Publié le 29 octobre 2014 - par

Panda : Un Raspberry Pi pour stocker vos données !

panda_250pxC’est sur KissKissBankBank, leader européen des projets créatifs que vous trouverez le projet PANDA.
Si PANDA est présent ici, c’est qu’au cœur de ce produit se trouve… un Raspberry Pi, bien entendu !

Terminée la galère des fils, des codes wifi à rallonge, des clés USB perdues et des cartes SD oubliées PANDA permet d’accéder à ses photos, vidéos et musiques directement sur votre smartphone, tablette, PC, TV et HiFi…

Je vous propose de découvrir ci-dessous le projet PANDA tel qu’il est présente sur la page de KissKissBAnkBAnk qui met en relation des créateurs de projets et des contributeurs passionnés par cette créativité.

Le projet PANDA

Crée par de jeunes ingénieurs nancéiens, le boîtier multimédia Panda (Personal And Nomad Data Access), constitue un cloud personnel, sécurisé et social. Les données issues des différents appareils y étant connectées peuvent être centralisées et redistribuées sur d’autres devices, tandis qu’une mémoire flash permet d’en conserver sur PANDA lui-même. Le début de la mise en production et l’enrichissement des fonctionnalités sont au menu des projets prévus si la collecte de fonds aboutit.

18 projets innovants portés par des jeunes entrepreneurs lorrains ont été primés le 26 juin 2014 à Nancy à l’issue de la 19ème édition d’Entreprendre, organisé depuis 1992 par le centre européen d’entreprise et d’innovation Promotech. Parmi ceux-ci figurait PANDA

panda_01PANDA est conçu comme un serveur informatique « coffre-fort », vos données personnelles sont stockées au plus près de vos objets connectés, directement sur votre PANDA. Grâce au centre multimédia et au cloud social, vous facilitez la circulation de vos données au sein de votre propre cercle d’amis.

Imaginez un espace numérique vous appartenant : vous le maîtrisez complètement ! Un espace vous permettant de sortir vos données des usines digitales que sont les Data-Center pour les rapatrier là où vous le souhaitez. Un espace d’échange sans contrainte ni limite là où vous vous trouvez : c’est ce que vous propose le projet PANDA

Comment est né PANDA ?

L’idée du projet PANDA est née alors que ses créateurs cherchaient une solution simple et peu coûteuse qui leur aurait permis de conserver en permanence un accès à  leurs données personnelles à la maison comme en déplacement, en France comme à l’étranger.

panda_11Après avoir testé de nombreux services cloud, appareils et autres gadgets, ils ont constaté que, pour une majorité de services, ils restaient dépendants d’un tiers pour l’accès à leurs données. De plus, ces services étaient pour la plupart payants, peu sécurisés ou réservés à une élite technologique.

L’aventure PANDA a commencé en 2013. Sophistiqué, PANDA dispose de son propre espace de stockage. Transportable, il est si petit qu’il tient dans la poche. Il se présente comme un simple boîtier, mais c’est en réalité un véritable centre multimédia sur un serveur informatique.

panda_10Avec ou sans Internet, vos données sont stockées directement  là où vous vous trouvez. Regroupez, regardez ou envoyez vos vidéos, photos et autres documents en quelques clics à partir de n’importe quel appareil.

A quoi ça sert ?

PANDA dans votre salon

panda_02

Installé dans votre fauteuil avec votre téléphone, faites défiler les vidéos du moment, proposées par votre cercle d’amis. Puis visionnez le contenu sélectionné directement sur votre téléviseur, tablette ou smartphone.

 PANDA au bureau

panda_03Lors d’une réunion où votre collègue de gauche travaille sur Mac, celui de droite sur Linux et vous-même sur Windows, utilisez PANDA et son wifi intégré comme un serveur d’échange rapide de fichiers. Nul besoin d’une connexion Internet et sans problème de compatibilité, conservez la confidentialité et la sécurité propres à une salle de réunion.

PANDA en soirée

panda_04Au cours d’une soirée chez vos amis, vous avez envie de leur faire découvrir votre dernière playlist musicale. Puisque votre hôte possède lui aussi un PANDA, utilisez  votre smartphone et les fonctionnalités Airplay du PANDA.

Comment ça marche ?

Centraliser

Depuis votre explorateur de fichiers, sur votre ordinateur, smartphone ou tablette, sélectionnez directement vos données favorites et choisissez de les rendre disponibles sur votre PANDA.  Vos médias sont alors automatiquement scannés et ajoutés à votre médiathèque.

panda_09

Visualiser 

PANDA vous permet de visualiser n’importe quel type de données à n’importe quel moment. En plus du media-center intégré, les créateurs de PANDA ont développé une interface web responsive fonctionnant directement sur le PANDA. Ces deux interfaces permettent une totale harmonie avec l’ensemble des i-appareils et smart-gadgets qui y sont connectés.

