Publié le 16 décembre 2013 - par

Pridopia démultiplie le GPIO du Raspberry Pi

32ES_250Toujours à la recherche d’une carte offrant de multiples entrées/sorties j’ai visité en détails la gamme Pridopia dont je vous avais déjà parlé précédemment.

Depuis cette gamme s’est étoffée et Pridopia propose toute une déclinaison de cartes E/S numériques qui devrait ravir ceux qui ont besoin de nombreuses E/S !

La « plus petite » de ces cartes offre pas moins de 32 E/S, elle est disponible en bus I2C et en bus SPI (comme toutes les cartes ci-dessous). La base est le circuit 23×17 avec ses 16 ports d’E/S. La carte de Pridopia comporte deux de ces circuits :

32ES_03spi-pi-faceJ’ai choisi d’illustrer l’article avec la version SPI car l’interface graphique de la PiFace est utilisable avec cette carte de Pridopia !

32ES_05Chaque E/S est équipée d’une LED (bleue), bien pratique pour la mise au point des programmes.

Des programmes de démo sont disponibles en téléchargement.

32ES_02.32ES_04

Et vous savez quoi ? Un driver pour Scratch est disponible !

32ES_06Il existe également une version bufferisée de cette carte, qui est équipée de connecteurs pouvant recevoir deux moteurs pas à pas de type 28BYJ-48 (5 volts – 5 fils).

32ES_bufferOk 32 entrées/sorties c’est bien mais vous aurez peut-être besoin de plus de commandes ou de capteurs?

Alors (roulement de tambour) voici la… carte 64 E/S

Elle aussi disponible en I2C et en SPI, cette carte met à votre disposition 64 ports d’entrée sortie. Et chacune est équipée d’une LED bleue. Rien qu’avec ça vous pouvez déjà égayer un sapin de Noël !

64ES_0164ES_0264ES_0364ES_04Comment ça ? Petit joueur ? 64 E/S ce n’est pas encore assez ? Bon alors je sors ma dernière carte !

128ES_02Alors là c’est du lourd ! Vous pouvez gérer 128 E/S ! Étonnant sur aussi petite carte. Cette fois pas de LEDs. (Vous les auriez mises où?)

128ES_01Les prix ?

  • 32 E/S : 24.99£ – 29,60€
  • 32 E/S bufferisée : 35.99£ – 42,65€
  • 64 E/S : 47.99£ – 56,90€
  • 128 E/S : 67.99£ – 80,60€

Auxquels il conviendra d’ajouter les frais de port.

A noter également dans cette gamme des cartes de commande 16 servo moteurs en PWM + 16 E/S numériques, ainsi que des cartes A/D 18 bits + 16 E/S….

En conclusion, une gamme de carte qui devrait couvrir les besoins de ceux d’entre vous qui avez besoin d’un grand nombre d’entrées/sorties.

Vous utilisez déjà ces cartes, vous êtes intéressé(e) ? Laissez votre avis dans les commentaires ci-dessous.


qrcode_framboise314Ce QR Code vous emmène directement sur le site
http://www.framboise314.fr

  1. Pour l’utiliser, vous devez avoir une application capable de lire les QR-Codes sur votre IPhone ou votre smartphone. Si besoin, je vous conseille d’installer : i-nigma disponible sur iPhone, Android et Blackberry.
  2. Scannez le QR-Code de framboise314 avec votre nouvelle application
  3. Profitez des articles de framboise314.fr. Ils sont lisibles sans problème sur votre smartphone.
Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

12 réflexions au sujet de « Pridopia démultiplie le GPIO du Raspberry Pi »

  1. Ping : Pridopia démultiplie le GPIO du Raspberr...

  2. Franck

    Bonjour,

    J’ai découvert votre site il y a quelque temps et que je suis en rss
    Très bon site

    Je débute un projet en domotique et je souhaite mettre plusieurs cartes/interfaces.

    J’ai une question de débutant sur les cartes empilables.
    On peut empiler tout type de cartes?
    Et jusqu’à combien de cartes?

