Publié le 4 juin 2013 - par

L’ISS et Google optent pour Debian

La station statiale internationale migre vers DebianPas de rapport avec le Raspberry Pi me direz-vous ? Et pourtant c’est bien Debian qui propulse une bonne partie des distributions disponibles sur le Raspberry Pi.

Alors entrainez-vous et quand vous irez bosser sur la Station Spatiale Internationale, vous serez au top ! Et puis ça fait plaisir de savoir que la distribution que vous utilisez tous les jours sur votre Raspberry Pi peut « aussi » piloter un vaisseau spatial 😀

Le 12 mai, la NASA a annoncé la migration progressive des ordinateurs de l’ISS (la Station Spatiale Internationale), qui étaient en Windows XP, en Debian. Voici une traduction de l’information.

Les ordinateurs à bord de la Station spatiale internationale sont passés de Windows XP à GNU/Linux, selon un communiqué de la United Space Alliance, l’organisme qui gère les ordinateurs, en association avec la NASA.

« Nous avons migré les fonctions clés de Windows à Linux parce que nous avions besoin d’un système d’exploitation qui soit stable et fiable – et qui nous permettrait de maîtriser le système nous-mêmes, » déclare Keith Chuvala responsable des ordinateurs portables de l’ISS et des équipes d’intégration de réseaux chez United Space Alliance, gérant des Opération de Calcul Spatial (SpOC) pour la NASA. « De fait, si nous avons besoin de patcher, ajuster ou adapter, nous pouvons. »
Plus spécifiquement, les ordinateurs utiliseront Debian 6. D’autres versions de GNU/Linux tournent déjà à bord de la Station Spatiale Internationale, y compris Scientific Linux et Red Hat. Après cette transition, il ne devrait pas plus d’ordinateurs fonctionnant sous Windows.
Un des avantages de la transition vers GNU/Linux, c’est essentiellement de mettre les ordinateurs à l’abri de futurs virus, comme ceux qui ont infecté les ordinateurs, dans une faible proportion. En 2008, le ver W32.Gammima.AG été introduit à bord de la Station Spatiale Internationale via l’ordinateur portable d’un cosmonaute russe.
Les ordinateurs mis à niveau appartiennent à la division OpsLAN de la Station Spatiale Internationale, et sont utilisés pour les activités quotidiennes.
GNU/Linux est utilisé pour un certain nombre d’appareils scientifiques, y compris Robonaut 2, le premier robot humanoïde dans l’espace. L’humanoïde a été livré en 2011, lors de la dernière mission de la navette spatiale Discovery. Le but de l’humanoïde est de voir comment les humains et les robots peuvent travailler ensemble dans l’espace. Robonaut 2 pourrait éventuellement effectuer des tâches de base ainsi que les opérations potentiellement risquées comme les sorties dans l’espace.

Le 9 mai, c’est Google qui avait annoncé le choix de Debian pour son cloud.

Google change le logiciel par défaut de ses serveurs cloud en location, passant d’un OS qui était une version personnalisée de Linux, à Debian.

La décision de faire de Debian l’image par défaut de Google Compute Engine a été annoncé par l’entreprise jeudi 9 mai. En conséquence, Google cesse d’utiliser Linux OS GCEL (Google Compute Engine Linux) et pass à Debian 6.0 et 7.0

«Nous évaluons sans cesse d’autres systèmes d’exploitation que nous pouvons valider sur  Compute Engine, » dit Jimmy Kaplowitz, ingénieur fiabilité. « Toutefois, à l’avenir, Debian sera l’image par défaut proposée par Compute Engine».

iss_01_1024x600Alors, à partir d’aujourd’hui, quand vous montrerez votre Raspberry Pi en action, n’oubliez pas d’ajouter, d’un air faussement modeste : « Et tu sais, c’est le même système d’exploitation qui fonctionne à bord de l’ISS et sur le cloud de Google, tu te rends compte…? »

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

2 réflexions au sujet de « L’ISS et Google optent pour Debian »

  1. Joneskind

    Je découvre votre site avec un infini plaisir. J’en ai d’ailleurs fait la promotion sur MacGé. J’espère que vous n’avez rien contre un p´tit peu de visibilité ^_^

    Répondre
    1. admin

      Bonjour
      Merci pour la pub ! l’objectif du blog étant de faciliter l’accès des lecteurs francophones (et anglophobes) aux informations relatives au Raspberry Pi, toute action qui va dans ce sens ne peut être que la bienvenue.
      Cordialement
      François

      Répondre
  2. Ping : 6 conseils pour bien démarrer avec votre Raspberry Pi | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.