Publié le 12 avril 2013 - par

Ma framboise314 en a plein les bottes : Le multiboot avec Berryboot sur le Raspberry Pi

multi-boot2Le Raspberry Pi a une particularité intéressante : L’utilisation d’une carte SD pour le démarrage permet de changer facilement de système lors du démarrage. Peut-on encore améliorer ce fonctionnement ? Voyons avec BerryBoot si le multiboot est utilisable aisément…

Multiboot sur le Raspberry Pi

Multiboot manuel sur le Raspberry Pi

Un des avantages du Raspberry Pi est d’avoir été conçu avec une carte SD comme support de démarrage. Le multiboot manuel est très simple. Vous éteignez la framboise314, vous insérez dans le support de carte SD la carte qui contient l’OS que vous souhaitez démarrer… Et c’est tout. Remettez le RasPi sous tension, il démarre sur le système que vous avez choisi « manuellement ».

Alors « Pourquoi », me direz-vous, se compliquer la vie si c’est aussi simple que ça ?

Réfléchissons un peu :

  • Si vous avez fait l’acquisition de votre Raspberry Pi pour en faire un Média Center (et rien que cela), je vous dis « Au revoir » tout de suite, la suite risque de ne pas vous passionner.
  • Si vous avez acheté votre framboise314 pour piloter une voiture, un robot, un drone… Vous pouvez retourner sur votre moteur de recherche favori à la quête de l’information qui vous manque.
  • Si vous avez été intrigué par cette carte minuscule qui fait tourner un Linux, si vous voulez savoir ce qu’elle a dans le ventre, essayer, tester, bidouiller (et dieu sait si je n’aime pas ce mot !), expérimenter, tâtonner (ah, je préfère…), apprendre… La suite peut vous intéresser !

Historique

Après avoir vu comment créer votre carte SD, comment utiliser un disque dur, comment booter sur un disque dur USB externe, je vous propose de jeter un coup d’œil à Berryboot, un système qui permet d’installer plusieurs systèmes sur un disque dur, et de démarrer sur celui que vous aurez choisi.

Le démarrage du Raspberry Pi

Je vous ai donné toutes les ficelles sur le boot (boot – ficelles… :lol:) dans l’article comment booter sur un disque dur USB externe, (re)lisez-le si nécessaire pour vous rafraichir la mémoire.  Pour rappel, le Raspberry NE PEUT DÉMARRER QUE SUR LA CARTE SD depuis laquelle il charge le noyau LINUX présent dans une partition FAT, avant de pouvoir accéder au fichier système présent dans la partition LINUX (ext4) de la carte SD.

Beeryboot

Plusieurs OS

Bien entendu BeeryBoot ne déroge pas à la règle et boote sur la carte SD. Mais il va vous permettre d’installer plusieurs système d’exploitation sur une carte SD, une clé USB, un disque dur externe… et de choisir le système sur lequel vous allez booter le Raspberry Pi.

Comment fait-il ?

Allez, je vous dit tout, il n’utilise pas le disque dur de façon « normale », mais stocke chaque système séparément dans un système de fichier compressé SquashFS. Les systèmes comme nous l’avons vu sont contenus dans deux partitions , une FAT 32 et une LINUX. Ces partitions sont compressées et stockées au format SquashFS. Seule restriction, le répertoire /lib/modules n’est pas inclus, car les modules du noyau fournis avec BerryBoot sont utilisés en lieu et place, et partagés avec toutes les distributions.

C’est en passant par SquashFS que nous pourrons par la suite ajouter des OS non prévus par BerryBoot, à l’origine.

Installer BerryBoot

Télécharger le fichier

Récupérez le fichier .zip de BerryBoot sur la page de BerryBoot, pour vous assurer d’avoir en mains la dernière version.

Préparer la carte SD

Ici tout est facile, pas de recours à win32diskimager, ni à notre ami dd, dézippez simplement le fichier zip téléchargé dans un dossier créé à cet effet. Copiez ensuite les fichiers de ce dossier sur une carte SD formatée en FAT32 et c’est tout ! Vous devriez obtenir quelque chose comme ci-dessous.

berryboot_01Préparer le disque dur

Attention BerryBoot va effacer tout ce qui se trouve sur votre disque dur. Pas de souci si c’est un disque neuf. Dans le cas contraire, sauvegardez tout le contenu du disque.

berrybootDémarrer BerryBoot

Insérez la carte SD que vous venez de préparer dans le connecteur du Raspberry Pi, branchez le disque dur et mettez sous tension.

