Publié le 25 octobre 2015 - par

Drones pour les débutants… trop de blabla

drones_couverture_250pxMon regard a été attiré par cette revue, apparue en kiosque en cette fin octobre.
Droniste débutant (voir plus bas dans cet article) je suis friand d’infos relatives à la construction de drones et à leur mise en œuvre.
J’ai donc sorti les 12,90€ (bin oui quand même) nécessaires à l’achat de ce numéro. Ai-je eu raison ? Pas sûr… Je vous propose de parcourir quelques pages de cette revue et de vous faire votre propre avis.

Drones pour les débutants

drones_couverture_600pxSurfant sur la vague « Drone » cette revue porte le N°3, ce qui m’a plutôt étonné dans la mesure ou je n’avais pas vu passer les deux premiers numéros 😉

Quand je dis « surfer sur la vague drone », je me réfère au succès des drones pour Noël 2014 qui devrait se confirmer  cette année.

Ainsi Parrot a réalisé 244 millions d’euros de chiffre d’affaire, en 2014  soit 4% de plus sur un an. Par rapport à 2013, ses ventes de drones ont quasiment doublé avec un maximum très net pour Noël.

L’an passé ce sont 100 000 drones qui ont été vendus en France et ce nombre devrait exploser cette année !

Le sommaire

drones_sommaire_1drones_sommaire_2La lecture de ce sommaire vous permettra de découvrir le contenu sans squatter devant les rayons de votre point presse… Ça ne leur plait pas toujours 😉

 Quelques extraits

drone_construireOn va commencer par l’article intitulé Construisez votre drone. Celui là m’intéresse beaucoup puisque mon drone est en cours de réalisation : Les explications restent un peu sommaire à mon goût.

Grandes images qui occupent bien la place mais texte pas très instructif pour qui veut monter son drone, avec des traductions un peu approximatives (traduction automatique pas ou mal relue ?).

Par exemple au chapitre 02 Souder les ESC, on conseille… de « rajouter du plomb à souder sur la soudure à faire fondre…  » euhhhh ça fait pas loin d’une cinquantaine d’année que je soude des composants et je n’ai jamais entendu parler de ça, le plomb à souder ??? et vous ?

drones_naze32Je regrette aussi l’absence de schéma, les photos n’expliquent pas tout et pour un débutant (à qui est destiné cette revue, je le rappelle) certaines infos peuvent sembler incompréhensibles.

Petite remarque en passant, on parle ici du NAZE32 mais le CC3D est oublié… Oui bien sûr il y a les POUR NAZE32 et les POUR CC3D, encore eusse-t-il fallu que les débutants soient informés de l’existence de ce dernier… (notez l’utilisation de l’imparfait du subjonctif 😉 ).

Bref, pour revenir à cet article, si vous êtes un « débutant » expert, vous devriez vous en sortir. Si vous êtes débutant… de chez débutant : bon courage !

drones_raspberrypiPassons à l’article qui m’avait attiré au départ : programmer un quadricoptère sous Raspberry Pi. L’article annonce qu’il est basé sur un programme en Python disponible depuis un lien pastebin.com (http://pastebin.com/dDz7LxyQ).
Curieux, je saisis le lien, et je clique. DAMNED ! Mais j’ai déjà vu ce programme, non ? Attendez… ne serait-ce pas dans la revue 60 projets pour votre Raspberry Pi ? Ah si ! Ou alors dans le MagPi N° 19 de… décembre 2013 ? Ah si ! Tiens, d’ailleurs il ne me semble pas avoir vu le nom de l’auteur du programme, Andy BAKER alors je vous propose un lien vers son programme en Python et… je vous laisse comparer 😉

Et voilà, je vais encore passer pour un papy ronchon, mais bon, dépenser 12,90€ pour un article déjà moult fois rencontré, c’est pas drone du tout !

drones_prise_de_terre

drone_prise_de_terre2

Drone avec prise de terre. Il vole forcément moins loin 😉

Au chapitre « c’est traduit avec les pieds », je vous rajoute celle-ci : au 06 Le récepteur radio (p44), j’ai découvert que le récepteur de radiocommande avait besoin d’une… prise de terre ! Oui… comme les postes à lampes de ma jeunesse, parce qu’il fallait une prise de terre pour faire contrepoids à l’antenne 😉

Voici donc notre drone équipé d’une prise de terre. Au moins on ne risque pas l’électrocution !

