Publié le 25 mars 2015 - par

Pi Tank robot Open Source à base de Raspberry Pi

piTank_250pxEnvie de réaliser un robot ? Pi Tank est un robot Open-Source réalisé en impression 3D et piloté par un Raspberry Pi.
Conçu lors du Garage 48 Hackaton, tous les fichiers nécessaires à sa réalisation sont disponibles en open-source, que ce soient ceux nécessaires à la réalisation des pièces mécaniques que les programmes.

Pi Tank : un robot open-source

Traduction d’un article original paru sur le site 3ders.org : http://www.3ders.org/articles/20150307-create-your-own-3d-printed-robot-with-the-pi-tank-open-source-robot.html

 L’origine

Parmi les concepteurs de ce robot open source il y a Madis Kaasik, qui, avec son équipe, a développé le robot Tank open-source en utilisant l’impression 3D et un Raspberry Pi.

create-your-own-3d-printed-robot-pi-tank-open-source-robot-1
Conçu durant la hackathon Garage48, lePi Tank est « né » à 4 heures la nuit précédente, quand Kaasik regardait les ressources que le hackathon allait leur mettre à disposition. Parmi celles-ci, l’équipe Raspberry Pi serait sur place pour les guider, l’impression 3D serait fournie par Mass Portal, Microsoft fournirait ses produits y compris la Kinect. En outre, l’Académie de défense estonienne serait sur place pour répondre aux questions et offrir un soutien aux constructeurs.

create-your-own-3d-printed-robot-pi-tank-open-source-robot-2Bien que chacune des ressources (Raspberry Pi, Mass Portal, Microsoft et l’Académie estonienne de la Défense) était là pour assister les équipes en fonction des besoins individuels au cours de ce hackathon de 48 heures, Kaasik décida – tard dans la nuit – qu’il allait les utiliser toutes pour développer ce qui allait devenir Pi Tank.

La réalisation

Composée de pièces 3D imprimées, d’un capteur Microsoft Kinect, d’un Raspberry Pi comme cerveau et d’un téléphone mobile – Interface de contrôle, le Pi Tank a été développé pour être facilement modifié par ceux qui voudraient réaliser leur propre « robot animal » ou même un « robot militaire » de qualité en fonction de l’application souhaitée.

create-your-own-3d-printed-robot-pi-tank-open-source-robot-3
Pour créer le chassis du robot, Kaasik utilisé à la fois Sketchup et Solid Edge pour créer des modèles imprimables en 3D. Grâce à l’appui de Mass Portal qui était présent pendant l’événement, il a pu imprimer les pièces en utilisant les imprimantes Pharaoh de Mass Portal en utilisant du PLA ColorFabb.

Quant à savoir ce que le Pi Tank est capable de faire, en raison de sa nature open source, il peut faire à peu près tout ce qu’un hacker veut qu’il fasse. De base, il est en mesure de se diriger et de regarder autour de lui en utilisant le Kinect comme « yeux ». Il est prévu d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires à l’aide d’applications qui seront disponibles à la fois sur Google Play et sur l’App Store d’Apple. Parmi les applications qui sont en cours de développement il y a une application de cartographie qui crée une carte en deux dimensions basé sur ce que le robot voit, une application « robot animal » qui permet à un utilisateur de dresser son robot comme un chien, ainsi que quelques applications militaires spécifiques.

create-your-own-3d-printed-robot-pi-tank-open-source-robot-4Lors de la construction de Pi Tank, Kaasik veut garder la même mentalité open source que celle du Raspberry Pi, mais en mettant l’accent sur les robots qui peuvent être construits à partir de matériaux facilement accessibles et bon marché.

create-your-own-3d-printed-robot-pi-tank-open-source-robot-5« Tout le monde aime des robots, mais quand les gars intelligents en construisent un, ils jouent avec une fois ou deux, puis les laissent aux addicts personne ne gagne » a déclaré Kristjan JÄRVAN, responsable de Pi Tank dans une interview à 3Ders.
« 
Si nous créons une plate-forme  matérielle unifié, le logiciel peut connaître un développement rapide. »
Si le succès du Raspberry Pi est une indication, le Pi Tank pourrait juste être l’une des meilleures applications mettant en œuvre l’impression 3D et la robotique que nous ayons jamais vu.

create-your-own-3d-printed-robot-pi-tank-open-source-robot-6Pour vous permettre de réaliser votre propre Pi Tank, Kaasik a généreusement fourni tout ce dont vous avez besoin pour commencer. Le code est disponible sur GitHub et tout les fichiers imprimables en 3D sont sur Thingiverse. Pour une explication plus détaillée de la construction, faites un tour sur le site personnel de Kaasik.

Conclusion

Un robot tout en open-source, un projet intéressant si vous pouvez imprimer les pièces en 3D. Même si ça peut être difficile à titre personnel, un club, une assoc ou un FabLab peuvent se lancer dans l’aventure…

Les nombreux liens ci-dessous vous donneront accès à l’ensemble des fichiers nécessaires. N’hésitez pas à faire un retour dans les commentaires si cette réalisation vous tente ou si vous décidez de passer à l’action.

Merci à Samdania Mc Derni qui m’a signalé cet article.

Sources

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

Une réflexion au sujet de « Pi Tank robot Open Source à base de Raspberry Pi »

  1. Fabien

    Noter en complément la carte d’extension Navio+ proposée par Emlid pour donner un pilote automatique à la Raspberry, grâce notamment à une puce GPS (RTK) de très grande précision (décimétrique voire centimétrique, à la condition d’avoir une base de référence GPS dans les parages).
    Une version modifiée de Raspbian (kernel temps réel) est disponible également.
    La section forum est plutôt active.
    http://www.emlid.com/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.