    Merci pour vos réponses

    Franck

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour Franck
      Je suis obligé de faire une réponse imprécise : ça dépend…
      On peut empiler les cartes dans la mesure où elles n’interfèrent pas les unes avec les autres. Par exemple si deux cartes utilisent la même broche GPIO ça va coincer… C’est un peu comme avec PiRack. Par contre si les broches utilisées sont différentes pas de souci.
      Il faut également tenir compte de la consommation des cartes en fonction de ce que peut délivrer l’alimentation prévue.
      C’est à voir au cas par cas en épluchant bien la doc des cartes. En cas de besoin n’hésitez pas à me questionner lorsque vous aurez sélectionné vos cartes, si j’ai les éléments je vous répondrai avec plaisir.
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. Franck

        Bonjour,

        Merci beaucoup pour votre aide.
        Car j’avoue avoir peut de connaissance en électronique (ou en avoir beaucoup oublié 🙂 )

        Petit descriptif de mon projet :

        Monter une machine pour gérer la maison :
        Open énergy monitor : supervision des températures et de la consommation de l’énergie
        Zwave : pour le contrôle des prises de courant et détecteurs de présence 
        Enocean : interrupteurs (c’est bien car sans pile)
        nfc : tag pour quand on rentre ou on sort de la maison
        Carte relais : pour contrôler l’eclairage en fonction de la présence dans une pièce 

        Gros projet ambitieux, mais cela semble bien engagé.
        Ou en tout cas pas trop incohérent …. 🙂

        Donc, mon but est (si possible ) de connecter les cartes suivantes :

        Carte USB Pridopia de cet article : hdd (déplacer le système sur hdd),  (zwave et enocean si pas possible en gpio) et lecteur nfc.

        Carte relais Pridopia de cet article : contrôler éclairage via relais

        RFM12Pi V2 : open énergy monitor

        EnOcean Pi : pas de connecteur au dessus de la carte, mais je passais au pirack

        RaZberry : controller zwave : pas de connecteur au dessus de la carte, mais je passais au pirack

        Comme expliquer, je peux mettre le zwave et enocean en USB si nécessaire
        En revanche, les cartes obligatoires en gpio sont les suivantes :
        USB, carte relais, rfm12piv2

        Merci beaucoup pour votre aide
        Je souhaite de bonnes fêtes de fin d’années
        Franck

        Répondre
  3. Guillaume

    Bonjour,

    Je suis toujours en phase de recherche sur mon projet et cette carte d’entrées sorties est vraiment intéressante.
    Ma question est la suivante vu que je n’arrive pas à mettre la main sur un schéma de cette carte :
    Peut on empilé par dessus cette carte un module d’horloge temps réel tel que la RTC Pi d’ABElectronics qui communique via le GPIO 0 et 1 (I2C) avec comme adresse 0x68?

    Je vous remercie d’avance.

    Guillaume

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour Guillaume
      Les adresses en I2C vont de 0x40 à 0x4E (voir notice)
      donc il est possible de brancher une carte qui est adressée en 0x68.
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. Guillaume

        Merci beaucoup pour cette réponse je n’arrivais pas à la trouver cette notice je devrais aller consulter je pense.
        Merci encore
        Cordialement
        Guillaume

        Répondre
  4. Marie

    Bonjour,

    Je tente d’utiliser la carte 128 E/S SPI http://www.pridopia.co.uk/pi-23s17-8-v2.html avec une Raspberry Pi 2 modele B. Comme la carte n’est pas adaptée à ce modèle de Pi, j’ai ajouté des tetes d’extension de ce type http://www.modmypi.com/raspberry-pi/gpio-and-breadboarding/26-pin-gpio-connectors/26-pin-gpio-connector-header-extender-extra-tall pour obtenir des pins GPIO surélevées et pouvoir y brancher la carte d’extension.

    Pour commencer, j’ai branché quelques LEDs sur la carte pour tester le fonctionnement à partir des scripts python disponibles sur le site de Pridopia. Par exemple, avec ce script , on peut lire et écrire les valeurs correspondant aux différentes broches GPIO, visualisée sous la forme d’une matrice. En tapant « a12 », on peut alors activer/désactiver la broche 2 reliée à la chip U1 (a) et le premier port A (1). Cependant, j’obtiens toujours une matrice nulle.

    J’ai vérifiée que la carte était bien alimentée et SPI est activé sur ma RPi.
    À terme, je souhaite brancher plusieurs switches qui controleront des LEDs d’une certaine manière.
    En tant que débutante, il se peut que quelque chose m’échappe… Merci d’avance pour votre aide.

    Répondre
      1. Marie

        Bonjour François,

        Merci pour votre réactivité. J’ai aussi d’abord pensé à un mauvais positionnement du jumper pour l’alimentation mais celui-ci est correctement positionné (j’ai déjà vérifié en mesurant la tension entre une des broches 3,3V et une des GND de la carte). J’ai également essayer avec une autre carte d’extension car je possède plusieurs exemplaires du même modèle. Le problème persiste. Il semble donc que le problème vienne de la RPi. J’ai également testé le signal SPI au niveau de la carte. J’en parle avec plus de détails et qq photos dans mon poste sur le forum http://forums.framboise314.fr/viewtopic.php?f=20&t=1459. Il sera plus commode de poursuivre là-bas, encore merci.

        Cordialement,
        Marie

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.