Peut-être que c’était simplement une borne ou un fil de masse ? Mais bon, que voulez vous, Google Trad traduit ground par sol ou terre alors… On ne va quand même pas relire pour vérifier la traduction, pour une revue qui coûte à peine 13€… 🙁 Bonjour le respect du lecteur… débutant

Alors ai-je gardé mon titre de papy ronchon ? Pas encore… Bon une dernière pour la route :

drones_legislationUn débutant qui achète un drone, pour lui ou ses enfants n’est pas forcément au courant de la législation française concernant l’utilisation de ces engins.

D’accord la législation évolue rapidement mais une revue qui sort à destination des débutants se devrait de leur donner les bases nécessaires à l’utilisation en toute tranquillité de leur nouveau jouet ! (enfin, c’est mon avis et je le partage !). Ici la seule indication est de vérifier la législation. S’il est vrai que les arrêtés municipaux sont liés à l’endroit où vous faites voler votre drone, il n’en existe pas moins une législation générale qu’il serait bon de mentionner.

Par exemple :

Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord, aux conditions de leur emploi et sur les capacités requises des personnes qui les utilisent

ou encore

Arrêté du 11 avril 2012 relatif à l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord

Comme ce sont des textes légaux il faut parfois savoir les lire ce que certains sites proposent (mais le texte de l’arrêté reste la seule référence !)

Sans oublier les cartes de l’espace aérien (par exemple celle de aip-drones) qui peuvent vous permettre d’éviter une nuit en cellule si vous volez près d’installations sensibles ou dans un couloir aérien…

J’ai feuilleté la revue plusieurs fois, il y a bien quelques mentions sur la loi mais rien de vraiment précis qui pourrait servir à un débutant.

drones_open_sourceOn va terminer avec les « programmes » en Python destinés à piloter un drone depuis un PC… Uniquement réservés aux AR Drones de Parrot, ils nécessitent une liaison wifi et sont faites pour… un clavier QWERTY. Avec un conseil quand même : vous pourrez facilement modifier cela plus tard en repérant les commandes dans le code. 🙄

Je ne vous parle pas du pilotage de drone avec un joypad (une manette de jeu ?) connecté à un PC, avec PyGame pour gérer la manette. Ouah débutants dites moi ce que vous en pensez…

Un tout petit bon point quand même (enfin, vraiment tout petit) puisque sur les 154 pages de la revue, 2 sont consacrées aux drones open-source, enfin surtout un… le Crazyflie. Mais l’open source a un prix et ce Crazyflie de 9cm de côté pour 27g affiche quand même 180€ … Ça fait cher du kilo (comptez pas, diable, ça fait 6666.666€/kg)

Pourquoi ça m’intéresse?

Comme beaucoup de geek, makers, bidouilleurs et autres bricoleurs, j’ai craqué pour le drone.

Mon projet est en plusieurs étapes :

  • Apprendre à piloter
  • Apprendre à piloter (oui la répétition c’est exprès…)
  • Faire voler un drone 250 équipé d’une carte CC3D
  • Commander le drone avec un Raspberry Pi

J’en suis à l’étape 1 😉

Apprendre à piloter quand on n’a jamais pratiqué demande de la patience et de la persévérance si on ne veut pas exploser son drone au premier vol.

fpvfreeriderj’utilise FPVFreeRider acheté 5$  (non, Monsieur ! pas piraté par respect pour l’auteur) pour dégrossir ma pratique.

Après quelques heures de galère sur FPVFreeRider (j’y reviens quand même régulièrement) j’utilise un micro-drone pour voir comment il se comporte en réel. On s’aperçoit que le simulateur… ce n’est qu’un simulateur 😉

drone_01Là on se rend pas trop compte de la taille… Je vous mets un objet plus habituel (un RasPi ?) en comparaison 😉

drone_03drone_02Et même avec ce joujou on voit que le pilotage de ces engins, assisté par un contrôleur de vol (efficace sur le micro-drone !), nécessite une pratique certaine.

chassis_complet_avec_CC3D_et_alim

Mon drone en construction. État actuel…

Alors que dire du pilotage de celui qui est en cours de montage ? Alors comme débutant je prends mon temps, je n’essaye pas de griller les étapes, je vérifie tout plutôt deux fois qu’une…

Conclusion

Avec un titre alléchant cette revue à 12,90€ ne m’a vraiment pas emballé. De nombreuses photos laissent à penser qu’on peut avec un drone de loisir survoler tout un tas d’endroits ou de gens, alors que c’est strictement interdit.

