Publié le 3 novembre 2015 - par

Hackable Magazine N° 9 : Framboise d’honneur !

hackable_9_couverture_250pxDisponible en kiosque, le numéro 9 de Hackable Magazine est une mine d’or pour les passionnés de Raspberry Pi et d’Arduino.
Je n’ai pas toujours été tendre avec Hackable Magazine (il faut bien que je justifie de mon surnom de « Papy ronchon »), mais quand c’est bien, je le dis aussi !
Eh bien cette fois j’ai été emballé par ce numéro. Alors que certains qui arborent un – énorme – logo Raspberry Pi sur la couverture ne font que reprendre des articles déjà publiés – parfois plusieurs fois, en vous soulageant au passage d’une treizaine d’euros 🙁 ce numéro de Hackable Magazine cache bien son jeu mais vous offre son pesant d’or en framboise… pour 7,90 € !

J’ai donc décidé de lui attribuer une framboise d’or ! (ne cherchez pas pas de lien avec les Golden Raspberries qui « récompensent » les pires navets du cinéma, les pires acteurs, les pires musiques…). C’est la première fois que ce trophée est attribué 😉

hackable_9_FB

Hackable Magazine N° 9

Ceci étant fait, je vous propose de feuilleter ce numéro :

hackable_9_couverture_600pxhackable_9_oledCommençons par l’article sur un écran OLED miniature destiné à équiper vos projets Arduino ou Raspberry Pi.

Après une présentation de la technologie utilisée, vous découvrirez les différents modèles existant, caractéristiques et brochages …

Vient ensuite la mise en œuvre du mini écran sur le bus SPI d’un Arduino UNO, avec le câblage et une visite des bibliothèques qu’il est possible d’utiliser avec les différents écrans.

C’est un article très complet sur la technologie OLED et son utilisation sur nos petites cartes favorites…

hackable_9_oled2

Agrandissement d’un écran OLED. Chaque petit carré blanc est une LED. (Photo Hackable Magazine N°9)

hackable_9_simu_TVSuivent ensuite deux articles qui vous expliquent comment faire pour faire croire à des indésirables qui souhaitent cambrioler votre maison qu’elle est occupée.

La solution c’est le simulateur de téléviseur qui va reproduire vos habitudes télévisuelles (depuis les Lapins Crétins et Scoubidou le matin en passant par Questions pour un Champion et le plus grand Cabaret du Monde le soir…) 😉

Composé de 16 LED haute luminosité NeoPixel et d’un Arduino, ce montage devrait vous donner satisfaction. Les sketches sont très lisibles et bien détaillés. Un deuxième article vous propose d’améliorer le montage en utilisant les données d’une vidéo pour piloter les LED et une horloge RTC (DS1307) pour conserver des horaires réalistes.


hackable_9_bouilleurAh, voilà du hack comme je l’aime.

Il s’agit ici de récupérer une Bubble Light, et d’en extraire le composant principal, une ampoule de verre contenant du dichlorométhane qui bout à 35°C et des jolies paillettes. (grosses brutes s’abstenir, la lampe est fragile !)

Le chauffage sera confié à des résistances disposées contre l’ampoule de verre.

Reste à piloter tout ça avec un Arduino mais comme la consommation dépasse le courant de sortie d’un Arduino, prévoyez d’utiliser un transistor pour alimenter les résistances de chauffe…


hackable_9_processing

Arduino toujours avec le contrôle d’un élément chauffant.

Un DS18B20 thermiquement lié à un élément chauffant retourne l’information à un Arduino chargé de piloter le chauffage.

Le résultat est affiché sous forme de courbes générées par Processing côté PC. Cet environnement est proche de l’IDE Arduino et permet de tracer en temps réel des courbes sur l’écran du PC.

Ces courbes montrent que la régulation basique (tout ou rien) réalisée par l’Arduino ne suffit pas et qu’il va falloir aller un peu plus loin pour obtenir de meilleurs résultats.

hackable_9_PIDC’est ce que propose ce deuxième article avec la mise en œuvre d’une régulation de type PID (Proportionnel – Intégral – Différentiel) bien connue des électroniciens et informaticiens industriels.

Mais pour info, si vous faites voler un drone, il faut savoir que la PID est utilisée dans la stabilisation du vol de votre engin.

