Publié le 19 novembre 2017 - par

Un boîtier de caméra Pi pour l’extérieur en impression 3D

Stéphane n’ayant pas trouvé le boîtier de caméra Pi qui convenait à sa réalisation équipée d’un projecteur infrarouge et d’une carte POE, a décidé de créer son propre boîtier en impression 3D.

Un boîtier extérieur pour caméra Pi imprimé en 3D

 

La caméra prête à être posée. On voit bien l’objectif et les deux projecteurs IR destinés à éclairer la nuit. La fixation, prévue pour monter la caméra sur une gouttière PVC de 80mm est également imprimé en 3D.

 

Le boîtier ouvert montre la caméra et ses projecteurs à l’avant. A l’intérieur un Raspberry Pi 2 ou 3 ainsi qu’une carte POE. L’alimentation arrive ainsi par le fil transportant le réseau.

A l’arrière du boîtier un ventilateur assure le refroidissement de l’ensemble.

Support de fixation pour gouttière de 80 mm

Pour le montage il faut prévoir des vis et des écrous de Ø 3 et 4 mm ainsi qu’un imperméabilisant à appliquer sur le boîtier pour assurer son étanchéité.

Le boîtier peux être installé sur la fixation antenne légère pour tube de descente de gouttière (Ø 80 mm) comme présenté sur les photos. La fixation est disponible en téléchargement. ).

La fixation est utilisée ici pour tenir une antenne ADSB.

Télécharger le modèle

Le fichier STL est téléchargeable sur cults3d.com, moyennant 8€, ce qui semble raisonnable au vu du travail et des essais qui ont été nécessaires pour arriver à cette réalisation.

Si vous ne voulez pas dépenser ces 8€ (et c’est tout à fait votre droit) vous pouvez aussi télécharger le modèle sur gchange.fr. Dans ce cas il vous en coûtera 15  G1 mais ils seront le résultat d’un échange que vous aurez réalisé.

La réalisation

Stéphane utilise une imprimante: Stream 30 Pro et a utilisé pour cette réalisation un filament PETG. Bien entendu c’est adaptable pour une autre imprimante 3D et tous filaments pour l’extérieur. La résolution est de 0,2 mm et le taux de remplissage est de 25 %.

Sources

  1. http://www.jouin.xyz/
  2. https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/maison/fixation-antenne-legere-pour-tube-de-descente-de-gouttiere-o-80-mm
  3. https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/maison/boitier-pour-pour-raspberry-pi2-pi3-et-camera-avec-projecteurs-infrarouge
  4. https://www.gchange.fr/#/app/market/view/AV-mh3a1M4CAIvNGl1vy/boitier-camera-pour-pi-2-ou-3-imprimer

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d’origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j’ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. Auteur de plusieurs livres sur le Raspberry Pi publiés aux Editions ENI.

9 réflexions au sujet de « Un boîtier de caméra Pi pour l’extérieur en impression 3D »

  1. Cissou

    IL serait judicieux sur la partie inférieure du boitier de faire un larmier pour éviter que l’eau ne coule sur toute la surface inférieure et ne vienne rouiller les vis et peut être abîmer le ventilateur. Cela reviendrai à faire une jupe de 1/2 mm tout autour du boitier.
    Cordialement

    Répondre
  2. Cissou

    IL serait judicieux sur la partie inférieure du boitier de faire un larmier/rejingot pour éviter que l’eau ne coule sur toute la surface inférieure et ne vienne rouiller les vis et peut être abîmer le ventilateur. Cela reviendrai à faire une jupe de 1/2 mm tout autour du boitier.
    Cordialement

    Répondre
  3. Damien

    Bonjour,
    Intéressant, mais je reste dubitatif sur l’étanchéité, notamment en environnement « tropical » et « cyclonique » comme les DOM-TOM, et la durabilité.
    A titre d’exemple, en Nouvelle Calédonie, il y a souvent du vent, parfois des cyclones, des pluies parfois violentes, du soleil qui tape beaucoup plus fort, et l’air salin qui aggrave fortement les phénomènes de rouille.
    Il serait intéressant aussi de voir la liste du matériel pour réaliser la caméra complète 🙂

    Répondre
  4. stéphane

    Il est nécessaire d’utiliser un imperméabilisant comme je l’indique sur le site cults3d.com.
    Il est possible d’utiliser d’autres matériaux pour l’impression 3D qui résistent mieux aux intempéries.
    J’ai utilisé des vis que j’avais sous la main cependant il est préférable d’utiliser des vis moins longues et inoxydable.
    Pour la liste:
    – Raspberry pi 2 ou 3
    – Carte micro SD
    – HAT à commutateur PoE pour Raspberry Pi (www.pi-supply.com mais vendue sur plusieurs sites français)
    – une camera IR compatible avec spots (https://www.modmypi.com/image/cache/data/rpi-products/camera/nigh-vision/DSC_0792-800×609.jpg)
    – des radiateurs pour les spots IR de la camera et RPI
    – un injecteur PoE TP-LINK TL-POE150S
    – deux câbles Ethernet (un pour la liaison RPI/Injecteur, l’autre pour la liaison injecteur/réseau)
    – un ventilateur MC30060V1-000U-A99 ou équivalent

    J’utilise le logiciel motionEye (https://github.com/ccrisan)

    Répondre
  5. stéphane

    La grande majorité des cameras proposées sont en wifi, ce qui laisse une porte d’entrée supplémentaire au piratage.
    Comme le dit François, c’est non seulement le plaisir de le faire soi-même mais aussi de pouvoir la configurer comme j’ai envie. Par exemple je peux lui adjoindre un capteur d’humidité, un capteur de CO2, la rendre motorisable, remplacer le logiciel utilisé par un autre, etc. En fait, d’avoir un système ouvert et upgradable.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.