Pour faire de la prise de vue avec certains des engins représentés embarquant un appareil photo de type reflex ou caméra (p56, p83), il est obligatoire de faire une déclaration préalable et de posséder un certificat :

A l’heure actuelle, pour devenir télépilote professionnel, indépendamment des contraintes matérielles, il faut d’abord réussir une épreuve théorique aéronautique (ULM, avion…). Ensuite, le système est basé sur le principe de l’auto certification (pas idéal en terme d’objectivité sur le niveau de compétences) ou sur la certification d’un organisme de formation, lui même auto proclamé. Bref, c’est la jungle et en même temps, l’examen théorique très éloigné des besoins réels en connaissances pour le pilotage de drones est un sérieux frein pour les candidats, qui pousse certains à travailler sans homologation. (Source http://aerofilms.fr/blog/reglementation/formation-pilotes-drones)

Nulle information non plus sur la notice de la DGAC relative aux drones de loisirs :

notice_dgac_01 notice_dgac_02

Alors 12,90€ ça les vaut ?

Apprendre à piloter

Un commentaire de Zeus m’incite à vous transmettre son conseil : Rapprochez vous d’un club d’aéromodélisme pour l’apprentissage du vol et la prise en compte de la réglementation. La Fédération Française d’Aéro Modélisme (FFAM) possède un site sur lequel vous pouvez faire une recherche par code postal et trouver un club proche de chez vous…

Une rubrique Drones sur framboise314 ?

Pendant que vous êtes là (donc certainement intéressé(e) par les drones, j’en profite pour vous poser une question. Oui, moi aussi je surfe sur la vague « drone » mais les articles resteront centrés sur RasPi, Arduino , contrôleurs de vol, PWM… Qu’en dites vous ?

Pensez-vous souhaitable la création d'une rubrique Drones sur framboise314.fr

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Sources

Et pour en savoir plus

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

24 réflexions au sujet de « Drones pour les débutants… trop de blabla »

  1. yoshi

    Ca nous a fait comme même un article 😄
    Bon moi j’ai acheté un petit drone à 170€
    Il m’a servis pour l’apprentissage et m’a fait savoir de ne pas acheter un plus gros…

    Sinon bonne continuation.

    Répondre
  2. msg

    L’utilisation de modèles réduit (voiture ou bateau) doit être moins contraignant que tout objet volant (modèle réduit avion , drone , ballon) .

    Pour moi , 12,90€ , ça « n’ envol » pas la chandelle .

    Répondre
    1. msg

      Pour le sondage , j’ai répondu « m’en fout » , car les drones , ça relève plus du pilotage que de la conception , sauf peut-être pour ceux qui touchent déjà à l’aéronautique modèle réduit .

      Attention aussi où vous faites voler vos engins , ils font une très belle cible pour le « balltrap » , en particulier pour les passionnés de chasse .

      Répondre
      1. François MOCQ Auteur de l’article

        merci, l important c est de répondre ; l’idée n’est pas de faire la promo des drones mais de rester sur le côté technique qui peut intéresser les bricoleurs, bidouilleurs… d’autant que ce sont des compétences transverses qui pourront aussi être utilisées dans d’autre domaines, véhicules radio-commandés ou autres 😉

        Répondre
        1. msg

          Tout à fait d’accord , c’est pour cela que je ne suis pas contre si ça intéresse certains .
          Quitte à l’étendre vers toutes sortes de modèle réduit qu’on pourra gérer à partir d’une carte RPi .

          Bonne journée 😉

          Répondre
  3. Adrien

    Bonjour François,

    J’ai bien aimé votre article, je pense que c’est un peu la foire en ce moment sur ce sujet, on y trouve de tout et surtout pas grand chose. Je pense que ce magazine s’est un peu trompé sur le ciblage en effet de ses lecteurs, du coup, pas réellement pour débutants.

    Quant au vote, j’ai répondu oui! mais à mon avis il ne faudrait pas que cela empiète trop sur le sujet principal, mais pour vous connaitre, je sais que vous ne vous déborderez pas à ce point là 😉

    Sinon j’ai acheté un kit FPV (du coup illégal?) très peu onéreux que j’ai pu tester le week-end passé, c’est un vrai régal, mais vu que c’est un système un peu « cheap » je pense l’améliorer…

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Adrien
      Pourquoi illégal? il suffit de respecter la législation …
      ah ouais vous avez de l’avance… le mien est juste en cours de montage 😉
      non, je ne veux pas faire un blog sur les drones
      ce qui m intéresse c est comment Arduino et RasPi peuvent intervenir dans ce domaine…
      Bon amusement
      Cordialement
      François

      Répondre
  4. Dydge

    Bonjour François
    Encore un grand merci à toi pour ton sacrifice.
    Tu ruines ton compte en banque dans les revues pour sauvegarder le mien. 😉

    Et en plus, j’adore l’humour que tu mets dans tes articles qui décortiquent ces revues. 🙂

    Répondre
  5. chapao

    Bonjour François !