Comment pensez vous qu’il revient « calmement » à l’horizontale après un virage serré ? Si la PID n’existait pas, il y a de fortes chances que votre drone oscille un moment avant de trouver sa position d’équilibre 😀

Après une présentation théorique de la PID un sketch Arduino vous permet d’utiliser cette technique pour améliorer les résultats de votre régulation.


hackable_9_ecran_HDMIPrésentation de l’écran officiel de la Fondation Raspberry, cet article fait la comparaison avec un écran « non officiel » trouvé sur un site de vente en ligne.

L’article décrit le montage de l’écran avec les bons côtés mais aussi les points moins bien pensés.

Viennent ensuite la connexion puis la configuration de l’écran sur le système.

L’article se termine par une approche identique avec un écran ebayen, pour conclure que dans ce cas la concurrence asiatique n’arrive pas à la hauteur du produit créé par la Fondation. La différence de prix en faveur de l’écran ebayen ne compense pas la qualité très inférieure de celui-ci.


hackable_9_ecran_spi_1Un seul écran ne suffit pas pour vos projets ? Et si vous en connectiez 2, sur votre Raspberry Pi ?

C’est ce que Denis nous propose dans cet article. Après l’installation d’un seul écran OLED (voir plus haut) voici comment connecter deux écrans LCD sur le bus SPI.

Ces deux écrans miniatures couleur de 320 x 240 pixels ont l’avantage du prix, puisqu’ils ne coûtent que quelques euros (5€ environ). Vous les trouverez sur les sites de vente en ligne à des prix défiant toute concurrence.

Cet article met en œuvre le Device Tree apparu dans le système Raspbian (je vous l’avais présenté fin juillet) et qui permet de charger des modules en fonction du matériel présent sur la carte. En voici une première application pratique !

hackable_9_ecran_spi_2


hackable_9_simu_RTL2

La bande FM vue par RTL Power. On distingue les différents émetteurs présents.

Vous disposez peut-être d’un récepteur RTL-SDR ? Alors vous êtes prêt(e) à utiliser RTL Power.

hackable_9_simu_RTLL’idée est ici non plus d’afficher en temps réel, mais de scanner une bande de fréquence et d’enregistrer le résultat sous la forme d’un fichier texte.

Le fichier au format CSV peut être lu par n’importe quel tableur (Libre Office par exemple) et ensuite représenté graphiquement.

Il pourra ainsi enregistrer l’activité sur une bande de fréquences et vous indiquer celles qui sont actives, même si les émissions sont ponctuelles.

L’article se termine par une foule de conseils pour ceux qui souhaitent expérimenter avec leur clé RTL-SDR et rtl_power.

Conclusion

Denis BODOR nous offre avec ce numéro de novembre-décembre 2015 un numéro qui, à mon avis, mérite de figurer dans la documentation de tout RasPinaute/Arduiniste qui se respecte.

Pour 7,90€ vous disposez d’une masse de documentations, d’idées, de projets à réaliser avec des copies d’écrans et des programmes parfaitement lisibles. (J’ai assez ronchonné contre les revues – sur papier glacé – qui impriment des écrans que j’ai du mal à lire, même avec une loupe… Bin oui, c’est ça les vieux !). Ici le papier est de belle qualité tout simplement et l’impression comme la taille des écrans copiés est tout à fait satisfaisante.

Pour l’ensemble de ces qualités et pour compenser les remarques (désobligeantes ?) que j’ai pu faire à Hackable Magazine, je lui attribue pour la première fois une « Framboise d’Or » 😉

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

14 réflexions au sujet de « Hackable Magazine N° 9 : Framboise d’honneur ! »

  1. Kalimeth

    Merci pour ce retour, je fonce l’acheter.
    Par contre,excuse-moi François mais PID, ça veut pas plutôt dire Proportionnel, Intégrale et Dérivée?

    Répondre
    1. Laurent F.

      J’ai déjà acheté ce numéro avant l’article et je confirme que Denis BODOR nous a pondu un superbe magazine. J’adore d’ailleurs sa façon d’écrire qui fait que les articles sont très agréables à lire. En plus la maison d’édition est dans ma région 🙂 (Alsace, pour une fois en dehors de Paris). Hackable est à mon avis vraiment une belle revue et ce framboise d’or est amplement mérité ! Au moins, les articles sont originaux et variés. Quel travail !!

