Publié le 10 septembre 2016 - par

Hackable N° 14 est sorti

hackable_couverture_250pxAllez, la morte saison est finie. Les éditeurs de revues reprennent le boulot après des vacances (méritées). Bon, pour certains je sais que les vacances ont été laborieuses et c’est tout à leur honneur !
Parmi les revues qui sont sorties récemment on trouve l’incontournable HACKABLE MAGAZINE.
Denis BODOR nous a encore concocté un numéro où les framboises sont mises à l’honneur.
Que ce soit la commande d’appareil photo ou la création d’un point d’accès WiFi, le Raspberry Pi a répondu présent et HACKABLE décrit aussi bien la mise en œuvre matérielle que la configuration logicielle.

Hackable Magazine N° 14 Raspberry et Arduino à tous les étages

hackable_couverture_600px

Après une présentation de Tizen (successeur de LInux MObile) On passe à C.H.I.P

C.H.I.P un tueur de framboise ?

hackable_02C.H.I.P un tueur de framboise ? On peut frissonner à la lecture de ce titre !

Lorsqu’il a reçu LE C.H.I.P (bin oui alors que Denis n’avait que des Raspberry Pi femelles, on lui a livré un C.H.I.P mâle 🙂 ) n’a pas manqué de le glisser dans le PocketChip censé le transformer en portable.

Avec son écran de 4,3 pouces et son mini clavier QWERTY il semble plus relever du gadget que d’un ensemble réellement utilisable.

Je préserverai le suspens et vous laisse découvrir la réponse à la question qui ouvrait ce paragraphe dans la revue 😉
Non, je ne cafte pas 🙂

Un affichage ePaper pour Arduino

hackable_03Les gros avantages du papier électronique (epaper ou e-paper pour nos voisin brexités) c’est qu’on peut le lire en plein soleil et qu’il ne consomme rien une fois les pixels positionnés.

On n’est pas ici dans le gadget de taille réduite, genre étiquette électronique de supermarché (eh ! n’en récupérez pas pour démonter les écrans, hein? c’est interdit 😉 ) mais un bon gros écran de 4,3 pouces avec une résolution de 800×600.

Avec son microcontrôleur STM32 ça ressemble d’ailleurs plus à un système complet qu’à un écran seul…

Ici vous apprendrez comment relier cet écran à un Arduino et comment utiliser la bibliothèque (frustrante pour Denis BODOR) qui est disponible.hackable_05

Moniteur de température et d’humidité

hackable_06Pour répondre à un besoin personnel lié à la remise en état d’un local plus ou moins humide, Denis a été amené à réaliser un moniteur pour surveiller les données climatiques.

Cet appareil est construit autour d’un Arduino et il est équipé du capteur BME280 capable à lui seul de mesurer ces deux valeurs (la pression atmosphérique aussi mais ce n’était pas utile ici 🙂 ).

L’affichage est confié à 4 afficheurs 16 segments (le luxe) piloté par des TCL5926.

Comme d’habitude vous trouverez schémas et programmes dans cet article.

Contrôlez votre appareil photo numérique avec un Raspberry Pi

hackable_07Dans cet article vous apprendrez à commander votre appareil photo avec un Raspberry Pi. Avec gPhoto qui supporte plus de 1800 modèles d’appareils, vous devriez trouver votre bonheur.

Ici c’est un Canon EOS 700D qui a été utilisé pour les tests, connecté avec un câble mini USB au Raspberry Pi.

Prise de vue et gestion des fichiers vous sont expliquées avec les options de paramétrage.

L’article se termine par deux exemples : un time-lapse et une prise de vue avec bracketing qui permet de réaliser une image HDR.

hackable_08

Traitement automatique d’images avec le Raspberry Pi

hackable_09Une fois les images « dans la boîte » vient le « traitement » des images.

Or sur une série de prises de vues les modifications à réaliser sont souvent très proches, voire identiques.

Un logiciel comme imagemagik est capable d’automatiser un grand nombre d’opérations.

Vous apprendrez comment traiter une image puis comment écrire un script shell pour automatiser tout ça !

Le couplage avec gPhoto (article précédent) va permettre d’aller beaucoup plus loin en automatisant la prise de vue et le traitement !
(note de famboise314 : y a plus de photographe alors 😀 )

Prenez des clichés automatiquement avec un détecteur de mouvements

hackable_10

Bon, c’est bien ce que je disais : un logiciel pour prendre les images, un pour traiter et là on asservit la prise de vue à la détection d’un mouvement 🙁 Exit le photographe 😉

Ici c’est un capteur PIR qui est chargé de surveiller une zone pour y détecter les variations dans le domaine des infrarouges provoquées par le déplacement d’un individu, animal…

Couplé à gPhoto le PIR permet de déclencher automatiquement la prise de vue lorsqu’un mouvement est détecté.

Pont Internet avec un Raspberry Pi

hackable_12Dans une installation de réseau local, le réseau filaire (B) est sur une plage d’adresses IP fournie par la Box.

hackable_11

Si on ajoute un point d’accès WiFi le réseau WiFi (A) peut avoir lui aussi sa propre plage d’adresses IP fournie par le point d’accès fonctionnant en NAT.

Si on veut que les deux réseaux A et B soient dans le même réseau, il faudra configurer le point d’accès en Pont (Bridge).

C’est HostAP qui est chargé de transformer le Raspberry Pi en pont réseau.

Un bon moyen pour recycler un « vieux » Raspberry Pi modèle 1 pour lui donner une seconde vie au lieu de le laisser s’empoussiérer dans un placard.

Intégrer un Arduino dans une réglette lumineuse

hackable_13

Cet article est la suite d’un article du numéro précédent dans lequel vous avez vu comment remplacer les insipides LED blanches d’origine par des LED intelligentes RVB.

C’est une carte Arduino Nano qui a l’honneur de rejoindre la réglette pour animer les LED.

Une attention particulière est portée à l’alimentation assurée par un bloc 5V/10A.

Un article qui aura sans doute des suites car l’Arduino risque de se tourner les pouces s’il n’a que les LED à gérer. On peut donc s’attendre à d’autres applications à base de cette réglette lumineuse… (Horloge, indicateur de confort, vu-mètre, contrôle par WiFi ou Bluetooth ? si vous avez d’autres idées, les commentaires ci dessous sont à votre disposition.

Conclusion

Encore un numéro pétillant et riche en framboisine (à consommer avec modération 🙂 ) que vous pouvez mettre de côté pour préparer les longues soirées d’hiver.

Sources

Hackable 14 est chez votre marchand de journaux !

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

3 réflexions au sujet de « Hackable N° 14 est sorti »

  1. jc

    Il m’a bien amusé Denis avec son allusion à la horde de zombies que nous avons croisé cet été.. (et que l’on croise encore sur les routes aujourd’hui.. qui a dit que conduire les yeux rivés sur un smartphone en région parisienne pouvait être dangereux ?)

    Répondre
    1. jc

      Sinon, sur le fond du magazine (que j’achète depuis le premier numéro), j’adore découvrir des choses de manière didactiques.

      Je viens de découvrir g-photo et je voulais m’en servir.. et là RAAAAAAAAAHh la frustration
      * mon Lumix TZ8 est supporté, mais ne permet pas de faire de la prise de vue déclenchée.. pff
      * Mon Canon 50D est supporté, joie.. c’est le reflex qui me sert à tout.. même à photographier mes bricolages crasseux 🙁 Sauf que ça fait 6 ans que la prise USB ne marche plus.. je l’ai démonté ce WE, c’est impossible à réparer.
      * Mon 5D mark 3 est trop cher pour que je bricole avec.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.