Détendez vous… Tout va bien se passer…

Configurer BerryBoot

berryboot_02Nous voici devant le premier écran d’installation de BerryBoot. Selon que vous voyez (ou pas) des bandes vertes en haut et en bas de l’écran, cochez Yes (si vous les voyez), ou No (si vous ne les voyez pas).

Pour l’occasion ma connexion réseau était filaire, j’ai coché Wired, Le programme a bien détecté ma localisation (France) et j’ai laissé la Timezone à Europe /Paris. Je n’ai pas trouvé Europe/Le Creusot… Mon clavier est un clavier français (Keyboard layout : fr), et le test est bon puisque j’obtiens azerty en tapant les premières lettres du clavier.

Choisir le disque de destination

berryboot_03Vous devez maintenant choisir le disque de destination, c’est à dire le disque sur lequel BerryBoot va déposer les fichiers compressés correspondant aux OS que vous installerez. Ici j’ai choisi : sda, le disque dur externe USB Verbatim 1To qui contient un disque dur Toshiba, et que j’ai branché à mon Raspberry Pi.

Formatage de la partition du disque dur

Cliquez sur Format pour préparer le disque à travailler avec BerryBoot.

berryboot_04Le formatage démarre. Patientez un peu…

Montage automatique de la partition

berryboot_05BerryBoot monte maintenant la partition de données.

Systèmes d’exploitation disponibles

berryboot_06Et peu de temps après, une fenêtre vous propose les systèmes que sait gérer BerryBoot :

  • Debian dans sa version Raspbian 2012.12
  • OpenELEC 3.0.0
  • Puppy Linux alpha 4
  • RaspRazor 2012.09
  • Sugar
  • LTSP BerryTerminal
  • Lighttpd BerryWebserver
  • Memtester

Installation d’un système d’exploitation

berryboot_07

OpenELEC

Je choisis dans un premier temps d’installer OpenELEC 3.0.0. CLiquez sur l’OS de votre choix, puis cliquez sur OK. BerryBoot va télécharger l’OS à installer via votre connexion Internet…

berryboot_08On patiente encore un peu…

berryboot_09Vous voyez, ce n’est pas très long !

berryboot_10Et la fenêtre de BerryBoot apparait, contenant l’OS que nous venons d’installer.

Memtester

berryboot_11Pour ajouter un autre OS, cliquez en haut à gauche, sur Add OS.

berryboot_12Cette fois, je choisis Memtester. Oups, tellement petit que je n’ai pas le temps de faire la photo de l’écran que déjà on revient à l’écran de BerryBoot.

berryboot_13Memtester a bien été ajouté à la liste des systèmes disponibles.

Puppy Linux

berryboot_14Sélectionnez Puppy Linux et cliquez sur OK.

berryboot_15Patientez pendant le téléchargement de l’OS… Puppy alpha 4 apparait maintenant dans la liste des OS disponibles.

Choisir l’OS de boot par défaut

Nous allons maintenant choisir sur quel système notre framboise314 va booter lors de son prochain démarrage…

berryboot_16Je choisis de booter sur Memtester :

  • Cliquez sur Memtester (ou sur le système qui bootera par défaut)
  • Cliquez sur Make default

Une étoile apparait devant le nom de l’OS choisi, ici Memtester.

Redémarrer le RasPi. Le menu de boot apparait :

berryboot_23Le système que nous avons sélectionné : Memtester est validé par défaut. Le compte à rebours commence. Si vous n’intervenez pas, c’est Memtester qui va démarrer…

berryboot_24Voilà, je vous l’avez dit… Vous n’êtes pas intervenu, Memtester a donc été lancé.

Petite remarque : Pour sortir de Memtester, il est indiqué d’appuyer sur CTRL+C. J’ai essayé, ça n’a pas marché avec mon clavier K360 Logitech… Problème de clavier ou d’utilisateur? Vous nous direz….

Ça s’est terminé par un reset sauvage.

Démarrer un autre OS

Puppy Linux

Vous avez choisi votre OS par défaut (Memtester pour les besoins de cet article) et vous souhaitez démarrer un autre OS !

berryboot_25Dans le menu de boot, cliquez sur l’autre OS, puis cliquez sur le bouton Boot. That’s all folks !

berryboot_26Et un Puppy Linux qui marche !

OpenELEC

berryboot_27Même manip, sélectionnez OpenELEC, Click sur le bouton Boot.

berryboot_29Ça démarre et …

berryboot_28

La aussi pas de problème, ça fonctionne…

Quoi d’autre ?