      Répondre
    2. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Kalimeth
      Pas besoin d’excuses, ici l’expression de chacun est la bienvenue…
      Je dirai … oui D pour Dérivée mais « de mon temps » – j’ai fait de l’info indus il y a une vingtaine d’année 😉 – on disait différentiel là où je bossais. argh
      Du coup tu m’as mis le doute et j’ai été consulter Wikipedia. Que dit-il ?
      Alors… à Dérivée on trouve : La dérivée en un point d’une fonction … est plus couramment appelée différentielle de la fonction en ce point
      et à Différentiel on trouve :
      On appelle différentielle d’ordre 1 d’une fonction en un point a (ou dérivée de cette fonction au point a) …
      Alors si c’est pas kif kif bourricot (ou Bonnet Blanc et Blanc Bonnet !)
      A mon avis on doit pouvoir dire les deux… Mais bon, c’est juste mon avis 😉
      cordialement
      François

      Répondre
  2. POURRE

    Bonjour François,

    En réponse à l’un de vos articles précédents, j’avais laissé un commentaire peu flatteur sur la nouvelle revue qui semblait recycler les premiers articles de la revue sœur, OpenSilicium.
    Mon impression était que les 2 revues visaient à ratisser large, du débutant à l »amateur » éclairé.
    La récente orientation donnée à Opensilicium vers le monde industriel et votre enthousiasme pour la dernière mouture de Hackable vont certainement me conduire à réviser ma position (et mon abonnement).

    Cordialement Sylvain

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Sylvain
      cet article vaut pour ce numéro et comme beaucoup de bricoleurs makers bidouilleurs de tout poil j’attends le prochain numéro pour voir s’il confirme la tendance 😉
      cordialement
      François

      Répondre
  3. Michael

    Bonjour,
    Je suis content de cet article, cela fait déjà 2 numéros que cette revue me laisse une bonne impression, même si les articles ne correspondent pas à nos(mes) projets, ils sont une bonne base pour apprendre et « détourner » l’utilisation d’un arduino ou raspbery pour nos(mes) propres projets …
    Merci François pour réhabiliter un peu cette revue et j’espère qu’elle continuera à nous fournir de bons articles/projets…

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Merci Michael
      Si on regarde les signatures des articles, il semble que Denis soit à la tâche pour nombre d’entre eux (tous ?) et on peut comprendre qu il ne soit pas à 100% tout le temps. J’ai un peu le même problème avec le blog et j’imagine bien les difficultés que doit rencontrer Denis pour sortir régulièrement la revue.
      Ce qui tempère bien entendu les remarques sur Hackable.
      Peut-être que si des lecteurs de la revue proposent eux-aussi des articles, il y a moyen d’améliorer encore Hackable ?
      A suivre …
      Cordialement
      François

      Répondre
  4. Dé²

    Bonjour,
    Lecteur de cette revue depuis le N°1, je constate une évolution positive de son contenu. Les fautes d’orthographe sont presque inexistantes (par rapport au N°1) et les articles sont clairs et bien rédigés.
    Je regrette cependant la disparition de ce qui fait le titre de ce magazine , je veux dire le ‘hack’ . En effet dans le 1, on apprend à disséquer une cigarette électronique et dans un autre à modifier les dels d’une souris. Néanmoins je continuerai à dévorer ce magazine dès sa sortie. (je vais m’abonner vu qu’il n’est pas facile à trouver en kiosque)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Dé²
      je suis d’accord pour l’évolution
      mais attention dans un précédent billet sur lequel vous aviez d’ailleurs laissé un commentaire 😉 j avais fait la même remarque au sujet du Hack Matériel et je me suis fait remonter (gentiment) les bretelles par Roger qui me rappelait que le Hack peut aussi concerner le noyau, donc être logiciel.
      Mais comme vieux hardeux (je parle du matériel informatique, hein, pas des films X) c’est vrai que j’attends aussi des hacks matériels…
      cordialement
      François

      Répondre
      1. Dé²

        Oui. hum .. je me répète là non ? 😉 ça doit être l’âge 🙂 (je suis moi même un vieux hardeux)
        Bon sérieusement, oui effectivement il y a différentes formes de ‘hack’ mais j’aime bien la bidouille alors oui, j’aimerai un petit hack matériel de temps en temps .Je n’ai pas dit à chaque numéro hein !
        Je lisais beaucoup de magazines d’electronique mais il est vrai que maintenant ils se ressemblent tous un peu… (les mêmes montages, presque les mêmes articles) et puis certaines réalisations demandent trop de matériel ou ne sont pas données. Ce que j’apprécie dans Hackable, c’est la simplicité et l’accessibilité des montages proposés. Même si on ne réalise pas le montage de l’article , on récupère des trucs et astuces qui permettent de réaliser nos propres idées (et pourquoi pas les soumettre à Hackable ou ici!)
        Merci.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.