 Diffuser

PANDA est un objet socialement connecté. Il suffit de deux PANDA pour mettre en place votre tout premier cloud social. Composez votre cercle d’amis et dans cette nouvelle configuration, votre médiathèque devient communautaire.

 Comment soutenir PANDA ?

En participant à la collecte de fonds organisée par la startup :

panda_05Alors PANDA, c’est quoi ?

Le boîtier

C’est objet discret et compact pour le rendre facilement transportable. Il est de dimensions réduites (10 x 7 x 2 cm) pour tenir dans une poche et vous permettre d’emporter avec vous une véritable médiathèque sur serveur informatique. Afin de limiter les coûts de conception et de développement, les matériaux choisis sont simples mais esthétiques : le plastique ABS et la silicone.

L’alimentation

Le PANDA est fourni avec une alimentation électrique mais peut aussi fonctionner sur batterie. Il est livré avec un chargeur mini-usb mais la possibilité de développer une batterie spécifique est envisagée.

panda_06

La carte informatique

C’est le Raspberry Pi qui a été choisi. Les créateurs de PANDA considèrent que c’est une petite révolution en termes d’informatique embarquée. Doté d’un stockage Flash de 50 Go et d’un processeur ARM, le Raspberry Pi, légèrement modifié, est flexible dans son approche logicielle. Il profite en plus d’une très grande ouverture en ce qui concerne le développement collaboratif. Enfin, il est très peu énergivore et consommera moins de 40kWh en une année branché 24/24h et 7/7j. Bien moins que n’importe quels Box Internet ou ordinateur.

 Les fonctionnalités et protocoles

Dans le but d’assurer sa simplicité le PANDA est  Plug&Play. Cela signifie qu’il suffit de le brancher pour qu’il fonctionne. Une fois branché au secteur ou sur batterie, il est automatiquement reconnu. Sans procédure d’installation, évitez-vous les prises de tête. Cependant, si vous voulez profiter du module social, et donc de votre cercle d’amis, une connexion Internet est requise. Utilisez le Wifi intégré à votre Panda ou reliez le à votre box Internet via un câble Ethernet. Le petit plus, PANDA est aussi un bridge Wifi si vous l’activez.

panda_07Pour ajouter des fichiers à votre médiathèque, le PANDA fonctionne en Drag&Drop (ou glisser-déplacer) au travers d’une interface web ou directement dans votre explorateur de fichier.

Les créateurs de PANDA y ont intégré de nombreux protocoles informatiques qui sont chacun une solution aux problèmes rencontrés quotidiennement : synchroniser ou transférer des fichiers simplement entre deux machines, jouer un média sur un écran ou un appareil audio sans problème de format, …

panda_08

Wifi – PANDA est nomade et sait se transformer en point d’accès. Vous avez votre propre réseau et votre contenu à portée de main lorsque vous activez le Wifi

Ethernet – pour connecter directement PANDA à votre Box internet

SAMBA – pour accéder aux ressources partagées de l’ensemble des machines environnantes

Airplay & DNLA – PANDA sert de récepteur pour votre musique, vos vidéos ou vos photos envoyées depuis vos ordinateurs, smartphones et tablettes

HDMI – pour regarder vos médias directement sur votre TV

UPNP – le protocole UPnP est parfaitement supporté et permet à deux appareils de communiquer sur le réseau local

CEC – vous permet de contrôler le PANDA directement avec la télécommande de votre télévision

XBMC – le lecteur multimédia libre qui vous permettra de naviguer entre vos vidéos HD jusqu’à 1080p et vos musiques aux formats les plus courants

PANDA à l’Europe Refresh

panda_1210 projets ont été présentés au salon Europe Refresh organisé par KissKissBankBank. Ces projets comptent sur le crowdfunding pour se concrétiser ou se développer. Parmi eux figurait PANDA.

Organisé par le site internet de crowdfunding KissKissBankBank en partenariat avec les Halles de Schaarbeek (Belgique) et le Carreau du Temple (Paris), le salon du financement participatif Europe Refresh a permis à une quarantaine de porteurs de projets de pouvoir mettre en avant leurs initiatives auprès des visiteurs.