    J’ai répondu « oui » au vote… mais j’ai hésité par peur, en effet, d’un effet « digression » du site… et puis parce que (en tout cas pour moi !), les journées ne font que 24h (oui, bon, sauf dimanche dernier ;)) et je ne sais même pas comment tu arrives simplement à écrire aussi régulièrement de si riches messages sur le RPi !!!

    Pour la « drone-mania », petit témoignage : je viens de passer… entre 20 et 25 heures cumulées pour simplement réussir à faire voler le drone acheté par mon filleul… comme par hasard juste avant de passer les vacances chez moi ! ;o)
    Alors… ce jeune homme de 14 ans avait un petit drone à 50€ qui marchait du tonnerre, mais môssieur a voulu mieux… et est directement passé au drone de course de 25cm à assembler de zéro (soudures comprises), avec lunettes FPV et tout le zinzin… donc une carte Naze32… rév.6 dont presque personne ne parle encore ! Et bien je peux vous dire que pour moi qui suis néophyte complet en aéromodélisme, j’ai sérieusement « ramé »… et le môme était prêt à tout jeter après 5 jours à parcourir les forums et faire des tests dans tous les sens ! 😉
    Enfin, bon, il vole, on n’a pas encore cassé trop d’hélices et j’ai appris plein de choses : qu’il faut armer les moteurs avant de pouvoir démarrer (et que ça marche pas si la télécommande n’est pas bien calibrée), que calibrer les ESC avec une carte dont personne ne parle ou presque, c’est bien galère, qu’on peut utiliser un soft de programmation qui fait tourner les moteurs dans un sens, mais qu’au final, la radiocommande peut les faire tourner dans un autre et j’en passe !!! => donc oui, j’aurais quand même bien aimé tomber sur un site comme Franboise314 sur le sujet !!! 😉

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour chapao
      merci pour cette histoire vécue
      si je parle drones, je veux rester centré sur la technique
      mais piloter un brushless ou un servo sur un drone, un 4×4 ou un robot… quelle différence ?
      cordialement
      François

      Répondre
      1. POURRE

        Bonsoir François,

        Superbe article, plein d’humour mais objectif.
        J’ai voté oui, bien que non directement concerné (pas encore) car, c’est un sujet « large spectre », capable de fournir de nombreux éléments de réflexion et d’astuces techniques .
        ayant de nombreux projets liés au
        redioamateurisme en portable , 100% autonome du secteur (batterie + panneau solaire), je suis à la recherche de servos « costauds » pour le rotor des antennes. La radiocommande pourrait être une alternative à la pose d’un câble multibrins.
        A propos de radiocommande, ayant pratiqué le modélisme à l’adolescence, j’ai suivi toute l’évolution depuis les postes à lampe, les échappements séquentiels, les muli-canaux à lames vibrantes, les montages de F. THOBOIS dan le HP pour arriver au proportionnel, actuel.

        73 de sylvain, F1MYZ

        Répondre
  6. joeblack

    Bonjour à tous,
    Que du bon tous ces articles, Félicitations ‘François’ !
    En réponse après la lecture de cette discussion…
    Je tiens à apporter de l’eau au moulin !
    Amateur d’électronique depuis un certain nombre d’années, dans la maintenance informatique aussi, et surtout modéliste (un peu moins ces derniers temps), je faisais parti d’un club d’aéro-modélisme. Ce que j’y ai appris, c’est le respect ! Respect des lieux, respect d’un engagement et de bonnes pratiques de vol, respect des personnes, puis, lorsque l’on est débutant c’est respecter les consignes de son instructeur et enfin rester humble, ne pas se prendre pour un ‘AS’, un accident est si vite arrivé (vécu).
    Ce que je reproche, aujourd’hui, c’est le fait de vendre des engins en libre service sans aucunes règles inscrites / consignes sur la boite ! Pour preuve, récemment, j’ai offert un drone à mon fils, qui provient d’une Grande enseigne, histoire qu’il découvre la pratique de cet univers, pas de consignes particulières !
    Malgré le faible poids de cet appareil, il peu devenir un engin de mort ! Suivant le lieu ou l’endroit ou on le fait voler, près d’une route par exemple !
    Je ne pense pas être un rabat-joie, mais le fait de faire voler ces engins volant, doit être encadré par une personne ayant une bonne expérience ! Pour l’exemple, j’apprends à mon fils le vol, je me poste derrière lui, je lui donne les instructions et reprends la télécommande en cas de danger !!!!
    Maintenant, nous sommes dans un monde libre, mais je pense que, il faut respecter le règlement cité ci-dessus.
    JoeBlack

