Publié le 5 octobre 2016 - par

Fabriquez votre robot jardinier en Fézitoimême (DIY) avec un Raspberry Pi et un Arduino

montage_250pxFarmBot Genesis est le premier FarmBot (Robot fermier) à être conçu, testé, et fabriqué. Genesis est conçu pour être une base flexible d’expérimentation, de prototypage et de tests.
Les idées qui ont présidé lors de sa conception sont simplicité, faisabilité et évolutivité
Genesis est un petit robot fermier construit à partir de profilés en aluminium extrudé et de plaques d’aluminium. Il est entraîné par des moteurs pas à pas NEMA 17 pilotés par un Arduino Mega avec un shield RAMPS (comme l’imprimante 3D RepRap), et un ordinateur Raspberry Pi 3.

FarmBot Genesis : un robot fermier

Choix du matériel électronique

Les modules électroniques ont été choisis pour leur grande disponibilité, le support existant et l’utilisation dans le monde de l’impression 3D. Genesis peut varier en taille depuis une surface de plantation aussi de 1m2 jusqu’à plus de 50m2. La hauteur maximale de l’installation est d’environ 1m. Avec des modifications de la taille des composants structurels et un système d’entraînement en X plus conséquent, le concept Genesis pourrait vraisemblablement évoluer jusqu’à une zone de plantation de 1000m2 et une hauteur maximale de l’installation supérieure à 2m..

schema_600pxLa structure de Genesis se rapproche de celle d’une imprimante 3D, l’extrudeuse est remplacée par un porte outil. En fonction de la tâche à réaliser, le bras vient prendre l’outil adéquat dans la panoplie à sa disposition.

semoir_600pxBras porte outils équipé d’un semoir.

Entièrement Open Source

Tous les composants sont open-source et des plans de montage détaillés sont fournis. Le but est de permettre la diffusion de Genesis et l’adaptation aux besoins de chacun.

montage_600pxPréparation du châssis : mise en palce des profilés aluminium pour le déplacement en X.

glissieres_600pxÇa m’a l’air bon, tout ça 🙂

moteur_600pxLes différents éléments peuvent être fabriqués en impression 3D, les fichiers sont fournis. Ici montage d’un moteur pas à pas.

La partie électronique

platine_600pxLe cœur de Genesis : Un Arduino Mega et un Raspberry Pi 3… On est en terrain connu 🙂

ramps_600pxLa carte RAMPS pour Arduino, prévue pour commander les moteurs Nema 17 de la RepRap.

synoptique_600pxSynoptique de FarmBot Genesis.

montage2_600pxToutes les opérations de montage sont détaillées en teste et de nombreuses illustrations permettent de s’y retrouver…

portique_600pxLe portique est assemblé.

planteLa caméra permet même d’observer la croissance de vous plantes 😀

Vidéo

Conclusion

Un montage bien complet, open-source et très bien décrit… A mon avis bien pour expérimenter ce que pourrait être l’agriculture de demain. M’enfin… Pour le moment ça me semble plus réservé à quelques geeks et bobo car le boulot pour mettre ça en place est sans doute largement supérieur à ce qu’il faut bosser pour un jardinet de 5m2 🙂

Par contre pour un collège ou un lycée je pense que ça ferait une belle application de l’automatisation… Après aussi… pourquoi passer par un serveur hébergé « ailleurs »…

Merci à Henry qui m’a signalé cette réalisation open-source !

Sources

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

13 réflexions au sujet de « Fabriquez votre robot jardinier en Fézitoimême (DIY) avec un Raspberry Pi et un Arduino »

  1. icare

    Sympa comme projet.
    De mémoire, il y a jeune français qui a eu un prix de Google ou Microsoft, je ne sais plus, pour une réalisation similaire.

    Répondre
  2. Laurent

    Bonjour François,

    On arrive sur une page d’erreur quand on clique sur le lien « sources » = C’est plutôt gênant, vous ne trouvez pas ?
    Il semblerait que nous ne soyons pas en mesure de trouver votre contenu. Essayez en lançant une recherche.

    Cordialement

    Laurent

    Répondre
      1. Laurent

        Bonjour François,

        Merci pour votre réaction très rapide. Maintenant ça fonctionne très bien.
        Je pense essayer de réaliser ce farmbot pour la culture de légumes racine. Je ne manquerai pas de faire un article (si j’y arrive à le faire fonctionner :)) que vous pourrez publier sur framboise314.
        Bonne journée

        Laurent

        Répondre
  3. Liliana

    Bonjour François,

    Moi qui suis ton blog avec passion depuis longtemps j’ai bien du mal à comprendre, comment se fait-ce qu’on trouve cet article mot pour mot sur d’autres blog ?

    Je me doute bien que tu n’as pas de potager géré de cette manière, mais même la conclusion de l’article n’est pas écrite par toi? 😐

    Tout ce ressemble à nos jours, même les blogs indépendants 😀
    Salutations à tous. Lili

    Répondre
    1. Liliana

      Oups en fait je me réponds à moi-même, mais il semble qu’en fait ce soit les autres qui se base sur toi!
      C’est bien écrit « Source: Framboise 314 » mais bon c’est bien triste si les gens se contentent de recopier sans même donner leur avis.. surtout qu’il y a bcp d’articles en fait.
      Désolée d’avoir pollué les commentaires, tu peux effacer mes messages si tu veux 🙂
      Et bravo pour ton travail! 😉

      Bonne soirée à tous.

      Répondre
    2. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Liliana
      je confirme que j’ai bien écrit cet article.
      lorsqu’un article est une traduction d’un article en anglais c’est toujours clairement indiqué en début d’article et l’original est dans les sources !
      Et dans la mesure du possible c’est avec l’accord de l’auteur de l’article original (parfois je n’ai pas de réponse…)
      Pour les articles en français c’est pareil, les sources sont toujours signalées en bas de l’article.
      Après, le blog est en CC donc aucun problème si d’autres reprennent l’info 🙂
      d’ailleurs ce sont rarement des « scoops » je crois que je n’en ai eu qu’un ou deux en 4 ans 😀
      Si tu parles de http://planet.raspfr.org/ c’est normal : ce planet reprend systématiquement mes articles car je me suis inscrit 🙂
      je laisse tes messages car ça permet d’expliquer comment ça fonctionne !
      merci pour ton message
      cordialement
      François

      Répondre
  4. Laurent F.

    Bonjour,

    Est-ce que cela détecte et ramasse les limaces 🙂 ? Comme ça j’aurai enfin des courgettes dans mon petit potager…
    Sinon j’avais déjà jeté un œil à ce système qui me semble intéressant. Par contre le prix est assez rédhibitoire (je crois plus de 3000 €). Et même en mode DIY, cela doit malgré tout faire mal au portefeuille :). A moins de trouver un moyen de construire tout cela avec du matos de récup’. En tout cas j’aimerai bien avoir cela dans mon potager 🙂

    Laurent

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      bonjour Laurent
      🙂 je parie qu’avec un logiciel comme OpenCV et un laser monté sur une tête pan-tilt on doit pouvoir faire quelque chose… mais bon ça augmenterait encore le prix de l’installation 😀
      merci pour ce retour
      cordialement
      François

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.