Éditer le menu de BerryBoot

berryboot_30Cliquez sur Edit, vous allez pouvoir renommer les OS et modifier la répartition mémoire.

berryboot_31Malheureusement, la version de BerryBoot ne gère pas encore la mémoire 512 Mo. Il faudra attendre un peu pour profiter pleinement de ce multiboot.

Conclusion :

Sur le fond, le système fonctionne. Le fait d’utiliser un système de fichiers compressé ralentit un peu les opérations puisque tout accès passe par une décompression et ensuite une compression. Certains utilisateurs ont signalé un fonctionnement saccadé sur des vidéos HD. Dans cet article, je me suis attaché à vérifier le fonctionnement de BerryBoot, sans tester les performances.

D’autre part, la limitation de gestion mémoire à 256 Mo bride un peu l’utilisation du logiciel. Une prochaine version devrait résoudre ce problème.

En attendant profitez de cet outil, bien pratique si vous devez naviguer régulièrement entre plusieurs sytèmes sur vore Raspberry Pi.

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

15 réflexions au sujet de « Ma framboise314 en a plein les bottes : Le multiboot avec Berryboot sur le Raspberry Pi »

  1. tcit

    Utilisateur de BerryBoot depuis quelques semaines, j’ai remarqué que lorsqu’on reboote à partir d’un système d’exploitation lancé via BerryBoot, celui ci plante au redémarrage (il veut essayer de monter mon disque dur externe mais n’y arrive pas).
    Je suis donc obligé de faire un hard reboot. Sans ce sourci, c’est bien pratique.

    Répondre
  2. babar

    Bonjour, super le tuto et merci pour tout le travail qui nous aide beaucoup. J’ai besoin d’aide, j’ai realisé une nouvelle installation sur raspberry ( precedente retropie avec Xbmc dans le menu jeux), j’ai installé un multiboot avec dedans Raspian, Openelec (xbmc) et ….RetroPie (cool) et une « tempo » pour demarrage sur XBMC en cas d ‘aucune action. Je cherche a faire l’action du choix menu déroulant par le biais soit de la manette de jeux soit du smartphone (android). J’ai testé les logiciels Raspberry control…..mais il faut d’abord connexion net donc demarrage raspian. Avez vous une idée!! ( désolé pour la longueur explication)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour babar
      Non désolé pas d idée
      Je suis en vacances loin de toute framboise
      donc pas moyen de tester…
      reprise des activités vers le 15 sept…
      Cordialement
      François

      Répondre
  3. Mike

    Bonjour, bon tuto, j’utilise moi même berryboot avec openelec et raspbian depuis moins d’un an mais voila, comment faire une MAJ de raspbian ? via le terminal de raspbian ce n’est pas possible, il va chercher l’image présente dans berryboot. Y a t’il une manip a faire dans le menu de berryboot ?

    Merci 😉

    Répondre
  4. seb

    Bonjour

    Une petite question toute simple mais qui reste pour moi un mystere
    Peut on changer la configuration de depart comme par exemple l’acces internet
    au debut j’ai mis Wired (filaire) mais j’aimerais le changer pour du Wifi est ce possible et si oui comment?

    En tout merci pour ce tuto tres complet !

    Répondre
  5. Ping : Créer son ordinateur sous linux avec le Raspberry Pi 2 | The Oncebook

  6. ttequen

    Bonjour,
    J’ai démaré Berryboot, et au moment de se connecter (wireless), je rentre la clé, et… erreur, je ne peux pas me connecter. J’ai une clé WEP, il demande une WPA, ça change quelque chose? J’ai aussi essayé de remplir wpa_supplicant, mais rien à faire…

    Répondre
    1. ttequen

      EDIT: Branché en ethernet, berryboot ne peut pas télécharger d’OS à partir d’Internet! Sérieusement? Les led du port ethernet s’allument, mais non, rien à faire, aucun réseau.

      Répondre
  7. mano

    bonjour,

    comment Berryboot choisit-il la version de raspbian a installer ? j’aimerais avoir le choix de booter sur windows 10 IOT ou sur ma Grovepi qui a la version Wheezy.
    Au niveau de la mémoire Berryboot, j’ai une Rpi 2 à 1 go, si le logiciel est rétreint a 512 mo quel risque y a-t-il ? ça risque de bugger, de surchauffer la rpi 2 ?

    Répondre
  8. Ping : MultiBoot sur Raspberry Pi – Jevousenparle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.