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Merci pour ces précisions importantes !
      C’est pour cela que j’ai mis dans ma liste de TODO apprendre à piloter !
      avant de lancer mon drone à l’assaut du ciel 😉
      cordialement
      François

      Répondre
  7. Steph Berlemont

    Tu devrais te rapprocher du blog Helicomicro, ils font un super boulot de vulgarisation de la technique et de la réglementation, les sensations de pilotage, les tests de drones, mais ils n’abordent que rarement la conception. Ce serait très complémentaire je trouve !

    Répondre
    1. grum

      + 1000 pour helico-micro. Les avis sont souvent très intéressants.
      Par contre l’utilisation/programation/bidoullage du NAZE et autres CC3D sont au moins aussi intéressants que le PI.
      En plus, on est en contact avec les IMU, GPS, ESC et autres capteurs qui peuplent nos voitures et qui ne sont pas assez vulgarisés ( C’est mon avis) .
      Les sujets comme la reconnaissance d’un individu dans un groupe, l’évitement des collisions etc sont à notre porte (cf Tesla).
      Ce sera pas mal de s’y frotter avec le pi comme ‘prétexte’

      Répondre
  8. joeblack

    Bonsoir,
    Je suis d’accord avec le concept de la vulgarisation, le home made, mais encadré.
    Quoi de plus jouissif, que de voir voler son « bébé », pour lequel on a passé des heures !
    Le modélisme, volant, flottant, roulant, en ce qui me concerne est une activité très passionnante, surtout si on commence à concevoir ses propres modèles de A à Z.
    En tout merci pour l’info, Steph.

    Joe

    Répondre
  9. Zeus

    Bonjour.
    Parcourant l’actualité rasp à travers votre site (entre autres) et pratiquant le modélisme, cet article m’a fait évidemment réagir.
    En effet le « drone » ou quadricoptére étant à mon sens un effet de mode actuel, beaucoup profite de cette mode pour faire faire du profit je pense que ce magazine en est la preuve.

    Je regrette simplement (même si j’avoue avoir lu entre les lignes) que le premier conseil à donner ne soit pas de se rapprocher d’un club agréé FFAM.

    En effet la pratique du multicoptére est autorisée et bien évidemment soumis à des règles que vous avez jugé bon et utiles de rappeler.
    Cependant ces dernières sont minimes.
    En vous rapprochant d’un club de modélisme l’apprentissage au pilotage sera encadré par un professionnel qui en plus de vous apprendre le pilotage en toutes sécurités, vous apportera des conseils pour l’achat, les règles, l’évolution …
    Je posséde 3 quadri avec 3 cartes de vol différente :
    -Naza Mlite carte vraiment orienté débutant c’est vraiment la plus simple.(Plug n Fly)
    -Naze32 ma préférée les possibilités avec cette carte sont vraiment complète
    -CC3D que je possède sur un quadri V tail. Cette carte se rapproche de la Naze elle est vraiment simple à mettre en fonction avec le soft d’openpilot. Cela dit ayant eu des souci avec openpilot je l’ai passé sous cleanflight il y’a donc trés peut de différence pour moi entre la Naze32 et la CC3D une fois toutes les 2 sous CF.

    Je dois avoir un raspberry qui traîne et le transformer en contrôleur de vol me brancherai assez.
    J’attends donc impatiemment des nouvelles sur ce blog.

    Ne l’ayant jamais fait auparavant je vous transmets un grand MERCI pour votre travail.
    Amicalement.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Zeus
      merci pour ce commentaire
      bin oui, comme je m’orientais plus vers la technique je n’ai pas pensé à conseiller un club d’aéromodélisme. Je vais rectifier l’article en ce sens.
      Vous avez effectivement déjà un parc intéressant ! 😉
      Pour ma part c’est une première, et avant de passer le drone sous contrôle du RasPi je vais déjà le faire voler avec la CC3D… C’est pas fait !
      Il faudra être patient…
      Cordialement
      François

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.