L’édition parisienne s’est tenue du 10 au 12 octobre. Business & Marchés y a repéré dix projets qui, chacun dans leur domaine, se démarquent par leur originalité. Avec toujours en ligne de mire la date d’échéance des levées de fonds : si la totalité de la somme demandée n’est pas récoltée, le versement n’est pas effectué.

PANDA, c’est qui ?

Nés avec l’informatique et l’avènement du web, les créateurs du projet ont été bercés par les promesses de ces nouvelles technologies toujours plus performantes et toujours plus intégrées dans notre quotidien. Après 12 mois de travail, ils souhaitent apporter notre contribution en créant le boîtier PANDA.

L’équipe et les partenaires

Nicolas Antoine : Diplômé de l’EI.CESI Nancy, management de projet innovant et développement de nouveau produit.

Nathaniel Douville : Spécialiste en gestion d’infrastructure informatique, développement web et formation des utilisateurs.

Mélanie Wastine : Spécialiste de la communication visuelle et graphiste indépendante.

Partenaires

Promotech CEI : accompagne l’équipe en tant que créateurs d’entreprises à Nancy.

ERPI : équipe de recherche sur les processus innovatifs a fourni aux créateurs l’accès aux outils de prototypage.

Microsoft BizPark : a fourni les outils informatiques nécessaires au bon démarrage du projet.

RaspberryPi Foundation et Farnell : fournisseurs sollicités pour la conception des prototypes.

Conclusion

panda_13_logoNe nous y trompons pas. Il ne s’agit pas ici de financer uniquement un produit et d’en obtenir un exemplaire en récompense, comme sur les campagnes KickStarter.
Le financement KissKissBankBank est destiné à financer le lancement d’une startup, pas d’un produit !
Il est réservé à ceux qui croient en l’avenir du projet et souhaitent donner un coup de pouce à ses créateurs.
Ne comparez donc pas le prix du produit avec le coût du matériel. Derrière PANDA il y a de la recherche, de l’innovation et du développement !

Ce produit est un produit « clés en main » destiné à l’utilisateur final, pas un outil de développement pour vieux linuxien barbu 🙂

Actuellement le projet a réuni 1710€ sur les 15 000€ nécessaires à son financement. SI vous pensez qu’il mérite un coup de pouce, visitez la page KissKissBankBank

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

23 réflexions au sujet de « Panda : Un Raspberry Pi pour stocker vos données ! »

  1. Rouxbarbe

    Pour moi en tout cas ça correspond exactement à ce que je cherchais pour me mettre au Raspberry Pi, j’ai donc signé! Je pourrais vous tenir au courant de la suite de ma nouvelle expérience.
    Pour la conso ça doit bien être 40kWh, soit moins de 5€ par an (consommation moyenne inférieure à 5W). 40kW c’est une puissance (1W=1joule/s). Mais François saura certainement développer bien plus que moi au besoin 🙂

    Répondre
    1. 3VG4

      Bonjour,

      En lisant le commentaire j’ai cru que j’avais déjà moi même posté !
      J’adore le concept et c’est parfaitement ce que je souhaitais faire de mon RPi.

      N’ayant pas encore les compétences pour mettre ça en place par moi même, je me suis également lancé dans l’aventure et j’espère que cela aboutira (mais pour l’instant, vu l’avancement, j’ai peur que non …).

      Répondre
  2. Nico

    Je ne remets pas en question la conso mais 40kwh veut dire une conso de 40kw pendant 1h!!! Or je pense que c’est 40kw pendant 1an donc 5€

    Répondre
    1. gUI

      Pour le dire différemment :
      – les W (ou kW) c’est une puissance. On peut dire que c’est « un débit d’énergie ». Le RPi consomme à peu près du 5W « à chaque instant » (avec tous les guillemets du monde 🙂 )
      – les Wh (ou kWh) c’est ce débit multiplié par du temps, c’est donc une quantité. En 1h le RPi consomme donc 5Wh. En 1 an il consomme 40kWh.

      Si je crée une machine énorme qui consomme 40kW « à chaque instant », en une heure elle aura consommé la même quantité d’électricité que mon RPi en 1 an. Le prix sera le même du point de vue de la facture EDF.

      Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Nico
      je vais essayer… vous me direz si ça vous convient 🙂
      Prenons un Raspberry Pi. On dit qu’il consomme un courant de 1A sous 5V (il y a plusieurs cartes d’extensions branchées dessus, on va pas chipoter)
      Il consomme une puissance P = UI de P = 5 x 1 (5V x 1A) soit 5W (c’est une puissance instantanée)
      Pour calculer l’énergie qu’il consomme sur la durée, on multiplie la puissance instantanée par le temps durant lequel il consomme :
      Si le Raspberry Pi fonctionne une heure, il consomme une énergie de 5W x 1h = 5W.h
      Ce sont bien des Watts.heures (Watts multiplié par des heures) et pas des Watts par heure comme on le pense souvent !
      Donc pour une journée il consomme 5W x 24 h = 120 W.h
      et pour un an de 365 jours (les puristes feront eux-mêmes le calcul pour une année bissextile) il consommera 5W x 24 x 365 = 43800W.h et on arrive à nos 40 kW.h (en fait le RasPi consomme moins de 1A…)
      Le coût moyen du kilowatt-heure étant d’environ 0,13 € en 2014 (source), la consommation électrique de notre Raspberry Pi reviendra donc environ 0,13 x 40 par an, soit … 5,20€ CQFD
      J’espère que cette explication éclaircit un peu le mystère…
      Cordialement
      François

      Répondre
      1. msg

        On peut dire que le W est une consommation instantanée qui fait référence à une base de temps qui est par défaut l’heure , quand on parle de W c’est par définition des Watts x Heures .
        Si on veut connaitre la consommation sur une base de temps plus petite en secondes , on utilisera plutôt le Joule ( J ) qui représente la correspondance suivante :
        1W(heure) = 3600 Joules(secondes) .
        1 J(Secondes) = 1 / 3600 W(heure) …. soit environs 277,78 µW = 277,78 * 10^-6 W = 0,00027778 W pour ceux qui ne sont pas habitués avec les conversions d’unité et l’utilisation des facteurs de puissance dans les calculs .

        Pour les Ampères c’est pareil , ça fait référence à une base de temps en Heure .
        L’unité plus petite en secondes , c’est le Coulomb ( C ) :
        1A(heure) = 3600 C(secondes)
        1 C(Secondes) = 1 / 3600 A(heure) . soit 277,78µA = 277,78 x 10^-6 A = 0,00027778A

        En gros :
        Watts = Volts x Ampères (Heure) : 4W = 5V x 0,8A
        Joules = Watts x 3600 (secondes) : 4W x 3600s = 14400 Joules
        Coulombs = Ampères(Heure) x 3600 (secondes) : 0,8A x 3600s = 2880 Coulombs

        Watts = Joules x (1/3600) W = Joules x 1 / 3600 = Joules / 3600 : 14400 J / 3600 = 4W
        Ampères = Coulombs x (1/3600) A = Coulombs x 1 / 3600 = Coulombs / 3600 : 2880 C / 3600 = 0,8A

        Bon , j’arrête car y a plus grand monde qui suit . 🙂

        Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Beemoon
      Comme l’indique la conclusion de l’article, il s’agit ici du financement d’une startup et pas du coût de l’objet en lui-même.
      L’utilisateur final qui n’y connait rien et qui veut un cloud perso. peut aider ce projet.
      Par contre c’est certain que le geek linuxien à mort ne va pas adhérer.
      Si vous comptez le temps passé pour le développement, la sécurisation du produit, les tests… et que vous chiffrez ce temps vous verrez que finalement….
      Cordialement
      François

      Répondre
  3. Guillaume

    Bonjour! J’ai pas bien compris, si on paye 85€ recevrons nous un boitier PANDA? Ou il faut attendre que la totalité de la somme soit atteinte pour avoir droit à quelque chose ? Car il m’intéresse beaucoup et ça serait trop beau de l’avoir pour la somme de 85€ ^^

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      oui mais il faut que la cible de financement soit atteinte…
      a partir de ce moment la startup pourra lancer le projet
      ce ne sera donc pas immédiat, même si le projet est déja avancé
      Sinon, si la cible n’est pas atteinte, l’argent est remboursé par KKBB
      Cordialement
      François

      Répondre
  4. Ping : Panda : Un Raspberry Pi pour stocker vos donn&e...

  5. ruf

    Bon à la fin, qu’est-ce qu’on en retiens ? Une solution Cloud personnel domestique sécurisé et qui plus est specialisé Lambda, car a la fin, cela est fait pour nous ( ou pour eux 😉 ).

    Plus besoin de se casser la tête avec câble réglages ou autres, tout ce devrait automatisé sauf, je pense les taches les plus complexes ou autres.

    Imaginez, arriver chez un ami et dire :
    <>

    Rien de plus simple, a branché, et hop c’est partis ! (VIVE l’UPNP)
    Bon après je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à régler, mais j’ai l’impression qu’ils sont sur la bonne voie !
    Je vais continuer à suivre le sujet et peut-être en adopter un : D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.