Publié le 5 juillet 2015 - par

Feria de Nîmes 2015, TimeLapse et Raspberry Pi !

cagoulJean-Michel m’a contacté il y a quelque temps pour me raconter sa création : réaliser un film sur la Feria de Nîmes avec un RasPi équipé de sa caméra…
Alors, de quoi s’agit-il ? me direz-vous.C’est tout simple : c’est une animation vidéo image par image réalisée à partir des photos prises en déambulant durant la Féria de Nîmes à l’aide d’un Raspberry Pi muni de sa caméra et alimenté de façon autonome…

Timelapse à la Feria de Nîmes 2015

Le matériel utilisé

Il a utilisé le matériel suivant :

  • 1 Raspberry pi (ici un  Model B 512 Mo).
  • 1 Camera Pi
  • 1 écran TFT pour lancer/contrôler/vérifier le processus à tout moment.
  • 1 Power bank pour l’alimentation
  • 1 carte mémoire 32 Go pour un stockage confortable.
  • 1 élastique, 1 morceau de ficelle et des petits bouts de papier autocollant pour assembler le tout (the french touch !)
  • 1 cagoule afin de ne pas attirer l’attention  😉 et passer incognito malgré votre pendentif futuriste (voir Gif et Photo).
  • 1 clavier et une souris à portée pour entrer le code et en cas de dysfonctionnement imprévu (également appelé « Bug »).

Préparation

Une fois que vous en êtes là, le Pi devrait démarrer et afficher le Bureau, effectuez donc des tests caméra afin de s’assurer que tout fonctionne.

Le code Raspicam pour la prise de vue à rentrer dans le terminal :

raspistill -o timelapse_05%d.jpg -tl 1000 -t 10800000

Ce qui indique que l’on va prendre les photos nommées « timelapse 00001.jpg, timelapse 00002.jpg, etc. » toutes les secondes (option -tl) pendant une durée (option -t) ici de 3 heures, les durées étant exprimées en millisecondes.

recto

Le « 05%d » est primordial pour incrémenter les images et définir une valeur à 5 décimales, sinon il mettra la 11, la 12, etc. avant la 2; la 52 avant la 6 par exemple et ce sera la pagaille lors du montage final.

verso

On peut uitiliser les options -w et -h pour réduire la taille des photos, qui par défaut sont 1920×1080, et ainsi bénéficier d’un gain de place sur la carte. Pour faciliter l’écriture du code qui peut s’avérer rébarbatif pour certaines personnes, vous pouvez utiliser le générateur « Handsdown » à cette adresse : http://www.handsdown.be/raspicam/indexfr.html (traduit en français par qui ? 😉 )

Ensuite vous n’avez plus qu’à

  • vous balader avec votre attirail autour du cou.
  • rentrer chez vous.
  • trier les photos (en deux soirées et une après-midi, Jean-Michel a récolté environ 18000 images ! Elles n’apparaissent donc pas toutes dans la vidéo finale.)
  • effectuer le montage.

et vous obtiendrez un magnifique « MovingTimelapse » de votre pérégrination, mais appelons le « Accéléré Mobile », c’est un terme français plus approprié.

Les vidéos

Cette deuxième vidéo est de meilleure qualité que la précédente, la HD étant disponible en cliquant sur l’engrenage en bas à droite

C’est la fin de la Féria, le Lundi soir au Prolé , on refait le match, on termine le stock de bibine et on croise des gens sympathiques, Jean-Michel a immortalisé ces moments toujours avec le Raspberry Pi et la technique décrite ci dessus :

 

Conclusion

Cette réalisation vous donnera peut-être des idées pour réaliser le même genre de « reportage » lors d’une festivité comme il va y en avoir de nombreuses cette année (enfin je ne parle pas des festivals qui sont morts à cause de la subvention des collectivités… 🙁 )

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.