, la température remonte plus vite (ça évite d’avoir une surface plus froide que le pointe de rosé au moment où la température remonte).

    Mon système n’était pas étanche pour 2 sous, et m’en foutait 🙂 .. avec une caméra bien étanche, on ne devrait pas avoir de problème de condensation, et comme le raspi va légèrement chauffer l’air intérieur..

    Pour ceux qui ne veulent pas trop se casser la tête avec la configuration de motion. Regardez du coté de Motion Eye, une intégration de motion faite en python avec une interface web sexie 🙂

    Répondre
  3. antoin

    je vous signale que sous W7, quand je veux continuer à lire un boitier pour faire une fausse caméra factice Avast me bloque en signalant une infectin HTML : frame-inf. Cela uniquement pour cet article.
    Avec pi3 sous raspbian j’ai pu accéder à l’article que je trouve intéressant même si la manip n’est pas encore réalisée.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Antoin
      Bin oui pour la réalisation ça va attendre un peu car je n’ai pas vraiment le temps en ce moment
      par contre j’ai choisi de passer l’info car les boitiers étaient dispos chez LIDL…
      pour le virus, je regarde mais je suis sous wordpress avec un ninja firewall installé et actif…
      je ne sais pas d’où ça peut venir 🙁
      cordialement
      François

      Répondre
  4. maxmed

    personnellement je me suis bricolé une petite caméra avec un vieux rasp B+ et motion . il est très simple de configurer motion pour qu’il envoie les images prises sur un compte dropbox. très pratique pour partir en vacances serein.

    Répondre
  5. j2c

    à la lecture de l’article, j’ai bien envie de relancer un vieux projet que j’ai :
    j’ai une webcam IP qui est HS (panne au déballage.. mais j’ai attendu 1 an avant d’ouvrir l’emballage.. quel con .. ) .. avec un corps en alu.

    Il faudrait que j’achète une pi-cam et que je tente de faire quelque chose de sympa.

    ça donnera des images beaucoup plus sympa que les images de la cam d’origine.. qui m’a coûté 120€ ..

    Répondre
      1. j2c

        Le petit défaut de la pi zéro, c’est.. qu’elle n’a pas de réseau câblé : j’aime pas le wifi.. même si j’ai une borne administrable avec 3 VLAN sur la borne.. depuis 2 mois cette borne est coupée : on a un bébé à la maison. (un bon prétexte pour couper le wifi aussi :p)

        C’est pas con comme idée :
        * c’est pas cher comme produit
        * j’ai des interfaces réseaux / USB qui trainent dans les tiroirs..

        ça me permet de conserver mon pi B pour autre chose .

        Il ne reste plus qu’à arriver à mettre la main sur un Pi zéro 🙂

        Répondre
        1. François MOCQ Auteur de l’article

          Si on veut s’amuser 🙂 (c’est le but non?) on peut ajouter un port ethernet au Pi Zero http://raspi.tv/2015/ethernet-on-pi-zero-how-to-put-an-ethernet-port-on-your-pi
          Et pour le Pi Zero il faut voir chez the PiHut . En général ils en mettent en vente le merdi après midi ou le mercredi matin 🙂 Faut surveiller car ça part vite et ils en livrent un par personne… En s’abonnant à leur lettre d’info on a souvent l annonce un peu en avance. J’ai pu acheter 2 PiZero chez eux (en deux fois 🙁 )
          bonne fin de journée
          Cordialement
          François

          Répondre
          1. j2c

            Trop fort, en plus j’en ai 2 qui trainent sur un bureau (oui, vous allez me dire que j’ai beaucoup de choses qui trainent.. je préfère pas vous dire qu’il y aussi un GPS de voiture aussi branché à une alim de labo :p)… je ne pensais pas qu’on pouvait mettre un ENC sur un raspberry 🙂

            Merci pour le tuyau 🙂

      1. tony62

        oui, je suis de calais, j’ai eu 2 trains de retard sur ce coup la, je connaissais le projet github et je n’ai pas lut les autres commentaires. my bad…Ceci dit sur thingunivers (pas sur du nom), il y a un modèle pour imprimante 3d qui permet d’adapter cette camera pour un a+ . A toute fins utiles si vous avez un a+ a recycler (peut être un b+). Mais niveau consommation le zero est meilleur, on peut même envisager une alimentation solaire avec lui.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.